mediacongo.net - Actualités - Avec 432% de taux moyen de surcapacité, les prisons risquent une catastrophe en cas de COVID-19 (HRW)



Retour Economie

Avec 432% de taux moyen de surcapacité, les prisons risquent une catastrophe en cas de COVID-19 (HRW)

Avec 432% de taux moyen de surcapacité, les prisons risquent une catastrophe en cas de COVID-19 (HRW) 2020-05-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/04-10/prison_makala_20_000.jpg -

Les prisons principales de la Rd Congo sont parmi les plus surpeuplées du monde tant qu’elles affichent un taux de surcapacité moyen de 432%. Elles courent le risque d’une catastrophe en cas de contamination des détenus. Face à cette situation, le plaidoyer de Human Rights Watch (HRW) auprès de l’Etat congolais est de triple. Il consiste à réduire davantage la population carcérale, débloquer les fonds pour la nourriture et améliorer l’hygiène.

En effet, Human Rights Watch part du constat selon les prisons surpeuplées et insalubres de la Rd Congo présentent un grave risque de propagation de l’épidémie de Covid-19, menaçant la santé et la vie des détenus, des gardiens et de la population en général. Environ 71% des détenus n’ont pas été reconnus coupables d’un crime ou sont toujours dans l’attente d’un procès.

Si depuis le 21 mars 2020 les magistrats ont remis en liberté un peu plus de 2 000 personnes en détention provisoire ou détenues pour des infractions mineures, afin de réduire la population carcérale du pays, ces libérations devraient ainsi être multipliées d’urgence et que les personnes nouvellement arrêtées pour des infractions non violentes ou mineures ne devraient pas être incarcérées.

« Il est nécessaire que le gouvernement congolais prenne des mesures plus audacieuses pour éviter une crise majeure dans des prisons surpeuplées. Il a hérité d’un système carcéral laissé à l’abandon pendant des décennies et maintenant que le Covid-19 est aux portes des prisons, le temps est compté avant le déclenchement d’une possible catastrophe », a déclaré Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch.

Les établissements pénitentiaires de Goma et Uvira, dans l’est du pays, sont à plus de 600% de leur capacité tandis que la prison centrale de Makala, à Kinshasa, l’est à 461%. Les détenus y sont entassés par centaines en cellules collectives et sans lits.

« Dans le pavillon où j’étais jusqu’à récemment, nous étions au moins 850 personnes dans un espace prévu pour 100. Avec un tel nombre, quand il faut dormir, personne ne peut avoir plus d’un mètre carré d’espace, et c’est encore pire dans d’autres pavillons. Si le coronavirus atteint Makala, il n’y restera plus personne », a déclaré un détenu à Human Rights Watch.

Bien que mondialement recommandée pour empêcher la transmission du Covid-19, il est impossible dans le cas d’espèce, d’imposer la « distanciation sociale » – soit deux mètres de séparation à tout moment parmi les détenus et parmi le personnel pénitentiaire, y compris pendant les repas et en cellules – dans les prisons congolaises. Ceci renforce la nécessité de réduire immédiatement la population carcérale.

Pour Human Rights Watch, « le Gouvernement congolais devrait rapidement décaisser les fonds alloués aux prisons et s’assurer qu’ils permettent d’offrir aux détenus une nourriture et des soins médicaux adéquats. Les conditions d’hygiène et d’assainissement devraient être améliorées, les familles des détenus autorisées à leur apporter de manière sécurisée des colis de nourriture dont ils dépendent, et les garanties judiciaires des détenus devraient être respectées. »

Cette organisme international rappelle qu’au moins 40 détenus sont morts de faim à Makala en janvier et 20 autres en février, selon la Monusco. Les caisses de la prison étaient vides depuis plusieurs mois et les détenus n’étaient pas nourris.

Si les autorités ont installé des points de lavage des mains dans certains centres de détention du pays, des témoignages de détenus affirment que l’accès à l’eau et à des installations sanitaires propres demeure un gros problème.

« Selon le droit international, le Gouvernement congolais a l’obligation de protéger et de prodiguer des soins médicaux à tous les détenus. Il devrait doter les prisons des moyens nécessaires de prévention et de lutte contre l’épidémie de Covid-19 afin de protéger les détenus et le personnel pénitentiaire, tout en garantissant le lien familial aux prisonniers ainsi que leur droit de communiquer avec un avocat », a soutenu Lewis Mudge.

Emilie Mboyo
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
1271 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Dino | DTH82KW - posté le 14.05.2020 à 09:48

Je suis ingénieur Samuel après l'école, alors la vie était censée facilement trouver un bon travail et avoir une famille heureuse, mais ce n'était pas le cas, mais laissez-moi vous dire comment j'ai fait ma fortune, je rejoins les Illuminati et ils me donnent de la richesse sans fin, J'ai beaucoup d'argent maintenant grâce à mon Grand Maître qui m'a fait membre des Illuminati Lord Edmundo c'est un homme bon ma vie est passée de rien à quelque chose de grand venez rejoindre les Illuminati et changer votre vie contactez Lord Edmundo sur Le numéro WhatsApp +2348159768201 la vie changera tous vos désirs cardiaques dans la vie vous aurez tout

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Lualaba : Mike Hammer estime que la lutte contre la corruption attirera les investisseurs
AUTOUR DU SUJET

Points forts et limites des vaccins à ARN

Santé ..,

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Santé ..,

Inde : l'OMS craint l'apparition du virus mortel Nipah

Santé ..,

Coronavirus au Royaume-Uni : Pourquoi le gouvernement britannique a-t-il renoncé au pass...

Santé ..,