mediacongo.net - Actualités - Face aux défis de développement, le professeur Moka conseille à Fatshi le recours aux collaborateurs qu’il faut



Retour Société

Face aux défis de développement, le professeur Moka conseille à Fatshi le recours aux collaborateurs qu’il faut

Face aux défis de développement, le professeur Moka conseille à Fatshi le recours aux collaborateurs qu’il faut 2019-01-23
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/01-janvier/21-27/moka_jean_paul_18_00001.jpg -

Jean-Paul Moka Ngolo Mpati

Il n’est pas tard de redresser le pays, dès les cent premiers jours. Le souverain primaire, du moins, 80 % de l’électorat ayant été face aux urnes, le 30 décembre 2018, aspire sans atermoiement au changement réel. N’en déplaisent aux ennemis du développement. Il y a lieu de redonner sa dignité au peuple congolais qui, cette fois-ci ou jamais, a décidé de voter utile, pour l’opposition, "Félix-Fayulu".

D’entrée de jeu, Félix Tshisekedi ne doit pas mettre à l’index son ami de lutte, Fayulu, ainsi que toutes les intelligences rôdées de son camp. Il lui revient de faire la sélection indispensable des collaborateurs correctes, tant au niveau du gouvernement que du cercle restreint, "cabinet politique" et consorts ; mais aussi tenir tête, dans la prière, contre les vautours, sans foi ni lois.

En lançant cette alerte, le professeur Jean-Paul Moka Ngolo Mpati, candidat recalé à la présidentielle de décembre, souhaite bon vent au nouveau dirigeant de la République et, en tout état de cause, attire son attention sur la nécessité de s’entourer d’une équipe de "Monaco" pour éradiquer, contre vents et marrée, la présente crise au pays. 

Leader du Mouvement bleu, le professeur Moka rend sincèrement hommage au peuple congolais pour sa détermination, sans commune mesure, à voter pour le changement.

En effet, le Notable du Grand Bandundu, spécialement, à Bagata, n’a de cesse de crier la mutation positive de par tous les secteurs de la vie nationale. Ici, il s’adresse singulièrement au président déclaré élu, par la Cour constitutionnelle, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Il lui conseille et émet le vœu de le voir travailler pour l’intérêt supérieur de la République, en dépit d’innombrables défis en face de lui. Son sermon est axé, essentiellement, sur le besoin urgent de résorber la crise fâcheuse en présence, de manière à persuader le peuple quant à son rêve historique d’un Congo où il fait, réellement, beau vivre pour tous. Pas de saut dans le vide.

Jean-Paul Moka est tellement clair, dans sa plaidoirie, pour la fin de la "médiocrité" dans les institutions publiques. "Le changement va dépendre du nouveau président", dit-il. L’éducation, l’agriculture, le social, les infrastructures, indique-t-il, sont des secteurs prioritaires pour démarrer ce changement positif tant rêvé.

Une équipe qu’il faut

La compétition électorale a été faite, de telle sorte qu’un seul compatriote remporte le scrutin présidentiel ; 500, la députation nationale ; et 719, les législatives provinciales. Le professeur Jean-Paul Moka reste optimiste quant à l’unité dans la diversité de l’opposition congolaise. D’avis que le président déclaré élu, Félix Tshisekedi et son ancien colistier de Genève, Martin Fayulu, ont toujours regardé dans la même direction pour une cause commune, il les exhorte à conjuguer ensemble leurs efforts afin de travailler dans l’intérêt supérieur de la Nation congolaise.

Faisant allusion à l’équipe de Monaco, le professeur Moka professe que les meilleurs joueurs sont dans ce pays. Il n’appartient, selon lui, qu’au leader de l’UDPS de les identifier et les rapprocher vers lui pour gérer rationnellement et rigoureusement la Res publica.

A l’en croire, il désapprouve l’idée de revoir les animateurs reprochables de l’ancien régime, dans les institutions à venir. Toutefois, il pense que des concertations entre les principales coalitions politiques CACH, FCC et LAMUKA valent leur pesant d’or pour sauver le géant Congo d’un éventuel chaos d’où qu’il émane.

Très sensible à la condition sociale des congolais, du reste, très précaire, il n’imagine guère récuser de servir ses frères et sœurs, aux côtés des hommes qu’il faut à la place qu’il faut, pour un nouveau Congo de droit.

Jacques Kitengie
La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
3301 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

gomes | IQNKUTC - posté le 23.01.2019 à 16:12

D'ABORD LES CONGOLAIS ET LEUR CONGO, LE CONGO AVEC LES CONGOLAIS ET LES CONGOLAIS DANS LE CONGO, APRÉS LES INTERETS PERSONNELS ET EXTERIEURS. FELIX DOIT MONTRER QU'IL EST PRESIDENT DE TOUT LES CONGOLAIS ET PAS DE CERTAINS... UNION, PAIX ET TRAVAIL POUR LE DEVELLOPEMENT DU CONGO.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gomes | IQNKUTC - posté le 23.01.2019 à 16:07

D'ABORD LES CONGOLAIS ET LEUR CONGO, LE CONGO AVEC LES CONGOLAIS ET LES CONGOLAIS DANS LE CONGO, APRÉS LES INTERETS PERSONNELS ET EXTERIEURS. FELIX DOIT MONTRER QU'IL EST PRESIDENT DE TOUT LES CONGOLAIS ET PAS DE CERTAINS... UNION, PAIX ET TRAVAIL POUR LE DEVELLOPEMENT DU CONGO.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme de Tibidi | NIH75ZD - posté le 23.01.2019 à 16:04

PAPA WA ROMA délire. A coté des notions élémentaires de la logique formelle. A sentiments quand tu nous tiens!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
berger | QJDSCKB - posté le 23.01.2019 à 15:53

on ne peut pas se cacher derrière son doigt. bienvenu à la continuité avec le président Fatshi

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 23.01.2019 à 14:40

VERITE' | MYBMKJD - posté le 23.01.2019 à 13:13, hahaha cher ami, tu as raison de dire ça , car MAFA et FATSHI n'avaient pas la même vision, FATSHI a dit vote avec ou sans MAV, mais MAFA a dit pas de vote avec MAV et à deux jours du vote, il change, vote avec MAV, qui est le suiveur de qui ? MALANDA NGOMBE, comment la MAV tant decrié par MAFA pouvait lui octroyé la victoire ??? il a semé la confusion dans le chef de son électorat, c'est pourquoi ses électeur ont compris et voté massivement pour FATSHI qui avait une vision plus claire et nettement planifiée par rapport à MAFA un confusioniste, après le verdict du CC MAFA s'auto proclamme Président, mais président ya wenze...

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 23.01.2019 à 13:13

FELIX kanambe a ete' achete' comme les arachides au marche' central alors que le SOLDAT du people a combattu, nous avons tous vu pendant la periode des campagnes, donc FAYULU et Felix kanambe ne regardent pas dans la meme direction. Il y a la continuite' chez Felix et le changement chez FAYULU. Soyons d'abord sincere avec nous meme, pas de flatteries. FELIX n'a pas merite'. BA COPE meme NA NIVEAU PRESIDENTIEL, comment va t il maître de l'ordre ??? Felix a une dette de kanambe ou de FCC1.

Non 15
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mosakoli | 8HPLQJY - posté le 23.01.2019 à 12:32

Oui, c'est un point de vue réaliste. Retrouver certaines têts comme Mende, Thambwe Muamba, Kabange Numbi, Kokonyangi, Mwilanya, Mova, Atama, ou l'éternel ministre des mines de Kabila, sans les citer tous, retrouver ces gens dans un gouvernement de Fatshi sera égal à la continuité. Et la crainte des évêques risquent d'avoir raison d'être. Il faut de nouvelles figures. Les intellectuels conscients et consciencieux encore, il y en a dans ce pays. Fatshi doit en tenir compte.

Non 2
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mosakoli | 8HPLQJY - posté le 23.01.2019 à 12:30

Oui, c'est un point de vue réaliste. Retrouver certaines têts comme Mende, Thambwe Muamba, Kabange Numbi, Kokonyangi, Mwilanya, Mova, Atama, ou l'éternel ministre des mines de Kabila, sans les citer tous, retrouver ces gens dans un gouvernement de Fatshi sera égal à la continuité. Et la crainte des évêques risquent d'avoir raison d'être. Il faut de nouvelles figures. Les intellectuels conscients et consciencieux encore, il y en a dans ce pays. Fatshi doit en tenir compte.

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Félix Tshisekedi a participé à la célébration de 25 ans d’existence de la cathédrale du...

Religion ..,

Sortie imminente du gouvernement : le 1er ministre vient d’arriver à la cité de l’UA pour...

Politique ..,

Les recommandations sur l’avenir de la SNEL divise les participants du Forum sur l’électricité

Economie ..,

Ituri: la crise à la Sokimo et l'asphaltage de la RN27 au menu des échanges entre Félix...

Economie ..,