mediacongo.net - Actualités - Processus électoral : flou total sur l’organisation des élections locales



Retour Politique

Processus électoral : flou total sur l’organisation des élections locales

Processus électoral : flou total sur l’organisation des élections locales 2020-07-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/07-juillet/27-31/siege_ceni_rdc.jpg -

Les échéances prévues pour l’organisation des scrutins ont été largement dépassées sans aucune justification valable.

Les échéances pour les élections locales sont largement dépassées alors que l’équipe dirigeante de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) est en fin mandat. Dans ce contexte, la crise sur la restructuration de la Céni devrait avoir une incidence sur la suite du processus électoral entamé en 2013. Le silence des animateurs actuels de la centrale électoral, supposés expédier les affaires courantes, et des décideurs donne libre cours aux commentaires dans les arènes politiques sur le sort des animateurs des entités locales.

Selon le calendrier de la Céni, les élections des conseillers communaux et des secteurs, des conseillers urbains, des bourgmestres et des chefs de secteur ainsi que des maires et maires adjoints devaient respectivement être organisées le 22 septembre 2019, le 4 décembre 2019 et le 25 janvier 2020. Ces échéances ont été largement dépassées sans qu’aucune justification ne soit fournie à l’opinion nationale. L’on constate également un désintéressement sur la question dans le chef de la plupart des acteurs politiques.

Les experts notent que sauf en cas de compression des délais, il sera pratiquement impossible de reprogrammer les élections locales dans les trois prochaines années, compte tenu de certaines contraintes d’ordre politique et opérationnel. Sur le plan politique, il s’impose toujours l’urgence d’une loi portant répartition des sièges pour les élections communales et locales à mettre à la disposition de la Céni dans un délai de trente-deux jours, selon le calendrier électoral. Le volet opérationnel exige notamment quarante-huit jours pour l’impression, le conditionnement et la livraison des bulletins de vote et autres documents importants aux quinze hubs.

Le calendrier électoral publié en 2015 avait envisagé l’organisation des élections locales étalées sur une période de cinq mois hormis les contentieux électoraux. A cela, il faut ajouter des contraintes exogènes, c’est-à-dire liées aux autres institutions du pays, notamment le gouvernement qui doit mettre à la disposition de la Céni les finances suivant un plan de décaissement concerté. Au niveau du Parlement, il est attendu la batterie des lois sur lesquelles s’appuiera la Céni pour organiser les élections locales.

D’aucuns estiment que le silence des uns et des autres laisserait planer l’ombre d’un nouvel ajournement des élections locales jamais organisées en RDC depuis la reprise du processus électoral en 2006. Cet ajournement serait notamment justifié par l’incapacité du gouvernement à faire face aux dépenses d’ordre électoral à la suite des conséquences de covid-19 sur l’économie du pays.

Pourtant, les démissions et autres déchéances des gouverneurs enregistrées dans plusieurs provinces du pays renforcent l’urgence de la relance des activités de la Céni totalement paralysées depuis la fin du contentieux électoral des scrutins organisés en décembre 2018. Il sied de noter que le retard de la restructuration de la Céni influence négativement le processus électoral en cours et risque d’avoir ses répercussions sur l’organisation des prochaines élections (présidentielle, législatives et provinciales) en 2023.


Adiac Congo / MCP , via mediacongo.net
1105 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Antigène | SM1DNWB - posté le 01.08.2020 à 11:17

la Ceni est un mafia organisé où les animateurs se font de l'argent au détriment des agents administratifs, ce derniers à leur tour se font corrompre pour survivre. Un peuple inconscient jusqu'à l'ADN. Ils ont dejà lezs machines à voter, les bulletins ne coutent pas 10 millions $, peut-être le frais d'organisation qui peut venir de caution et les ces élections seront une réalité.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.07.2020 à 23:10

(suite)le FCC se voit neutralisé pour eviter d'etre accuser d'etre à la base du coronavirus au Congo en vue d'empecher Tshilombo de rèaliser son programme du peuple d'abord. Conclusion, le peuple eest dans la merde, reste dans la merde.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.07.2020 à 23:09

(suite).La cenco est là aussi un autre parti politique qui n'a pas de candidat, mais mais, attend les ordres des ses mentors. Maintenant les autres alimentairistes nous proposent des conclaves, des réformes électorales. Mais certains occidentaux qui ont les memes problèmes, vont qu'en meme aux élections avec la vieille loi, pour respecter la constitution, mais là nous sommes dans notre monde. La coalition au pouvoir,a deux ans devant eux ou 3 ans pour présenter un résultat au peuple. Mais cela est possible, disons impossible, puisque l'UDPS pense de plus à son impérium, de conséquence le FCC se voit neutralisé pour eviter d'etre accuser d'etre à la base du coronavirus au...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.07.2020 à 23:07

La constitution nous impose des dates à respecter. Mais la vraie question qui veut les élections ? qui veut que la CENI fonctionne ? Personne. les forces qui devaient pousser les énergies de la CENI or respect les dates nous imposées sont en difficultés. Aller aux élections pour quel bilan ? UDPS a un bilan ? UNC a un bilan ? CACH a un bilan ? Le FCC a un bilan oui, la bilan quand il avait gouverné. Lamuka n'a aucun bilan ,bien que composé par des gens qui avaient gouverné Muzito, Bemba,Katumbi, . Lamuka ou l'opposition n'arrive meme pas à trouver le porte parole au parlement, trouver un candidat ?là nous serons et nous sommes dans la spéculation, du futurisme.La cenco est...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 31.07.2020 à 19:20

CECI SE PASSE DE COMMENTAIRES:"Les exportations du Vietnam ont augmenté à 23 milliards usd en juillet 2020 L’excédent commercial du Vietnam a augmenté de 1,0 milliard usd en juillet 2020, contre 0,04 milliard usd le même mois en 2019. Les exportations MENSUELLES EN JUIN 2020 ont augmenté de 0,3 pour cent pour atteindre 23 milliards de dollars US, DE janvier à Juiilet 2020, l’excédent commercial s’est élève à 6,46 milliards usd, les exportations étant en hausse de 0,2 % par rapport à 2019 ET ATTEIGNANT 145,79 milliards de dollars, JUSTE DE JANVIER A JUILLET 2020:LA PAROLE AUX INCOMPETENTS CONGOLAIS

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa