mediacongo.net - Actualités - Hydroxychloroquine : le Pr Raoult persiste et présente ses propres résultats 


Retour Santé

Hydroxychloroquine : le Pr Raoult persiste et présente ses propres résultats

Hydroxychloroquine : le Pr Raoult persiste et présente ses propres résultats 2020-05-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/25-31/didier_raoult_bureau_ihu_20_02145.jpg -

Alors que les études pointant du doigt l'inefficacité de l'hydroxychloroquine se multiplient, Didier Raoult continue de défendre ce produit comme traitement contre le COVID-19.

Pas question pour Didier Raoult de renier l’hydroxychloroquine. Quelques heures après que le gouvernement a mis fin à l’autorisation de ce produit contre le Covid-19 à l’hôpital, le professeur marseillais a publié mercredi soir un résumé d’une étude menée sur les 3.737 patients traités à l’IHU Méditerranée Infection, qu'il dirige.

Publication déjà qualifiée de "foireuse"

"Nous rapportons rétrospectivement la prise en charge clinique de 3 737 patients, dont 3 054 (81,7 %) traités par HCQ-AZ pendant au moins trois jours et 683 (18,3 %) patients traités par d'autres méthodes ", est-il exposé sur le site de l'IHU de Marseille. L'âge moyen des sujets était de "45 ans, 45 % étaient des hommes et le taux de mortalité était de 0,9 %."

Les auteurs ont insisté : "ni torsades de pointes [rythme cardiaque irrégulier, NDLR], ni morts subites n'ont été à déplorer." souligne le scientifique sur Twitter, en réponse directe à la publication parue la semaine dernière dans la revue médicale The Lancet, qui mettait en garde contre les effets néfastes de l’hydroxychloroquine. 

Convaincue par leur réponse thérapeutique, l'équipe médicale a conclu : "Un diagnostic précoce, un isolement précoce et un traitement précoce avec au moins trois jours d'hydroxychloroquine-Azithromycine permettent d'obtenir un résultat clinique et une contagiosité nettement meilleurs chez les patients atteints de Covid-19 que les autres traitements." Selon eux, le prochain défi sera "le suivi à long terme du dépistage de la fibrose [NDLR : infection pulmonaire]."

Cette nouvelle publication intervient alors que le décret autorisant la prescription de chloroquine contre le coronavirus a été abrogé. Ce revers est conséquent aux résultats d'une étude sur la chloroquine dans la revue The Lancet. L'antiviral serait inefficace contre le Covid-19 et potentiellement toxique. Une publication déjà qualifiée de "foireuse" par Didier Raoult dans une vidéo postée sur YouTube le lundi 25 mai.

"Ce n'est pas une étude clinique mais une étude rétrospective. Les quatre professeurs n'ont pas vu un seul malade mais 96 000 dossiers de patients venant de 671 hôpitaux dans le monde", a-t-il argumenté. A contrario, à l'IHU "on a traité 4000 personnes. Je les ai vues, je suis dans la réalité", a plaidé l'infectiologue.

Avec insistance, il a dénoncé la politique de dépistages du gouvernement. "On va dire aux gens vous restez chez vous, on ne vous soigne pas et vous attendez que ça passe en prenant du Doliprane", a-t-il paraphrasé. Selon lui ce comportement est comparable à la France de Vichy : "c'est la même chose qu'en 40, dire il n'y a plus rien à faire et donc on se rend." Celui qui ne se prend "ni pour un héros, ni pour Jésus-Christ" l'a assuré : "je suis pour le combat. Je suis pour essayer de trouver les moyens."

"L'avenir est toujours imprévisible"

Au-delà du sujet de la chloroquine, les avis tranchés et peu consensuels de Didier Raoult font polémique. Depuis plusieurs semaines, le chercheur assure que l'épidémie est "en train de se terminer". Il a récemment réaffirmé avec aplomb son positionnement. Le professeur a expliqué que la majorité des maladies saisonnières ont une courbe en "U" et que le Covid-19 n'y fait pas exception. D'après Didier Raoult, il n'y aura pas de seconde vague pour des raisons "très complexes et extrêmement difficiles à comprendre." Toutefois, interrogé sur une résurgence de l'épidémie à l'autonome, le virologue s'est montré prudent : "l'avenir est toujours imprévisible".

Sur le plan politique, le directeur de l'IHU a salué la décision du gouvernement d'avoir mis en place le confinement. "Si le confinement a aidé à gérer la peur, alors c'était une très, très bonne décision politique. Ça a empêché des conduites dangereuses", a-t-il indiqué. Par ailleurs, le Pr Raoult a balayé toutes ambitions politiques. Il a asséné : "Si je devais faire de la politique, j'en aurais fait. C'est une insulte d'ailleurs de penser que je pourrais faire de la politique, parce que cela voudrait dire que je ne fais pas bien mon métier."

"Une star mondiale"

Ce fils de médecin militaire est un homme d'idées et de positions, avant son exposition au grand public pour ses travaux sur la chloroquine. L'infectiologue avait émis des avis polémiques notamment sur le réchauffement climatique. Récemment dans l'Obs, il a justifié : "Je suis un stoïcien. La seule chose qui compte, c'est l'estime de moi-même. Avec mon expérience et celle de ma famille, même si la majorité des gens disent que quelque chose est vrai, je me donne le droit de douter et de tout remettre en cause. Le réchauffement climatique, à titre personnel, je ne le vois pas. Mon métier, c'est d'être lucide."

En 2016, dans une tribune publiée dans la revu française, Le Point, le directeur de laboratoire prenait position contre l'interdiction du voile dans les universités. "Mon laboratoire de la faculté de médecine de la Timone, à Marseille, compte actuellement 115 étrangers en stage de niveau thèse et post-doctoral. Parmi ceux-ci, des femmes portent un foulard, d'autres sont en minijupe et bas résille, et tous travaillent ensemble", avait-il clamé.

Le professeur Raoult a un égo assez conséquent et il ne s'en cache pas. "Dans mon monde, je suis une star mondiale", avait-il déclaré dans La Provence fin mars. Et pour cause, son unité de recherche rassemble 207 chercheurs et produit 348 articles scientifiques par an en moyenne. Aussi, le microbiologiste a été lauréat du grand prix de l'Inserm 2010 pour ses travaux sur les pathogènes et la co-découverte de virus géants.


L'internaute / LCI / MCP, via mediacongo.net
993 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie