mediacongo.net - Actualités - Le président Tshisekedi et le sénateur Kabila : deux coqs sur le même fumier



Retour Politique

Le président Tshisekedi et le sénateur Kabila : deux coqs sur le même fumier

Le président Tshisekedi et le sénateur Kabila : deux coqs sur le même fumier 2019-07-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/06-juin/01-07/kabila_fatshi_19_02457.jpg -

Les événements de ces dernières semaines soulèvent de sérieuses questions quant à la conduite éclairée du pays. Il est vrai que, depuis son investiture, le président Tshisekedi a multiplié par-ci par-là des gestes qui se veulent dans la ligne des désirs et des revendications de l’Opposition en 2018. Toutefois, les efforts tendant à «déboulonner» les antivaleurs de la corruption et de l’impunité, un mot très significatif qui a fort mal résonné dans les oreilles des membres du FCC, ses efforts, disons-nous, sont contrecarrés par ceux-là mêmes qui sont supposés former une coalition avec lui pour sortir notre pays du marasme social et économique.

La désignation du cacique Tambwe Mwamba comme candidat à la présidence du Sénat montre à suffisance que la pieuvre kabiliste est en train de refermer tranquillement, mais sûrement, ses tentacules autour du pouvoir actuel, quitte à reprendre, au moment voulu, tous les leviers du pouvoir décisionnel.

Nous, filles et fils du Congo démocratique devons tenir ferme et défendre becs et ongles l’État de droit et faire triompher les valeurs fondamentales de justice, de paix et de travail.

«Aide-toi, le Ciel t’aidera »

Cette morale de La Fontaine est toujours d’actualité. Les premiers mois suivant l’investiture du président Tshisekedi ont été critiques à bien des égards. En effet, il a dû faire face à un nombre impressionnant de défis. Certains ont eu l’impression qu’il n’y était pas préparé. Cependant, nous devons admettre qu’il y a un temps opérationnel pour pouvoir asseoir son autorité et installes les bonnes personnes à la bonne place en considération de leurs compétences. Les Congolais s’inquiètent avec raison face à l’avénement à pas de tortue du changement souhaité. Le sénateur Kabila est toujours présent à travers les institutions et les façons de faire mises en place durant les 18 ans de pouvoir. Si l’incertitude persiste, cela va nuire à l’autorité de l’actuel président et sa crédibilité s’effritera progressivement.

Le président Tshisekedi a placé, il n’y a pas longtemps, notre pays sous la protection de Dieu. Il a insisté sur les valeurs de pardon et de réconciliation pour relancer notre pays sur la voie du progrès et du développement socio-économique. Pourtant nous ne sommes pas sans savoir qu’il y a eu des actes criminels graves contre des personnes et des biens privés et publics. Des injustices criantes ont élu domicile dans notre pays. «Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir» avait conclu La Fontaine.

Les crimes commis au Congo ne sont pas des faits banals à balayer du revers de la main avec des mots magiques. La justice congolaise doit sévir si ces faits s’avéraient exacts. Tant qu’à être sur le terrain divin, Dieu lui-même s’étant rendu compte que les hommes étaient de plus en plus malfaisants et que les penchants de leur cœur les portaient constamment vers le mal, en dépit de sa bienveillance il ne s’empêcha pas de les punir en faisant déferler sur eux le fameux déluge qui correspondra au «déboulonnement » si celui-ci se concrétise.

Au regard des richesses naturelles et minières et des ressources humaines disponibles, nous n’avons pas à attendre l’assistance de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement ou de l’Union européenne pour relancer notre économie. Si nous renforçons les mécanismes de mobilisation des recettes de l’État de diverses provenances- impôts, taxes, dividendes- nous n’aurons pas à payer des intérêts rattachés aux prêts qui réduisent davantage nos moyens d’action et de paiements et limitent nos capacités d’investissements dans d’autres secteurs vitaux.

Il n’y a pas que les ressources minières au Congo; les ressources naturelles, les eaux et les forêts représentent d’autres atouts majeurs. Certains de ces organismes internationaux existent depuis belle lurette. Posons-nous la question pertinente de savoir combien de pays à travers le monde ont pris leur envol économique avec leur assistance. On a assaini la fonction publique de plusieurs États sans que cela produise les effets escomptés.

La croissance économique de notre pays viendra d’abord et principalement de nous-mêmes, acteurs congolais, et des instruments efficaces que le gouvernement mettra en place pour mobiliser l’épargne nationale. L’économie recherche aussi la réalisation du bien commun à travers la gestion des ressources rares. Dieu nous a pourvus des ressources immenses et de l’intelligence conséquente pour comprendre nos problèmes et les résoudre adéquatement en trouvant des solutions idoines. Par conséquent, retroussons nos manches et mettons-nous au travail pour le bien commun en transcendant, par un effort suprême et par devoir envers la nation et le peuple congolais, nos clivages et relents de tribalisme, régionalisme et d’extrémisme.

Nous et notre Congo

Un fumier constitue un amas de déjections dont la transformation permet de fertiliser la terre en agriculture. L’état des lieux nous présente un Congo de misère matérielle et morale où la déprédation des richesses nationales alliées à la dépravation des moeurs politiques et sociales nous offre le spectacle désolant de la corruption et de l’impunité à travers les 18 ans de l’ère kabiliste, bref le résultat des dérives de la permissivité et de l’impunité dirait le prix Nobel Mukwege. On ne peut plus demander au peuple congolais de s’armer de patience et mettre ses aspirations légitimes en stand-by. Cet état de médiocrité n’est pas immuable, car, comme on dit, on peut trouver une perle dans un fumier.

Le peuple congolais constitue cette pièce maîtresse de grande valeur dans cet environnement trivial. La main, l’amour de la patrie et le coeur du peuple congolais vont transformer ce fumier en ferment du bien-être collectif. Comme l’a signalé Mgr Ambongo, « du mal peut sortir le bien». Nous pouvons tirer le bien du mal si nous aidons notre pays à se libérer complètement de l’emprise de l’injustice, des biens mal acquis et de l’enrichissement illicite. Nous avons la mission difficile, mais non impossible, de remettre sur les rails notre pays en sachant que les députés et les sénateurs pro-Kabila sont majoritaires, que la justice est asservie et que les instruments de la sécurité publique sont sous la coupe kabiliste.

Nous avons la mission de provoquer le sevrage du président Tshisekedi au sein du FCC-CACH et ainsi mettre fin au servage du peuple congolais pris en otage par des dirigeants qui ne rêvent que du moment où ils reprendront les rênes du pouvoir pour paupériser et dépouiller le peuple congolais de toute sa dignité. Il est plus que temps pour nous tous de sortir de la «république des inconscients» (Mutinga), d’unir nos efforts pour lever les entraves au changement. Certains font ressortir l’inexpérience des cadres de l’UDPS «qui n’ont jamais travaillé», mais où est rendu notre pays avec ces autres cadres du FCC qui ont accumulé une expérience de 18 ans au pouvoir?

Les partis de l’Opposition de 2018 ont le devoir de se remuer et d’éduquer sans cesse leurs partisans afin qu’ils comprennent que la véritable lutte est celle de démolir le système kabiliste si bien enchâssé, de lever tous les pièges qui menacent l’existence des personnes et de la Nation et, en définitive, de contribuer au bien-être collectif et à la paix dans tout le pays.

La pacification de tout le territoire national est une condition sine qua non de la relance des investissements et de l’évolution socio-économique durable de notre pays dans un nouveau contexte de respect des normes établies d’exploitation des ressources, de l’application des règles du code du travail congolais. Nous avons le devoir patriotique de rebâtir une vraie armée congolaise qui prend soin des filles et fils du pays qui sont prêts à payer de leur vie notre existence et l’avenir des futures générations. Cette armée, nous ne devons plus la polluer avec des rebelles et pillards de tout acabit récupérés par-ci par-là lors des opérations douteuses de brassage. Avec une telle armée, les pays voisins qui nourriraient encore l’ambition de balkaniser notre pays devront se rappeler du dicton « qui s’y frotte, s’y pique».

Nous voulons un État de droit. Nous constatons que le Droit n’est pas droit; il est dévié, courbé. Nous avons dès lors le droit de le redresser pour pouvoir vivre en paix et dans la justice, jouissant honnêtement et pleinement du fruit de notre travail. Le sang versé et le dur labeur quotidien des Congolaises et Congolais est le prix à payer pour ce beau Congo à venir.

 


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
7570 suivent la conversation
19 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

willcow | KCTZP8R - posté le 12.07.2019 à 14:41

Mes prédécesseurs, sans vouloir prétendre faire ou connaitre la politique en RDC, nous avons eu toutes sortes d’analyses pour la sortie de crise en RDC (nous sommes fatigués), à ce que je sache la RDC n’a pas d’homme politique (capable de faire voir leur intellect pour le développement intégral de peuple/RDC, si ce n’est que pour leurs ventres. C’EST TRISTE). Si je peux proposer par rapport à ce sujet ; je préfère que tous ceux qui sont pour l’éradication de tous les maux qui continuent à réduire le peuple/RDC en rien, sans dignité dans le monde fassent un bloc (quelques soient la tendance) quant à ce. NOUS GARDONS TOUJOURS L’ESPOIR.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 12.07.2019 à 12:58

Le jour de son investiture, il a recité une incantation mystique ("Je sers Lorreta Mertir merci Mertir"), Lorreta Mertir, une déesse qui confère le pouvoir reçu d'un mort (Félix s'était enfermé avec le cadavre d'Etienne Tshisekedi). Et ce sataniste qui va mettre la RDC sous la protection de Dieu. Une vaste blague. Avec le pouvoir de son dieu, il a béni les Léopards avec sa main gauche levée, la CAN se poursuit sans eux…

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Auguy Kasongo | Y7PNOZP - posté le 12.07.2019 à 12:23

CLC POUR LA LIBERAION, tu dois d'abord exiger à Félix de publier cet accord, avant de le soutenir. Deux personnes se sont engagés pour prendre en otage tout le pays, vous autres au lieu de condamner ce comportement, vous chercher à flatter Félix qui a accepté d'être nommé et condamner l'autre qui lui a donné le pouvoir.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 12.07.2019 à 12:21

Encore un scandale financier à la présidence de TRICHEKEDI: RDC : La Présidence attribue un marché de gré à gré de 57 millions USD à une société détenant un capital social de 9 mille USD. Arretons d'être des vulgaires fanatiques chers concitoyens, notre nation est en péril. Comment avec ces pratiques Fatshi peut-il prétendre lutter contre la corruption? Il tient un discours et fait le contraire de ce qu'il dit. C'est scandaleux. Lisez les détails sur actualite.cd. Le fait d'être fils tshisekedi n'est pas un passeport lui permettant de bafouer les lois du pays. Quel est son sens de l'Etat de droit????????

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KARA | S9K15WI - posté le 12.07.2019 à 12:20

Hum belle analyse mais le grand problème est que tant de nos frères congolais sont fanatique de X et Y, au lieu de voir ce qui se passe actuellement et dire non eux préfèrent restés indifférents face au grand danger qui pourra éclater au grand jour, le mieux à faire c'est punir ses assassins qui ont vendus notre pays à un rwandais et qui continus à se prosternés sous ses pieds à kingakati et je me demande, quelle sorcellerie que ce mr a faire avaler à ses disciples pour que ce dernier continus à l'adorer comme un dieu?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
congo yetu | PXFHW23 - posté le 12.07.2019 à 12:08

le pays est dirigé toujours par Kabila comme fayulu l'avait dit. tshisekedi ne réussira jamais

Non 6
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gardien du Monastère | NIFLBHF - posté le 12.07.2019 à 11:57

En lisant cet article, je me demande s'il s'agit d'un plaidoyer ou d'une lettre ouverte au Président de la République. La question qui devrait se poser est celle de savoir quelles sont les bases du pouvoir de l'actuel Chef de l'Etat? Le reste devra constituer un allant de soi. Un savant disait:"L'idiot est celui qui sans changer des procédés espère obtenir un résultat différent". Voilà... Comprenne qui peut! Pour un pays comme la RDC, je me demande si l'actuel Chef de l'Etat dispose des moyens de sa politique et de ses "voeux". J'aimerai que le rédacteur de cet article me donne le nom d'un seul pays au monde qui a été confié au bon Dieu et s'en est sorti... Soyons sérieux,...

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais LAMUKA! | TSWZGT3 - posté le 12.07.2019 à 11:52

Vrain pantin et son patron!

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KARA | S9K15WI - posté le 12.07.2019 à 11:51

Hum belle analyse mais le grand problème est que tant de nos frères congolais sont fanatique de X et Y, au lieu de voir ce qui se passe actuellement et dire non eux préfèrent restés indifférents face au grand danger qui pourra éclater au grand jour, le mieux à faire c'est punir ses assassins qui ont vendus notre pays à un rwandais et qui continus à se prosternés sous ses pieds à kingakati et je me demande, quelle sorcellerie que ce mr a faire avaler à ses disciples pour que ce dernier continus à l'adorer comme un dieu?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 12.07.2019 à 11:23

Lire plutôt mettons de l'eau et non de l'huile. Désolé!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 12.07.2019 à 11:22

Dans le sens de cette analyse concernant la mobilisation des congolais pour défendre becs et ongles l’État de droit et faire triompher les valeurs fondamentales de justice, de paix et de travail, j'apprécie le geste de Matungulu qui vient d'accepter sa nomination à la BAD. Mettons de l'huile à nos combats politiques et faisons bloc autour de Félix Tshisekedi pour barrer la route à la kabilie. Le jeune homme aux origines floues va être rattrapé par les récentes révélations de Bosco Tanganda à la CPI. Vive les profs Matungulu et Bahati.

Non 3
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
La vérité blesse | 9ENWXB4 - posté le 12.07.2019 à 10:53

cette situation ambugue entreteni par l'actuel pouvoir de kinashasa risque de conduire le pays dans le gouffre avec des consenquences désastreuses

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 12.07.2019 à 10:40

Tout ce que Felix fait c'est du theatre. Le pouvoir ne se donne pas. Tu passes avec 18% et la cour constitutionelle de kanambe fait l'aveugle tu penses Kanambe va te laisser tranquil A l'aise ??? Toi meme Trichekedi tu avais dit " Je rend homage au president de la republique, le pere de la democratie..." kiekiekiekiekiekie envoutement.

Non 6
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 12.07.2019 à 10:39

(Suite)MANDELA et l'ANC avaient négocié (discrètement et ensuite ouvertement) pour sortir MANDELA de prison et que les partis noirs participent aux élections générales. Résultat: Aucun cadre du système de l'appartheid n'a été condamné pour leurs crimes, il n'y a pas eu des chasses à la sorcière. Mais grâce à cela, les noirs Sud-Africains ont réussi à reccupérer le pouvoir. Le monde n'est pas blanc ou noir. Il faut savoir ce qu'on veut obtenir avec ses moyens et ce qu'on est prêt à payer.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 12.07.2019 à 10:37

@Auguy Kasongo: Quand vous dites que FATSHI doit respecter le deal, C'est votre souhait pour que la souffrance de la population puisse persister et qu'un des leadeurs que tu soutiens puisse endosser le rôle de sauveur du peuple ? On est en politique, peu importe le deal que FATSHI et J. KABILA ont signé, s'il s'avère que ce deal entrave les intérêts supérieurs de la nation, FATSHI doit se décider et se préparer de le rompre. S'il s'agit juste d'un deal d'assurer la sécurité de la famille KABILA et leurs biens pour éviter une guerre civil aux Congolais, alors ce deal vaut la peine d'être respecté tant que les intérêts du peuple ne sont pas entravés. MANDELA avait négocié...

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Auguy Kasongo | Y7PNOZP - posté le 12.07.2019 à 10:19

Tout est mal parti lorsque Félix avait accepté d'être nommé par JKK. D'ailleurs, il avait déclaré que JKK est le partenaire du CACH. Tous les maux commis par le régime JKK ont été supprimés ce jour là. Il faut attendre 2023, quand MOKAT, BEMBA ou FAYULU sera président pour espérer quelque chose dans le sens de la justice pour les victimes. Félix n'a pas de choix, il doit respecter le deal, sinon il est mal barré.

Non 8
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 12.07.2019 à 10:05

" Le sang versé et le dur labeur quotidien des Congolaises et Congolais est le prix à payer pour ce beau Congo à venir ". Malheureusement le principal criminel est en partenariat, cohalission, marriage avec le meme pantin."Il est plus que temps pour nous tous de sortir de la «république des inconscients» (Mutinga)".kiekiekiekiekiekie Vraiment, la Republique des inconscients. Regardez MATUNGULU, il ne vois pas loin que son ventre.

Non 4
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
papy | 2TT7CZD - posté le 12.07.2019 à 09:53

une très bonne analyse, très profond est objectif. courage

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
0000000 | 13E16AU - posté le 12.07.2019 à 09:44

C'est bien MediaCongo courage il faut des rédactions pareil pour nous éveiller. Si la presse était comme ça chaque jour on aurait pu avancer beaucoup, que de nous laisser les médias internationaux qui est là à juger nos autorités et idiots qu'ils ils réponds aussi aux questions d'appel d'actualité. Avez vous déjà entendu macrons ou Trump dans appel sur actualités de RFI ou autres medias international du monde??? C'est medias sont fais et diriger pour que telle personne où se président est mauvais alors qu'il est bon pour nous. Et si il est bon pour eux enfin de le soutenir.ces infos nous emmenes les conflits,heurte et les sous développement.

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Arrivée «Fatshivit à Bukavu» : l'ancien maire de Bukavu parle d’«un signal fort par...

Provinces ..,

Dernière ligne droite avant l'annonce du prochain gouvernement

Politique ..,

Gouvernement : la première mouture sur la table de Félix Tshisekedi ce mardi 13 août

Politique ..,

L’administration Tshisekedi veut vaincre la faim à l’horizon 2030

Société ..,