mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : des travailleurs dans les commerces des indo-pakistanais poursuivent leur grève



Retour Société

Kinshasa : des travailleurs dans les commerces des indo-pakistanais poursuivent leur grève

Kinshasa : des travailleurs dans les commerces des indo-pakistanais poursuivent leur grève 2019-03-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/03-mars/11-17/travailleurs_greve_indiens_libanais_chinois_pakistanais_19_003.jpg -

Deuxième jour de grève des travailleurs du secteur des commerces tenus par les indo-pakistanais, libanais, chinois et autres expatriés.

Les grévistes ont de nouveau manifesté dans les rues de la ville de Kinshasa, ce mardi 12 mars, pour exiger l’application du « décret n°18/017 du 22 mai 2018 portant fixation de « SMIG » à 5$ au taux de 1415 FC pour tous les travailleurs du secteur de commerce y compris les travailleurs placés (sous-traitant) 3ème palier 7.075 FC à partir du premier janvier 2019 ». Ils revendiquent aussi l’amélioration des conditions de travail.

Pour exprimer leurs mécontentements, ces manifestants tenaient des feuilles de rameaux, sifflaient et scandaient le slogan « le peuple d’abord » afin que le chef de l’Etat s’implique personnellement pour résoudre leurs problèmes.

« Ces étrangers ne respectent pas les lois de notre pays, ils ne veulent pas exécuter le "SMIG". Nous souffrons énormément. Ils nous traitent comme des moutons alors qu’ils sont chez nous. Nous voulons juste qu’ils améliorent nos salaires et nos conditions de travail. Nous n’avons pas de contrat de travail », a laissé entendre un manifestant.

Pendant ce temps, les alimentations, quincailleries, boutiques tenus par ces indo-pakistanais, libanais, chinois et autres expatriés situées principalement à « Zando » n’ont pas ouvert.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
944 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Monsieur Alain | 33WL1DK - posté le 12.03.2019 à 14:58

Avec la volonté du changement tout est possible. Je profite aussi cette occasion pour rappeler la loi qui interdit aux expatriés de vendre en détail

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ElMaEl | MP3MKSB - posté le 12.03.2019 à 13:37

Que dit le Pantin avec tout ça? L'IFASIC aussi est en grevé!

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 12.03.2019 à 12:37

L'Etat congolais doit investir maintenant dans son peuple et ces citoyens. Les etrangers: je n'ai rien contre eux mais ils ont exagere. Ils ne nous considerent pas du tout et se moquent eperdument de nos autorites. On a besoin d'un SMIG national, et que les congolais vivent decemment. Ne pas entretenir cette situation de precarite pour nos concitoyens au rique de declencher des sentiments anti-etrangers chez les congolais. Ce qui ne sera pas bien pour les communautes etrangeres installees au Congo depuis longtemps... Il faut agir au plus vite sinon... Il y aura des tensions! Inutiles.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 12.03.2019 à 12:29

Il faut que cela prenne fin dans notre pays: tous ces etrangers qui vivent chez nous, ne respectent pas les lois de notre pays, certains meme tiennent de defier nos autorites comme ci ils sont ici de droit et que nos compatriotes sont leurs esclaves. Il faudra resoudre ce probleme des etrangers, qui font du petit commerce et esperent que les autorites les protegent et les soutiennent. Ca doit changer. Au futur gouvernement: agissez avant qu'il ne soit trop tard. On se rappellera en 1959: comment les congolais s'en sont pris aux etrangers de l'epoque a cause de la colere sociale et d'independance!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 12.03.2019 à 12:20

Avec des inspecteurs du travail corrompus et des organisations professionnelles inéxistantes , il n'y a personnes pour defendre ces travailleurs sous payés . Presque tous sont employés comme journaliers sans contrats de travail alors qu'ils sont là depuis plus de 5 ans pour certains . ça doit changer .

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Ifasic : professeurs, corps scientifiques, administratifs et ouvriers en grève

Société ..,

8 mars : l’Observatoire de la parité appelle les congolaises à une « grève des femmes »

Femme ..,

Beni : levée partielle de la grève des infirmiers de la zone de santé de Vuhovi

Provinces .., Beni, Nord-Kivu

Kasaï Occidental: 13 mois d’arriérés des salaires réclamés à la DGRKOC

Provinces ..,