mediacongo.net - Actualités - Djugu: imposition de taxes par des miliciens CODECO, un acteur politique très préoccupé



Retour Provinces

Djugu: imposition de taxes par des miliciens CODECO, un acteur politique très préoccupé

Djugu: imposition de taxes par des miliciens CODECO, un acteur politique très préoccupé 2021-02-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-fevrier/08-14/shauri_21_02145.jpg -

L’acteur politique Christian Shauri

L’acteur politique Christian Shauri dénonce la perception illégale et permanente de taxes par des miliciens de CODECO sur différents axes routiers en territoire de Djugu.

Ce communicateur du PPRD en Ituri, parle d’une « défaillance » du gouvernement congolais face à cette situation. Il a dit dans un point de presse du mardi 09 février 2021.

« Pour nous, c’est déplorable parce que nous sommes dans un État, mais nous retrouvons aussi une sorte des petits États.

Nous devons demeurer un seul État indivisible, et non créer de sous États. Le gouvernement doit donc s’imposer pour la restauration de l’autorité de l’État dans notre province », a-t-il plaidé dans des propos recueillis par buniaactualite.com.

Depuis plusieurs mois déjà, ces miliciens engagés pourtant dans le processus de paix avec le gouvernement congolais ont érigé de nombreux points de perception de taxes sur la voie publique.

Chaque piéton est contraint de payer 500 Fc, 2.000 fc à 5.000 fc pour les engins roulant fréquentant certains axes du territoire de Djugu. Question de faciliter leur auto prise en charge, en attendant le processus de désarmement.

Pour le gouverneur de province, Jean Bamanisa Saidi cela est inacceptable et va à l’encontre de l’intérêt de la paisible population. Il met l’armée face à ses devoirs.

« Il n’est pas acceptable que moi je sois ici avec un gouvernement établi et qui ait un autre gouvernement parallèle qui perçoit de taxes. C’est très dérangeant envers la population et envers les symboles de l’État. L’armée doit faire respecter les engagements qu’ils ont pris », a-t-il martelé dans un ton ferme.

Ces miliciens de la Coopération pour le Développement du Congo, répartis à plusieurs groupuscules sont la plupart, signataires d’un acte d’engagement bilatéral pour la cessation des hostilités. Depuis lors, leur prise en charge par l’Etat congolais peine à se concrétiser.


congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
632 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Covid-19 à Kinshasa : un immeuble de la Gombe mis en quarantaine
AUTOUR DU SUJET

Ituri : restaurer la paix dans 4 des 5 territoires de la province, principal défi du nouveau...

Provinces ..,

La population salue l’entrée en vigueur de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri mais...

Provinces ..,

Bunia: le directeur de la prison centrale note une amélioration des conditions carcérales

Provinces ..,

Etat de siège : inversion des gouverneurs du Nord-Kivu et de l’Ituri

Provinces ..,