mediacongo.net - Actualités - Félix Tshisekedi sort de l'ombre de son père 


Retour Politique

Félix Tshisekedi sort de l'ombre de son père

Félix Tshisekedi sort de l'ombre de son père 2019-01-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/01-janvier/07-13/tshisekedi_etienne_felix_18_00001.jpg -

Félix et Etienne Tshisekedi

Félix Tshisekedi a vécu la majeure partie de son existence dans l'ombre de son père, Etienne, chef de file historique de l'opposition en République démocratique du Congo (RDC), dont il a repris le flambeau à sa mort en 2017.

Proclamé jeudi vainqueur de l'élection présidentielle, c'est lui qui a donc accompli son objectif, mais son élection a aussitôt été contestée par Martin Fayulu, autre candidat de l'opposition, qui l'accuse d'avoir conclu en coulisse un accord de partage du pouvoir avec Joseph Kabila, le chef de l'Etat sortant, ce qui risque de nuire à son autorité et à sa légitimité.

France et Belgique ont par ailleurs exprimé leurs doutes quant à l'issue du scrutin.

L'annonce de sa victoire parachève, quoi qu'il en soit, une fulgurante ascension. Aujourd'hui âgé de 55 ans, Félix Tshisekedi a grandi à Kinshasa au début du règne de Mobutu Sese Seko. Son père a fait partie du gouvernement sous sa présidence, avant de rompre avec le dictateur pour fonder en 1982 l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), premier parti d'opposition, qui a été la cible d'une sévère répression.

Lui-même a été emprisonné à plusieurs reprises. Sa femme et ses cinq enfants ont quant à eux dû s'exiler en Belgique en 1985, où Félix a exercé plusieurs petits métiers.

De retour en RDC, il a milité discrètement à l'UDPS jusqu'à son élection aux législatives de 2011, tandis que son père s'inclinait face à Joseph Kabila au second tour de la présidentielle organisée au même moment.

Félix Tshisekedi a commencé à émerger en 2014, avec une tournée nationale effectuée alors que son père multipliait les séjours en Europe pour raisons de santé.

"FÉLIX N'EST PAS SON PÈRE"

Son ascension n'a pas été du goût de tous au sein de l'UDPS, où les détracteurs de la "dynastie" Kabila ne pouvaient accepter une succession du même ordre. Certains lui reprochaient même, à lui et à sa mère, de considérer le parti comme un héritage familial.

Plusieurs membres de la direction se sont par ailleurs indignés des pourparlers qu'il a acceptés d'entamer en 2015 sur la prolongation du mandat du chef de l'Etat, qui devait expirer à la fin de l'année suivante.

La mort de son père, en février 2017, immédiatement après l'accord sur cette prolongation d'un an qui a donné lieu à de violentes manifestations, a donc achevé de le propulser au premier plan.

Sa cordialité et sa ressemblance frappante avec Etienne Tshisekedi ont très certainement séduit bon nombre de militants de l'UDPS. Aux yeux des vétérans du mouvement, il supporte toutefois mal la comparaison avec Etienne, dont la dépouille est restée deux ans dans une morgue bruxelloise, Kinshasa craignant que son rapatriement ne donne lieu à des troubles.

"Félix n'est pas son père", affirme l'un de ses détracteurs, sous couvert de l'anonymat. "Etienne Tshisekedi n'a jamais été au pouvoir parce qu'il n'a jamais voulu faire de compromis sur la vérité et la justice".

En novembre, le nouveau chef de file de l'UDPS s'est rangé derrière la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle dans le cadre d'une union de l'opposition, avant de changer d'avis 24 heures plus tard pour faire cavalier seul.

Donné en tête des intentions de vote en octobre, il n'a ensuite cessé de céder du terrain pour finir à 20 points de Fayulu dans les sondages.

Si sa victoire est confirmée, il devra faire face à d'énormes défis, comme ceux de l'aide alimentaire dont dépendent 13 millions de ses concitoyens. Les doutes quant à sa légitimité pourraient en outre galvaniser les mouvements armés toujours actifs dans l'Est.

Stanis Bujakera et Aaron Ross
Reuters / Zone Bourse / MCP, via mediacongo.net
1774 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | GFNVXBG - posté le 11.01.2019 à 20:21

Mampuya | GFNVXBG - posté le 11.01.2019 à 20:17 Peut etre notre position du mois de mai/2018 risque de se réaliser, nos analyses d'hier sont valides.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 11.01.2019 à 20:17

Peut etre notre position du mois de mai/2018 risque de se réaliser

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 11.01.2019 à 20:16

Mampuya | GFNVXBG - posté le 22.05.2018 à 23:11 (suite) Le Congo a besoin de tous ses fils, un parti qui s'illustre par des expulsions n'irà nul part, puisque à la fin le parti devient tribale, entre ami, petit eccc . Malheureusement F. Tshisekedi est comme son père, pas humble, mais le peuple en politique c'est le pire ennemi. Il vous applaudi quand vous etes dans l'opposition ,demain le meme peuple va vous maudir au cas ou ses attentes ne sont pas satisfaites (voir Macron en france). Ainsi il temps que les talibans de l'udps commencent à raisonner et faire raisonner Felix. Allumer les attentes n'est pas un problèmes, faire des promesses est simple, les rèaliser c'est autre chose.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 11.01.2019 à 20:04

Mampuya | GFNVXBG - posté le 22.05.2018 à 22:59 (suite) participer au gouvernement, aller voir dans le fond les problèmes du pays et leurs gestions. En ce sens le gouvernement de Tshibala devenait un gvt. d'union nationale pour tout l'udps, mais en ayant en meme temps l'aile de combat politique. Exactement comme le PPRD. Malheureusement, le radicalisme, l'illusion que le brand udps,le nom de Tshisekedi sont porteuse d'une victoire immaginaire, il y'a guerre de positionnement et division. A la fin toute la famille udps est perdente comme d'habitude. Pire les chefs en dispute sont tous Baluba ou presque. Voilà pourquoi j'avais prevu, et predi la fin de l'udps depuis le 31/12/2017.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 11.01.2019 à 19:52

Mampuya | GFNVXBG - posté le 22.05.2018 à 22:47 Le peché originel de l'udps-Tshisekedi Mulumba est d'etre un parti d'opposition radicale inflexible ( en apparence). En politique quand on aime son pays , lorsqu'on est nationaliste et patriotique la flexibilité est indispensable. Inflexibilité c'est comme un vieux arbre devant le vent, il se casse. La flexibilité est comme un arbre jeune ,quand il y'a le vent il s'adapte et ne se casse pas. Devant un pays immense comme le Congo, la flexibilité est très important. A la mort de Thsisekedi au lieu de se diviser, il fallait réunir toutes les ames du parti peut etre en changeant aussi le comportement devant les écheances du pays.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Nigeria : TEF 2019, le panel présidentiel réunira Macky Sall, Tshisekedi et Kagame

Economie .., Abuja, Nigeria

FCC-CACH : un compromis sur les ministères régaliens s'impose

Politique ..,

« Junior Ilunga, une source d'inspiration pour nos Léopards à quelques jours de la CAN 2019...

Sur le net ..,

Le Commandant suprême décide de la gratuité des soins de santé pour les militaires

Société ..,