Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Politique

Coalition FCC-CACH: Qui pour amorcer le « déboulonnage » de l'autre ?

2019-10-29
29.10.2019
2019-10-29
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/10-oct/28-31/sharady-kabund-fcc-cach-coalition.jpg -

La coalition FCC- CACH serait en train de passer l’épreuve du feu. Chaque jour qui passe, les deux partenaires étalent au grand jour les faiblesses d’une alliance qui ne tient qu’à un fil. A Lubumbashi, Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD, s’est attaqué, par mots voilés, à l’UDPS. Rendant coup pour coup, l’UDPS a réagi sans porter des gants. On n’est plus loin d’une rupture. En embuscade, le chef de l’Etat n’attend plus que le moment propice pour lancer enfin son plan de « déboulonnage » du système Kabila.

Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD, a-t-il franchi le Rubicon, en marge de la matinée politique de son parti à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga ? Le moins que l’on puisse dire est que le chantre du coup pour coup est allé remuer le couteau dans une plaie qui est encore loin de se cicatriser.

A Lubumbashi tout comme à Likasi, Ramazani Shadary a multiplié des déclarations qui ont fini par énerver le principal partenaire du FCC dans CACH, à savoir l’Udps du chef de l’Etat Félix Tshisekedi. En réalité, l’UDPS et le PPRD ne se sont jamais voué un amour sincère. Quoiqu’unis par le sort dans le cadre d’un accord de « cogestion », les deux partenaires se détestent. Dans le Haut-Katanga, le PPRD l’a prouvé noir sur blanc en s’attaquant par des circonlocutions qu’on a vite décryptées à l’UDPS.

En tout cas, à Limete, au quartier général, les attaques voilées de l’UDPS ne sont passées inaperçues. La levée de boucliers n’a pas tardé.

Qu’en est-il au juste ?

Tout a commencé lorsqu’à Lubumbashi, le secrétaire permanent du PPRD s’est lancé dans une louange envers l’initiateur du parti, désormais président national du PPRD, n’épargnant aucunement l’UDPS qu’il a du reste qualifié de « parti-milice ».

Le PPRD élève si haut Joseph Kabila qu’il le considère comme l’incarnation de l’Etat congolais. « C’est Kabila qui a désigné Ilunga Ilunkamba Premier ministre. Kabila est le chef du FCC qui est la puissance politique du Congo, Kabila est le chef du PPRD qui est la puissance du Congo, Kabila est le propriétaire de l’Etat, il est l’acteur majeur et principal de la RDC. Kabila est là », a indiqué Ramazani Shadary. Enfonçant le clou de ses attaques visiblement orientées vers l’UDPS, le secrétaire permanent du PPRD s’est alors déchargé sur le président de la République.

Il s’en est pris à la gouvernance de Félix Tshisekedi en qualifiant le mandat de celui-ci de « régime officiellement décrété d’impunité sous lequel le Congo ne se construira pas ». Sans doute faisait-il allusion à l’opacité qui entoure depuis toujours le détournement de 15 millions USD dans le secteur pétrolier.

C’en était trop pour irriter l’UDPS. Et c’est Augustin Kabuya, son secrétaire général, qui s’est chargé de Ramazani Shadary. Dimanche dernier, devant les militants réunis à son QG de Limete, l’Udps a réglé ses comptes avec le PPRD, sans toutefois épargner son président national, Joseph Kabila.

Sans surprise, Augustin Kabuya a pris la défense du chef de l’Etat. « Je ne peux pas permettre qu’on se joue du chef de l’Etat. Le chef de l’Etat a une base. Il a convaincu non seulement les Congolais, mais toute la communauté internationale. Ils vous emmènent sur une mauvaise voie. Nous n’avons peur de rien. Nous sommes au courant de toutes les réunions nocturnes qu’ils organisent. S’ils osent, seul Dieu sait ce qu’il adviendra du Congo ce jour-là. On ne va plus se laisser faire », a-t-il déclaré.

Sans transition, il s’est tourné vers Ramazani Shadary. « Allez demander à Shadary : l’Inspecteur général des finances avait déjà déposé son rapport auprès du Procureur général de la République. Le PGR n’est pas de l’UDPS. Il n’a pas été nommé par le président de la République. Si cela traîne, cela n’est pas un problème du chef de l’Etat ou celui de l’UDPS. Un homme sérieux ne peut pas dire ce qu’il a dit », note Augustin Kabuya.

Apparemment, le FCC a choisi la ligne dure. Tout comme l’UDPS, le FCC envisage sérieusement l’hypothèse d’une rupture avec son principal allié du CACH. Un tweet de Constant Mutamba, membre du bureau politique du FCC, a encore jeté de l’huile au feu. « De Cuba où je me trouve en immersion idéologique, j’exprime ma solidarité aux propos du secrétaire permanent Shadary. La rupture de la coalition FCC-CACH devient de plus en plus une nécessité de gouvernance politique », a-til repris sur son compte twitter.

Louis d’or Balekelayi, présenté comme le chargé de communication du PPRD, très proche de Ramazani Shadary, y a ajouté une couche. « Il ne sert à rien d’agiter la marmite parce que tout le monde veut donner la chance à la coalition pour la paix sociale », indique l’élu invalidé du Mont-Amba, dans la ville de Kinshasa. Lui non plus n’a pas été tendre à l’endroit du secrétaire général de l’UDPS qu’il a estimé ne pas avoir le même niveau intellectuel que le secrétaire permanent du PPRD.

La coalition FCC – CACH traverse une zone de très fortes turbulences. Les premiers signaux sont inquiétants. De part et d’autre, c’est l’escalade verbale. Il ne reste plus qu’une petite étincelle pour embraser tout l’édifice. Fautil en rire ou pleurer ?

Félix Tshisekedi en embuscade

Pendant ce temps, le chef de l’Etat a préféré se mettre à l’écart de cette politique, laissant le soin à son principal lieutenant, Augustin Kabuya, de s’occuper du PPRD. Pour le moment, Félix Tshisekedi encaisse le coup. Mais, il n’est pas exclu qu’il rompe le silence. L’on a encore frais en mémoire sa promesse de « déboulonner » le système Kabila.

Dans ce qui paraît comme un jeu où il y aura sûrement un gagnant et un perdant, Félix Tshisekedi ne veut pas être le premier à se jeter dans l’arène. En multipliant des attaques contre son régime, le PPRD pourrait tout aussi amener le chef de l’Etat à enclencher sa machine de déboulonnage. C’est tout aussi évident.

En réalité, la forte sortie médiatique de Ramazani Shadary n’est pas le fait du hasard. C’est un coup politique savamment muri, dont seul le PPRD en connait l’issue. Mais, gare à Félix Tshisekedi qui se tient en embuscade. Le chef de l’Etat peut tout aussi inverser les tendances et utiliser à ses dépens les erreurs du PPRD pour se débarrasser d’un partenaire politique gênant.

Au-delà d’une rupture qui se profile, tous les scénarios sont possibles. A malin, malin et demi.


Le Potentiel / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 24 commentaires
8422 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Shadary, il est ridicule de perdre les élections avec une si grande marge et rentrer 9 mois seulement plus tard à l'aube de cette élection pour battre campagne; à moins que l'on veuille se faire pendre par cette population pour savoir qu'on est réellement mort!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Mr. Cohen avait dit d'ici la fin de l’année, vous n’entendrez plus parler de Kabila. Est-ce le début de la fin ? C'est cela qui expliquerait l’agitation ? Se dirige-t-il tout droit vers le piège que Shadary est incapable de voir tellement qu’il est aveuglé par le pouvoir ? En tout cas plusieurs lits sont en train d’être préparés à la CPI.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Chaque fois que nous lisons les commentaires sur les réseaux sociaux, moi y compris, rappelons-nous toujours qu'au moins 70% des contribuant et ceux qui jugent les commentaires ne sont pas des Congolais mais des gens et des robots dont la mission est de faire cogner les têtes des Congolais pour qu'ils s'entre-déchirent et n'avancent pas. Il faut aussi toujours savoir que certains articles sont justement bien taillés et dramatisés pour alimenter ce genre de choses. A bon entendeur salut !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Anonyme, permettez-moi d’insister, quelle est suite du plan après la destitution de Tshilombo ? Tambwe est président par intérim et les deux chambres restent en place . Et après que prévoit ce plan ? Élections ou pas élections ? Éclairez nous sur ce point.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
suite !NB : sans compter les nombreuses forfaitures de TSHILOMBO qui le place sous le coup d'une destitution LEGALE : FAUX diplôme brandi à la CENI ( meme si vite retiré) vol par ses proches de 15 millions de dollars qualifiée par lui de légale,tentative de obstruction de la justice ds ce dossier , abandon permanent des populations affectées, non respect de la constitution avec en 6 mois,dépenses équivalent a 3 ans de budget de la présidence,RECUTEMENT et utilisation aux frais de l ETAT de mercenaires russes comme pilotes d ANTONOV,et gardes du corps, importation illégale d'un ANTONOV etc..

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Sur conseil de entre autres de François MWAMBA, TSHILOMBO attend accomplir un an ( fin janvier 2020) pour, croit il naîvement "déboulonner " les kabilistes.CE PLAN EXISTE mais TSHILOMBO doit savoir que c est lui le perdant car majoritaires les stratèges du PPRD vont brandir dès JANVIER 2020 la clause inattaquable de " erreur matérielle" et le démettre. NB : sans compter les nombreuses forfaitures de TSHILOMBO qui le place sous le coup d'une destitution LEGALE : FAUX diplôme brandi à la CENI ( meme si vite retiré) vol par ses proches de 15 millions de dollars qualifiée par lui de légale,tentative de obstruction de la justice ds ce dossier , abandon permanent des populations affectées,assassinats début octobre à Lubumbashi de jeunes marginaux sans armes, haute trahison par non respect de la constitution ex en 6 mois dilapider equivalent de 3 ans du budget de la présidence, etc...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
"Meso Mbuaki | 9KYSFK8 " Je vous renvoie la question: la destitution préventive de TSHILOMBO par le FCC se fera de façon légale et par les deux chambres (cfr ART 165 DE LA CONSTITUTION àç )àç Et pour vous répondre la consitution ne demande pas aux deux chambres d'auto dissoudre ensuite .Sur consiel de entre autres de François MWAMBA, TSHILOMBO attend accomplir un an ( fin janvier 2020) pour, croit il naîvement "déboulonner " les kabilistes.CE PLAN EXISTE mais TSHILOMBO doit savoir que c est lui le perdant car majoritaires les stratèges du PPRD vont brandir dès JANVIER 2020 la clause inattaquable de " erreur matérielle" et le démettre. NB : sans compter les nombreux forfaits que ce TSHILOMBO accumule ( 15 millions de dollars, abandon permanent des populations,non respect du budget de la présidence ,ANTONOV disparus avec des millions $ en cash etccc

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Cet article partial tend à démontrer que Tshilombo a un pouvoir quelconque de déboulonner la kabilie ! C’est simplement pathétique. Vous tentez de tromper le peuple ! Vous savez très bien que cette kabilie détient tous les leviers possibles (constitutionnels et institutionnels) pour mettre fin au rêve « feu follet » de TSHILOMBO de se maintenir « président » ! Il faut savoir quitter les affaires avant qu’elles ne vous quittent, dit-on. La solution au dilemme de Tshilombo lui a été proposée par Son Excellence Martin FAYULU MADIDI ! Une démission de sa part fait écrouler toutes les stratégies de la kabilie ! Et on reprend le cycle et le peuple gagne définitivement cette fois-ci !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Une équipe ou une personne qui veut se lancer dans un combat doit être sûr de s'être très bien préparé. Si non, il va à coup sûr, perdre la bataille. Pourtant, je vois en face une équipe qui ne s'est jamais entrainé, demander un match contre une équipe mondialiste. Attention! Attention! La défait sera certaine. N'osez pas SVP!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Moi je ne suis pas pour KABILA, je souhaiterais que même un fou vienne nous diriger en RDC , mais pas ce criminel vermine, si FATSHI tombe, ça sera une autre personne qui prendra cette place et non les criminels du FCC, souvenez vous des aventures de ya tshitshi et son ami MOBUTU, c'est bien MZEE qui avait ravi le poste et chasser ces deux aventuriers, ça sera de même pour ces deux homosexuel unis dans un mariage diabolique FCC CASH tous prendrons fuite à l'avenement d'un certain X qui viendra bientôt et nous ne parlerons plus et entendrons plus des sottises du genre propriétaire de la RDC,quelle idiotie pour un soit disant professeur ??? ZOBA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Pour moi, les militants de l'UDPS qui se nomment dangereusement combattants ont un niveau très bas en tout et pour tout, en plus, ils sont des tribalistes. Avec tout cela réunis, ils constituent un danger. Quand vous les voyez à Limete à la place "Le peuple d'abord," ils sont prêts à injurier et à molester en plus de ce qu'ils racontent qui ne reflète aucun sens de responsabilité. Donc difficile à vivre en union avec des gens éduqués, civilisés et responsables.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
n'induisons pas FATSHI en ereur car il va pleurer seul comme bahati !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Cet article partial tend à démontrer que Tshilombo a un pouvoir quelconque de déboulonner la kabilie ! C’est simplement pathétique. Vous tentez de tromper le peuple ! Vous savez très bien que cette kabilie détient tous les leviers possibles (constitutionnels et institutionnels) pour mettre fin au rêve « feu follet » de TSHILOMBO de se maintenir « président » ! Il faut savoir quitter les affaires avant qu’elles ne vous quittent, dit-on. La solution au dilemme de Tshilombo lui a été proposée par Son Excellence Martin FAYULU MADIDI ! Une démission de sa part fait écrouler toutes les stratégies de la kabilie ! Et on reprend le cycle et le peuple gagne définitivement cette fois-ci !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
@anaonyme | 92D3XD4 , Apparement vous en savez plus que le commun des congolais sur l'invalidation programmée de Tshilombo .Pouvez-vous nous éclairer un peu sur la suite ? Tambwe le président du sénat devient président par interim . Puis nous devons repasser par la case élections . c'est bien ça ? alors dites nous quel est ce député ou ce sénateur qui serait assez sûr de retrouver son siège pour prendre le risque de repasser par les élections ? avec ou sans Nanga ? réponse : aucun .

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
ATTENTION ATTENTION : TSHILOMBO a été nommé par le FCC et il LE SAIT.Sur coneil entre autres de François MWAMBA, TSHILOMBO attend accomplir un an ( fin janvier 2020) pour, croit il naîvement "déboulonner " les kabilistes.CE PLAN EXISTE mais TSHILOMBO doit savoir que c est lui le perdant car pour invalider sa nomination les stratèges du PPRD vont brandir dès JANVIER 2020 la clause inattaquable de " erreur matérielle"

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Dans un journal, Kabila a déclaré : "J'apprends ou je gagne. Je ne perds jamais". L'UDPS, pleine des semi-lettrés, n'arrive pas à interpréter cette phrase. Tshisekedi est un simple chauffeur alors que Kabila est mécanicien avec tout son outillage pour le déboulonner. Clef à molette, l'assemblée nationale ; Clef 14, le sénat ; Pince, la cour constitutionnelle, Tour mécanique, la police et Four électrique à 1.600°, l'armée…

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Je n'en crois pas mes yeux: comment quelqu'un soit disant intellectuel peut oser dire d'un individu est propriétaire de l'ETAT???????

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
SHADARY, la vraie question est, où sont partis les millions que tu as reçu pour battre campagne ? et comment tu n'as pas su remporter les élections avec ton FCC si grand comme tu le prétends ???

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
C'est kanambe qui a la main dessus. Il est capable de déboulonner TRICHEKEDI à tout moment s'il le veut bien. Je ne vois personne qui peut l'en empêcher si ce n'est la peur de la communauté internationale. Il a le controle de tout ce qui peut renverser Trichekedi légalement. Il suffit que le procureur accélère ses enquêtes sur les 15 millions et Trichekedi sera noyé car lui et sa femme en sont les principaux bénéficiaires. L'infraction de faux en écriture et usage des faux le gutte aussi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
SVP, Allez vous battre ailleurs!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Je pense que si Mzee était vivant il dirait que:"c'est le peuple qui va déboulonner ce CONGLOMÉRAT DES B..."

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
le peuple va tous les déboulonner.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
JE CESSE DE ME POSER LA QUESTION DE SAVOIR SI LE FCC SE DONNE LA PEINE DE COMPRENDRE QUE SES DEBOIRES ET SON OPPROBRE ONT UN NOM: SHADARI.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
c'est le f.c.c qui va déboulonner cach je vous assure.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant En Serbie, le Président Félix Tshisekedi promet un fonds d’appui aux jeunes de la diaspora
left
Article précédent RDC : une opposition faible face à une majorité prête à s’effondrer

Les plus commentés

Politique Alain-Daniel Shekomba: « Le bilan de Félix Tshisekedi est largement positif, demander un autre bilan que celui de la stabilité politique, c’est de la sorcellerie ! »

24.01.2023, 27 commentaires

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance