Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Mobutisation de l’Assemblée nationale : Sesanga clashe Mboso

2021-12-04
04.12.2021
2021-12-04
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/12-decembre/1-5/sessanga_mbosso_21_0214.jpg -

L’hémicycle a perdu sa noblesse et sa qualité. La Chambre basse s’est transformée en un temple d’applaudisseurs. Une moindre critique d’un élu contre le régime Tshisekedi vaut réprimande de la part du speaker.
 
Vendredi lors de la présentation par la commission Ecofin des rapports sur le projet de loi portant reddition des comptes, exercice 2020 et sur le projet de loi de finances, rectificative, exercice 2021, le député Envol, Delly Sesanga est sorti de ses gonds pour dénoncer ce qu’il qualifie de « délinquance de gouvernance ». Parole de trop qui a lui attiré la foudre du vieux « Biden »–Mboso. « Retirez ces propos honorable ».

Intransigeant, l’élu de Luiza a persisté dans sa logique. Et Mboso d’enchaîner « si vous ne retirez pas alors vous êtes vous-même délinquant ». Sesanga n’a pas bougé d’un iota. Il est resté convaincu que le tableau qu’il a peint, est le meilleur cliché de la gouvernance actuelle. Pas un autre qualificatif en dehors de ce mot là, choquant soit-il mais il traduit, selon lui, la réalité avec les dépassements budgétaires à 100% actuels, la majoration démesurée ( entre 50 et 100%) dans la loi des finances 2022 des crédits alloués à la présidence, la primature et d’autres institutions de la République par rapport au budget 2021.

Horrible, pourtant le ténor G 13 s’époumone à convaincre ses collègues à réduire le train de vie des institutions. Une réaction normale pour un élu qui pense réellement au peuple, rappelle un député Lamuka et non crier « Le peuple d’abord » alors que dans les actes, on martyrise le même peuple. La forfaiture RAM en est une parfaite illustration. « Nous n’avons pas de loi de finances dans ce pays. Tout est fait dans la délinquance financière. Une gouvernance à col blanc de ceux qui gouvernent ce pays. Le Parlement fait semblant de faire une loi de finances, que le gouvernement détricote derrière. Dans ces conditions, le peuple congolais ne peut rien attendre d’un budget qui est voté dans ces conditions si on ne sanctionne pas ceux qui gouvernent et qui détournent les crédits qui sont alloués au Parlement à des tâches d’intérêts collectifs », a hurlé Sesanga.

 La censure instaurée en mode de gestion de parole par le bureau Mboso indigne les élus opposés au pouvoir. En première ligne, Delly Sesanga. Des années durant, le juriste chevronné s’est battu pour « la démocratie, la liberté d’expression qu’il ne peut jamais tolérer aujourd’hui une telle dérive dictatoriale, un tel comportement rétrograde ».

A haute voix, il a fustigé les attitudes staliniennes de Mboso, un « vieux mobutiste » qui tente par tous les moyens d’imposer son diktat en faisant de la Chambre délibérative la caisse de résonance d’un régime prêchant nuit et jour l’état de droit. Aux yeux de Sesanga, le Parlement est devenu une religion avec un pape qui ne croit en rien. « C’est un Parlement où le débat n’a pas lieu. On m’a retiré la parole sur le fait d’avoir dénoncé la délinquance des autorités publiques dans les détournements des fonds publics par rapport aux affectations qui leur sont assignées. C’est une gravité extrême dans une démocratie ». Pire, aux dérapages de Mboso, l’ancien président de la commission PAJ de l’Assemblée nationale a renvoyé le speaker dans les cordes en le qualifiant de « voyou ».

Mboso et le fanatisme aveugle

Mboso a-t-il perdu ses repères. Lui qui a noirci le régime Tshisekedi dans le dossier des véhicules « Palissade ». Le fanatisme aveugle du président de l’Assemblée nationale devient insupportable, déplore un ancien membre du bureau de l’Assemblée nationale. Le régime de terreur mis en place à l’Assemblée nationale pour intimider les députés et protéger les gouvernants prouve que le pays a terriblement régressé, condamne un activiste de la Lucha. Pourtant, l’Udps devait faire mieux. Le constat est pitoyable, ajoute-t-il. Du semblant de démocratie laissé par Kabila, le pays est en train de plonger dans le gouffre de la dictature avec la montée de l’intolérance, le refus du contradictoire, bref la démocratie subit un sacré coup.

Après le forcing de Denis Kadima à la commission électorale, le bureau Union sacrée de la Chambre basse du Parlement prépare un passage en force avec le budget 2022. « Dans tout ça, où est le peuple pour lequel on s’est battu pendant une trentaine d’années », s’interroge un responsable de la société civile très furieux. La certitude est là. « Les bons diseurs ne sont pas les bons faiseurs. Mieux, les donneurs de leçon d’hier sont devenus de bourreaux de la démocratie aujourd’hui ». Mais l’état d’esprit rageur de Sesanga démontre qu’il n’est pas prêt à se faire piétiner. Mboso est prévenu. La bataille ne fait que commencer. Aux côtés du leader Envol, de nombreux frustrés de la gouvernance Mboso vont sortir bientôt la tête de l’eau pour désavouer le successeur de Mabunda et son équipe.

Landry Amisi
OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 17 commentaires
9847 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Linon @477Y1R1   Message  - Publié le 04.12.2021 à 16:21
Comment doit on appeler ceux qui élaborent eux mêmes le budget en qualité d'experts, que ce budget est aussi vérifié et contrôlé par l'Assemblée nationale et que ce budget est promulgué par le Président de la République mais que dans l'exécution, il y a toujours des gros dépassements? Comment on peut appeler toute cette clique?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kanyindapk @229OSK5   Message  - Publié le 04.12.2021 à 14:36
Le jour ou Sessanga va se comporter comme l eglise catholique aujourd hui, votre language va changer, tous que jai voulu dire vous etes derriere celui qui s oppose au pouvoir

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
MBK @SQHP93G   Message  - Publié le 04.12.2021 à 12:51
Un parlement inutile et incompétent. Le budget 2022 ne doit pas être voté en l'état. Ce serait une violation de la constitution. Nous projettons de l'attaquer en inconstitutionalité pour bloquer sa promulgation et exiger son réexamen. Mais la Cour constitutionnelle sera-t-elle à la hauteur pour s'aasumer en toute indépendance.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Faber @FO8SBIC   Message  - Publié le 04.12.2021 à 11:49
Le vieux Mbose Souffre d'amnésie ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
MBK @SQHP93G   Message  - Publié le 04.12.2021 à 11:24
Un parlement inutile et incompétent. Le budget 2022 ne doit pas être voté en l'état. Ce serait une violation de la constitution. Nous projettons de l'attaquer en inconstitutionalité pour bloquer sa promulgation et exiger son réexamen. Mais la Cour constitutionnelle sera-t-elle à la hauteur pour s'aasumer en toute indépendance.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bob @65TAKTN   Message  - Publié le 04.12.2021 à 10:11
SESSANGA est le seul meilleur parlementaire de ce régime d'octobre, un régime maudit, je me dis que dans cet hémicycle s'il y avait 100 députés comme SESSANGA ce que la situation du pays est différent. Quand vous avez un président au parlement comme mbosso ça ne vaut pas la peine, KAMERHE et KAMITATU étaient les seuls vrais président du parlement, tout le reste c'est des bêtises, MINAKU passait son temps à détourner l'argent des parlementaires, on ne sait pas si nous aurons encore un président du parlement comme ceux 2 là.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bob @65TAKTN   Message  - Publié le 04.12.2021 à 10:08
SESSANGA est le seul meilleur parlementaire de ce régime d'octobre, un régime maudit, je me dis que dans cet hémicycle s'il y avait 100 députés comme SESSANGA ce que la situation du pays est différent. Quand vous avez un président au parlement comme mbosso ça ne vaut pas la peine, KATHERINE et KAMITATU étaient les seuls vrais président du parlement, tout le reste c'est des bêtises, MINAKU passait son temps à détourner l'argent des parlementaires, on ne sait pas si nous aurons encore un président du parlement comme ceux 2 là.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
monpaysuni @3HRDS57   Message  - Publié le 04.12.2021 à 10:08
Mboso comme un gd nombre pensent que délinquant serait déplacer le language. En fait ce pas ça. Il peut vérifier dans le dictionnaire. D'où il doit s'excuser d'avoir célébrer la fête de l'ignorance en plein air

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
monpaysuni @3HRDS57   Message  - Publié le 04.12.2021 à 09:59
Délinquant= relatif à la délinquance. Délinquance=conduite caractérisée par des délits répétés dans l'aspect social ou pénal. Délit = toute infraction consciente ou non aux lois Wiktionary org Donc Mboso a commis une très grosse erreur. Puisqu'il n'y a rien d'injure dans tout ça. Excuses-toi mon vieuxy

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bob @65TAKTN   Message  - Publié le 04.12.2021 à 09:57
MBOSSO n'est pas seulement un délinquant, c'est un malfrat et un vieux sans sagesse, lui travaille pour tshisekedi non pour le peuple. Que le diable lui accorde un aller simple pour l'enfer. J'ai le réel plaisir de suivre cet intervention de mr SESSANGA, le vrai député qui travaille pour l'intérêt du peuple

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bob @65TAKTN   Message  - Publié le 04.12.2021 à 09:49
Moscou n'est pas seulement un délinquant, c'est un malfrat et un vieux sans sagesse, lui travaille pour tshisekedi non pour le peuple. Que le diable lui accorde un aller simple pour l'enfer. J'ai le réel plaisir de suivre cet intervention de mr SESSANGA, le vrai député qui travaille pour l'intérêt du peuple

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kkk @YD1UW5I   Message  - Publié le 04.12.2021 à 09:18
Dans un pays moribonde, avoir des têtes comme Delly Sessanga, c'est ça même la richesse. Si la RDC avait au moins 100 hommes politiques hauts placés capable de réfléchir et travailler pour défendent les valeurs qui vos faire avancé ce pays en lieu et place des intérêts partisan et tribale, ce pays allait être loin. Les hommes politiques congolais se distingue tellement dans la bassesse notoire. Et surtouts cette bande maudit des vieux mobutiste qui font reculer énormément ce pays. C'est normal, Mobutu leur avait juste appris de le loué et l'adoré pendant que le pays s'effondrait, ils n'ont rien dans leur caboche.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kardacos @5G585O1   Message  - Publié le 04.12.2021 à 08:59
Bravo Mr Sanga, Mboso est un député foux qui est à la recherche de l'argent sale derrière l'udps, l'homme le plus corrompu du régime sthidekedi. Un D4 qui ne comprends pas le mot delequance financière, un vieux voyoux au carré.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le Nationaliste @EH8M1OQ   Message  - Publié le 04.12.2021 à 08:53
Félicitation Mr Sesanga. Si en RDC on avait 1000 Sesanga je pense qu'on serait loin. Comment un soit disant président de l'Assemblée Nationale peut traiter un député de délinquant du haut du perchoir quand bien même le mot utilisé par Sesanga reflète exactement la réalité dans la gestion des finances. Les dépassement Budgétaires chaque année surtout à la présidence de la république on ne peut le qualifier autrement si ce n'est que la délinquance.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Citoyen Lambda @HOEVOJK   Message  - Publié le 04.12.2021 à 08:28
Ce garçon Sessanga est bien trop intelligent pour la racaille parlementaire Congolaise.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Citoyen Lambda @HOEVOJK   Message  - Publié le 04.12.2021 à 08:27
Qu’est qu’on appelle “éducation de base’’ ? Je ne crois pas qu’il s’agisse de ne pas appeler les choses par leur nom. Ne soyons pas ridicule. Et puis Mboso n’est pas le père de tout le monde. Un vieux con reste un vieux con. Sessanga fait bien son travail. Il parle des choses vraies. Il faut que les brigands à col blanc qui nous gouvernent changent de mentalité. Et que Tshisekedi diminue ses dépenses. Il n’a pas besoin d’autant de « conseillers, ambassadeurs itinérants et autres chargés de mission. C’est hallucinant.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Taty @JUCJQ3P   Message  - Publié le 04.12.2021 à 07:27
En toute franchise, qui est delingant et mal-elevE dans cette histoire? Sessanga se croit savant est exhibe lui-meme qu'il ridicule et delingant, voila quand un impoli qui a ratE l'education de base se prend pour un savant, peut-on parler de la sorte au president de AN? meme avec 1000 raison peut-on se comporter de la sorte? ce comme ca qu'il parlait a son pere

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Face aux érosions qui sévissent Kinshasa : le député Ados Ndombasi adresse une question orale avec débat au Ministre des ITPR
left
Article précédent Environnement : Qui en veut réellement à Eve Bazaiba, vice-premier ministre en charge de l’environnement ?

Les plus commentés

Société Gims : "J'ai refusé l'offre de Bill Gates de m'utiliser pour vacciner toute la RDC"

17.07.2024, 10 commentaires

Science & env. Insalubrité à Kinshasa : une amende de 50 millions de FC à toute personne qui va jeter des immondices sur la voie publique

18.07.2024, 10 commentaires

Economie Commerce extérieur : des véhicules transportant du poisson à destination de la RDC bloqués en Ouganda

17.07.2024, 9 commentaires

Politique Est de la RDC : l’UE préconise un « cessez-le-feu permanent »

18.07.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance