mediacongo.net - Actualités - Lamuka : les illusions perdues de Martin Fayulu



Retour Politique

Lamuka : les illusions perdues de Martin Fayulu

Lamuka : les illusions perdues de Martin Fayulu 2019-06-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/06-juin/10-16/fayulu_surpris_196_00001.jpg -

Martin Fayulu Madidi

Le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 tente de continuer à exister au sein d’une coalition de l’opposition qui se fissure.

En face du luxueux hôtel Pullman où se retrouvent politiciens et hommes d’affaires nantis, il y a une grande villa couchée bordant une piscine proprette. Pas vraiment l’allure d’un quartier général de dangereux séditieux. Mais, à Kinshasa, tout le monde sait que c’est dans ce petit hôtel, Faden House, que la désillusion démocratique provoquée par les résultats à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 se ressasse. Le maître des lieux, Martin Fayulu, 62 ans, se présente toujours comme le « président élu », en mission pour le « peuple qui a décidé et qui doit être honoré ».

Cet ancien cadre de la compagnie pétrolière américaine Exxon Mobil avait drainé des foules durant la campagne, malgré quelques entraves à ses déplacements, et incarné l’espoir pour le changement démocratique. Il s’estime lâché, trahi, sacrifié, comme un politicien peut-être trop pur, sans doute un peu naïf, qui feint de découvrir le cynisme de la realpolitik. Il feuillette souvent son dictionnaire pour relire la définition du mot « pragmatisme ». Et la Bible qu’il ne quitte jamais, se remémorant souvent ce verset de l’apôtre Pierre qu’il tient à réciter : « Selon que chacun de vous a reçu un don, employez-le au service les uns des autres, comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu. » Il referme le Livre et d’un ton quasi messianique précise : « Je ne suis pas déçu mais outré tant je trouve cette classe politique sale et inhumaine, sans moral ni éthique. » Il n’a pas pardonné.

« Ils ont assassiné l’Etat de droit »

Martin Fayulu et son épouse dans la cathédrale Notre-Dame de Kinshasa la veille du scrutin présientiel du 30 décembre 2019.

Martin Fayulu et son épouse dans la cathédrale Notre-Dame de Kinshasa la veille du scrutin présientiel du 30 décembre 2019. (© Marco Longari/AFP)

Au centre missionnaire Philadelphie, une église évangélique prisée à Kinshasa qu’il fréquente, Martin Fayulu peut croiser d’autres fidèles, responsables de ses malheurs. Comme Corneille Nangaa, président de la Commission électorale (CENI), visé par des sanctions américaines pour avoir « sapé » le processus démocratique et pour corruption, et Félix Tshisekedi, l’ami et allié d’autrefois devenu son rival au sein de l’opposition au président Joseph Kabila. Le premier a proclamé la victoire contestée du second à l’élection présidentielle.

Qu’importe cette fuite de données électorales émanant de la CENI qui corroborait les résultats de la mission d’observation de l’Eglise catholique et donnait Martin Fayulu largement vainqueur. Officiellement, il est arrivé second et ne le supporte pas. Félix Tshisekedi, qui a scellé un accord secret de partage du pouvoir avec son prédécesseur, Joseph Kabila, est devenu le visage de la première alternance pacifique de la RDC post-coloniale, dans sa version négociée. « Ils ont assassiné l’Etat de droit », soupire-t-il.

Dans la salle de bain de son bureau, au premier étage de Faden House, Martin Fayulu a rempli sa baignoire de procès-verbaux de centaines de bureaux de vote. Il en tire un au hasard et lit : « Province du Sankuru, Bambole, Fayulu, 126 votes, Tshisekedi, 1 vote ». Puis un autre et un autre. De sa voix monocorde, il refait à sa manière le décompte, réécrit l’Histoire. Au lendemain de l’annonce des résultats, le président kényan, Uhuru Kenyatta, avait dépêché son envoyé spécial, Martin Kimani, pour le convaincre d’accepter les résultats. En vain. « Il avait une idée de créer un poste de vice-président, or ce n’est pas dans notre Constitution. Et puis, il œuvrait pour Félix Tshisekedi », raconte Fayulu.

Il admet du bout des lèvres qu’il a rejoint le « club des déchus », comme il dit. Il y côtoie le Gabonais Jean Ping qui se prétend encore, lui aussi, « président élu » face à Ali Bongo, près de trois ans après le scrutin d’août 2016. Au Congo-Brazzaville, de l’autre côté du fleuve qu’il traversait discrètement en décembre 2018 pour consulter le président Denis Sassou-Nguesso dont il est proche, le leader de l’opposition croupit en prison. Martin Fayulu savoure sa liberté mais se cherche une destinée.

Il en veut à la terre entière et ne peut s’empêcher de fulminer contre ces diplomates si volubiles pour parler de démocratie et exiger des élections libres et transparentes. Martin Fayulu les a crus, n’a pas douté de leur sincérité, a pensé qu’ils étaient disposés à le défendre. Ils ont fini par « prendre note » des résultats, puis par « saluer un transfert de pouvoir pacifique ». Il en veut à la France, traite son chef de la diplomatie de « guignol », fulmine contre l’ambassadeur américain « devenu directeur marketing de Félix Tshisekedi », se dit dégoûté de l’Union africaine où les dirigeants ne daignent plus vraiment le recevoir.

Malgré tout, il continue de démarcher les chancelleries occidentales et africaines. Sa stratégie évolue peu à peu. Il ne se contente plus de réclamer l’improbable réorganisation des élections, de raviver la menace d’un soulèvement populaire, comme il l’a fait publiquement. Aux diplomates, il parle désormais aussi d’une autre « mission » : assainir le cadre électoral en proposant la création d’un « haut conseil national des réformes institutionnelles ». Et ce, en vue des prochaines élections, en 2023. Tiendra-t-il jusque-là en réussissant à endiguer le déclin de son influence sur le paysage politique, à commencer par son propre camp ?

« Soldat du peuple »

Martin Fayulu se trouve de plus en plus esseulé, marginalisé. Au sein de la coalition Lamuka, dont il était le visage, le symbole, lui, le « soldat du peuple », les tensions s’accumulent. Moïse Katumbi, de retour en RDC après trois ans d’exil, coordinateur de cette plateforme de l’opposition, prend ses distances avec cet allié jugé radical, privilégiant une posture d’« opposition républicaine ». De son fief de Lubumbashi, capitale de la province minière du Haut-Katanga, cet ancien proche de Joseph Kabila semble courtiser le président Tshisekedi qui, tout en ayant facilité son retour, continue de s’en méfier.

Selon un récent sondage réalisé par le Bureau d’études, de recherche et de consulting international (Berci)et le Groupe d’étude sur le Congo de la New York University, le riche homme d’affaires adepte des circuits financiers offshore, reconverti en politique, serait la personnalité la plus populaire du pays, damant le pion à Martin Fayulu sur qui il avait misé et investi lors de la campagne. « On sait que certains ne sont pas clairs dans Lamuka. Après les élections, il y en a pour qui le combat est devenu trop dur à mener, constate Martin Fayulu, amer. Katumbi sait exactement ce qu’il fait. Il n’a pas la même conviction ni les mêmes principes que moi. J’ai toujours été écœuré par ceux qui font de la politique pour l’argent. »

Une fois encore, la coalition d’opposants se fissure. Son petit parti ne compte d’élus qu’à Kinshasa. Martin Fayulu lui-même a renoncé à siéger à l’Assemblée nationaleet l’élection de 23 députés de l’opposition vient d’être invalidée par la Cour constitutionnelle, au profit de membres de la coalition de Kabila. M. Fayulu privilégie désormais l’autre poids-lourd de la Lamuka, Jean-Pierre Bemba, ancien chef de guerre, ancien vice-président la RDC (2003-2006) et candidat malheureux à la présidentielle de 2006, dont le retour à Kinshasa est prévu le 23 juin. Martin Fayulu a indiqué qu’il l’attendra à l’aéroport.

Ce rapprochement présage-t-il d’une scission entre l’ouest et l’est au sein de Lamuka ? En attendant, il dérape, se perd en déclarations farfelues ou mal formulées comme lorsqu’il assure sans ambages que « Jean-Pierre Bemba a passé dix ans en prison pour la libération du Congo ». Sauf qu’il a été acquitté en juin 2018 par la Cour pénale internationale de « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité » pour des faits commis par ses miliciens en Centrafrique.

Un peu déboussolé, Martin Fayulu se cherche, s’efforçant de rester sur le devant de la scène, de ne pas disparaître. D’autant qu’il ne dérange plus vraiment politiquement, même s’il continue d’incarner un combat pour la démocratie. Le président Félix Tshisekedi, son ancien allié et son « frère » dont il conteste l’élection, est, pour le moment, plutôt populaire. Il peine néanmoins à s’affirmer comme le réel chef de l’Etat et à contenir l’influence de son prédécesseur, Joseph Kabila, dont la coalition détient la majorité absolue au Parlement et dans les assemblées provinciales.

Osmose artificielle

Partisans de Martin Fayulu pendant la campagne électorale congolaise, en décembre 2018.

Partisans de Martin Fayulu pendant la campagne électorale congolaise, en décembre 2018. (© Marco Longari/AFP)

Cette première semaine de juin, les tractations pour la constitution du gouvernement ont tourné court. Joseph Kabila et ses stratèges restent inflexibles, exigeant de choisir près de 80 % de sa composition. Félix Tshisekedi veut ramener ce ratio à 50 %, comme lui ont clairement conseillé ses homologues rwandais, Paul Kagame, et angolais, Joao Lourenço, à qui il s’en est ouvert. « Kagame et Lourenço lui ont dit qu’il fallait désormais s’affirmer comme le vrai président », confie une source proche de la présidence. Au risque de provoquer une crise politique au sommet de l’Etat. La session parlementaire censée investir ce nouveau gouvernement se termine le 15 juin. Le plus grand pays d’Afrique francophone reste pour l’instant paralysé par une présidence à deux têtes. Ces derniers mois, des heurts entre les partisans de Kabila et ceux de Tshisekedi ont éclaté, augurant la fin prématurée d’une osmose artificielle, d’un partage inique du pouvoir.

Martin Fayulu s’en réjouit autant qu’il le déplore. « Félix Tshisekedi a abandonné son programme et renforcé l’influence de Joseph Kabila qui va jouer son jeu d’élasticité du temps dans lequel il excelle,prédit-il. Moi, je ne dis plus que j’ai gagné mais qu’il faut changer le système et que Tshisekedi est une marionnette de Kabila. » Et d’égrener, une fois encore, les noms de ceux qui l’ont trahi. A la colère se mêle la tristesse. Martin Fayulu a été empêché de se recueillir sur le cercueil de son mentor, Etienne Tshisekedi, le légendaire opposant à Mobutu Sese Seko, à Laurent Désiré Kabila, à Joseph Kabila et père de l’actuel président.

Sa dépouille a été rapatriée le 30 mai, plus de deux ans après sa mort à Bruxelles, à l’âge de 84 ans. Le « héros national » a eu droit à des funérailles de trois jours durant lesquels Martin Fayulu s’est démené pour se faire accepter. Les vivants l’ont déclaré « indésirable », selon lui, tenu à l’écart de ce moment historique. « Bien sûr que j’en souffre. Etienne Tshisekedi était un ami rencontré en 1990 lors de la Conférence nationale souveraine, un homme de conviction qui n’était pas dans la compromission. Comme moi », dit-il. A sa manière, il s’inscrit dans son sillage, en s’opposant à son fils, allié de circonstance de Joseph Kabila, le dernier adversaire combattu par « Ya Tshitshi ». Son téléphone portable se met à sonner et crache son hymne de campagne : « Martin Fayuuulu, notre préééésident ».

Joan Tilouine
Le Monde / MCP, via mediacongo.net
8889 suivent la conversation
55 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 20.06.2019 à 10:38

@SHAKA,...Et me bon chemin c'est le respect de son peuple et ses disiderats, le premier par tout, un système électoral libre et respectueux du choix exprimé par lui le peuple et le véritable état de droit.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.06.2019 à 22:43

@SHAKA, et tu sais quoi? Ma femme à moi, elle est mu rega de Chabumda. Donc, je ne suis pas extrémiste et anti baswahili. Je veux juste que ce pays en désordre se remette en bon chemin.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.06.2019 à 22:38

@SHAKA, l'élection passée a donné non seulement Fayulu vainqueur mais aussi les députés vraiment élus ne sont pas ceux nommés. Bien sûr, pour masquer les chose le FCC, avait laissé certaines têtes qui auraient fait scandal s'ils n'étaient pas là. Quant aux sotises que tu dis sur mois d'être extremiste, tu ne sais pas ce que cela signifie. Peu importait pour moi même si shadari était élu. Mais, par voie des urnes et proclamé comme tel. C'est cela. Votre démocratie fait chez baswahili ça ne passe pas chez moi.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 18.06.2019 à 15:04

SALIMA comme tout extrémistes pro FAYULU vous accordés a FAYULU des pouvoirs sur naturel, comment FAYULU sans majorité pouvait nommé un premier ministre et un gouvernement LAMUKA pour organisés des nouvelles élections ? quand on a pas de majorité on est peut pas dissoudre l'assemblée suivant sa propre volonté si non ce la dictature et un motif de destitution par les deux chambres,on dissous facilement sa propre majorité en cas de cohabitation la dissolution est encadrée par la constitution donc la cour constitutionnelle donc FAYULU comme FELIX ne pouvez rien faire sans négociations avec les partis majoritaires

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 18.06.2019 à 14:57

SALIMA tu es dans les mêmes travers des fantasmes que ceux que tu dénonce, tu parle FAYULU aller nettoyer la scène politique mais en vertus de quelle légitimité et comment ? du moment ou FAYULU était candidat par procuration sans ses propres troupes cadres et base en meme temps LAMUKA était divisé à Genève FELIX et Kamhere ayant quitter la coalition, dites nous si tu es démocrate par quelle magie FAYULU allé dissoudre l'assemblée n'ayant pas des majorités au sénat et à l'assemblée ? le pouvoir du président élu est limité par la constitution comment FAYULU allé passé outre la majorité FCC au sénat et à L'assemblée si lui meme est démocrate ? pour dissoudre...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 17.06.2019 à 22:06

@SHAKA, ainsi le pays a raté le meilleur re-décollage après 20 ans de médiocrité et la meilleure façon de se débarrasser des forces d'occupation avec lesquels vous les baswahili vous vous êtes associés dans votre quête armée du pouvoir et qui vous asservissement en tant que population dans l'est du pays.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 17.06.2019 à 21:54

@SHAKA, la mauvaise diaspora à vu juste les intérêts tribales pour les baluba et les pro-kamerhe;et la mauvaise diaspora de ton type à plutôt redouté là mainmise baswahili sur le pays menacé...Et la diaspora est entrée en siscion; et cela ne guérira pas de sitôt, et c'est au détriment du pays.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 17.06.2019 à 21:46

@SHAKA,...Fayulu se serait fait le grand honneur de nettoyer ma scène politique de tout qui la mine y compris démanteler la Ceni et rentre l'armée et la politique veritablement république et neutre ainsi que installer l'état de droit véritable avec un système judiciaire indépendante et dégagé de tout ce qu'il comporte de brebis galeuses, etc. Alors là, les katumoi, bemba et tout le monde de tout côté y allait se mesurer sur une plateforme réglementée y compris avec des resources équitables à tous. Fayulu serait donc une espèce de bâtisseur du terrain démocratique dans ce pays qui est une jungle politique...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 17.06.2019 à 21:33

@SHAKA, la diaspora intelligente devait avoir constaté que le tas de liders de l'opportunité était en soi un problème en terme de qui devait laisser la place à l'autre pour concourir à la présidentielle tant chacun était égocentrique Fayulu était la meilleure stratégie. Il est le moins obsédé par le pouvoir ; facilement il ferait ce qu'on demandait, c'est à dire, convoquer des élections nouvelles à mis-saison et donner ainsi à tous d'aller se confronter devant le souverain primaire .

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 17.06.2019 à 19:14

@SHAKA, je dois te dire que j'aurais dû être compréhensif de tes opinions au travers de tes interventions variés en guise de commentaires dans plusieurs articles si, comme tu l'avais dit avant, tu étais véritablement au bandundu. Si tu es à présent en Afrique du Sud, je peux encore fermer mes yeux car là, c'est encore sous-développé en matière de véritable démocratie. Mais si tu es en Europe ou Amérique où tu vis et observes la réalité démocratique, là je te mettrai dans le tas de 'congolais' que je range dans la diaspourie.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 17.06.2019 à 00:31

SALIMA ; pour moi il n'y aura jamais de changement tant qu'il n' y a pas un homme politique qui se hissent seul au sommet en osmose avec la population sans arrangement politique,sans compromis ,une vrais légitimité populaire basé sur l'action,les convictions et un projet commun avec le pays qu'il soit de l'est,l'ouest, centre,pas un choix artificielle par rejet du sortant ,remarque en RDC il n' y avait aucun débat économique,sociale,sécuritaire pour le pays juste des noms d'oiseaux,kabilie,FCC,LAMUKA,CASH,médiocres,ect...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 17.06.2019 à 00:15

SALIMA je m'attaque plus a FAYULU parce que'il n'as pas fait ses preuves comme leader politique alors qu'il est dejas considéré comme le sauveur de la RDC,on fait trop sur FAYULU qui est a la tète d'un petit parti ,sa place de candidat tous on sait elle l'as doit à Bemba et Katumbi ce qui signifie lui aussi était lié par les accords avec Bemba et katumbi comme FELIX et le FCC,pour moi tous ces des faux leaders liés par les accords,pour moi il fallait un homme sortie de nul part et qui en impose par son charisme,son projet entraînant des foules et une vrais adhésion populaire sur le projet et l'homme qui l'incarne, c'est homme l'as qu'il soit du centre ou de l'Ouest je le...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 17.06.2019 à 00:07

SALIMA suis plus en RDC suis partie après l'assassinat du président ,être en service commandé ne veut pas dire que je renie mes origines,toi tu pense que je déteste tout les hommes politique de l'Ouest, non moi j'ai beaucoup des respects a plusieurs hommes politique congolaise de l'est ,ouest ,nord ,sud, centre du moment ou ils ont fait leurs preuves,quand nous connaissons leurs travaillent, leurs sérieux je te donne un exemple moi j'admirais les politiciens comme; le prof LIAHAU KANZA avec sa femme Sophie Kanza,Kasa-vubu, Sakombi inongo,le prof PINGA KASENDA,maître Kamanda wa Kamanda,ILEO,NGUZ KARL BOND, BISENGIMANA RWEMA,le prof SAMBA KAPUTO

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 22:55

@SHAKA,si tu veux t'intéresser à savoir plus sur moi, je te dis qu'au pays, je ne connais que Kisangani boyoma singa muambe et ses envirrons (yangambi, bengamisa, etc pour y avoir fait une partie de mon université, Kinshasa et le kongo central. La route vers bandundu s'est arrêtée à maluku pour moi et donc, quand je parle de Fayulu, etc, cela ne veut pas dire que je suis de son village ou de son terroir.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 22:54

@SHAKA,si tu veux t'intéresser à savoir plus sur moi, je te dis qu'au pays, je ne connais que Kisangani boyoma Singapour luambe et ses envirrons (yangambi, bengamisa, etc pour y avoir fait une partie de mon université, Kinshasa et le kongo central. La route vers bandundu s'est arrêtée à maluku pour moi et donc, quand je parle de Fayulu, etc, cela ne veut pas dire que je suis de son village ou de son terroir.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 20:44

@SHAKA...donnant 10 (excellent ) à Fayulu et 0 (mauvais) à Tshisekedi. Je n'évalue personne d'autres me limitant aux deux protagonistes. L'un a démontré son courage bravant le menace à sa vie, l'autre à prouvé sa coardise et yrahison et méritant pas le siège présidentielle qu'il a corruptivement occupé. Ayant dit cela , je ne m'exprime qu'en congolais

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 19:08

@SHAKA, ...parlant de Fayulu, Tshisekedi, Bemba, etc. Fayulu n'intéresse la plupart de nous que pour avoir été plébiscité élu par le souverain primaire. Il a ainsi été découvert ainsi par beaucoup d'entre nous et ce n'est pas lui comme individu qui compte; c'est le symbole qu'il représente et la blessure fatale causé à l'effort et rêve de nous tous de démocratiser le pays que je regarde. De même, Tshisekedi, avec son acceptation corruptive du pouvoir a fatalement blessé l'effort et les pleurs de tous à voir le Congo rejoindre le concert des pays normaux et fièrement démocratiques. Ainsi Fayulu et Tshisekedi sont aux antipodes dans mon échelle de valeur, donnant...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 18:43

@SHAKA,...Et qui decampent quand les choses tournent au vinaigre; ce sont des gens, pour qui le Congo c'est juste une opportunité. Ce sont pour la plupart les bi-nationaux que vous avez partout dans les structures nationales. Beaucoup d'entre eux sont aussi agents des services de sécurité étrangères et touchent des sommes immenses d'argent pour trahir le Congo. En moi tu n'as donc pas affaire à quelqu'un qui parle à tort et à travers...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 18:33

@SHAKA...J'ai lu tout ce que tu écris ici me répondant. Je connais tout ce que tu raconte, ayant une vue d'oiseau du Congo depuis que Laurent Kabila avait abandonné son bar à Dar es Salam pour devenir le boss du Congo. Et je connais y comprisle genre de diaspora la bonne qui a son coeur laissé au Congo et qui pleure et saigne quand le Congo pleure et saigne; et je connais cette autre diaspourie faite y compris par ceux et celles que le régime dictatoriale là a positionné ici (membres de famille, activistes infiltrés etc, et pire). Je connais aussi cette diaspora-technocrates avec bagages prêts pour partir prendre postes au pays, y amassent l'argent et bien et qui prennent...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 18:01

@SHAKA, ...Parlant de mbunza mabe (et je suppose qu'il est mbunza de l'équateur), lui vaillant soldat est allé à bukavu défendre y compris les femmes baswahili y compris lesfemmes ba rega qui certainement allaient être violées par Jules Butebesi le rwandais s'il avait pris la ville, ton terroir à toi, lui agissant en mission commandée de défense nationale. Tu es donc de cette armée devenue clientèle et secterienne...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 17:42

@SHAKA...Quel sorte d'officier d'armée, je disais, qui parle de lui comme étant muswahili et murega de maniema, et qui clairement montre plutôt une sorte de haine pour une tranche de la citoyenneté nationale que, en tant que soldat, tu dois prendre les armes pour défendre, que viennent vents et marais ? C'est vraiment une surprise pour le commun de congolais et congolaise! En plus, officier supérieur d'armée que tu dois être, où est ton serment devant les emblèmes de l'armée d'être politiquement neutre? Hein ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 17:33

@SHAKA, ton tableau descriptif se complète au fur et à mesure. D'abord, si mbunza mabe était ton chef direct entre 1885/86 et après efo et kotakoli, tu devais avoir été âgé entre 20 ans et 23 ans et après 34 ans, tu dois être un adulte d'au moins (20+34) 54 ans. À cet âge, tu dois être un militaire gradé à ce jour et si tu es encore dans l'armée, pas quelqu'un qui raisonne comme cette soldatesque médiocre et perdue. En plus si tu es dans l'armée, quel type d'officier d'armée vous êtes (et tu dois être un officier à cette époque) qui ne soit pas capable de garder sa neutralité politique; et surtout quelle sorte de soldat vous êtes qui parle de lui comme étant un...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 16:44

@SHAKA, SUIS TRÈS BIEN CE QUE JE VAIS T'ÉCRIRE. ÇA T'AIDERA SI TU ES AIDABLE AVEC LE TAS DE SOTISES QUE LES GENS SONT ACCOUTUMÉS DÉJÀ À LIRE VENANT DE TOI...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 16.06.2019 à 13:22

SALIMA suis pas criminel mais un congolais réaliste moi j'étais au front qui était nos ennemies ? les rwandais et les Ougandais qui était leurs complices en RDC leurs alibis ? ces des gens comme Bemba,ONDEKANE,WAMBA DIA WAMBA,ZAIDI NGOMA meme TSHISEKEDI père était parti au Rwanda pendant la guerre entre la RDC et le rwanda et avez déclaré a Kigali il n'y a pas des problèmes entre nos frères rwandais et les congolais la guerre en RDC est une affaire interne entre congolais

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 13:14

@SHAKA, si tu es du même type ou un criminel inspiré politiquement, le temps venu tu répondras de tes actes

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 16.06.2019 à 13:12

SALIMA toi tu m'insulte mais moi je ne t'insulte pas je m'explique calmement qui avait tué le général Mayelé Lioko ? un de meilleurs en RDC surement pas l'AFDL ,quand l'AFDL est entrée dans KIN et ailleurs ils n'ont rien pillés, ils était discipliné et honnête Bemba père était meme ministre ,Zanga Moobutu,Bemba fils vice président,Kengo président du sénat, Kamitatu, THÉOPHILE MBEMBA était gouverneur ,ministre pui directeur du cabinet de président Kabila,Sakombo ministre, MOKOLO wa POMBO vice président du sénat, je cite tout c'est nom espérant que tu connais l'histoire de la politique de la RDC et tout ses hommes

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 13:10

@SHAKA, (le monsieur de l'Afdl que LD kabila avait mis dans un poste à Kinshasa et qui avait été donné une villa de service où il attiré des femmes y compris des femmes lega identifiées par astuces et les violait violemment à été identifié lui même, habitant Paris lui même avec femme et enfants dont de grandes filles. En tant opportun, il sera arrêté. C'est juste une question d'emmener une ou deux de ces pauvres femmes violées quelque part dans l'union européenne).

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 16.06.2019 à 13:03

SALIMA : sache que j'aime bien FAYULU un homme intelligent ,un de meilleurs politicien par son élocution, son verbe haut,mais je n'approuve pas seulement ses choix politique ou son positionnement,moi je ne déteste pas FAYULU comme être humain ou politicien comme toi tu déteste Kabila et Tshisekedi,toi tu ne supporteras jamais un autre politicien autre que FAYULU,BEMBA ou MUZITO mais moi si FAYULU change son orientation politique ou sa façon de faire je le soutiendrais sans problème

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 13:03

SHAKA, cela dit, pourquoi tu ne laisses pas Fayulu et Cie en paix et soit te taire dans le bandundu ou tu es, soit quitter le bandundu que tu injuries constamment et rentrer dans ta brousse de maniema.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 13:00

@SHAKA, en conséquence de votre allégeance criminelle aux aventuriers Afdl, vos femmes baswahili y compris lega, cherchent protection ailleurs, se mariant aux baluba, bakongo, bayaka, etc. Même vos propres filles grandissent dans l'observation que vous n'allez pas les protéger et elles grandissent dans l'incertitude. Si tu veux avoir des détails sur des femmes y compris lega violées y compris en pleine Kinshasa par les aventuriers Afdl, demandes-nous. Tu en seras choqué si tu as un semblant de coeur.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 16.06.2019 à 12:56

SALIMA je connais Massimanimba,Kenge,kikwit jusqu'à Tshikapa,je connais aussi l’Équateur Bumba,lisala ,bolobo mon chef direct était le colonel MBUZA MABE à Kisangani vers les années 85-86 etc... après l'EFO et Kota koli toi je ne sais pas tu es de quel coin de la RDC dans le Bandundu moi je dormais chez les habitants inconnues très sympa, accueillant il n'y a que vous les gens de la diasporas qui sont très méchant comme toi

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 12:52

@SHAKA, comme je t'ai aussi dit, vous êtes venu au pouvoir, vous baswahili et Cie et y êtes restés 20 ans. 20 ans de vagabondage pour vos populations rurales,dont les photos de migration en masse choquent le monde. 20 ans de honte pour vos propres femmes violentées et sauvagement violées. Les hommes sont là pour protéger leurs femmes. Toi, mu rega, où étais-tu quand tes soeurs, t'es tantes, cousines, tes femmes lega étaient violentées et violées ces 20 ans? Vous êtes tous baswahili dans votre majorité si imbus et souds de pouvoir que vous avez oublié de protéger les plus vulnérables d'entre vous...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 12:41

@SHAKA, comme je t'ai dit suivant ton identification volontaire que tu étais muswahili et particulièrement murega ou lega, en tant que tel pose toi la question pourquoi après 20 ans au pouvoir, ton terroir a-t-il des bandes armées du type Rai Mutomboki? C'est une question de gâteau que vous vous partagez ainsi entre le pouvoir Afdl et la communauté lega locale ou c'est cela votre façon de rester au pouvoir sans fin selon le principe de qui a l'arme commande et rafle le tout?...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 12:30

@SHAKA, tu es venu de ta brousse chaotique de l'est certainement parmi 'la bande daventuriers' Afdl qu'a déclaré que vous étiez tous tek que l'avait déclaré votre mzee Laurent Kabila. VoTrès bande est restée 20 ans à ce jour au pouvoir. Regarde-toi dans un miroir et objectivement pose toi la question sur votre bilan et si vous ne meritez pas tous qu'on vous zigouille sur la place pont cabu, vous tous véritables criminels que vous êtes?...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.06.2019 à 12:19

@SHAKA, n'est ce pas que tu devais toi te taire. Tout le monde connaît par coeur ta ligne de pensée. Tu écrivais d'abord sous pseudo de Bukassa/Bukasa et c'était là même ligne des bêtises qui sortaient de ta bouche. Ton anti Fayulu, Bemba, etc, et même anti quiconque particulièrement de partie ouest du pays. Tu es même dans le Bandundu où si tu as une famille avec toi, ta femme et enfants partagent localement les habitudes de ce coin et tu blanchis l'argent que tu detournes de caisses de l'état localement. Alors, pourquoi cette amertume avérée vis à vis de tout qui est Bandundu chez toi ? Pourquoi, hein?...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 15.06.2019 à 08:16

NOUS POUVONS MONTES, DESCENDRE, CRIER, PLEURER...C'EST QUI EST VRAI EST QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EN RDC C'EST FELIX TSHISEKEDI TSHILOMBO. DIEU A LAISSER AUX HOMMES LE LIBRE ARBITRE DE CHOISIR. DIEU N'A PAS CREER LES ELECTIONS ELECTIONS, C'EST PLUTOT NOUS LES HOMMES...DIEU EST LA, IL REGARDE CE QUE FONT LES HOMMES. LES COUPS BAS, COMPROMISSIONS, TRICHERIES, ETC NE LUI IMPORTE PEU. CE QUI EST IMPORTANT POUR LUI, C'EST NOS AMES SOIENT A LUI.

Non 5
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 15.06.2019 à 01:48

FAYULU n'as pas des regrets a avoir lui même la place de candidat il ne l'as pas mérité, obtenue par ses propres moyens politique mais nommé par les autres leaders à Genève loin des militants,FAYULU en octobre 2018 était a moins 1 % de popularité,il ne peut pas insultés les autres politiciens parce que lui aussi sa candidature est le fruit des arrangements politique ,des magouilles et de trahison donc balle a terre que FAYULU s'occupe de son hôtel Faden housse d'autant plus que ni Bemba ni Katumbi ne lui feront plus ce cadeau de candidat unique de l'opposition

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
La Germination | XZKZGQ5 - posté le 14.06.2019 à 19:46

Joan Tilouine zala na yo ata bilialia mais bilo loba te...soki oza besoin ya mbongo ba sengaka...

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamut | MBSIJ6I - posté le 14.06.2019 à 19:36

Pantin, tricheur maintenant Caen, «Kaina»

Non 14
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamut | MBSIJ6I - posté le 14.06.2019 à 19:35

Voilà le mot que j'attendais,«Caen» Kaina, il est condamné à l'errance!

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 14.06.2019 à 18:28

@Benoît Kangoma, Étienne Tshisekedi s'est il fatigué de chercher le pouvoir. Il est même dans un mausolée aux frais du contribuable. Il y a drame au Congo, la falsification de la démocratie et cela va tuer prématurément Fatshi. On le voit déjà courir partout comme Caen, en voleur de l'élection.

Non 12
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 14.06.2019 à 18:24

Article "BIDON". Comment peut-il encore dire ça il a une conscience qui fonctionne après que les GENS DU FCC AIENT DIT OUVERTEMENT:"Félix n'a pas gagné la présidentielle! Il était même troisième... Nous lui avons DONNÉ LE POUVOIR! To ko botola yango..." . Et SHADARY l'avait dit bien avant eux: "Félix était arrivé après MOI,QUI ÉTAIS DEUXIÈME,..."

Non 8
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ILMA | 2XLMQTX - posté le 14.06.2019 à 18:15

Un article des fanatiques de Tshilombo. Fayulu n'est pas n'importe qui! Il a un mental fort! Il a la conscience tranquille, par contre votre tricheur gardera pour le reste de sa vie une conscience chargée. Vos commentaires ne changent rien dans la conscience du tricheur. S'il ne demande pas pardon à Fayulu et aux congolais, vous ne savez pas ce qui l'attend. A bon entendeur... Ces mots suffisent

Non 21
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 14.06.2019 à 17:36

Il a deja 62 ans, dans 5 ans il sera trés faible, et il va mourir sans prendre le pouvoir.

Non 12
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Guy | REZ7YND - posté le 14.06.2019 à 17:10

Un article partisan, haineux envers celui qui réclame rien que la vérité sur les résultats de l'élection présidentiel de décembre 2018 en RDC. Un Journaliste médiocre auteur de cet article.

Non 22
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sérieux | ITYD3Q5 - posté le 14.06.2019 à 16:55

Je crains fort que Mafa n'arrête plus de pleurnicher... Tous les horizons se sont assombri face à lui. Ce gars de Mafa n'aurait jamais respecté ce qu'ils s'étaient dit ( Katumbi, Bemba et lui-même) dans le cadre de Genève version bis. J'en ai pour preuve qu'aujourd'hui, il a oublié que c'est grâce aux fonds de Katumbi qu'il a pu battre campagne. Heureusement qu'il n'a pas été élu. Si non, on aurait assisté,négativement parlant, à du jamais vécu dans l'histoire de l'humanité avec cet ingrat de Fayulu.

Non 12
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sérieux | ITYD3Q5 - posté le 14.06.2019 à 16:50

Je crains fort que Mafa n'arrête plus de pleurnicher... Tous les horizons se sont assombri face à lui. Ce gars de Mafa n'aurait jamais respecté ce qu'ils s'étaient dit ( Katumbi, Bemba et lui-même) dans le cadre de Genève version bis. J'en ai pour preuve qu'aujourd'hui, il a oublié que c'est grâce aux fonds de Katumbi qu'il a pu battre campagne. Heureusement qu'il n'a pas été élu. Si non, on aurait assisté,négativement parlant, à du jamais vécu dans l'histoire de l'humanité avec cet ingrat de Fayulu.

Non 9
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JKK | 5N56XLA - posté le 14.06.2019 à 16:34

A cause de cette trahison de tshisekedi contre le peuple congolais, son mandat ne lui sera pas doux et léger. Il souffrira et sera humilié comme tshibala son frère et Badibanga. Que vous le voulez ou pas, la vérité et que c'est FAYULU que le peuple avait voté. Faites semblant de ne pas reconnaître cette vérité et la coupe sera dure pour nous tous congolais à avaler

Non 24
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
derekNk | 71RJVQY - posté le 14.06.2019 à 16:31

Martin devrait chasser deux syndromes en lui ; de l'immaturité politique et du regionnalisme. avant il aurait soutenu Kimbuta au lieu d'adam BOMBOLE portant de l'opposition. récemment à Genève, il a préférer entendre Muzito et Matungulu qu'il jugeait plus proche de lui, malgré que Muzito venait à peine de se detacher de ce régime monstre !

Non 13
Oui 28
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
musongyempasu | TOSEN9Z - posté le 14.06.2019 à 16:10

IL LUI un bon psychiatre il vieilli ; il se prend pour qui heureusement que j'avais même pas gaspillé mon temps pour le voter ; il reste toujours confusionniste depuis la campagne jusqu à ce jour; même 2023 la il ne sera pas leu pas même comme un député ; il voit le bout de son nez! qu'il attendent bemba qui viendra finir avec avec lui en politique on ne compati pas plus toton réussi à faire des coups bas comme tu l'avait fait à adan bombole ; voilà le résultat de ton choix stratégique de Genève ; tu es fini comme une bougie .

Non 14
Oui 27
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
omega | DPZ9PIK - posté le 14.06.2019 à 16:04

Martin Fayulu le 666 selon les analystes du monde mystique.desullisions de 666. bizarre

Non 16
Oui 36
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yan | MNUZR4Z - posté le 14.06.2019 à 15:54

Joan Tilouine, un vrai con

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE GLAS des imposteurs | 1XVY75Q - posté le 14.06.2019 à 15:46

Trop d'écrits pour rien.Bande des journalistes tendancieux.Lors de la manifestation riposte des bérets rouge du PPRD,pourquoi scandaient-ils "TSHISEKEDI étaient 3ème après SHADARY et ce sont eux qui ont donné à FELIX ce pouvoir....". La vérité est têtue.

Non 36
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sérieux | ITYD3Q5 - posté le 14.06.2019 à 15:45

Mafa n'est pas un fin politicien encore moins, un homme d'Etat. Maintenant qu'il traite les diplomates occidentaux de guignol, de directeur marketing etc. Aura-t-il besoin d'eux un jour ? Homme sans vision... Lamuka ! Yebela ! Soki nanu okatisi ebale te ko loba mabe ya ngando te ! Sois sage !

Non 17
Oui 26
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Auguy Kasongo | Y7PNOZP - posté le 14.06.2019 à 15:20

Toutes ces pages, pour ne rien dire de consistant! Bref, ce journaliste, ayant fait l'Université de Kisenso, trouve normal cette injustice orchestrée par cet homme qui croit que le pays est devenu son royaume, il peut décider de qui sera le Président de RDC, le Président de l'Assemblée, le Président du Senat, le Premier ministre, gouverneur… Je pense qu'il n'est pas de la seule responsabilité de MAFA de condamner cette immoralité qui reste d'être actée dans la constitution future. Comment quelqu'un qui a été floué peut être humilié, et ceux qui ont triché peuvent être adorés...Quel pays de merde!

Non 51
Oui 29
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

En attendant Lubumbashi, Martin Fayulu signalé à Londres depuis hier

Politique ..,

Contrairement aux rumeurs, Martin Fayulu confirme sa présence à la réunion de Lamuka à...

Politique ..,

« La Cour constitutionnelle de la honte », Fayulu

Sur le net ..,

Lamuka condamne la répression de sa marche et parle d’un mort par balle

Société ..,