Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Culture

Des pistes pour mettre un terme à la piraterie des œuvres culturelles

2015-03-04
04.03.2015 , Kinshasa
Culture
2015-03-04

Nous poursuivons la publication de notre enquête diligentée dans le but de connaître comment les œuvres de nos artistes sont piratées et qui en sont les auteurs.

Un support DVD piraté

La RDC est un pays potentiellement riche. Cela même dans le domaine culturel. Malheureusement comme nous l’avions dénoncé dans la première partie de notre papier, ce secteur qui, pourtant fait rayonner l’ambiance sous d’autres cieux, a toujours servi de poule aux œufs d’or pour les pirates qui se recrutent parmi des nationaux et, surtout, des expatriés. Dans ce dernier circuit, on y trouve des asiatiques, des ouest-africains et il y a même une grande maison de production qui bat présentement pavillons à Luanda en Angola.

Des vidéos et autres bandes cassettes sont continuellement piratés et renvoyer en RDC sous la barbe de ceux qui sont censés mettre de l’ordre dans ce secteur mais qui, malheureusement, s’enferme dans une profonde léthargie, oubliant par là que ceux qui piratent des œuvres de nos artistes ne viennent pas avec des bonnes intentions étant donné que chaque œuvre d’esprit est censée être protégée.

Ce système ne favorise ni l’artiste, ni l’Etat. Ailleurs, des mesures draconiennes ont été prises afin de mettre un terme à tous les systèmes archaïques et donner au peuple, principalement à l’artiste, la latitude de jouir correctement de ses droits. Rien n’est encore perdu.

Il faudra sincèrement que la mention « copyright » reprise sur nos œuvres d’art afin de les protéger aie sa juste signification. Autrement, elle servira de signal pour les « pillards » et perdra sa valeur initiale pour devenir « copirates ».

Comme ne cesse de le rappeler les observateurs avérés, cela nécessite, la vigilance de l’Office congolais de contrôle (OCC) qui doit aussi veiller à cela est vraiment impérieuse.

L’Etat congolais doit beaucoup aux artistes. Les taxes perçues à travers toutes les structures génératrices de recettes doivent être versées à la DGRAD qui, à sont tour les virera au compte du Trésor public…

Dossier à suivre.


C’est vous qui le dites : 0 commentaire
8348 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Grâce à ses œuvres mythiques et monumentales : Maître Liyolo invité de marque en Corée du Sud !
left
Article précédent Faute d’un programme clair et original : Les téléspectateurs congolais zappent sur les sériés étrangères

Les plus commentés

Politique Publication du calendrier électoral : "Ces élections auront lieu dans les temps voulus par les législateurs" (Lambert Mende)

26.11.2022, 14 commentaires

Provinces Nord-Kivu : zone tampon ou balkanisation de fait du pays

25.11.2022, 11 commentaires

Politique Menaces de balkanisation de la RDC : Bernadette Tokwaulu tire la sonnette d'alarme et interpelle Félix Tshisekedi

25.11.2022, 9 commentaires

Afrique Résolutions du mini-sommet de Luanda : « Avec la partie rwandaise, le respect de la parole donnée n’a jamais été au rendez-vous » (Christophe Lutundula)

25.11.2022, 9 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance