mediacongo.net - Actualités - Stabilité du cadre macroéconomique : la BCC compte consolider les acquis de 2018



Retour Economie

Stabilité du cadre macroéconomique : la BCC compte consolider les acquis de 2018

Stabilité du cadre macroéconomique : la BCC compte consolider les acquis de 2018 2018-12-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/12-18/bcc_siege_16_008.jpeg -

La Banque centrale du Congo ( BCC) ne jure que par la consolidation du cadre macroéconomique en 2019, compte tenu des performances réalisées pendant l’exercice 2018. Le gouverneur de la BCC et président du Comité de politique monétaire (CPM), Deogratias Mutombo Mwana Nyembo l’a affirmé au cours d’un point de presse qu’il a tenu le vendredi 21 décembre à Kinshasa, à l’issue de la 11ème réunion du CPM.

« Au niveau de la banque centrale du Congo, nous allons poursuivre notre action de consolidation de la stabilité du cadre macroéconomique en maintenant cette coordination des politiques monétaire et budgétaire. Nous allons également poursuivre notre régulation de la liquidité bancaire au moyen de nos instruments institutionnels de création de liquidité. Tout cela, en conformité avec notre programmation monétaire. Cela nous permet d’être en harmonie, au niveau de la banque centrale, des autorités budgétaires et financières,  au niveau du plan de trésorerie du gouvernement, au niveau du budget en devises et, au final, au niveau de notre programmation monétaire. Au niveau de la stabilité financière, notre politique c’est de consolider cette stabilité financière et bancaire. Nous allons poursuivre le renforcement de notre dispositif de contrôle et de surveillance des établissements de crédits », a déclaré le président du CPM.

Le gouverneur de la BCC a promis de poursuivre avec l’établissement de renforcement du cadre de surveillance macro prudentiel qui utilise de manière intensive des modèles d’alerte précoce et de production automatique de rapport d’évaluation de la stabilité financière. Ce, pour permettre d’être proactif dans l’évaluation des risques systémiques.

Faisant le point sur l’évolution des principaux indicateurs du cadre macroéconomique en République démocratique du Congo, le gouverneur de la BCC a manifesté le satisfecit de l’Institut d’émission sur certaines performances enregistrées.

Il ressort de ce bilan que la conjoncture économique est restée sous contrôle durant toute l’année 2018, au regard du bon comportement des indicateurs de cette conjoncture économique.

Ainsi, selon les données rendues disponibles par la BCC, l’activité économique est en hausse par rapport à 2017, avec un taux de croissance de 4,1% qu’attend la BCC en 2018, venant de 3,7% en 2017.


Faire mieux


« C’est tout de même un résultat remarquable au regard des vicissitudes que  2018 a connues et continuent à connaître ; troubles à l’ordre public qui découragent toute initiative économique, qui mettent bon nombre d’opérateurs économiques dans l’expectative, qui nourrissent des anticipations négatives. C’est une preuve de la résilience de notre économie aux chocs de toute sorte », a déclaré Deogratias Mutombo.

Et d’ajouter : « 2018 c’est une année qui a connu plusieurs facteurs des risques baissiers contrairement à 2017 qui était beaucoup plus plausible. 2018 enregistre des indicateurs beaucoup plus performants. C’est quand même extraordinaire. C’est presque magique. Le Fonds monétaire international nous l’a dit à Bali (NDLR : Indonésie) et dans beaucoup de nos correspondances. Il continue à observer cette stabilité malgré ce que nous connaissons comme facteurs baissiers. Notre économie résiste ».

Considérant le taux d’inflation, un indicateur important, Deogratias Mutombo se félicite du fait qu’en 2017, qui était une année beaucoup plus plausible, la RDC a enregistré un taux d’inflation de 54 %. Mais en 2018, au 21 décembre, le taux d’inflation en cumul est de 6,7% alors qu’en rythme annuel, l’on atteint 7,3 %.  

Selon le gouverneur de la BCC, la BCC tend vers la jonction de deux, avec possibilité que ça puisse évoluer largement à la hausse. Il n’exclut pas la probabilité que 2018 puisse enregistrer un taux d’inflation à un chiffre.

« C’est vrai que notre souhait c’est d’être dans des critères de convergence des programmes économiques conçus dans le cadre de l’Union africaine, de la SADC, du Comesa et même de le l’Association des banques centrales africaines où  les Etats membres doivent respecter un taux d’inflation maximum de 7%. Nous pouvons louper de quelques points cette cible mais nous sommes encore là. Attendons d’ici le 31 décembre 2018, tout en sachant que notre objectif est de consolider cette stabilité du taux de change et des prix », a projeté le président du CPM.

L’autre indicateur, c’est le taux de change. A ce sujet, le gouverneur de la BCC a indiqué que le franc congolais n’a perdu que 2,4% de sa valeur depuis le début de l’année 2018.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
935 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme | J4TI6QP - posté le 24.12.2018 à 16:31

Le meilleur indicateur c'est Le pagné de la ménagère quand le prix des denrées de première nécessité. Vous avez tous échoué avec votre maître KANAMBE Hypolitte l'illégitime et illégal. Dégager 2019 nous aurons des dirigeants bien formés qui maîtrisent la stabilité du cadre macroéconomique et qui ont souci du pouvoir d'achat de la population RDCongolaise

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

La BCC débute la campagne de sensibilisation à la réglementation prudentielle qualitative

Economie ..,

L’OCDE abaisse ses prévisions, redoutant les tensions commerciales et le Brexit

Economie ..,

Règlement des opérations commerciales : la BCC lance les systèmes ATS et RTGS

Economie ..,

En 2019, les économies avancées devraient enregistrer une perte de croissance de 0,3 point (BCC)

Economie ..,