mediacongo.net - Actualités - Manifestation contre la Monusco à Beni : les manifestants incendient et pillent quelques locaux 


Retour Provinces

Manifestation contre la Monusco à Beni : les manifestants incendient et pillent quelques locaux

Manifestation contre la Monusco à Beni : les manifestants incendient et pillent quelques locaux 2019-11-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/25-30/beni_revolte_population_contre_monusco_base_incendiee_19_002.jpg Beni, Nord-Kivu-

Après avoir incendié le bâtiment abritant la mairie de Beni, la population qui manifestait contre un nouveau massacre d'au moins 6 civils au quartier Masiani dans la nuit de dimanche 24 à ce lundi 25 novembre 2019 et « exigé » le départ de la Monusco de cette ville, a attaqué la base des Nations unies qui se trouve dans le même quartier où s'est déroulé le massacre.

Les forces de l’ordre n’ont pas réussi à contenir les contestataires qui manifestaient depuis quelques jours voulaient s’attaquer aux installations des Nations unies qui restent passives aux souffrances de la population. Malgré les tirs de balles par les FARDC pour tenter de les disperser, la population en colère a atteint sa cible et est parvenue à démolir le mur de l'enclos pour accéder à la base de la mission où les contingents Malawites n’ont pu les manifestants. Ces derniers ont pillé plusieurs biens de valeur qui ne sont pas encore inventoriés.

Jusqu’à cet instant, les autorités ne se sont pas encore prononcées sur ces violences mais des sources renseignent que les réunions de sécurité se tiennent en ville comme en province, voire à Kinshasa en vue d’apporter une solution urgente à cette « crise de confiance » de la population envers les institutions.

Le bilan des manifestations de ce lundi n’est pas encore connu, mais dans l'avant-midi, les sources sur place ont parlé de deux personnes mortes, touchées par balles et quelques autres blessés, sans compter les dégâts matériels.

Cette manifestation fait suite à celle des quatre derniers jours qui a vu succomber trois personnes dont un policier et un militant du mouvement lutte pour le changement (Lucha), ce week-end.

Delphin Mupanda (Correspondant à Beni)
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
2054 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

congo yetu | PXFHW23 - posté le 25.11.2019 à 17:36

quand Joseph avais donné l'ultimatume à la monusco de quitté le pays tout le monde le prenais pour traitre, mena nous sommes où avec les accords ou le plongement par Félix.bref on ne veu pas la monusco

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RAISON | SHQT266 - posté le 25.11.2019 à 17:09

Je pense que le dialogue national est désormais plus utile et reste la meilleure voie pour trouver une solution durable.Personne n'ignore la suspicion d'une main noire extérieure comme interne.Tout ceci pour créer des conditions favorables à la balkanisation de la RDC. Si nous congolais,nous continuons à nous diviser cela risque d'être une réalité.C'est maintenant ou jamais pour barrer la route à nos vrais ennemis...

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emma | HVZ53G8 - posté le 25.11.2019 à 16:56

François Grignon : « On(la monusco) ne peut pas participer aux opérations des FARDC si les FARDC ne nous invitent pas. »

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Charles M | 2NM7MTN - posté le 25.11.2019 à 16:54

Desole! Voila le signe qui montre que le gouvernement et la communaute internationale sont en bout de souffle pour pacifier la partie orientale de la RDC. C'est une forme de prise en charge revolutionnaire. Il faut bien lire les signes de temps chers politiciens!

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Me Nageur | TSWZGT3 - posté le 25.11.2019 à 16:52

Erreur grave pour Tshilombo de divulguer le secret militaire. Le depart de la Monusco de Beni sera aux consequences graves et incalculables. Mawa trop.....Les uppercuts promis sont en marche cher Mr 15%. Tshilombo a p[romis s'installer à Beni, quel jour il va aller? Inconscient

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu: la lucha dans la rue pour décrier les tueries répétitives à Beni

Provinces ..,

Massacres des civils à l’Est : le président Félix Tshisekedi rassure les victimes « ceci ne...

Provinces ..,

Plus de 100 personnes tuées au mois de mai à Beni et ses environs, la société civile parle du...

Provinces ..,

Beni : “Ceux qui tuent veulent seulement diviser la population et son armée”...

Provinces ..,