Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Politique

Gabon : Ali Bongo procède à une vague arrestation de certains proches colllaborateurs

2019-11-25
25.11.2019
2019-11-25
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/25-30/Ali_Bongo.jpg -

Au Gabon ya t-il une chasse aux sorcières diligentée contre d'anciens collaborateurs du président Ali Bongo Ondimba? De nombreuses voix commencent à s'élever pour dénoncer des arrestations arbitraires qui visent d'anciens proches du président gabonais Ali Bongo. L'arrestation d'une personnalité qui a côtoyé les hautes sphères de l'État a beaucoup fait parler, il s'agit de l'interpellation de Brice Laccruche Alihanga.

Brice Laccruche Alihanga est l'ex-directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba. Lorsque le dirigeant gabonais était hors du pays pour ses problèmes de santé, Mr Alihanga occupait alors une place importante au sein de l'appareil d'État. Il y a quelques jours, Brice Laccruche Alihanga fut réaffecté dans un autre ministère pour occuper d'autres fonctions. Il ressort ces temps-ci que plusieurs personnalités pochent de l'ancien directeur de Cabinet du président de la République furent interpellés par les forces de l'ordre.

Les avocats des différentes personnes interpellées parlent de méthodes qui frisent les règlements de comptes. Maître Jean-Paul Moumbembé, qui défend Lionel Erwin Diambou, alors conseiller du directeur général de la Gabon Oil Company parlent de méthodes d'interpellation obscures qui n'ont rien à voir avec ce qui est prévu dans la constitution gabonaise :  «Le Code de procédure pénale ne permet pas de telles arrestations, qu’on aille chercher à des heures tardives nos clients, qu'on les emmène et immédiatement, toute la nuit, on les interroge sans la présence de l’avocat. C'est un Règlement de compte », dira Maître Moumbembé qui ajoutera qu'il aurait préféré voir les forces de police judiciaires procédées aux différentes interpellations.

Au lieu de cela, ce sont des éléments des unités spéciales qui se sont chargées des arrestations ce qui est illégal selon l'avocat.Du côté des autorités gouvernementales, on nie catégoriquement toutes accusations de règlement de comptes. Un des conseillers du président Gabonais affirmera que toutes les arrestations ont suivi la procédure normale en conformité avec le Code pénal gabonais.


Le Bled Parle / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
8455 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Installation d’une nouvelle ligue des jeunes pour un nouveau souffle au PPRD : Shadary, Mwilanya, Boshab, Mova et Lumanu au front !
left
Article précédent Crash de deux avions en moins de deux mois : le ministre des transports visé par une motion

Les plus commentés

Politique Augustin Kabuya défend la prolongation du règne de l’UDPS à la Présidence au-delà du deuxième mandat

11.04.2024, 13 commentaires

Politique “La mise en place du gouvernement traîne à cause de l’indiscipline et de la cupidité des membres de l’Union Sacrée” ( Jean-Claude Katende)

12.04.2024, 13 commentaires

Politique Élection des sénateurs et gouverneurs : une agence de la présidence lance « une ligne téléphonique bleue » destinée à dénoncer les cas de corruption

11.04.2024, 9 commentaires

Politique Jean – Claude Katende : «L’opposition politique est incapable de se mettre ensemble pour surveiller la gouvernance du régime actuel»

11.04.2024, 9 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance