mediacongo.net - Actualités - Crash de l'Antonov A72 : Le mystère demeure...



Retour Société

Crash de l'Antonov A72 : Le mystère demeure...

Crash de l'Antonov A72 : Le mystère demeure... 2019-10-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/10-oct/28-31/crash-antonov-quelques-debris-retrouves-a-nkole-dans-le-sankuru.jpg -

C’est le ministre de la défense nationale et anciens combattants, Aimé Ngoy Mukena, qui a livré cette information à Top Congo en date du 18 octobre, à l’issue d’une mission d’enquête effectuée dans le territoire de Kole, dans la province du Sankuru.

Dans son intervention, le ministre assurait que le « mauvais temps était à la base du crash de l’Antonov affrété pour la logistique présidentielle […] Un nouveau corps avait été retrouvé sur le lieu du crash après que les trois autres corps enterrés par les villageois ont été déterrés ».

Cependant, la boite noire demeurait « introuvable » car « enfoncé dans le sol, dont le périmètre est d’environ 120 à 150 mètres de diamètre ».

Le mystère demeure

 

La célérité avec laquelle les conclusions ont été rendues en l’absence de détention de l’élément déterminant, boite noire en l’occurrence, pour lever le voile sur les causes réelles de l’accident de l’A72 pousse l’opinion nationale à remettre en cause la lucidité des autorités dans le dénouement de cette affaire.

Thèse de « mauvais temps » au frais, la cellule de crise mise en place  devrait communiquer de manière évolutive sur les étapes « des enquêtes qui se poursuivent », estime un expert en aéronautique.  

Des vies perdues, logistique détruite, aucune communication, deux semaines après l’intervention du ministre, n’est faite sur l’évolution de la recherche de la boite noire en vue d’éclairer la lanterne des citoyens. Entretemps, certaines rumeurs laissent savoir qu’elle (boite noire) se retrouverait déjà aux Etats-Unis pour « faire la lumière sur les causes réelles de l’accident »… que croire ! Alors ressurgit l’hypothèse d’une piste criminelle soulevée par des fanatiques qui risqueraient de gagner de l’espace, petit à petit, dans le mental de la population, pendant que ceux qui détiennent le monopole de l’information préfèreraient entretenir la confusion.

Faire preuve d’humanisme

Après ce crash, le gouvernement n'a organisé ni deuil, ni recueillement. Sur les réseaux sociaux, l'opinion a vu le chef de l'État et son épouse réconforter la veuve de son chauffeur, victime de cette catastrophe, ainsi que les enfants. Et puis, plus rien.

On a vite oublié ce crash surtout après l'accident de Mbanza-Ngungu, dans le Kongo-Central, qui a coûté la vie à plus de trente Congolais.

Le gouvernement devra savoir que le peuple congolais attend vivement les conclusions de ce rapport pour faire la lumière sur les circonstances qui entourent cette catastrophe qui a endeuillé plusieurs familles.

L’A72, à titre de rappel, venait de Goma pour Kinshasa survolant le Sankuru, lorsqu’il a disparu du radar. L’appareil transportait, officiellement, 8 passagers à son bord. C’est 4 jours après, soit le 14 octobre, que des débris de l’engin ont été retrouvés à Kole, un village dans le Sankuru (Centre RDC). Le gouvernement avait alors diligenté une mission d'enquête pilotée par le ministre national de la défense, Aimé Ngoy Mukena.

Le résultat de l’enquête est le fruit de travail d’une « équipe multisectorielle des experts de l’armée, de la police nationale congolaise, du ministère des transports, de la présidence avec l’appui technique et technologique de la Monusco », avait renseigné le ministre de la défense nationale et des anciens combattants Amé Ngoy Mukena.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
2450 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Un Grenier Pour Tous | EHQ24L9 - posté le 02.11.2019 à 11:18

Faute de vérité, toutes les spéculations sont permises.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 31.10.2019 à 19:50

Cette boîte noire qui est électronique n'est pas faite pour être localisée même dans le fond fin de cet espace de 100 à 150 mettre? Et si lui Félix s'y trouvait on allait aussi peiné ainsi pour récupérer ses restes? Mais c'est quel pays c'est?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 31.10.2019 à 19:48

les pilotes de cet ANTONOV, deux mafiosi, repris de justice, engagés comme mercenaires par TSHILOMBO, ont fait atterir cet avion dans une savane et après avoir éliminé les passagers congolais, ont été repêchés par un helicoptère M1 35 russe qui a filé vers son point de départ, un pays voisin de l EST avec plus de 300kg d'or et 2 tonnes de coltan dont on peut deviner le propriétaire....

Non 5
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Crash de Goma: Des "cercueils volants" menacent la sécurité aérienne en rdc

Société ..,

Crash de l’Antonov, qui étaient vraiment les pilotes ?

Société ..,

Crash de l'Antonov A72 : Katumbi, Diomi, Fayulu... "Consternés"

Société ..,