mediacongo.net - Actualités - Ebola : un centre de traitement de nouveau attaqué, un assaillant tué 


Retour Provinces

Ebola : un centre de traitement de nouveau attaqué, un assaillant tué

Ebola : un centre de traitement de nouveau attaqué, un assaillant tué 2019-05-14
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/fardc_mort_18_00001.jpg -

Un assaillant a été tué dans la nuit de dimanche à lundi 13 mai 2019 par les forces de sécurité qui ont repoussé une nouvelle attaque contre un centre de traitement d'Ebola (CTE) dans l'Est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source administrative.

"Une attaque d'un centre de traitement d'Ebola à Katwa a été repoussée par l'armée et la police. Un Maï-Maï [ndlr: rebelle] a été tué dans la contre-offensive des forces de sécurité", a déclaré à l'AFP Sylvain Kanyamanda, maire de Butembo (Nord-Kivu).

"Les forces de sécurité ont empêché ces assaillants de franchir un périmètre de 40 mètres autour du CTE, épargnant ainsi les malades et les installations du CTE", a ajouté M. Kanyamanda.

Dans cette zone du Nord-Kivu, la riposte anti-Ebola est compliquée par la présence de groupes armés et par les "résistances" d'une partie de la population (déni de la maladie, refus de la prévention, des soins, des enterrements "dignes et sécurisés" conduits par la Croix-Rouge).

Dans l'Est congolais, les Maï-Maï désignent des miliciens membres de groupes armés d'autodéfense communautaire.

"Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.680, dont 1.592 confirmés et 88 probables. Au total, il y a eu 1.117 décès [1.029 confirmés et 88 probables] et 450 personnes guéries", indiquent les autorités.

D'autre part, cette dixième épidémie, déclarée en août dans les provinces du Nord-Kivu et d'Ituri, a déjà contaminé 99 agents de santé dont 34 sont décédés, d'après les autorités sanitaires congolaises.

Entre-temps, un bébé de 42 jours a été guéri de cette fièvre hémorragique, selon le bulletin quotidien du ministère de la Santé daté de dimanche.

L'actuelle épidémie de fièvre hémorragique Ebola est la dixième et la plus grave enregistrée sur le sol congolais depuis 1976. Elle est la deuxième la plus grave après celle en Afrique de l'Ouest en 2014 (plus de 11.000 morts en Guinée, Sierra Leone et au Liberia principalement).


AFP / TV5 Monde / MCP, via mediacongo.net
277 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu : 132 attaques contre les formations sanitaires de lutte contre Ebola en l'espace de...

Provinces ..,

L'Assemblée mondiale de la santé : comment contenir l'épidémie d'Ebola en RDC

Santé ..,

La lutte contre Ebola entravée par le manque de confiance de la population

Santé ..,

Ebola en RDC : le chef de l'OMS appelle à l'union contre "l'ennemi public numéro un"

Santé ..,