mediacongo.net - Actualités - Assemblée Nationale : Pourquoi seulement Kabund ? Les raisons d’une rupture avec le FCC



Retour Politique

Assemblée Nationale : Pourquoi seulement Kabund ? Les raisons d’une rupture avec le FCC

Assemblée Nationale : Pourquoi seulement Kabund ? Les raisons d’une rupture avec le FCC 2020-06-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/15-21/kabund_destitution_20_02145.jpg -

Élu 1er vice-président de l’Assemblée Nationale en mai 2019, Jean-Marc Kabund a été destitué plus tôt que prévu par plus de voies de ceux qui l’ont amené à ce poste, ses pairs du FCC. Le président ad intérim de l’UDPS n’a pas digéré sa déchéance et s’en est allé saisir les instances judiciaires pour réclamer réparation.

Première bataille gagnée par lui car le conseil d’État avait ordonné de surseoir l’élection de son remplaçant, qui n’est personne d’autre qu’une candidate de son parti, Patricia Nseya. Malgré l’obstination des élus à organiser cette élection avant la fin de la session de mars, la décision du conseil d’État et les conseils du chef de l’État à l’endroit de Jeanine Mabunda ont pesé lourd, et il n’y a pas eu élection le 12 juin, reportée à une date restant à fixer.

Kabund, le caillou dans le moyeu

Mais pourquoi Jean-Marc Kabund est-il devenu si indésirable aux yeux de ceux disent être en coalition avec le Cap pour le Changement (CACH) dont le parti phare est l’UDPS que dirige d’ailleurs Jean-Marc Kabund ? Quelles sont raisons de cette rupture qui ne se cache plus ? Beaucoup s’accordent à dire que le FCC, le camp de l’ancien président de la République, a simplement peur de la présence de Jean-Marc Kabund au bureau de l’Assemblée Nationale. Ce dernier est un élément gênant, plus gênant qu’ils n’auraient pu l’imaginer. Aussi osé et biscornu puisse paraître cet argument, il n’est pas du tout à prendre avec des pincettes.

Jean-Marc Kabund n’a jamais été d’accord avec le FCC sur bon nombre de choses. Il n’a pas hésité en 2019 à lancer des piques à ses partenaires, disant que ces derniers apprendraient à nager dans le fleuve Congo s’ils poussaient le président de la République à fouiner dans le passé par leur attitude contraignante. Comme si cela ne suffisait pas, Jean-Marc Kabund s’est souvent montré trop direct et opposé à certaines décisions du parlement comme à l’idée de la convocation d’un congrès polémique en avril dernier, congrès qu’il a déshabillé publiquement indexant les présidents de deux chambres du parlement de comploter contre la première institution du pays. Est-ce la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ? Pour l’heure oui, car c’est à l’issue de ses propos cuisants notamment sur le budget même dudit congrès, qu’une motion a été initiée contre lui, mais ce n’est pas tout.

Attaquer l’un pour atteindre l’autre

Une autre opinion déchiffre dans la destitution de Kabund, l’envie claire du FCC d’affaiblir davantage le Chef de l’État. Son directeur de cabinet est coincé à la prison depuis près de 2 mois attendant de savoir son sort ce 23 juin, l’un de ses hommes forts si pas le plus fort, son premier conseiller naturel. Pour attaquer le président de la République, il faut à priori dépouiller ses proches au nombre desquels compte Jean-Marc Kabund… La stratégie serait-elle toute trouvée par le FCC dont les intentions de nuire au pouvoir de Félix Tshisekedi sont depuis un temps difficiles à cacher ? Kabund au bureau de l’Assemblée Nationale, est comme un caillou dans un moyeu, il est radical, et ne jure que par la défense des intérêts du président de la République. Il se lèvera certainement contre toute initiative tendant à doucher le pouvoir de Fatshi, et le FCC l’a mauvaise, il faut l’élaguer et faire avec quelqu’un de beaucoup plus modéré, on dirait de plus tendre… Une raison qui confirme son sens dans les efforts fournis par l’Assemblée Nationale pour remplacer Kabund le plus tôt que possible.

La requête de Jean-Marc Kabund contestant sa destitution a été envoyée à la cour constitutionnelle. La haute cour doit siéger ce mercredi pour statuer sur ce cas. Déjà à l’Assemblée Nationale, une autre motion est initiée à l’Assemblée Nationale contre Kabund au sujet de l’incident du 12 juin dernier 100 députés du PPRD, parti dominant du FCC, ont apposé leurs signatures sur cette pétition visant une nouvelle fois le président ai de l’UDPS. Tout porte à croire qu’il est indésirable, gênant, et par conséquent, il faut avancer sans lui. Tout le monde s’interroge sur les conséquences de toutes ces démarches entamées par le FCC, qui visent-elles en finalité ? Est-ce le président lui-même ? L’avenir nous en dira plus…


ACTU RDC / MCP, via mediacongo.net
3275 suivent la conversation
28 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Peter Sam | XPPNW2M - posté le 18.06.2020 à 09:50

La main qui donne c'est la main qui dirige. Tout mène vers le président de la Republique afin qu'il soit détesté par la population. voilà l'idée médiocre de FCC

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa | G14FZFF - posté le 18.06.2020 à 05:37

Jean Marc Kabund au revoir et va donner l'ordre au combattant de l'UDPS a Limete'. N'oublie pas d'aller etudier la Politique a l'ECOLE. Un depute' arrogant qui ne merite pas meme de diriger un grand parti comme l'UDPS. Ce mieux de fermer la bouche au lieu de parler car tu as merite' ton saleur a cause de to language. Ta bouche t;amener a la DESTITUTION en defendant Felix Trichekedi. On est ou aujourd'hui.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 17.06.2020 à 22:55

ceux qui voulais faire de kabund voyous un héros sont a leurs frais,la cour constitutionnelle vient de confirmer la destitution de Kabund,celui qui avait envoyés la police au parlement n'as pas rendue service a Kabund

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 17.06.2020 à 20:19

TJB le 17.06....Dans tous les pays du monde, on prévoit la succession ou conduction de l'État, en supposant une, une catastrophe qui emporte les têtes du pays. Supposons au cours d'une fête par exemple le 30 juin, Tshilombo, Tambwe,,Mabunda sont victimes d'une action terroriste. Aux USA par exemple il y'a le président, vice-président, le secrétaire d'état aux affaires étrangères.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 17.06.2020 à 20:05

C'est fini, le verdict est tombé, la cour vient de se prononcer: Kabund destitué. De la même manière que les policiers ont bouclé l'assemble; de même qu'ils aillent ce soir prendre tout ce qui appartient à l'assemble ce soir même: véhicules et autres effets. Au méchant, il faut répondre par la méchanceté.

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 19:57

Mampuya,il n'y a pas 2 personnalités,ni 3 encore moins 4.Il y a le président de la République,l'institution suprême,il y a le sénat et l'assemblée nationalie.Il y a le président du sénat qui remplacerait le président de la République en cas d'empêchement définitif.Kabund ne pourrait,même en cas d'empêchement définitif de Mabunda,la remplacer que le jour où la coalition serait dissoute.Comme pour la place de vice président est à l'Udps,elle le sera tant que la coalition existera et il faudrait un basculement de majorité qui leur serait favorable.kabund se donne plus de pouvoir qu'il n'en a.Qu'ils règlent leurs problèmes dans leur parti,on ne s'en portera que mieux.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 19:55

Mampuya,il n'y a pas 2 personnalités,ni 3 encore moins 4.Il y a le président de la République,l'institution suprême,il y a le sénat et l'assemblée nationalie.Il y a le président du sénat qui remplacerait le président de la République en cas d'empêchement définitif.Kabund ne pourrait,même en cas d'empêchement définitif de Mabunda,la remplacer que le jour où la coalition serait dissoute.Comme pour la place de vice président est à l'Udps,elle le sera tant que la coalition existera et il faudrait un basculement de majorité qui leur serait favorable.kabund se donne plus de pouvoir qu'il n'en a.Qu'ils règlent leurs problèmes dans leur parti,on ne s'en portera que mieux.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 19:52

Mampuya,il n'y a pas 2 personnalités,ni 3 encore moins 4.Il y a le président de la République,l'institution suprême,il y a le sénat et l'assemblée nationalie.Il y a le président du sénat qui remplacerait le président de la République en cas d'empêchement définitif.Kabund ne pourrait,même en cas d'empêchement définitif de cette dernière,la remplacer que le jour où la coalition serait dissoute.Comme pour la place de vice président est à l'Udps,elle le sera tant que la coalition existera et il faudrait un basculement de majorité qui leur serait favorable.kabund se donne plus de pouvoir qu'il n'en a.Qu'il règle leurs problèmes dans leur parti,on ne s'en portera que mieux.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 19:48

Mampuya,il n'y a pas 2 personnalités,ni 3 encore moins 4.Il y a le président de la République,l'institution suprême,il y a le sénat et l'assemblée nationalie.Il y a le président du sénat qui remplacerait le président de la République en cas d'empêchement définitif.Kabund ne pourrait,même en cas d'empêchement définitif de cette dernière,la remplacer que le jour où la coalition serait dissoute.Comme pour la place de vice président est à l'Udps,elle le sera tant que la coalition existera et il faudrait un basculement de majorité qui leur serait favorable.kabund se donne plus de pouvoir qu'il n'en a.Qu'il règle leurs problèmes dans leur parti,on ne s'en portera que mieux.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 17.06.2020 à 19:38

Kabund fait de la résistance parceque il était la 4quatrième personnalité du pays. Tshilombo, Tambwe, Mabunda, Kabund,Badibanga. Dans son orgueil il se voyait au-dessus de tous ,voire au même niveau de Tshilombo, si pas plus. Se prenant pour artisant de la victoire de Tshilombo, suite aux pressions des ses Talibans après les accords de Genève. Donc pour lui Tshilombo a une dette envers lui. Il a mal digéré les prises des positions des siens.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Fils | 8FWV95V - posté le 17.06.2020 à 19:33

Lui le president doit. Comprendre cela et prendre aussi la.même vitesse que FCC pour les.mettre dans un état de nuire car ce tout un pays qui est pris en otage par FCC. voila pourqoi l'exemple de L'Angola est soutenu par les Americains comme seul moyen de sortir le Pays dans cette crise.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 17.06.2020 à 18:50

Je ne sais pas trop pourquoi les gens veulent se voiler la phase? 16 candidats comme successeurs; cela montre à suffisance qu'il y a un malaise au sein même de ce parti; que Kabund est boudé au sein de son parti. Qui sait, peut-être qu'il y a même les gens de son parti qui collaborent avec le FCC pour son éviction???

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 17.06.2020 à 18:32

analyse bidon,ridicule par ceux qui sont censés exercer le contre pouvoir dans tout les grands pays démocratique a savoir la presse ,c'est une honte votre article mediacongo,l'article frise la flatterie éhonté,tout ceux qui ont un sens de responsabilité s'accorder a dire que ce Kabund qui affaiblit son president par ses declarations outrancières destiner aux extrémistes de son parti et non l'inverse,Kabund ne pas un homme d’État mais extrémiste idiot

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 18:23

Il serait temps d'assimiler une chose,Félix n'a pas les pouvoirs que ses partisans pensent.Il sait très bien comment il est arrivé là.Le reste c'est du cinéma,il doit dire la vérité aux siens.il est coincé,son allié est plus jeune que lui.Il peut même lui laisser deux mandats,mais aujourd'hui je ne vois pas comment Félix pourrait être reélu.Je n'aimerais pas être à sa place.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Raphaël Mbate | NOMWGVI - posté le 17.06.2020 à 18:19

Vous défendez un Outlaw

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 17.06.2020 à 18:18

Je doute que cette réflexion vienne d'un journaliste professionnel réfléchi de la trempe de Kwebe Kimpele ou de ceux de TOP Congo. Ce journaliste doit être de même niveau et de la même école que cette dame qui a présenté les infos sur la RTNC avant hier, habillée en jaune. Monsieur le journaliste de la seconde main, Jean Marc Kabund n'a pas l'éducation, le niveau et l'expérience qu'il faut pour vivre à côté des grands comme Mabunda et autres. Sa présence à l'Assemblée Nationale est le résultat d'une entente entre l'UDPS et le FCC et c'est sûr que ce dernier avait fermé les yeux.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 18:17

Lambert,si Félix dissout le parlement,il pourra organiser des législatives dans les 60 jours,les assemblées provinçiales,toutes au main du Fcc.Félix,si il y a des élections législatives aujourd'hui,il va les gagner,il aura la majorité? La Ceni se bat là bas pour se trouver un nouveau chef,un peu de sérieux.Kabund n'est rien,il va tomber et Félix ne fera rien pour le sauver.Il est en sursis.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 18:13

Lambert,pour l'affaire Bahati,le FCC a 350 députés,il n'y a que 25 députés concernés.Le poste de vice président doit et va revenir à l'Udps.Le FCC ne peut pas convoité ce poste tant que la coalition existe.Les nominations des mandataires des entreprises publiques prouvent à suffisance que la coalition est partie pour durer;

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lambert | VCSSG8U - posté le 17.06.2020 à 18:09

Oui connaissant bien le FCC en tant qu'analyste, ils veulent affaiblir Félix. Mais ils oublient que le dernier de senarios auquel pourrait recourir c'est dissoudre ce parlement. Et alors on entendra plus jamais parler de FCC.

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lambert | VCSSG8U - posté le 17.06.2020 à 18:07

Je me repete, en réalité après la désapprobation de Jean Marc, le FCC voulait passer à la vitesse supérieure en récupérant ce poste pour ses poulains. Car le FCC pensait qu'avec ce que la justice avait decider en faveur de Bahati, Felix chercherait une nouvelle majorité. Pour contrer cette stratégie du FCC, Jean Marc est allé en justice. Et en meme temps UDPS a avancé le nom de l'honorable SEYA. Le FCC s'est senti coincé. Entretemps, la justice a fait son travail. En réaction, il s'emprenne à Jean Marc Kabund.

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 17.06.2020 à 17:52

(Suite) sont là par hasard, des précaires. Peut être Kabund ne sait que veut dire contrat à terme où on peut vous débarquer à tout moment.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 17.06.2020 à 17:50

(Suite) sont là par hasard, des précaires. Peut être Kabund ne sait que veut dire contrat à où on peut vous débarquer à tout moment.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 17.06.2020 à 17:47

Réflexion stupide. Le problème sérieux, le plus important et surprenant sont le nombre des candidats 9sa succession. 16 candidats, il a fallu l'intervention de l'autorité morale de ce parti. Le pays a évolué Kabund non. Si lui veut être plus orthodoxe de Tshilombo, là ça regarde l'udps, leurs fond de commerce politique. Mais à l'assemblée, dans notre constitution le nom de Kabund, Tambwe, Mabunda n'y figure pas.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MBOLO ANCIEN BULUKUTU | BLMR66L - posté le 17.06.2020 à 17:40

Chiffon

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 17.06.2020 à 17:16

Suite 2::: Parce que pour FATSHI ; être au sommet de l’Etat est comme être assis dans un restaurant a Matonge de Bruxelles, alors pourquoi voulez-vous lui exiger une quelconque compétence et leadership au regard de ses responsabilités en tant qu’autorité morale de l’UDPS et Président de la République ? Je tends à donner raison à celui qui venait de dire il y a peu que « Joseph Kabila vient démontrer que sous la belle jupe de l’UDPS il n’y avait pas de culotte». La fin de son mandat s’annonce déjà compliquée pour FATSHI

Non 6
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 17.06.2020 à 17:13

Suite:::La première raison a fait que plusieurs valeureux et très compétents cadres ayant compris que l’UDPS n’est plus qu’une coque trouée entrain de chavirer, ont jeté l’éponge laissant derrière eux une majorité de jeunes désœuvrés et sans qualification à l’instar de Jean-Marc Kabundjilayi, et de lui-même Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a passé beaucoup d’année en Europe sans avoir décroché ne fusse qu’un certificat de menuisier ou camionneur. Mais par un mauvais coup de hasard il se retrouve chef de l’Etat de la RDC à 54 ans sans avoir exercé un métier pendant sa jeunesse

Non 6
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 17.06.2020 à 17:11

Dans tout ce tumulte orchestré par Jean-Marc Kabundjilayi je situe le problème de l’UDPS à deux niveaux : 1er : Il y a un manque criant de leadership au sein de ce parti aux connotations tribales. En effet, Felix Antoine Tshisekedi ne parvient pas à maitriser ses lieutenants locaux qui lui reprochent de les avoir marginalisés au profit de ceux de la diaspora auxquels il a octroyé des postes juteux au sein du gouvernement, de son cabinet et il continue de placer d’autres dans les entreprises publiques. 2 -ème : La première raison a fait que plusieurs valeureux et très compétents cadres ayant compris que l’UDPS n’est plus qu’une coque trouée entrain de chavirer, ont...

Non 5
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.06.2020 à 17:07

Son parti a choisi son remplaçant,le Président lui même a avalisé ce choix.Pourquoi chercher du côté du FCC.Kabund est un problème pour Félix même,là où Félix n'est pas clair c'est qu'il ne semble pas avoir tranché cette au niveau de son parti.

Non 4
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Affaire Kabund : Aubin Minaku dément avoir corrompu les juges de la cour constitutionnelle

Politique ..,

La Cour Constitutionnelle a confirmé la destitution de Jean-Marc Kabund

Politique ..,

Scandale de vendredi dernier au palais du peuple : un très mauvais signal !

Politique ..,

Affaire Kabund : Kitenge Yesu soutient le Conseil d’Etat !

Politique ..,