Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Politique

Lamuka : vers l’implosion !

2019-05-24
24.05.2019
2019-05-24
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/lamuka_cadres_19_0214.jpg -

Une chose était de regarder dans une même direction, en décembre 2018, pour la victoire de la coalition politique, une autre a été d’opter pour un combat commun, en muant Lamuka en regroupement politique, en vue de l’avenir de l’opposition face au régime Tshisekedi fils.

Le départ de la famille politique de l’opposition congolaise-team Genève, comprise dans sa nouvelle dimension, pose d’ores et déjà problème. L’actuel coordonnateur de ce clan, Moïse Katumbi Chapwe serait en train de prêcher pour une autre chapelle que celle de ses colistiers dont Martin Fayulu Madidi et Adolphe Muzito dont la dernière sortie politique, à Kisangani, révélait leur jusqu’auboutisme quant au combat, soit-il suranné selon d’aucuns, axé sur la vérité des urnes.   

Sauver la coalition

Les contradictions dans le chef des sociétaires de la coalition Lamuka sont loin d’être une utopie à la chinoise. Depuis, en effet, le retour de Moïse Katumbi Chapwe en RD. Congo, le décor du divorce semble être planté au sein de ce nouveau clan de l’opposition congolaise. D’abord, du simple fait qu’aucun colistier parmi les leaders composant le regroupement n’a dû accompagner au pays le leader actuel de Lamuka qui, à l’unanimité à Bruxelles, en avril dernier, a été promu coordonnateur de la coalition, pour une durée de trois mois.

Que ce soit Freddy Matungulu, Adolphe Muzito comme Martin Fayulu, pour ne pas citer les deux autres poids lourds qui séjournent jusqu’ici au vieux continent, en l’occurrence Jean-Pierre Bemba Gombo et Mbusa Nyamwisi Antipas qui sont aussi en route vers la RD. Congo. Ensuite, il faut évoquer la position de Moïse Katumbi par rapport aux enjeux politiques de l’heure, notamment la possibilité de rencontrer le nouveau chef de l’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, laquelle a su provoquer un tollé général. Concrètement, le nœud gordien du langage des sourds entre ces opposants congolais se veut la nouvelle orientation politique vis-à-vis du régime en présence et l’avenir du clan. Celle du choix entre le radicalisme pure et simple et l’opposition modérée dite républicaine. D’où la pertinente question : qui de Fayulu-Muzito ou de Katumbi-Bemba fléchira de telle sorte que les vues diamétralement opposées soient harmonisées, pour l’unité de la coalition ?

La voix de la sagesse    

De deux choses l’une. Soit l’opposition républicaine, soit celle qui se veut radicale. Dans tous les cas, Katumbi a opté pour la première option qui consistera à s’opposer contre les déviations du régime Tshisekedi, en soutenant les actions positives qui vont dans le sens de ne pas violer la constitution congolaise et de garantir le bien-être au peuple congolais. D’où, promet-il d’envisager en plein jour, un face-à-face entre les leaders de Lamuka dont Bemba, Fayulu et lui-même, et Tshisekedi Félix.

Une rencontre que le MLC juge de bon aloi quand bien même récusée dans les milieux proches de Fayulu et Muzito. Quid de la position de cinq leaders restants eu égard à l’orientation du clan ? Silence. Il va sans dire que Katumbi qui, lui, aligne Lamuka dans l’opposition républicaine est mal placé pour prendre position à la place de ses colistiers, en dehors du Présidium des Présidents-Initiateurs. Ce qui laisse à croire qu’à défaut de l’organisation d’une rencontre entre ces derniers, dans un bref délai, pour résoudre cette crise interne, respectivement, ils vont convoler à tâtons.

Qu’à cela ne tienne, le fils d’Etienne Tshisekedi siège légalement, depuis fin janvier 2019, dans son strapontin présidentiel, félicité par une frange considérable de l’opinion nationale et transnationale. Vaut-il la peine de s’opposer radicalement à son régime, au point de récuser son pouvoir, ou carrément reconnaitre en amont son imperium, pour s’opposer contre ses déviations, en aval ? Wait and see.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 38 commentaires
8373 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
que les autres membres de lamuka trouvent ici comment organiser une opposition et non une guerre des paroles males dirigées.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
BOKOLELA la scission de la RDC n'est que question de temps parce que la RDC est une mosaïque des communautés qui n'ont rien en commun les uns des autres avec la notion de démocratie élection impossible de faire cohabité encore les congolais pacifiquement ensemble ,le tribalisme seule la dictature pouvait imposé une paix entre communautés,il suffit de voir les réactions sur les réseaux sociaux entre le bandundu et les Kassais pour le pouvoir

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
LITOYI votre FAYULU peut être ferme mais c'est finie il vas peut être contenté un poignet d’extrémistes de Bandundu mais pour l'EST et les kassais il peut oublier tout comme l'Equateur dès le retour de Bemba, FAYULU n'as aucun avenir politique en RDC,il a bénéficié de la vengeance de pro Bemba et Katumbi mais chacun va recuperer sa base et FAYULU son anonymat si c'est pas dejas fait,les électeurs de l'Est non rien a faire de la radicalité de FAYULU du moment ou Katumbi est de retour ils suivront naturellement KATUMBI

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
mon souci qu'on puis sendé ce pays

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
shaka,pour ton informations Kinshasa, équateur, tshopo,bas Congo et grand Bandundu sont prêt pour l'indépendance et tu Véra comment ils vont développé

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
si la politique continuera comme ça la rdc sera coupé en trois, donc nous courons vers la succion,

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
mes chers freres,REGARDONS la vérité en face FELIX est bientôt avalé comme un crapaud à la gueule d'un serpent.il ne peut rien faire.vous ne voyez pas loin,nous ne sommes pas contre FELIX mais son acte est suicidaire pour notre nation,KABILA a le pays ds sa poche actuellement.FELIX le sait lui-même ne peut pas vous le dire.c'est fini pour lui. s'il est sage pour sauver le pays qu'il fasse sortir ses accords avec KABILA. C'EST IMPOSSIBLE POUR LUI

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
je demande à FAYULU d'être serein et sage.sa fermeté lui servira car DIEU ne cache jamais un hypocrite d'abord il n'a jamais chercher le pouvoir avec gloutonnement comme les autres.c'est les autres qui l'ont désigné par défaut.il se bat comme opprimé c'est sûr il gagnera tard.Le peuple connait maintenant son vrai leader intègre et digne.c'est fini!le peuple prendra sa revanche ça c'est sûr.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
La bagarre rangée d'il y a quelques jours à la 10è rue, entre les militants de l'Udps pro Kabund et pro Shabani, n'est-ce pas des signes de l'implosion. Pourquoi aujourd'hui exiger un directoire de trois présidents à la tête du parti avant le rapatriement de la dépouille de Tshitshi, s'il n'y a pas danger d'implosion? La réalité s'impose, que vous le vouliez ou non! On sait que chez vous, le parti = religion.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Vous Udps, vous applaudissez pour Kabila, votre partenaire pour l'alternance.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
l'implosion ne guette pas CASH ni l'UDPS pour la simple raison qu'ils sont au pouvoir pour eux ce juste question de partage du gâteaux,très simple a surmonté comme querelle,en plus il n'y a plus d'élections avant 5 ans,implosé pourquoi faire ? ce l'opposition Lamuka qui vas implosé suite aux divergences et les ambitions de ses leaders,FAYULU ,MUZITO,MATUNGULU ne pas sur la meme ligne que Bemba et Katumbi,il y a aussi la place de candidat de l'opposition a l'élection présidentielle de 2023 qui vas divisé aussi Lamuka

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
@SHAKO/SHAKA, WE HEARD THAT FROM YOU! Fayulu vous fait suer la nuit, on voit. Ce n'est pas à Fayulu à donner les preuves des urnes. C'est à votre Ceni de publier les preuves des élections bureau par bureau comme l'exige la loi électorale. Faites cela, messieurs et Shut up!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
FAYULU vas arrêter d'endormir maintenant les congolais avec sa vérité des urnes sans aucune preuve de la victoire sans Lamuka pas de FAYULU et pas de Lamuka sans Katumbi et Bemba, FAYULU est un coucou qui ponds ses oeufs sur les nids des autres

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Les politiciens congolais sont comme des chiens défaillance, ils ne voient que leurs intérêts même dans le mal mais, tôt ou tard ils vont subir la pression du peuple et seront trainés dans la rue et dans la boue comme Tchatchescou en Pologne

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...Au katanga rien n'a jamais été logique et bon. C'est même le seul endroit où même les centres urbains et les cimetières sont des carrés miniers achetés par des multinationales et partenaires locaux mafieux. C'est pollué donc dans tous les sens.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
KATUMBI à raison l'opposition radicale signifie quoi ? lui meme FAYULU qui prône l'opposition radicale n'as pas une assisse politique ,n'as pas un encrage territoriale il a juste bénéficié d'une candidature sur le plateau servis par Bemba et Katumbi,tout est fragile pour lui que vaut ECIDE sans Lamuka ? a quoi sert la vérité des urnes sans aucune preuve ? et la vérité des urnes ne peut pas être une politique,ne pas un projet ou un programme économique pour le pays,les congolais ont droit de passés a autre chose un gouvernement qui gouverne et une opposition qui s'oppose et qui propose

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...Fayulu n'a pas besoin de qui que ce soit. Il est lui au dessus de la mêlée et est seule capable de drainer la masse populaire qu'il draine. Il a été largué sur orbite et cela gêne l'ambition politique immédiate de tout autres liders; seulement Fayulu est vu par la masse comme un Étienne Tshisekedi mais plus honnêtement radicale. Il n'est pas un pied dedans dans la masse et un pied dedans dans le camps des gens avec intérêts financiers personnels. À Fayulu il lui faut juste 1 million d'entre nous, assez motivés, pour l'accompagner financièrement et ainsi se défaire d'une dépendance manupilative quelconque. Katumbi est aussi katangais et au katangais rien n'a jamais été bon.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Katumbi est comme Sindika Dokolo et beaucoup d'autres sont d'abord hommes d'affaires. Et en tant que tels ils regardent d'abord leur BUSINESS PLAN qui a des objectifs à atteindre à court, moyen et long terme. Katumbi, qui n'a d'éloquence que ses millions (d'ailleurs acquis avec le régime passé)n'a pas et n'est pas capable de faire un discours politique cohérent. Il parlait du 3eme faut penalty de kabila mais il n'a pas vu venir ce 3eme faux penalty magistralement converti par ce dernier en se nommant un proconsul en la personne de Fatshi. Il veut aller rejoindre son frère Fatshi tout de même, Fatshi qui a en kabila plus qu'un frère, son mari pour le meilleur et le pire. Fayulu, au finish n'a pas besoin de qui que ce soit. Il a une masse populaire déchaînée et personne des liders de Lamuka peuvent se mesurer à Fayulu, l'étoile filante qu'ils ont larguée sur orbite. Il faut juste 1million d'entre nous pour mettre 1000 dollars chacun à la fondation des oeuvres du commandant du peuple et le ciel tombera et fracassera les fossoyeurs du Congo.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
A paraitre bientôt: Les élections du 30 décembre 2018 et l'affaiblissement de la démocratie et des institutions en RD Congo. Ces aspects seront abordés.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le politicien congolais est comme ça. Où trouve-t-on la stabilité? Katumbi, Fayulu, Bemba, Muzito, et consorts sont ce qu'ils sont. C'est ça nos leaders poltiques. Hier, Fatshi était d'avis que Kabila incarne le mal du Congo. Aujourd'hui, il forme un même camp avec lui. Les militants de l'Udps applaudissent pour Kabila. Nous avons des politiciens médiocres et égoïstes!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
L'implosion gette aussi bien CACH, surtout UDPS, que FCC. Force est de reconnaitre qu'elle est plus sûre dans LAMUKA pour la simple raison que des ténors comme Moise et Bemba s'etaient effacé au profit de Fayulu parce qu'ils étaient empêchés de se présenter. Au sein du FCC l'égoisme et l'orgueil du PPRD font que ce regroupement éclatera avant les prochaines élections. Au sein du CACH, les querelles et bagarres sont amorties parce que les Congolais tiennent à demeurer aux côtés du pouvoir. La fin de ce mandat créera des séismes dans ce regroupement fissuré.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
la RDC ne pas encore une nation je l'avais dit ça finiras par deux blocs politique, un axe EST avec Kabila,TSHILOMBO,KAMHERE et KATUMBI et un autre axe OUEST avec FAYULU,MUZITO,MATUNGULU et Bemba avec leurs évêques Mosengwo ,Fridolin et T'sholé ,KATUMBI son électorat est à L'EST il ne peut pas continuer l'opposition radical avec FAYULU contre TSHILOMBO et le FCC,l'élection présidentielle encore ça peut marcher les alliances mais l'élection législative avec des barons locaux ,il est difficile de prétendre la victoire d'un candidat ECIDE dans les provinces de l'Est

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
(SUITE)...CETTE POLITIQUE DE NUITS SOMBRES DES AGGRESSEURS A CREEE DES RAMIFICATIONS AU POINT D'ENROULER EN SPIRALE CERTAINS SO CALLED FILS ET FILS DU PAYS POUR DES INTERETS EGOISTES QUI RUINENT LE PAYS. ESSAYONS DE SUIVRE ATTENTIVEMENT CETTE TRANSITION AFIN DE MIEUX COMPRENDRE QUI VEUT NOUS AMENER OU. WAIT AND SEE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
lES ENJEUX POLITIQUES EN RDC RESSEMBLENT A UNE GUERRE NON CONVENTIONNELLE. NOUS SOMMES APPELES A FAIRE TRES TRES ATTENTION AUX DIFFERENTES DECLARATIONS POUR NE PLUS RETOMBER SUR CE QUE NOUS AVONS VECU. CE QUE NOUS DEVONS SAVOIR EST QUE LE PAYS EST A LA FOIS OCCUPE ET AGGRESSE. NOS AGGRESSEURS SE VEULENT ANONYMES POUR NE PAS BRANDIR LES RAISONS REELLES DE LEUR AGGRESSION, CETTE POLITIQUE DE NUITS SOMBRES DES AGGRESSEURS A CREEE DES RAMIFICATIONS AU POINT D'ENROULER EN SPIRALE CERTAINS SO CALLED FILS ET FILS DU PAYS POUR DES INTERETS EGOISTES QUI RUINENT LE PAYS ...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
"Divide et impera", c'est de qui et de quelke époque encore? Oui,nous assistons à un véritable processus de fission (à ne pas confondre avec 'fusion'). Et pourtant, nous savons bien que "l'union fait la force".

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
lamuka N4EXISTE PLUS? SEUL ENSEMBLE ET mlc EXISTENT? CAR IL N4Y A QUE jp bemba ET moise katumbi QUI ONT FAIT QUE CE SOIT DISANT lamuka SOIT EN VIE? COMME katumbi a donné sa position, automatiquement LAMUKA est une histoire du passée, parlons plus de ENSEMBLE et MLC, les autres sont de parasites.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
il faut être réaliste. A ce stade, je pense Moïse a raison. C'est un homme d'affaires et s'il continue à s'opposer indéfinimment au régime en place, ses affaires en souffriront. Il a déjà choisi son camp, l'opposition républicaine. Il est alors libre de quitter officiellement Lamuka et faire cavalier seul. C'est la politique politicienne, bref; du déjà vu !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Chacun voit ses interets

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
MOKAT et MAFA, lequel de deux dirige vraiment LAMUKA. l'un reconnait l'autorité légitime de FATSHI en promettant de faire la police pour que celui ci ne déconne pas, et l'autre s'oppose totalement à son pouvoir jugé illégitime. Par contre BEMBA garde silence mais avec un regard timidement penché vers MOKAT, et MATUNGULU-MUZITU soutiennent aveuglement MAFA.. QU'EST CE QUE LAMUKA NOUS RESERVE COMME SURPRISE?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Disons que c'est une guerre froide entre KATUMBI et TSHISEKEDI

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ce sont tous des occultistes qui ont pour pere le diable, ils sont pres a faire de sacrifices humains pour leurs propres interets. N'esperons pas quelque chose venant d'eux.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
en soit le reste de leaders de lamuka n'ont pas des problèmes sauf Moïse a un problème car il reçoit la pression de son camps entré autres kyungu,sesange,lubeya et Christian, es que Moïse avec son camps vont gagneront les élections a eux seul? es que un jour cash va soutenir katumbi ou bien kabila ? es que le reste leaders de lamuka pourrait facilement gagner les élections sans l'aide de Moïse, n'oublier pas Lubumbashi n'est pas la seule grande ville en rdc il y en a d'autres

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Nous autres nous sommes comme des sorciers, quand il y a l' implosion au sein de lamuka vraiment c' est notre joix, qu' ils se divisent au nom de jesus po to seka kiee kieee kiee to sepela. Vraiment MOKAT, mpanza eloko wana, mpanza yango po balela, ce toi notre policier que nous avont envoyer detruire lamuka, mpanza yango ta recompence est sur la table.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
C'etait previsible, ayez seulement le courage de reconnaitre le merite de l'actuel President pour faire avancer le pays

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
un conglomérat d'aventuriers, nous voulons que chacun vole de ses propres ailes et nous verrons qui vaut quoi?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
l'implosion est visible car kyungu = katumbi et,personne n'oublie la position de kyungu il avait di clair qu'il n'est pas de lamuka sur et certains il va contaminé katumbi or entré frère et ami le choix est clair mais ça va diminuer la chance des un et autre et le fcc va profité de cet implosion es que Moïse avec son ensemble va gagne les élections sans faire une alliance? es que le Félix va kabila ou bien katumbi aux échéances prochaine ? es que le reste leaders de lamuka pourrait facilement gagner les élections sans l'aide de Moïse ? donc en tout c'est la faute de kyungu car kyungu ne maîtrise pas bien la politique raison pour laquelle il a échoué et Moïse risquerait a perdre une grande électorale

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
La maladie chronique de nos politiciens, les intérêts personnels priment toujours sur une idéologie républicaine et nationaliste et c'est malheureux. Les plus avertis, le savait déjà. Que chacun trouve sa voie

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
vraiment,tout ça c'est leurs intérêts qu'ils cherchent

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Après sa nomination, le Premier Ministre présenté aux membres du FCC
left
Article précédent Le Premier ministre Ilunga épinglé par la Commission des biens mal acquis en 1992

Les plus commentés

Politique Alain-Daniel Shekomba: « Le bilan de Félix Tshisekedi est largement positif, demander un autre bilan que celui de la stabilité politique, c’est de la sorcellerie ! »

24.01.2023, 27 commentaires

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance