mediacongo.net - Actualités - FCC-CACH : un mariage peu sincère et de méfiance mutuelle



Retour Politique

FCC-CACH : un mariage peu sincère et de méfiance mutuelle

FCC-CACH : un mariage peu sincère et de méfiance mutuelle 2019-06-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/06-juin/24-30/kabila-tshisekedi.jpg -

Six mois après les élections et les tractations politiques qui s’enlisent, parfois marquées par des sautes d’humeur, le peuple congolais attend toujours avec impatience la formation d’un gouvernement qui devra enfin s’occuper de nombreux problèmes urgents du pays.

Durant toutes ces négociations, les deux camps, à savoir le Front commun pour le Congo (FCC) de l’ex-président Joseph Kabila et le Cap pour le changement (CACH) de l’actuel président Félix Tshisekedi, sont restés très avares de commentaires au sujet des blocages qui subsistent au sujet de la formation du gouvernement de coalition.

La question qui est sur toutes les lèvres dans l’opinion publique congolaise c’est, bien évidemment : qui a intérêt à retarder la formation du gouvernement ?

Un retard qui sape sérieusement la confiance du peuple congolais qui a cru dans le processus démocratique en cours dans son pays. Ce qui donne à penser qu’il y a un manque de sincérité et de réelle volonté politique de ces deux alliés de circonstances à travailler ensemble pour répondre au mieux aux besoins primaires de la population.

Pendant ce temps, le Président Tshisekedi joue pleinement son rôle dans le fonctionnement des institutions ainsi que dans la vie diplomatique du pays. Au grand dam de ceux pensent qu’il serait un Président protocolaire sans réel pouvoir, faute de majorité parlementaire.

Certes, la tâche s’annonce difficile pour Félix Tshisekedi et sa marge de manœuvre est étroite dans le contexte actuel. Dans un pays qui ne dispose pas d’une Fonction publique efficace, efficiente et indépendante des interférences politiques, la formation du gouvernement devrait être une urgence nationale pour commencer à s’attaquer aux problèmes cruciaux du pays et relever les défis importants de développement auxquels le pays est confronté.

Toutefois, si l’on se fie aux dires de certaines bouches indiscrètes qui gravitent autour du pouvoir actuel à Kinshasa, les congolais devraient enfin voir le bout du tunnel dans les jours ou semaines à venir. Selon toutes vraisemblances, les deux alliés FCC-CACH sont parvenus finalement à un accord de principe sur la taille, la structure du gouvernement, de même que la répartition des portefeuilles. Il reste maintenant la désignation des animateurs, ce qui n’est pas une mince tâche dans une alliance politique où tout le monde se positionne comme futur ministrable.

C’est à ce moment-là qu’on verra bien apparaître les premières fissures de cette coalition. De son côté, le peuple congolais attend de voir de nouvelles personnes qui arrivent au gouvernement avec un nouvel esprit, notamment de rigueur en matière de gestion des finances publiques pour soutenir le programme de Félix Tshisekedi pour les cinq prochaines années.

Une coalition fragile

On ne le dira jamais assez, l’alliance FCC-CACH ne semble pas encore être ancrée profondément dans la mentalité de militants de base des partis politiques membres qui se regardent en chiens de faïence.

À entendre les déclarations de militants de certains partis membres de cette alliance, il ne fait quasiment aucun doute que la collaboration s’annonce difficile et périlleuse. On sent bien que les militants sont circonspects à l’égard de cette alliance contre nature et de leurs partenaires politiques dont ils se méfient éperdument. Dans ces circonstances, tout porte à croire que la machine va se gripper pas pour très longtemps.

D’ailleurs plusieurs observateurs émettent de sérieux doutes sur les chances que cette alliance puisse résister contre vents et marées inévitables de la politique congolaise. Et, la grande question est de savoir combien de temps la coalition FCC-CACH durera-t-elle ? Une alliance qui bat de l’aile avant même que le gouvernement de coalition ne soit mis en place. De toute façon, il ne sera dans l’intérêt de personne de vouloir faire de la petite politique politicienne. On assiste déjà à des actes isolés ou planifiés de faire obstruction systématique aux décisions du président de la République, ce qui risque de s’avérer contre-productif pour les uns et les autres.

Nous sommes de ceux qui pensaient que, conformément à l’article 78 de la Constitution congolaise, le Président Tshisekedi allait procéder à la désignation d’un informateur pour identifier une majorité parlementaire en vue de la formation d’un gouvernement stable. Malheureusement, quand bien même la Constitution congolaise est très claire à ce sujet, tel n’a pas été le cas. Le président de la République a procédé directement à la nomination d’un formateur du gouvernement, en reconnaissant de facto la majorité au FCC.

Comme c’est d’usage dans bon nombre d’États qui sont dotés d’un régime politique semi-présidentiel, avec un chef d’État élu au suffrage universel direct et un gouvernement responsable devant le Parlement, en principe, le problème ne devrait pas se poser pour la formation du gouvernement. Seulement voilà, malgré cette majorité au Parlement, les vainqueurs réels ou supposés de dernières élections législatives, ont opté pour une coalition gouvernementale contre nature.

La tâche s’annonce très dure pour le Président Tshisekedi qui est appelé à exercer dans leur plénitude les attributions que la Constitution lui confère au service du peuple congolais, avec un Parlement où son parti est très minoritaire. Félix Tshisekedi doit faire preuve de beaucoup de sagesse, de tact politique, mais aussi de beaucoup de rigueur pour garantir une plus grande cohérence interne au sein du gouvernement à venir. Qu’à cela ne tienne, FCC et CACH doivent savoir qu’ils sont au service du peuple congolais, et non l’inverse.


LePotentiel / MCP , via mediacongo.net
7445 suivent la conversation
10 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

kilulunguz | OJF2RCP - posté le 28.06.2019 à 23:12

Y a pas mariage. Tout simplement deux familles d'hyènes sont en train de dévorer le cadavre RDC amaigri et en putréfaction. L'une de ces familles finira par dévorer l'autre. Triste que vous qualifiez de mariage ce macabre scénario

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kilulunguz | OJF2RCP - posté le 28.06.2019 à 23:07

Mr Shaka, l'essentiel est que la RDC aille de l'avant et que les Congolais soient plus heureux. Si la cohabitation CACH FCC n'améliore pas la situation du pays, ne nous réjouissons pas du simple fait que les personnes que tu cites ont été aux affaires pendant la présidence de Kabila. Posons nous la question de savoir la cause des échecs de nos dirigeantq

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 28.06.2019 à 15:53

les lamukistes continuent d'exprimer leur amertume oubliant au passage que leurs saints Bemba,Muzito,Katumbi,Matungulu ont dejas fait alliance avec ou était PPRD, tous chez LAMUKA ont dejas travailler avec Kabila,alors on dénonce quoi chez Lamuka ? il est plus facile de critiqué bêtement l'alliance politique CASH - FCC étant donné que si TSHILOMBO et Kamhere sont partis de Lamuka c'est pas quand meme la faute de Kabila ou du FCC qui n'ont fait que tirer les marrons du feux,c'est ça la politique les faibles perds, la bande à Fayulu n'a pas était futé sur le coup de Genève

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Baylon | LN5Q8QJ - posté le 28.06.2019 à 15:30

"JE T'AIME, MOI NON PLUS". ET TOUT LE RESTE N'EST QUE DIVERSION.COMME CONSEQUENCE, LE CONGO EST SOMME DE PERDRE SON PRENOM (Démocratique)QU'IL REFUSE DE MERITER. QU'ADVIENDRA-T-IL ?

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 28.06.2019 à 14:58

FCC/CACH : mariage pour TOUS qui ne donnera aucun fruit.

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 28.06.2019 à 13:02

Les talibans sont de plus en plus réfractaires à la réalité et refusent de se rendre à l'évidence du blocage dans la mise en œuvre des accords Cach-Fcc. Ils refusent cette autre évidence que la présidence a déjà consommé, en 5 mois, 98 % de son budget 2019, soit 132 milliards FC sur 134. Que vont-ils conseiller à leur leader au sommet de l’État, sinon que constater cet descente aux enfers!

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le livre ouvert | U7NPB7H - posté le 28.06.2019 à 11:29

Peuple, arrêtons avec ce faux mariage FCC-CACH. Les premiers, c'est-à-dire FCC, ne diront jamais du fonds de leurs cœurs : "Le peuple d'abord". Alors pourquoi les cajolons-nous ? SEM le Président, il est temps de publier et dénoncer les accords signés avec ces vipères pour l'intérêt de tous.

Non 3
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 28.06.2019 à 10:49

FELIX qui n'as pas des beaucoup d'experiences lui meme n'as pas non plus des cadres UDPS compétents expérimentés après son divorce avec LAMUKA, il est content de travailler avec un gouvernement FCC expérimenté, il enlèvent a ses ministres et DG du FCC expérimentés tout pouvoirs des décisions aucun ministre ou DG en place ne sort l'argent de la caisse sans la signature de la présidence tout comme en matière d'embauches tout passent au préalable a la présidence alors il n'y a rien en s'est plaindre FELIX exploite le FCC qui pouvait être des ministres UDPS ? Kabund,Fils Mukoko, KAbuya ? il faut être réaliste meme si on aiment pas le FCC

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un combatant | BE8KI5L - posté le 28.06.2019 à 10:36

SAUVONS LA PRESIDENCE. Le bateau chavire. L’Alliance entre Président Félix et JKK sombre les institutions démocratiques, cripple la présidence, et laisse FCC se cramponner sur une navire à la dérive. Le naufrage exige de notre part l’allégement des fardeaux (FCC, Court Constitutionnel et leur Constitution). Le soulèvement populaire ne viendra pas de Fayulu, Fils Mukoko ou les Rwandais, mais d’une population affamée et trompée. Une “Table Ronde” de tous les acteurs politiques doit donner une marge de manoeuvre à Félix de gérer une transition vers l’indépendance totale du Congo.

Non 5
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bokomesana | 39TR2L3 - posté le 28.06.2019 à 10:09

Donnez nous des informations precises et non vos articles qui ont perdu de sens.

Non 7
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Kingakati : députés et sénateurs FCC ce jeudi face à Kabila

Politique ..,

Ingele Ifoto toujours présent dans les groupes whatsapp du FCC et réitère son soutien à...

Politique ..,

Emmanuel Shadary à Félix Tshisekedi : “Ces consultations ne vont pas aboutir, il va revenir...

Politique ..,

Les ordonnances de nomination de Ilunga et ses ministres attaquées devant la cour constitutionnelle

Politique ..,