mediacongo.net - Actualités - Le Président Félix Tshisekedi en mission d’Etat à Khartoum, au Soudan



Retour Politique

Le Président Félix Tshisekedi en mission d’Etat à Khartoum, au Soudan

Le Président Félix Tshisekedi en mission d’Etat à Khartoum, au Soudan 2021-05-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/03-09/tshisekedi_felix_chez_abdel_fattah_abdelrahmane_al_burhan_21_0.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République, et son homologue soudanais, le Président du Conseil de Transition, Abdel Fattah Abdelrahmane Al-Burhan

Le Président de la République et président en exercice de l’Union africaine, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo séjourne depuis ce samedi 5 mai 2021 à Khartoum, au Soudan pour une mission d’État.

Selon des sources diplomatiques, le Soudan est la première étape de sa mission qui l’amènera en Egypte et en Ethiopie, trois pays en conflit depuis dix ans autour de la construction du Grand barrage de la renaissance éthiopienne sur le fleuve Nil, afin d’enclencher «une nouvelle dynamique » pour parvenir à une solution «gagnant-gagnant» et, par-delà, satisfaisante pour toutes les parties concernées.

Il sied de rappeler que la Conférence ministérielle de Kinshasa sur «La poursuite des négociations tripartites entre l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan sur le Grand barrage éthiopien de la Renaissance», tenue du 4 au 6 avril 2021, a marqué un pas vers une entente mutuelle entre les pays riverains du Nil, pour avoir réussi à réunir les trois pays en conflit.

Cette réunion a permis au Chef de l’Etat ainsi qu’aux participants à déblayer le terrain, à mieux cerner et comprendre les préoccupations et appréhensions des uns et des autres afin d’envisager dans les prochains rounds de surmonter ces obstacles.

En effet, en marge de cette conférence, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine et initiateur de cette rencontre, a pu échanger tour à tour avec, notamment les délégués de la République Arabe d’Egypte, de la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie et de la République du Soudan, et recueillir la position de chacun sur ce dossier et mieux appréhender la quintessence du problème.

Il a discuté précisément avec notamment le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukry, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères d’Éthiopie, Demeke Mekonnen, la ministre soudanaise des Affaires étrangères, Mariam Al-Sadiq Al-Mahdi et le ministre soudanais de l’Irrigation et des Ressources en eau, Yasir Abbas.

Le Président Félix Tshisekedi en a aussi discuté avec le Nigérian Bankole Adeoye, commissaire Affaires politiques, paix et sécurité de l’Union africaine qui a représenté le président de la Commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat.

Il ressort de ces contacts ainsi que d’autres qu’il a eus avec les dirigeants et les délégations de ces trois pays à Kinshasa, que tous souhaitent parvenir rapidement à un accord consensuel sur ce dossier et manifestent la volonté de chercher ensemble des solutions africaines aux problèmes africains.

À l’arrêt depuis plusieurs mois, les négociations entre les trois pays concernant la réalisation de ce barrage, ont connu une avancée significative, avec l’implication directe de l’Union africaine et précisément du Président Félix Tshisekedi, président en exercice de l’UA dont le pays fait également partie des onze pays du Bassin du Nil et qui, depuis la région des Grands-lacs, fournit aussi une bonne partie des eaux du Nil.

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, rappelle-t-on, s’est montré très actif sur la question depuis qu’il était vice-président de l’Union africaine. Il en a discuté à plusieurs reprises avec les dirigeants égyptiens et éthiopiens.

Pour l’Ethiopie, pays longtemps touché par la famine, ce projet est synonyme d’un essor économique. À la fin de sa construction, le barrage, de plus de 170 mètres de hauteur, possédera un réservoir ayant une capacité de 75 milliards de mètres cubes d’eau, faisant de lui le plus grand barrage d’Afrique.

Pour elle, ce barrage sur le Nil est essentiel pour son développement économique, alors que l’Egypte, dont l’irrigation et l’eau potable dépendent à 90% du Nil, le considère comme une menace vitale.

Le Soudan et l’Égypte, situés en aval du Nil, considèrent le barrage comme une menace « existentielle ».

Attendu pour fin 2022, le futur plus grand barrage hydroélectrique d’Afrique, construit sur le Nil bleu, disposera d’une capacité de production de 6.000 mégawatts, pour un investissement estimé à près de 5 milliards de dollars.

Le barrage est construit dans le nord-ouest de l’Éthiopie, près de la frontière avec le Soudan, sur le Nil bleu, un bras du fleuve qui fait la jonction avec le Nil blanc, plus au nord à Karthoum avant de poursuivre son cours vers l’Égypte.


ACP / MCP, via mediacongo.net
1974 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Gaius | VJJ5UQO - posté le 09.05.2021 à 08:29

Mawa mingi mbongo ya RDC esili...

Non 0
Oui 42
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE CONGOMANI | HPHMW34 - posté le 09.05.2021 à 04:18

Beaucoup qui commentent dans ce forum n'ont ni la connaissance du fonctionnement des institutions ni la hauteur des débats. Ils interdisent à un Président en exercice d'une organisation continentale de voyager dans le cadre des activités liées à son mendat! Ils ne savent même pas que chaque année, l'Union Africaine vote un budget qu'elle alloue à tout celui qui occupe sa présidence. Animés par la haine, la jalousie, le mépris, le manque de connaissance, ils vont jusqu'à dire que les voyages de Tshisekedi en tant que Président de l'Union Africaine sont sur le dos du contribuable congolais! Mawa. Pouquoi se berner dans l'ignorance alors que la connaissance est gratuite?

Non 77
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Henry | OYTXEXZ - posté le 09.05.2021 à 02:48

Aux frais de l’UA.

Non 32
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le patriote | BD1AYZU - posté le 08.05.2021 à 23:31

Akenda kenda!! Pepo na pepo

Non 0
Oui 115
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.05.2021 à 22:31

Doit-il allé courir derrière des gens qu'il n'a pas pu réconcilier à Kinshasa? À quel frais s'en va-t-l en voyages infinis ainsi?

Non 1
Oui 61
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 08.05.2021 à 21:24

Est-ce-qu'aujoud'hui c'est le 5/5 ou le 8/5! Prière éviter des erreurs comme ça en vous faisant lire par les autres avant la publication des vos articles svp!

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lanceur d'alerte | WUSQ2J3 - posté le 08.05.2021 à 20:43

Kel type de Président de la République qui ne fait que vagabonder.Où sont les retombées de tous ces voyages?

Non 2
Oui 96
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Passy | E1IISY6 - posté le 08.05.2021 à 20:37

Mbongo ya RDC nionso ekosila na ba voyages ya tata oyo na batu na ye, mutu oyo awuta wapi, Nzambe sunga mboka Congo.

Non 3
Oui 111
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Ituri: après Goma, Beni, Kasindi, le président Tshisekedi attendu à Bunia ce jeudi

Provinces ..,

"Fatshi n'a pas de mandat. Il a plutôt une mission pour la RDC" (Parlement debout/Bandal)

Politique ..,

Conseil de sécurité de l'ONU: la RDC renonce à sa candidature

Politique ..,

Félix Tshisekedi aux sénateurs de l’Union sacrée : « La population a besoin d’une...

Politique ..,