mediacongo.net - Actualités - Caraïbes : une semaine après le terrible séisme en Haïti, quel bilan ?



Retour Monde

Caraïbes : une semaine après le terrible séisme en Haïti, quel bilan ?

Caraïbes : une semaine après le terrible séisme en Haïti, quel bilan ? 2021-08-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-aout/23-29/haiti_seisme_21_2.jpg -

Le séisme de magnitude 7,2 qui a frappé le sud-ouest de Haïti a fait près de 2200 morts.

Voici une semaine qu'un séisme de magnitude 7,2 a frappé le sud-ouest de Haïti, détruisant des milliers d'habitations et causant de très nombreux morts et blessures le 14 août. Puis, trois jours plus tard, l'île des Caraïbes a été touchée par la tempête tropicale Grace : les sinistrés doivent désormais faire face à des averses importantes.

Tandis que les autorités et les acteurs humanitaires réfléchissent à la manière de coordonner l'aide humanitaire, afin de ne pas revivre la désorganisation qui avait eu lieu dans la capitale après le terrible tremblement de terre de janvier 2010, la direction de la protection civile continue de dresser le bilan - encore provisoire - du séisme du 14 août.

Quel est le bilan humain ?

Au 19 août, les autorités haïtiennes recensaient 2189 morts causées par le séisme, a indiqué la direction de la protection civile sur Twitter. La majorité (1832) des décès a eu lieu dans le Sud, mais on en recense également dans le département des Nippes, de la Grand'Anse et à Bassin Bleu dans le Nord-Ouest.

Les centres hospitaliers ont déjà accueilli 12 268 personnes blessées, dont 9 158 dans le Sud. Mais 332 personnes sont toujours portées disparues ; la direction de la protection civile précise que "les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivent".

Quel est le bilan matériel ?

Nombre de bâtiments, des habitations en particulier, ont été abîmés ou détruits. Près de 53 000 maisons ont été entièrement détruites et plus de 77 000 autres endommagées, selon l'AFP. Dans le détail, le département du Sud est là encore le plus touché, avec 30 122 habitations détruites et 42 737 endommagées, selon un bilan de la Protection civile publié le 19 août.

Quels pays acheminent de l'aide sur place ?

Devant le drame, la communauté internationale a rapidement témoigné de son soutien en offrant des appuis tant techniques que financiers. Les Etats-Unis ont affrété huit hélicoptères de l'armée depuis le Honduras pour continuer les efforts d'évacuation médicale des blessés les plus critiques vers des hôpitaux spécialisés dans la capitale haïtienne.

Un hôpital de campagne va également être installé par l'armée américaine dans la ville des Cayes, chef-lieu du Sud, le département où le bilan du séisme est le plus conséquent tant sur le plan humain que matériel. "Nous avons du personnel médical de l'armée de l'air là-bas pour aider", a déclaré jeudi au Pentagone le général Hank Taylor. "La structure hospitalière est apportée via les rotations de nos hélicoptères et davantage va être apporté aujourd'hui pour être en mesure d'aider et de prodiguer les premiers soins dans l'hôpital", a-t-il ajouté.

L'USS Arlington, un navire de transport de la marine américaine, et un bateau de la marine britannique vont être déployés en Haïti pour faciliter les opérations des hélicoptères américains. L'Union européenne a pour sa part mobilisé 3 millions d'euros d'aide auxquels s'ajoutent des contributions matérielles des pays membres, notamment un module de purification d'eau mis à disposition par la France ainsi qu'une station d'épuration fournie par l'Espagne.

Par ailleurs, le Brésil a annoncé jeudi soir qu'il enverrait "des experts en recherche et sauvetage dans des structures urbaines effondrées et des kits de médicaments".

Pourquoi les autorités veulent-elles réguler l'aide humanitaire ?

"Pour ne pas répéter les erreurs de 2010, il n'y aura pas de distribution de tentes, il n'y aura pas de création de camps. Nous allons adopter des stratégies pour permettre aux personnes de réparer, de reconstruire leurs maisons", a expliqué à l'AFP Federica Cecchet, coordonnatrice pour l'Organisation internationale des migrations (OIM) en Haïti, une agence intergouvernementale liée aux Nations unies.

En plus des denrées alimentaires, de l'eau potable et de l'aide médicale d'urgence, des bâches plastiques mais aussi des planches et des clous ont déjà été acheminés via les premiers convois routiers partis de Port-au-Prince vers les régions sinistrées, a indiqué jeudi la Protection civile haïtienne. L'OIM a établi une plateforme internet sur laquelle sont répertoriés les dons non alimentaires, servant à la construction d'abris : seuls les acteurs humanitaires dûment enregistrés auprès du gouvernement haïtien pourront prélever du matériel, en précisant les détails de leurs opérations de distribution aux sinistrés.

"Cela permet une répartition de l'aide plus équitable, pour localiser [les endroits] où il y a déjà eu de l'aide pour ne pas retourner toujours dans les mêmes zones et éviter les doublons", détaille Federica Cecchet. "Maintenant, on sait très bien qu'il y a des ONG qui débarquent, certaines arrivent même avec des hélicoptères privés dans certaines zones du pays sans que le gouvernement soit au courant", déplore-t-elle.

Après le séisme qui, en janvier 2010, avait tué plus de 200.000 personnes dans la capitale Port-au-Prince et ses environs, les interventions non contrôlées de groupes étrangers dans le pays avaient renforcé le surnom d'Haïti : "République des ONG". Vivant dans des zones plus enclavées, des sinistrés avaient été totalement ignorés par des acteurs humanitaires agissant sans rendre de comptes aux autorités nationales, alors incapables de répondre à l'urgence car le séisme avait tué nombre de hauts cadres de la fonction publique et détruit la quasi-totalité des ministères et bâtiments administratifs.

M.L.
AFP / L'Express / MCP, via mediacongo.net
285 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Israël: un plongeur découvre une épée vieille de 900 ans au large des côtes du mont Carmel
AUTOUR DU SUJET

Haïti : La veuve du président assassiné a témoigné à l’enquête judiciaire

Monde ..,

Haïti : La veuve du président assassiné Jovenel Moïse entendue par le juge d’instruction

Monde ..,

Expulsions d'Haïtiens : tout comprendre à la crise migratoire qui secoue les Etats-Unis

Monde ..,

"Ils nous renvoient dans notre pays mais nous avons tout vendu pour venir ici" : la détresse des...

Monde ..,