mediacongo.net - Actualités - « Kin Bopeto » : retour en force des marchands sur les grandes artères



Retour Provinces

« Kin Bopeto » : retour en force des marchands sur les grandes artères

« Kin Bopeto » : retour en force des marchands sur les grandes artères 2019-08-12
Science & env. / Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/marche_commerce_kinshasa_19_000.jpg -

L'opération « Kin Bopeto » lancée par le gouverneur de la ville de Kinshasa connait d’énormes difficultés dans sa phase consistant à maintenir les artères de la ville de Kinshasa exemptées de vendeurs qui exposent leurs produits le long des routes.

L’opération « Kin Bopeto » qui totalise déjà trois mois depuis son lancement semble rencontrer d’énormes difficultés quant à son application. Le retour en force des vendeurs sur les trottoirs des artères principales à la grande surprise des observateurs, la population, en dit assez long.

La chasse aux vendeurs trafiquant le long des artères principales n'était-ce qu'une stratégie de la part du premier citoyen de la ville pour s'attirer l'attention du monde extérieur et du public ? S'interrogent certains kinois rencontrés au rond-point Ngaba, Victoire ainsi qu'à l'arrêt de bus DGC.

De leur côté, les vendeurs opérant à l'arrêt DGC dans la commune de Ngaliema se disent « être victimes d'une mauvaise gouvernance ». « En nous interdisant de marchander sur les trottoirs des artères principales, que propose l'autorité de la ville comme solution durable ? Se demande Alexandre Lukingama, vendeur à l'arrêt DGC qui estime que l'autorité de la ville est dans l'obligation de créer des emplois dignes dans sa juridiction, en lieu et place de jouer au cache-cache avec les pauvres débrouillards en quête de survie quotidienne ». Et d’ajouter : « L'interdiction de trafic le long des artères principales devient désormais un gagne-pain des services publics [police, ANR, etc.] ». A ce point, plusieurs se demandent si cette traque se fait en conformité avec leurs autorités respectives où ces agents tirent simplement profit de cette mesure.

Fidèle Lukaissa a quant à elle imploré l'implication du gouvernement pour la construction des grands marchés modernes dans les différents districts de Kinshasa en y associant la sensibilisation du public sur l’usage en vue de mettre un terme à ce « phénomène social ».

A l’autorité de se prononcer sur le relâchement observé dans l’application de la mesure et d’éclairer la lanterne des concernés sur les mesures palliatives que de les laisser à la merci des agents qui profitent de la situation en rançonnant à leur gré les marchands.

Serge Maheme
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1261 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Hama | GNWEEAX - posté le 12.08.2019 à 21:17

Ces marchés le long des routes peuvent être bien aménagés, bien structurés et mieux organisés pour quelques marchands. La ville et les communes pourront y collecter les taxes. Des alternatives seront proposées pour les autres vendeurs. Autrement, vous les chasserez mille fois, et mille fois ils reviendront. Vous finirez votre mandat sans bilan probant!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 12.08.2019 à 21:11

Je crois que Serge Mputu et moi pouvons avantageusement conseiller le gouverneur sur cette matière, pour des résultats transformationnels. Sinon très bientôt, les fonds remis aux bourgmestres ne maintiendront plus le travail amorcé et ce sera encore du gâchis.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 12.08.2019 à 21:07

Quatres grandes decharges autour de la Ville de Kinshasa... Aidera deja a resoudre cette impasse des immondices dans Kinshasa... Nos grandes actuelles ne sont pas correctement pavees tout le long des allers-pietons... Et donc il faut le faire... La ville doit amenager des routes secondaires, les asphalter pour une bonne evacuation des immondices... Creer une parastatale pour la collecte des immondices finalement.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 12.08.2019 à 21:01

A Monsieur le gouverneur, de la Ville de Kinshasa. Si il peut me lire. Kinshasa est la capitale et le miroir du Congo, alors vous pouvez donner une initiative a ce probleme. Je l'avait dit ici! Sur ce forum. De laisser les vendeurs vendre sur les trottoirs des grandes arteres de Kinshasa. Et j'estime que cela ne va pas du tout entraver cette initiative de "Kin Bopeto"! On a besoin de moderniser nos trottoirs, de les paver et de developper des routes secondaires en arteres modernes qui aident a desengorger le trafic des pietons surtout! Pavons nos trottoirs, choisissons-nous au moins quatre decharges...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 12.08.2019 à 20:49

Kin Bopeto, sans être mal en soi, était une opération vouée à l'échec, dès son lancement. Avec la décentralisation, nos dirigeants de proximité (gouverneurs, maires, bourgmestres et chefs des collectivités) doivent apprendre les nouvelles méthodes de gérer. Il leur faut du coaching afin qu'ils deviennent des acteurs de changement et de développement, et non pas s'illustrer par des actes de barbarie et d'amateurisme. On n'amène pas le changement par la force. Les populations doivent comprendre l'initiative, proposer des alternatives, s'y reconnaitre et y adhérer. Est-ce une priorité pour les kinois que de dégager les emprises publiques? Que gagnent-ils?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anonyme | FNYTPYF - posté le 12.08.2019 à 19:52

Simple slogan

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 12.08.2019 à 19:13

Le même peuple,malheureusement on ne se plaint que de la "petitesse d'esprit"des dirigeants.Qu'en est-t-il de celle du Congolais,le problème du Congo c'est nous mêmes.Ne demandez aux dirigeants de changer ou de réussir si vous même ne changez pas.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE GLAS des imposteurs | 1XVY75Q - posté le 12.08.2019 à 18:57

Les mêmes décisions,les mêmes personnes,les mêmes voleurs,les mêmes méthodes,les mêmes échecs...brefs la petitesse d'esprit.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Kinshasa : ouverture du Grand marché de la littérature

Culture ..,

Martin Fayulu : "Qu'on arrête d'harceler l'honorable Mike Mukebayi. Il ne faut donc pas...

Politique ..,

Le gouvernement provincial de Kinshasa et la FEC signent un protocole d’accord pour...

Provinces ..,

Kinshasa : l’ECIDé de Fayulu en meeting le 22 septembre prochain à Makala

Politique ..,