mediacongo.net - Actualités - Troisième journée des consultations présidentielles au Palais de la Nation



Retour Politique

Troisième journée des consultations présidentielles au Palais de la Nation

Troisième journée des consultations présidentielles au Palais de la Nation 2020-11-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/11-novembre/1-8/tshisekedi_felix_consultations_20_007.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a poursuivi, mercredi 4 novembre 2020, au Palais de la Nation, la série des consultations avec le président du Mouvement de libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba Gombo, le chef spirituel de l’église Kimbanguiste, Simon Kimbangu Kiangani, les comédiens, les professionnels de la culture, les artistes musiciens et autres, en vue de parvenir à la mise en place d’une « Union Sacrée de la Nation » en République démocratique du Congo.

Ces consultations ont démarré lundi, au Palais de la nation, à Kinshasa, avec des personnalités membres des institutions d’appui à la démocratie, des personnalités indépendantes dont le cardinal honoraire Laurent Mosengwo Pansinya ainsi que des délégués des organisations de la société civile spécialisée dans le suivi du processus électoral et des délégués des confessons religieuses .

Mardi, il a échangé avec les délégués des organisations des droits de l’homme, de la Société civile, des médias, des ordres des avocats, des médecins, des infirmiers, des pharmaciens, des enseignants et des experts comptables.

Il a aussi consulté les délégués des organisations de défense des droits de l’homme et autres.

Annoncées le 23 octobre 2019, lors de son discours à la nation, ces consultations des forces politiques et sociales les plus représentatives du pays, ont pour but d’aboutir à une Union sacrée de la nation, visant la refondation de l’action gouvernementale autour des principes de participation à la gestion du pays. Ceci, dans un contexte tendu entre sa plateforme politique, Cap pour le changement (CACH), et celle de l’ex-Président Joseph Kabila, le Front commun pour le Congo (FCC), qui dirigent le pays depuis janvier 2018.

Une décision prise au lendemain du boycott, par le camp Kabila de la prestation de serment des juges nommés par le Chef de l’État à la Cour constitutionnelle.

Le président du MLC soutient tout dialogue entre Congolais

Le président du Mouvement de libération du Congo (MLC) Jean Pierre Bemba a déclaré qu’il soutient tout dialogue entre Congolais, à l’issue des entretiens avec le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au cours de cette troisième journée des consultations.

« Je soutiens tout dialogue entre Congolais », a fait savoir le président du MLC Jean-Pierre Bemba.

Jean-Pierre Bemba, qui est la première personnalité politique à répondre à l’invitation du Chef de l’Etat, a échangé en aparté avec lui pendant plusieurs minutes.

C’est la première fois que les deux acteurs politiques se rencontrent depuis la période préélectorale de 2018.

Le Président Félix Tshisekedi et le chef spirituel de l’église kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani

Le chef spirituel de l’église Kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani a appelé les Congolais à rester concentrés dans la prière, à l’issue des entretiens avec le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le Chef de l’église kimbanguiste s’est dit porteur, au Chef de l’État, d’un message de paix et d’encouragement quant à l’initiative d’écouter les forces vives de la nation en vue de la création de l’Union Sacrée.

« Le Chef de l’Etat a invité les responsables des églises. Moi, je suis venu de Nkamba. Nous nous sommes rencontrés aujourd’hui. Nous avons discuté autour de la paix dans notre pays. Nous lui avons dit qu’on doit être fort dans la prière. C’est l’Etat qui trouve des solutions aux problèmes de tout le monde. Et si l’Etat va mal, tout le monde va mal. Si l’Etat vit dans la paix, tout le monde est aussi en paix. Comme nous vivons tous dans cet Etat, nous devons prier pour des situations difficiles qu’il traverse », a dit Simon Kimbangu Kiangani.

Les comédiens satisfaits d’être reçus par le Chef de l’État

Les comédiens se sont dits satisfaits d’être reçus par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a promis de tenir compte de leurs propositions et de leur point de vue sur la situation qui prévaut actuellement au pays.

« Nous avons été très bien reçus par le Président de la République ; et, il nous a dit ce qu’il pense. Et nous, en tant qu’artistes comédiens, nous lui avons dit ce que nous pensons de la situation que traverse notre pays. Et bien, nous avons pu détailler l’analyse faite par les artistes comédiens et apparemment, nous avons compris que le Président avait vraiment besoin des conseils des artistes comédiens parce que nous nous vivons avec la population et nous connaissons ce que la population veut. Tout s’est passé comme il se devait. Nous sommes très contents d’avoir été reçus par le numéro un du pays et ça n’arrive pas tout le temps. Cela prouve que l’heure est grave », a dit le comédien Roch Bodo Bokabela.

La palabre est l’un des fondamentaux de la culture africaine, a déclaré le Pr André Yoka

Le professeur André Yoka a indiqué, à l’issue des entretiens avec le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, que la palabre est l’un des fondamentaux de la culture africaine.

« Nous sommes des artistes. Nous sommes au milieu du village. Notre rôle est d’œuvrer pour la paix. Notre rôle, c’est donner du rêve au peuple. Et, j’ai dit aussi que le moment est important ; et, ce moment correspond à ce que nous avons comme fondamentaux de la culture africaine bantoue, c’est la palabre. Mais, la palabre africaine est une palabre positive et doit déboucher sur un minimum d’attente et d’harmonie sociale», a dit le professeur André Yoka.

Et d’ajouter : « Les professionnels de la culture que nous sommes, nous sommes les mieux placés pour sentir le souffle douloureux qui passe à travers le peuple. Mais, est-ce que c’est à nous ou aux professionnels de la politique de résoudre ce problème ? Tout ce que nous pouvons dire, c’est les exhorter à pouvoir regarder le peuple ; à nous regarder nous peuple. Toute notre vie, nous n’en avons fait que ça : exhorter les politiques à pouvoir regarder plus loin que ce qu’ils ne le font ».

Les mouvements citoyens ont demandé au Président de la République la fin de la coalition

Au cours des entretiens qu’ils ont eus mercredi dans le cadre des consultations présidentielles, les mouvements citoyens Filimbi, Echa et Lucha ont demandé au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de mettre fin de la coalition FCC-CACH.

« Nous avons très clairement fait comprendre au Président de la République que ce qui bloque le pays est le système de prédation par le groupe qui a dirigé le pays pendant 18 ans », ont déclaré les leaders de la Lucha.

« Nous soutenons la nécessité de mettre un terme à la coalition», a commenté Floribert Anzuluni tout en précisant qu’il ne s’agit pas de transférer les tares d’un groupe vers un autre.

Les mouvements citoyens ont aussi remis un mémo au Chef de l’Etat qui explicite les questions de sécurité et justice, la situation socio-économique et les réformes institutionnelles.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat s’est aussi entretenu, le même mercredi, avec les délégués de l’Association des Handicapés, des Associations féminines, les responsables des universités et instituts supérieurs de la RDC et les délégués de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC).

La dissolution de la coalition est une nécessité, selon le CLC

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) pense que la dissolution de la coalition FCC-CACH est une nécessité, a déclaré le coordinateur du CLC, le Pr Isidore Ndaywell, à l’issue de l’entrevue avec le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans le cadre des consultations présidentielles.

Le Pr Isidore Ndaywell a indiqué avoir remis un mémo au Chef de l’Etat qui reprend les trois préoccupations essentielles à savoir: la réhabilitation de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire, la crédibilisation des élections de 2023 ainsi que la relance économique et sociale.

« En ce qui concerne particulièrement la crédibilité du processus électoral de 2023, elle passe par la réforme de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la nomination d’un président de la Cour Constitutionnelle n’ayant pas trempé dans les tripatouillages électoraux », a-t-il dit.


ACP / MCP, via mediacongo.net
5425 suivent la conversation
23 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 05.11.2020 à 18:57

Si l oncle de Fayulu ,Bemba, Katumbi, ,Kamerher ou Mukwenge avait été surpris en flagrant délit,avec ls fonds publics, en train de recruter et financer une milice tribale A KINSHASA avec la garde raprochée de l'un deux, ce dossier serait il ajourdhui classé Ces astuce consultations sont pures distractions qui s'il y pouviant se faire par boite a suggestions; TSHILOMB veut voir DES DIPLOMES se posterner devant lui et lui faire des courbettes ET FAIRE OUBLIER KINGABWA

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 05.11.2020 à 11:20

Donc, un conglomérat des quelques personnes ne peut pas se placer au dessus de la constitution, si non, cette dernière aura autorisé des individus à s'opposer farouchement avec n'importe quels moyens dont ils disposent. Dura lex, sed lex.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 05.11.2020 à 11:16

Ecouter son peuple en permanence, quoi de plus recommandé pour le N°1 de la nation mais se passer de la constitution parce qu'une des corporations reçues vous demande de le faire, c'est un péché non pardonnable même par Dieu le Bon. Rappelons nous que même la Conférence Nationale Souveraine n'a pas su abroger la constitution? Et pourtant, de cette dernière, les conférenciers avaient cru se passer de la constitution et faire don premier ministre élu, une personnalité extraconstitutionnelle, mais non, l'ordre a été maintenu.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 05.11.2020 à 11:03

C'est très normal que le Chef de l'Etat reçoive différentes personnalités et corporations qui lui présentent leurs souhaits ou propositions relatifs à la bonne marche de la nation; mais de là à dire que sur base de ces souhaits, le Président de la République mette en berne la constitution de la République votée en référendum et promulguée par le Chef de l'Etat, ça sera le péché non pardonnable même par le Bon Dieu.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RDC | HGR9S94 - posté le 05.11.2020 à 11:02

Je pensais que c'était une crise politique... Je ne comprends plus rien de ses consultations... Pendant ce temps les fonctionnaires sont impayés...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 05.11.2020 à 10:43

KALUMBA | TR57OBY Un chef devrait être normalement en consultation permanente avec les personnes qu'il dirige et ses partenaires. Mais le fait que Felix puisse faire de cette consultation une situation extraordinaire et qu'il soit soutenu par certains pour une activité qui devrait etre ordinaire alors je me dis c'est malheureux davoir des personness sans experience professionnelle comme responsable à la tête du pays. Frustrer et Faire perdre le temps inutilement. L'avenir est sombre avec l'UDPS etvson chef.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 05.11.2020 à 10:06

Un Congolais | KKJG74Z - Vraiment ! Comme on dit " Dieu ne donne pas tout A une personne ", Dieu nous a donne' un pays paradis mais il a prive' aux Congolais l'intelligeance de la vie. Un homme normal ne peut jamais accepter ce que Tshilombo a fait A ses compagnons de lute, LAMUKA, CACH et meme FCC. L'ingratitude a toujours des consequences, mais c'est trop bête pour KATUMBI et BEMBA après que vous avez signe' tous le document de LAMUKA et les consequenses qui suivront pour lr traitre, mais vous vous allies encore au meme traitre. Vous vous croyez malin ???? Demandez Tshilombo qui se croyait malin, aujourd'hui il consulte les comediens kiekiekiekie

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 05.11.2020 à 09:59

Il semble quelqu'un qui vit au Congo par hasard, à temps perdu. Après 2 ans, un Président qui fait recours à cette astuce des consultations, on doit se demander, à qui il faisait des promesses ,à quel peuple ?durant la campagne électorale. Ainsi son CNS, son petit référendum sur soi, sur son travail est tout simplement des tours autour du pot Congo. Un supposé chauffeur de taxi qui ne sait conduire, pas en lui donnant une autre marque de voiture qu'il saura conduire.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anonyme | OORNWVN - posté le 05.11.2020 à 09:53

LA RDC APPARTIENT A TOUT LE MONDE. IL N'Y A PAS DE GRAND OU DE PETIT CITOYEN PUISQUE L'EQUALITE EST DE MISE DANS NOTRE CONSTITUTION! POURQUOI AVOIR LE SENS DE MINIMISER LES AUTRES! PENSEZ-VOUS QUE LE CHEF DE L'ETAT EST IDIOT POUR CONSULTER MÊME LE PLUS PETIT, SELON, CERTAINS! ECOUTER, ECOUTER, ECOUTER TOUJOURS, CE N'ÊTES PAS AU RENDEZ-VOUS PENDANT 18 ANS! QUAND UN COMEDIEN DECLARE: CECI NE VIENT PAS CHAQUE JOUR!! AVEZ-VOUS SONDE LA JOIE DE LEUR COEUR!! VOUS VOUS VOULEZ VOIR CETTE COUCHE DE LA POPULATION AVEC UN PEU DE THOMPSON MPIODI, GEL HYDROALCOL AVEC DE MASQUES POUR LES TROMPER!!! NE PRENNEZ PAS LE CHEF DE L'ETAT COMME UN IDIOT! NOUS SOMMES DANS UN ETAT DE DROIT ET DEMOCRATIQUE!!...

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 05.11.2020 à 09:52

Il semble quelqu'un qui vit au Congo par hasard, à temps perdu. Après 2 ans, un Président qui fait recours à cette astuce des consultations, on doit se demander, à qui il faisait des promesses ,à quel peuple ?durant la campagne électorale. Ainsi son CNS, son petit référendum sur soi, sur son travail est tout simplement des tours autour du pot Congo. Un supposé chauffeur de taxi qui sait conduire, pas en lui donnant une autre marque de voiture qu'il saura conduire.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE CONGOMANI | HPHMW34 - posté le 05.11.2020 à 09:38

J'ai pitié pour les petits esprits. Ils sont sur ce site, pensant que ces dans les consultations que Tshisekedi cherche la majorité a l'assemblée nationale. Le tour est déja joué. Ce que vous voyez n'est que formalité. Combien de fois doit-on vous dire que Kitenge Yezu, Jean Marc Kabund et Mike Hammer ont bien fait le travail de fourmis? Faut-il vous révéler que Bahati Lukuebo a joué un role important dans ces démarches? Meme Katumbi a eu ses garanties quant a l'Union Sacrée. C'est pourquoi il a accepté de faire le déplacement. Vous etes avisés.

Non 7
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 05.11.2020 à 09:14

Est ce que tout ce monde connais seulement les insitutions et la consitution de la rdc ? A part des conneries comme bana mboka bosala assemble ,un pays ne peut pas etre diriger avec des sentiments mais des realites economiques,si felix n'arrive pas avec kabila qui controle sa majorite avec serieux comment il vas y arriver avec tout ses chefs des partis politiques,plus les non politiciens ?

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 05.11.2020 à 09:07

Mes esxcuses pour les erreurs suis pas en conditions n'ayant pas le courant,je disais les methodes ridicules d'un autre temps,comment croire un seul instant que reunir des milliers d'organismes dans un pays ne peut pas deboucher sur un consensus acceptable de tous,si tshilombo etait un fin politique,volontaire c'etait plus facile de trouver un compromis avec sa coalition politique que esperer gouverner avec les avis tres differents des milliers des personnes non roder a la politique et au mode de fonctionnement democratique des institutions

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 05.11.2020 à 09:00

Les methodes ridicule d'un autre tmps qui peut croire un seul instant qe les avis des milliers d'organisations vont debou hes sr n consensus ?so tshilombo etait un fin politique et volontaire il aurait due plus facilement trouver un compromis avec sa coaliton que esperer un consensus avec des milliers d'organsmes non elus est roder a la subtiliter politique

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 05.11.2020 à 08:55

De mon expérience professionnelle, les chefs qui agissent comme Felix sont ceux qui ont échoués et pour faire semblent de travailler ils commencent à ornaniser régulièrement des réunions sans objet avec les objectifs de l'entreprise, se coller aux réalisations de petites choses et a la fin, rien de bon. Même si Felix travail seul, il est nulvet il faut simplement voir la gestion de son parti et comprendre car là aussi c'est pas un bon leader.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 05.11.2020 à 08:53

“Les opérateurs économiques sont inquiets de la situation actuelle. [L’insécurité], L’argent n’aime pas le bruit des bottes. Il faut que tout le monde se mette à s’occuper des problèmes économiques. Sans stabilité politique, pas d’investissements”, a fait savoir Albert Yuma.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
UDPEST COVID-19 | TSWZGT3 - posté le 05.11.2020 à 08:49

Trichekedi accouchera une souris le pauvre...Sans vision, il navigue a vue

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 05.11.2020 à 08:13

Quand le pays va mal,ses dignes fils doivent se retrouver et en parler.Ceux qui sont contre méritent d'être bien surveillés,c'est parmi eux que se recrutent les véritables ADF.

Non 7
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 05.11.2020 à 08:11

" Les mouvements citoyens ont demandé au Président de la République la fin de la coalition ". Kiekiekiekiekiekie qui l'a envoye' dans cette coalition ???? Ici, c'est LA OU les Romains s'enpoignerent."Je rend homage au president de la republique.... le pere de la democratie.." c'etait bon au debut kiekiekiekiekie mais de grace ne consulte pas les TALIBANS, TETE EN PANNE kiekiekiekie

Non 4
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | AXLM1XA - posté le 05.11.2020 à 08:04

On est dans une époque ou des avis constructifs peuvent être exprimés et collectés par internet. Tout le monde ne sera pas reçu. Le cabinet du chef n'y a pas pensé!

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | AXLM1XA - posté le 05.11.2020 à 08:02

Moi je n'aurai pas la possibilité d’être reçu en consultation. En plus de ce qui a été demandé par les mouvements citoyens, il faut réduire les avantages a l'ancien chef de l’État et revoir cette loi inacceptable dans un pays pauvre.

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 05.11.2020 à 08:00

Mais, c'est quelle crise que Tshilombo veut resoudre ???? Il n'acheve rien de tous ce qu'il a commence', d'abord son premier projet de 100 jours inacheve', la paix A L'EST, la securite' territorial etc... maintenant il se lance dans des consultations, qu'est ce qu'il cherche A resoudre ??? OU il cherche des idees pour gouverner ?? Si oui, alors Tricher n'est pas bon.

Non 6
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Goddard | XT66PI5 - posté le 05.11.2020 à 07:55

Nous saluons l'initiative de Chef de l'Etat pour cette vision afin que le Congo sois et reste un et indivisible. Notre inquiétude est que nous avons pu observés presque toutes les conches de la population à ladite assise pour la paix de notre pays. Mais, on se demande où est passé la part ou la représentation des Psychologues cliniciens, or nous avons déjà l'ordre National qui régit cette couche de population, et nous vivons dans un pays où l'apport des psychologues n'est pas à négliger, puis nous portons notre soutien au peuples Congolais d'une manière ou d'une autre... Pourquoi, nous sommes pas représentés dans cette assise... Pour les Psychologues cliniciens!

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Jean-Claude Baende soutient l'Union sacrée de la nation et réclame les élections anticipées

Politique ..,

Conclusion des consultations : Lisanga Bonganga appelle Tshisekedi à suivre les conseils...

Politique ..,

Conclusions des Consultations: Tshisekedi à la croisée des chemins

Politique ..,

Conclusions très attendues des consultations du Palais de la nation : le président Félix...

Politique ..,