mediacongo.net - Actualités - Ebola : Oly Ilunga Kalenga appelle à un sursaut patriotique pour vaincre l’épidémie



Retour Santé

Ebola : Oly Ilunga Kalenga appelle à un sursaut patriotique pour vaincre l’épidémie

Ebola : Oly Ilunga Kalenga appelle à un sursaut patriotique pour vaincre l’épidémie 2019-03-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/03-mars/04-10/ilunga-oly-dr-ministre-de-la-sante.jpg -

Dr Oly Ilunga, Ministre de la Santé

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga a, lors d’une conférence de presse tenue mardi au salon bleu de l’Hôtel du gouvernement à Kinshasa, appelé la population, particulièrement les leaders d’opinion de toutes tendances, à avoir un sursaut patriotique pour vaincre l’épidémie d’Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri au Nord-Est de la RDC.

Le Dr Oly Ilunga a invité toute personne ayant le privilège d’être considéré comme « influenceur » à s’engager positivement dans la sensibilisation de la population afin de permettre aux équipes de riposte à cette épidémie de bien faire leur travail. Par ailleurs, ils doivent ouvertement prendre position contre les actes de sabotage de la riposte et qui mettent le pays à risque.

Si la sécurité des équipes de riposte n’est pas garantie, a-t-il dit, il y a un risque de retrait temporaire des équipes qui conduirait à la propagation de la maladie. Les conséquences socio-économiques seraient dramatiques non seulement pour les provinces touchées, mais aussi pour le reste du pays (fermeture des frontières, embargo économique, stigmatisation des voyageurs congolais, etc.).

Il a salué le travail extraordinaire réalisé par les équipes nationales et internationales de riposte à l’épidémie. Ces équipes ont réussi à contenir l’épidémie dans deux provinces (Nord-Kivu et Ituri) de la RDC sans qu’elle se propage dans d’autres provinces voisines à celles touchées et aussi dans les pays voisins après sept mois.

Elles ont pu vacciner plus de 80.000 personnes parmi lesquelles plus de 20.000 contacts à haut risque qui sont des personnes à haute probabilité de développer la maladie. Il a condamné les attaques ciblées contre les équipes de riposte.

Il a soutenu que « pour avoir une riposte efficace, il faut un engagement communautaire et le maintien de l’ordre public, c’est-à-dire garantir la sécurité des personnes et de leurs biens ». Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga a comparé cette épidémie d’Ebola à un dragon à plusieurs têtes car chaque fois qu’on décapite une tête à foyer, un autre foyer nait.

C’est pourquoi il y a nécessité d’une riposte extrêmement dynamique. Le troisième plan stratégique de la riposte par lequel le ministère espère mettre fin à cette épidémie vient d’être élaboré. Ce plan concerne la période allant de février à juillet 2019.

Butembo et Katwa restent les foyers de l’épidémie d’Ebola

Butembo et Katwa restent les deux zones de santé qui continuent à alimenter l’épidémie d’Ebola. Ensemble, ces deux zones de santé ont notifié plus de 86 % des nouveaux cas confirmés enregistrés au cours de 21 derniers jours, soit la période d’incubation de la maladie.

Le ministre de la Santé a aussi précisé que le taux de mortalité est élevé dans les deux zones. La zone de santé de Katwa a dépassé la zone de Beni en termes de cas confirmés et de décès. Le taux de létalité est anormalement élevé à Katwa car les décès communautaires représentent toujours une part importante des nouveaux cas confirmés. Ce taux de décès communautaires à Katwa et Butembo indique que les centres de santé ne réfèrent pas ou réfèrent tardivement les patients au centre de traitement d’Ebola (CTE).

Les malades continuent à éviter le centre de santé et cela permet la propagation du virus de façon incontrôlée dans la communauté. Face à une maladie mortelle, la réticence est une réaction normale, a-t-il indiqué.

A Butembo et Katwa, la réticence communautaire a pris une expression particulièrement violente. Les attaques des centres de traitement Ebola sont la suite des actes inciviques auxquels les équipes de la riposte font face depuis leur arrivée à Butembo en septembre 2018.

Le ministre de la santé a déploré le fait que les rumeurs et la désinformation soient les plus grands obstacles à la lutte contre cette épidémie. Contrairement à ce qui se dit concernant le recrutement du personnel local, le Dr Oly Ilunga a souligné que sur les 3.676 personnes engagées dans la riposte, 3.575 sont autochtones, c’est-à-dire des agents locaux, soit 99 % du personnel qui proviennent de la population locale.

Il a affirmé aussi que les barèmes applicables dans toutes les zones touchées ont été fixés dans une note circulaire du ministre datant d’août 2018. Lors du recrutement des agents, ils sont informés du barème qui s’applique à leur fonction. Les agents travaillant dans des zones où ils ne résident pas bénéficient d’une prime de logement et d’alimentation pour couvrir leurs frais de vie sur place.


ACP / MCP, via mediacongo.net
260 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Ebola : le seuil des 1.000 cas franchi !

Santé ..,

Ebola : un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l’Est

Santé ..,

Ebola : 77 agents de santé atteint de la maladie depuis le début de l’épidémie au Nord-Est...

Santé ..,

Ebola: le virus signalé dans la localité de Soleniama en Ituri

Provinces ..,