mediacongo.net - Actualités - Réforme de la justice : un impératif pour le Président Félix Tshisekedi 


Retour Société

Réforme de la justice : un impératif pour le Président Félix Tshisekedi

Réforme de la justice : un impératif pour le Président Félix Tshisekedi 2019-03-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/03-mars/25-31/cour-supreme-justice-rdc-kinshasa.jpg -

De nombreux chantiers attendent Félix Tshisekedi qui a totalisé deux mois à la tête du pays. Pour les acteurs de la société civile et des mouvements citoyens, le président congolais doit notamment s’attaquer à un appareil judiciaire en panne.

Pour ces acteurs, la réforme de l’appareil judiciaire congolais est l’un des chantiers sur lesquels le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est le plus attendu, en raison de l’inféodation de ce secteur au pouvoir sortant de Joseph Kabila.

Maitre Christ Shematsi, coordonnateur du mouvement citoyen « Compte à Rebours », suggère à Félix Tshisekedi de « veiller à produire une justice complètement détachée de l’influence des services de renseignement d’une part et aussi à avoir des magistrats qui auront un devoir d’ingratitude vis à vis de lui-même ». Il s’agit, conclut-il, de « permettre de rétablir l’autorité de l’État partout où la justice n’existe pas en RDC ».

Laisser les mains libres à la justice

Le 1er Ministre Bruno Tshibala à la rentrée judicaire de 2017.

Pour sa part, le président national de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) plaide pour que le chef de l’État puisse laisser les mains libres à la justice pour faire cesser l’impunité. « La question de l’impunité doit être inscrite aussi dans le chantier qui concerne la justice, pour que certains massacres qui ont été commis à Kinshasa comme dans certaines provinces puissent connaitre un début d’enquête », a expliqué Me Jean Claude Katende.

Pour sa part, le coordinateur du mouvement citoyen, Filimbi Carbone, Beni propose au président congolais, Félix Tshisekedi de limoger les anciens responsables de l’ANR. 

Le limogeage des responsables de l’ANR, auteurs de graves violations des droits de l’homme sous Kabila serait une « bouffée d’oxygène » qui contribuerait à l’avènement d’une justice indépendante, a estimé Carbone Beni.


La tempête des Tropiques / MCP, via mediacongo.net
2122 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

ILMA | 2XLMQTX - posté le 27.03.2019 à 14:53

Oui la justice de Ntambwe Mwamba est en panne! Aux grands maux des grands remèdes! Il faut une thérapeutique de choc! Est-ce que FATSHI, produit de la tricherie, est capable de changer la donne? Est-ce que le bien peut venir mal?

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais LAMUKA! | TSWZGT3 - posté le 27.03.2019 à 11:38

Comment Tshilombo saura-t-il faire la réforme de la justice, sachant que c'est la même justice qui lui a offert le pouvoir malgré ses 16% aux élections? Felix a une dette morale n'ignorer cette réforme qui selon se détournera contre lui-même.

Non 6
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mosakoli | 8HPLQJY - posté le 27.03.2019 à 10:49

Un devoir d'ingratitude. Voilà le bon mot. Puisque, voyons : les magistrats de la Cour Constitutionnelle se sentent obligés d'assumer une loyauté, une reconnaissance à JKK pour les avoir placés là. Mais, qui sont-ils ? N'est-ce pas tous des éminents juristes avec des dossiers qui justifient bien qu'ils soient là où ils sont ? Un magistrat est un INSTRUMENT de la loi. Instrument. il doit se comporter en tant que tel, sans reconnaissance quelconque. Il n'y a que comme ça qu'il peut sanctionner une infraction commise par celui qui l'a nommé, mais dont il a validé le pouvoir aussi.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

La justice française favorable à l'extradition de François Compaoré

Afrique ..,

Décès de migrants en Méditerranée : des avocats veulent traduire l'UE en justice

Monde ..,

Tshopo : la justice ouvre une enquête après le meurtre de deux civils par un militaire

Provinces ..,

Kinshasa: les basketteurs en fauteuil roulant en sit-in pour dénoncer l’injustice et la...

Sport ..,