Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

Antoine Makay dénonce l’ambiguïté de la coalition CACH-FCC

2019-08-05
05.08.2019
2019-08-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/makay_antoine_19_000_2.jpg -

Antoine Makay,, président de l’ASBL

Les plateformes Cap pour le Changement (CACH) de Félix Tshisekedi, président de la République, et Front Commun pour le Congo (FCC) du président honoraire et autorité morale Joseph Kabila ont signé un accord de coalition politique pour une gouvernance commune.

Elles ont énoncé les principes qui vont guider le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba dans la formation d’un gouvernement qui comprendra 65 membres dont 48 ministres et 17 vice-ministres. Le FCC aura 42 ministères et CACH 23 portefeuilles.

Pour le président de l’ASBL"Nouvelle Elite Congolaise (NEC)", Antoine Makay, l’Accord de coalition politique conclu entre les deux familles politique revêt un caractère ambigu.

La coalition entre les deux familles politiques ne reflète nullement à l’esprit, ni à la lettre, le vrai sens de ce concept au regard de l’Académie scientifique ou de la lexique juridique.

Selon Makay, Doctorat en science politique, il est inconcevable de parler de la coalition dans l’énoncé de l’Accord et recourir aux principes cardinaux de la cohabitation dans l’exercice ou la pratique.

Ceci constitue de l’escroquerie d’une classe politique perverse voire même de la trahison auprès du peuple congolais, dit-il.

Il fait remarquer aux chefs de file de deux camps politiques qu’aucune académie scientifique, ni lexique juridique ne leur reconnaissent le droit de changer le contenu, ni la définition du concept" coalition".

Pour lui, en terme limpide, la coalition suppose que les fissures des limites sont cassées et en espèce, dit-il, on ne peut avoir plusieurs coordonnateurs si ce n’est qu’un seul.

Il relève donc une confusion scientifique entretenue par cette classe politique en mal de positionnement, chose qui ne peut être tolérée.

Aussi, poursuit-il, on ne peut être dans une coalition et en même temps se partager des postes comme si on est dans un gouvernement de transition ou d’union nationale.

" Nous ne sommes pas dans un pouvoir de transition à l’instar de 1+4, ni de celui d’un coup d’État, ni non plus celui issu des négociations mais plutôt d’un pouvoir d’alternance politique ", a martelé Makay.

Et, à ce point de vue, tout en soutenant le Chef l’État, Félix Tshisekedi, il pense que la constitution du futur gouvernement ne peut en aucun cas rester l’apanage de deux camps politiques mais plutôt doit tenir compte de toutes les couches politiques en présence.

C’est pour cela, il attire l’attention du Chef de l’État, en prenant en compte dans la composition de l’exécutif, des forces vives de la Nation même des syndicalistes car tout le monde a contribué pour arracher cette alternance, à cela s’ajoute les forces politiques en présence à l’instar de l’AFDC-A de Bahati car, soutient- il, sans cela, il sera difficile pour ce gouvernement de maîtriser la situation au bénéfice du peuple.

Parlant de la taille du futur exécutif, Antoine Makay a indiqué qu’elle est trop" éléphantesque " et va plutôt assouvir les intérêts des opinions et des égoïstes que le peuple a décrié et non répondre aux attentes de la population qui aspire à un réel et véritable changement.

Antoine Makay qui l’a déclaré dimanche 04 août dans un entretien accordé à Ouragan FM, a fustigé la répartition des postes ministériels qui vide la substance du pouvoir de l’autorité suprême et qui fait tomber le pays dans une cohabitation inédite en faveur de l’ancien président Kabila.

Cet analyste politique constate que le partage du gâteau se penche largement du côté du FCC qui détient les cordons de la bourse, les minerais, principales ressources budgétaires, l’armée, les portefeuilles, la justice.

Il dénote qu’à travers cette clé de partage, la mauvaise volonté du FCC d’accompagner le développement du pays et aussi sa ferme détermination à emprisonner davantage la nation.

Pour Antoine Makay, comment le président de la République peut-il accepter de céder des ministères auxquels l’ancien pouvoir avait lourdement échoué et qui, à ce jour, laisse des antécédents fâcheux.

Il estime que sans la maitrise de ces ministères, les marges de manœuvres du nouveau président de la République resteront très étroites.

" Quand vous n’avez pas entre autres le contrôle de ces ministères, je ne crois pas que le Chef de l’État pourra arriver à répondre aux attentes du peuple", a dit Makay.

C’est pourquoi, il appelle le Chef d’Etat de prendre distance de tout accord qui bloquera l’épanouissement des congolais.

Qu’il n’hésite pas de décevoir même les intimes et vieux compagnons pour privilégier l’intérêt suprême de la Nation.

Il recommande au président Fatshi de rejeter la répartition des ministères telle que proposer par les 12 représentants du FCC et du CACH.

La Constitution ne prévoit nulle part l’équilibre des regroupements politiques à la formation du gouvernement. Seul l’équilibre des provinces est la règle.

Si la coalition CACH et FCC doit exister pour gouverner. Il faut à sa tête un pouvoir pyramidal, c’est-à-dire, un chef pour tous et des subalternes hiérarchiques.

Alexis Emba
Ouragan FM / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 7 commentaires
8350 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
La question que je me pose c'est; comment UDPS a maintenant un accord avec FCC, lui qui pendant le propagande a eu un accord avec L'UNC plutôt?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Je viens de lire avec amertume le contenu banal de cet article. Je ne crois pas que cet homme soit un doctorant en Science Politique. C'est inconcevable et inadmissible. Voici quelques unes de ses hérésies dignes d'un ivrogne et non d'un politiste. 1. Il fait usage des concepts de la rue et non des concepts scientifiquement acceptables en Science Politique. - l’escroquerie, - une classe politique perverse, - la trahison auprès du peuple congolais. - en mal de positionnement, - Mauvaise volonté du FCC or c'est une structure inconsciente contrairement à ses animateurs. - etc. De telles considérations sont inadmissibles en Science Politique. 2. Il confond...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Quelle politique Tshilombo veut appliquer? celle de l'UNC, ou celle de UDPS, sans meme toucher le FCC. Quelle est la politique économique du CACH , qui mérite les insultins quotidien au FCC?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
C'est un crétin qu'il aille remettre son diplome des définitions scolaires dans son Université. Voilà le problème de l'intellectuel congolais . Il apprend des notions comme un scolaire élementaire, sans meme se rendre compte que ceux qui lui enseigner cette science là, la coalition est modus vivendi,opérandi, comme parole la démocratie est inconnue chez lui, meme la lecture de constitution vraiment élementaire.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Monsieur Makay a fait une bonne analyse des faits. C'est justement l'accomplissement de l'accord que Félix avait signé pour être nommé Président de la République.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Jamel | UPHR8QX - posté le 05.08.2019 à 16:26 Mediacongo fait souvent la promotion des médiocres que le public ne connait pas. En voilà une illustration.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Que vient faire une ASBL dans les affaires politiques ??????????????????

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Quel regard pour les femmes dans les partis politiques ?

Les plus commentés

Diaspora Incursion rwandaise en RDC : après New-York, Félix Tshisekedi a sollicité le soutien de la diaspora congolaise à Bruxelles !

29.09.2022, 24 commentaires

Politique Olive Lembe sur Joseph Kabila : « Mon mari est le savant politicien Congolais »

27.09.2022, 17 commentaires

Politique « C’est le Rwanda et l’Ouganda qui soutiennent les milices, il faut les condamner » (Herman Cohen)

27.09.2022, 16 commentaires

Politique Félix Tshisekedi : l’envers sans le revers de la médaille

27.09.2022, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance