mediacongo.net - Actualités - Coronavirus : l’OMS réfute l’utilisation de médicaments sans preuve d’efficacité



Retour Santé

Coronavirus : l’OMS réfute l’utilisation de médicaments sans preuve d’efficacité

Coronavirus : l’OMS réfute l’utilisation de médicaments sans preuve d’efficacité 2020-04-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/01_05/tedros-adhanom-ghebreyesus-oms-onu.jpg -

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde vendredi contre l’administration de médicaments dont l’efficacité pour lutter contre le coronavirus n’a pas été prouvé alors le monde compte plus d’un demi-million de cas confirmés et déplore plus de 20.000 décès liés au Covid-19.

« Ces morts et ces contaminations sont des chiffres tragiques, mais n’oublions pas que dans le monde entier, il y a des centaines de milliers de survivants », a rappelé le Directeur général de l’OMS, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

« En attendant, nous appelons les individus et les pays à s’abstenir d’utiliser des produits thérapeutiques dont l’efficacité n’a pas été démontrée dans le traitement du Covid-19 », a dit le Dr. Tedros.

Le chef de l’agence onusienne a rappelé que « l’histoire de la médecine est parsemée d’exemples de médicaments qui ont fonctionné sur le papier ou dans des éprouvettes, mais qui n’ont pas fonctionné chez l’homme ou étaient en fait nocifs ». A cet égard, il a cité le cas de la dernière épidémie d’Ebola au cours de laquelle certains médicaments qui étaient considérés comme efficaces se sont révélés inopérants « lorsqu’ils ont été comparés au cours d’un essai clinique ».

« Nous devons suivre les preuves », a-t-il insisté, tout en alertant sur le fait qu’« il n’y a pas de raccourcis » dans le combat contre le Covid-19.

Au moins 18 mois avant la mise au point d’un vaccin

La semaine dernière, l’OMS avait déjà mis en garde contre « les faux espoirs, les études réduites et non randomisées, réalisées à partir d’observations ». Ces études « ne nous apporteront pas des réponses dont nous avons besoin », avait indiqué l’agence onusienne.

L’OMS mise sur certains travaux et avertit qu’il reste encore au moins 18 mois avant qu’un vaccin ne soit mis au point. « En attendant, nous reconnaissons qu’il existe un besoin urgent de thérapies pour traiter les patients et sauver des vies », a fait valoir le Dr. Tedros.

Le chef de l’OMS a annoncé qu’en Espagne et en Norvège, les premiers patients seront bientôt inscrits à l’essai de solidarité, qui comparera la sécurité et l’efficacité de quatre médicaments ou combinaisons de médicaments différents contre le Covid-19. « Il s’agit d’un essai historique qui réduira considérablement le temps nécessaire pour produire des preuves solides sur l’efficacité des médicaments », a fait remarquer le Dr Tedros, non sans rappeler que plus de 45 pays contribuent à l’essai et que d’autres ont exprimé leur intérêt. « Plus il y aura de pays qui participeront à l’essai, plus vite nous obtiendrons des résultats », a-t-il souligné.

La pénurie d’équipements de protection pour les soignants est une « menace immédiate »

Par ailleurs, le Directeur général de l’OMS a fait le point sur une réunion ministérielle à laquelle ont participé une cinquantaine de pays. Lors de cet échange intergouvernemental, il a été question de la pénurie mondiale et chronique d’équipements de protection individuelle « qui est maintenant une des menaces les plus immédiates sur notre capacité collective à sauver des vies », s’est alarmé le Dr. Tedros.

Pour l’OMS, ces équipements sont d’autant plus importants qu’ils permettent de ne limiter l’exposition des agents de la santé en première ligne dans le combat contre le Covid-19. « Quand les personnels soignants sont exposés au risque, nous sommes tous exposés au risque. Les travailleurs de la santé des pays à faibles et moyens revenus méritent la même protection que ceux des pays les plus riches », a souligné le chef de l’agence onusienne.


Afriquinfos / MCP, via mediacongo.net
2155 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

respect | AZLR11Q - posté le 01.04.2020 à 19:29

Arrétons avc la peur, il y a +de 100mille contaminé à Kin mais il n’y aura ni mort ou malade en cascade,ni ds 14jours ni 1mois car le Kinois ont développé une protéine qui bloque le covid.l’INRB peut utiliser cet atout pr obtenir des millions $ auprès industrie pharmaceutiq mondiale au lieu des blagues des chiffres et spéculer la peur, ça fait 22 jours que la rdc a vu le covid, qu’en est-il de ceux qui sont traité (guéri ou pas, le traitement efficace ou pas), les scientifiques évalue de 6 à 10 jours le traitement du covid.confinement total=pillage et criminalité=fuite investisseur=FCC EN FETE,imposé masques ds transport public

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 01.04.2020 à 19:22

(suite)déprimer notre économie déjà morte. Puisque si demain, nous avons le traitement, ou la cloroquine résulte éfficace, nous allons faire quoi? après avoir détruit notre maigre économie.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 01.04.2020 à 19:20

Mampuya | GFNVXBG - posté le 01.04.2020 à 13:07 (suite) cette jeunesse infecte moins les vieux parents, maladifs. n.b. les décès sont plus les vieux. Maintenant beaucoup, pense que oui il y'aura des morts en Afrique, mais beaucoup moins en Europe, à cause de sa population jeune et on éspère au climat tropical chaude capable de dissoude la couche esterne du virus. Au delas de tout, quel message on doit passer à la population, au vu de la différence de vie en Afrique et en Europe, pour ne pas traumatiser la population en plus, en outre déprimer notre économie déjà morte. Puisque si demain, nous avons le traitement, ou la cloroquine résulte éfficace, nous allons faire quoi?...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 01.04.2020 à 19:19

Mampuya | GFNVXBG - posté le 01.04.2020 à 13:05 Combien des morts avec Ebola ? avec malaria? rougéole ?. La mort est inevitable. Iln'existe aucne patologie non mortale, à l'absence d'un traitement adeguat. Donc le problème est déjà rèsolu en avance. Le nombre d'infectés et les nombres des guéris, qui doivent plus nous interessés. Ce qui agite les gens c'est la non selectivité de la'infection , n'importe qui peut attraper cette maladie, et à l'absence d'un traitement il y'a agitation. Meme le bon chretine ne veux pas mourir. En Allemagne il y'a un nombre élevé des contaminations , avec moins des décés. Pour maintenant, la raison c'est que les jeunes quittent tot les...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CONGOLAIS | FW3XAJ3 - posté le 01.04.2020 à 19:18

Dieu vous voit et votre plan va échouer!! Si la chloroquine soigne où le mal d'en utiliser? On doit attendre une année et démi pour un vaccin?? On doit rester comme ça et compter les morts?? Shame!!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mugisho lushombo | 24P37HR - posté le 01.04.2020 à 19:09

Pourquoi l'OMS s'oppose à toute innovation relative au traitement relative au Covid-19 ?. Je crois qu'avec cette allure on pourra se prendre en charge localement.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Le Cameroun accusé d'avoir traité le coronavirus à la légère

Afrique .., Yaoundé, Cameroun

Coronavirus : deuxième nuit d'émeutes au Sénégal pour réclamer la fin du couvre-feu

Afrique ..,

Cameroun : reprise des vols commerciaux

Afrique ..,

Le protocole de lutte contre le covid-19 de Jérôme Munyangi approuvé par le comité scientifique

Science & env. ..,