mediacongo.net - Petites annonces - ARTICLE 148 DE LA CONSTITUTION : QUAND DOIT-ON DISSOUDRE L’ASSEMBLEE NATIONALE ?

ARTICLE 148 DE LA CONSTITUTION : QUAND DOIT-ON DISSOUDRE L’ASSEMBLEE NATIONALE ?

Pour dissoudre l’assemblée nationale, il existe pas mal des conditions, à savoir :
1. Qu’il existe une crise persistante entre le gouvernement et l’assemblée nationale ;
2. Que cette dissolution ne se fasse pas dans l’année qui suit les élections (2019 pour notre cas) ;
3. Pas pendant les périodes de l’Etat d’urgence, de siège, de guerre ni pendant que le pays est dirigé par un Président intérimaire et
4. Que le Président de la République ait pu consulter le premier ministre, le président de l’assemblée nationale et le président du sénat.
Lorsque nous analysons la situation actuelle de notre pays, il semble quasi difficile à SEM le Président FATSHI d’accéder à cette dissolution à moins qu’il marche sur la constitution. Cependant, ce décor ne doit pas donner des ailes aux FCC et ses alliés qui ont usé de la tricherie dans la mise en place des institutions autre que le Président (où la pression nationale et internationale étaient très fortes) pour imposer une coalition qui n’apporte rien au peuple RD Congolais à cause de leurs crocs-en-jambe. Leur cheval de Troie VK est déjà sur une pente glissante. A la fin de cette pente, il rencontrera la population qui l’attend. De même que les ministres qui ne suivent pas la vision du chef de l’Etat. Les sanctions ciblées doivent être leur quotidien pour extirper les mauvais fruits des bons afin de servir d’exemple. Même s’ils subissent la pression de leur autorité immorale. C’est cela les actions de 2020 que nous, peuple, attendons. Être cadre n’est pas un privilège mais une charge à remplir avec conscience et responsabilité. Le temps de l’impunité est fini. Lorsqu’il vous est imposé des choses contre votre gré par votre chef de FCC, il faut démissionner en dénonçant cela publiquement.
MOBUTU disait : « Devant l’ouragan de l’histoire, un fruit mûr ou pas finit par tomber !» Le peuple doit s’en inspirer. C’est lui le véritable souverain primaire dans la démocratie. Les théories de science et philosophie politique d’ajouter : « le peuple mérite les dirigeants qu’il a ». Lorsque nous continuerons à accepter les pratiques malicieuses des penseurs de PPRD bien que certains portent d’autres vareuses tels que VK ; la pieuvre de Kingakati, Néhémie MWILANYA, Azarias Ruberwa, Nyarugabo Moise, Che-Okitundu, Tambwe Mwamba et autres ; c’est nous peuple RD Congolais qui allons en pâtir. Voilà pourquoi, où que nous soyons, nous devons surveiller les faits et gestes de ces lascars, comme les actes ne trompent pas selon les écritures saintes et faire rapport immédiatement à ceux qui ont initié notre bonheur déjà par la gratuité de l’enseignement pour nos enfants, le délogement des forces obscures de l’Est et tant d’autres. Tout Congolais doit se sentir à part entière agent de renseignement pour aider le régime du peuple d’abord à réussir sa mission. C’est aussi de cette façon là que nous mettrons fin aux affameurs du peuple qui sont bien connus ; réunis soient dans l’assemblée nationale ou dans le sénat.
Lorsque les banyamulenge ont à l’esprit de former leur propre armée pour défendre la terre où ils ont été accueillis, nos FARDC doivent les tenir à l’œil. Les autorités devront réfléchir sur ce cas. La gestion c’est prévenir. Nous avons longtemps hébergé les angolais chez nous, ils ont été intégrés totalement et n’ont pas eu de souci avec des congolais. Les Allemands n’acceptent pas des allemands d’origine étrangère dans leur armée. Ils ont raison à voir le comportement de ces gens que nous avons reçu du Rwanda. Ils refusent de s’intégrer. Et, sont même prêt à former leur armée. Les RD Congolais doivent penser à les retirer de notre armée dès maintenant et de façon progressive. Parce que, lorsqu’une idée a déjà traversée la tête d’un homme, elle reste enfouie dans son subconscient. Elle peut toujours ressurgir. Nous ne savons pas ce qu’est devenu le camp KAMANYOLA que MOBUTU avait installé à l’Est !? Les autorités RD Congolaises devraient y penser.
Le peuple ne doit plus rien craindre. Spirituellement, le pays a été arraché des mains des satanistes depuis sa consécration aux mains de l’Eternel des armées au stade de martyr sous la houlette de l’actuel chef de l’Etat. Toutes les tractations de ces satanistes dont certains sont ci-dessus cités et regroupés au sein de FCC, ne cherchent qu’à déstabiliser le fonctionnement harmonieux des nouvelles institutions. Mais comme la force est toujours du côté de la population ; s’il nous faut adopter la stratégie de JMK pour qu’ils comprennent qu’ils doivent laisser FATSHI travailler tranquillement, que le peuple soit prêt pour sa réelle ascension démocratique à l’image de la révolution française. Un ministre, un député ou un sénateur qui ne sait mettre le peuple en première position, ce dernier doit savoir s’en occuper. Une telle personne n’est pas digne d’être appelé honorable ou excellence. C’est la crainte du souverain primaire qui fait que les acteurs politiques travaillent bien. Chers Congolais, veillons au grain. Sanctionnons-s ’il le faut de façon populaire, ceux qui ne nous représentent pas valablement et, ne sont là que pour leurs intérêts partisans. Ce serait aussi une façon de défaire l’assemblée nationale. Les visites dans leurs maisons lorsqu’ils ont mal agit seront aussi la stratégie à ne pas oublier. Le mal Congolais présentement s’appelle le système de la pieuvre de Kingakati, Hypolite Kananmbe. Nous, patriotes RD Congolais, ne devons pas être distraits. Nous avons encore confiance à FATSHI. Mais, qu’il n’en abuse pas à commencer à défendre ceux qui nous ont massacré et continuent à le faire à l’Est. Doter nos FARDC des moyens nécessaires pour finir avec cette aventure. Nous ne cesserons de dire : « l’homme n’écoute que son propre langage ».
Un homme averti en vaut deux. Nous ne devons pas permettre même un iota de notre portion de terre des ancêtres ne soit démembrée ! La bénédiction de l’Eternel des armées est sur nos FARDC quant aux ennemis externes et internes à l’armée mais pour ce qui est des infiltrés, à tous les niveaux que se soient, députés, sénateurs, membres de sociétés civiles, armées ou autres, nous peuple, le moment venu, nous devons nous en occuper si nous aspirons à la liberté que confère la démocratie. Ce régime de SEM FATSHI nous est favorable pour qu’à jamais, nous ne parlions plus de dictature dans ce pays. Ce n’est pas un parlement des inconscients et des ministres partisans qui nous l’empêcheront. ALEA JACTA
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Evénements, Formations, Conférences & Eglises  
mediacongo
Auteur : Le livre ouvert

Code MediaCongo : U7NPB7H
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

ARTICLE 148 DE LA CONSTITUTION : QUAND DOIT-ON DISSOUDRE L’ASSEMBLEE NATIONALE ?

Postée le: 21.01.2020
Ville : KINSHASA
Description

Pour dissoudre l’assemblée nationale, il existe pas mal des conditions, à savoir :
1. Qu’il existe une crise persistante entre le gouvernement et l’assemblée nationale ;
2. Que cette dissolution ne se fasse pas dans l’année qui suit les élections (2019 pour notre cas) ;
3. Pas pendant les périodes de l’Etat d’urgence, de siège, de guerre ni pendant que le pays est dirigé par un Président intérimaire et
4. Que le Président de la République ait pu consulter le premier ministre, le président de l’assemblée nationale et le président du sénat.
Lorsque nous analysons la situation actuelle de notre pays, il semble quasi difficile à SEM le Président FATSHI d’accéder à cette dissolution à moins qu’il marche sur la constitution. Cependant, ce décor ne doit pas donner des ailes aux FCC et ses alliés qui ont usé de la tricherie dans la mise en place des institutions autre que le Président (où la pression nationale et internationale étaient très fortes) pour imposer une coalition qui n’apporte rien au peuple RD Congolais à cause de leurs crocs-en-jambe. Leur cheval de Troie VK est déjà sur une pente glissante. A la fin de cette pente, il rencontrera la population qui l’attend. De même que les ministres qui ne suivent pas la vision du chef de l’Etat. Les sanctions ciblées doivent être leur quotidien pour extirper les mauvais fruits des bons afin de servir d’exemple. Même s’ils subissent la pression de leur autorité immorale. C’est cela les actions de 2020 que nous, peuple, attendons. Être cadre n’est pas un privilège mais une charge à remplir avec conscience et responsabilité. Le temps de l’impunité est fini. Lorsqu’il vous est imposé des choses contre votre gré par votre chef de FCC, il faut démissionner en dénonçant cela publiquement.
MOBUTU disait : « Devant l’ouragan de l’histoire, un fruit mûr ou pas finit par tomber !» Le peuple doit s’en inspirer. C’est lui le véritable souverain primaire dans la démocratie. Les théories de science et philosophie politique d’ajouter : « le peuple mérite les dirigeants qu’il a ». Lorsque nous continuerons à accepter les pratiques malicieuses des penseurs de PPRD bien que certains portent d’autres vareuses tels que VK ; la pieuvre de Kingakati, Néhémie MWILANYA, Azarias Ruberwa, Nyarugabo Moise, Che-Okitundu, Tambwe Mwamba et autres ; c’est nous peuple RD Congolais qui allons en pâtir. Voilà pourquoi, où que nous soyons, nous devons surveiller les faits et gestes de ces lascars, comme les actes ne trompent pas selon les écritures saintes et faire rapport immédiatement à ceux qui ont initié notre bonheur déjà par la gratuité de l’enseignement pour nos enfants, le délogement des forces obscures de l’Est et tant d’autres. Tout Congolais doit se sentir à part entière agent de renseignement pour aider le régime du peuple d’abord à réussir sa mission. C’est aussi de cette façon là que nous mettrons fin aux affameurs du peuple qui sont bien connus ; réunis soient dans l’assemblée nationale ou dans le sénat.
Lorsque les banyamulenge ont à l’esprit de former leur propre armée pour défendre la terre où ils ont été accueillis, nos FARDC doivent les tenir à l’œil. Les autorités devront réfléchir sur ce cas. La gestion c’est prévenir. Nous avons longtemps hébergé les angolais chez nous, ils ont été intégrés totalement et n’ont pas eu de souci avec des congolais. Les Allemands n’acceptent pas des allemands d’origine étrangère dans leur armée. Ils ont raison à voir le comportement de ces gens que nous avons reçu du Rwanda. Ils refusent de s’intégrer. Et, sont même prêt à former leur armée. Les RD Congolais doivent penser à les retirer de notre armée dès maintenant et de façon progressive. Parce que, lorsqu’une idée a déjà traversée la tête d’un homme, elle reste enfouie dans son subconscient. Elle peut toujours ressurgir. Nous ne savons pas ce qu’est devenu le camp KAMANYOLA que MOBUTU avait installé à l’Est !? Les autorités RD Congolaises devraient y penser.
Le peuple ne doit plus rien craindre. Spirituellement, le pays a été arraché des mains des satanistes depuis sa consécration aux mains de l’Eternel des armées au stade de martyr sous la houlette de l’actuel chef de l’Etat. Toutes les tractations de ces satanistes dont certains sont ci-dessus cités et regroupés au sein de FCC, ne cherchent qu’à déstabiliser le fonctionnement harmonieux des nouvelles institutions. Mais comme la force est toujours du côté de la population ; s’il nous faut adopter la stratégie de JMK pour qu’ils comprennent qu’ils doivent laisser FATSHI travailler tranquillement, que le peuple soit prêt pour sa réelle ascension démocratique à l’image de la révolution française. Un ministre, un député ou un sénateur qui ne sait mettre le peuple en première position, ce dernier doit savoir s’en occuper. Une telle personne n’est pas digne d’être appelé honorable ou excellence. C’est la crainte du souverain primaire qui fait que les acteurs politiques travaillent bien. Chers Congolais, veillons au grain. Sanctionnons-s ’il le faut de façon populaire, ceux qui ne nous représentent pas valablement et, ne sont là que pour leurs intérêts partisans. Ce serait aussi une façon de défaire l’assemblée nationale. Les visites dans leurs maisons lorsqu’ils ont mal agit seront aussi la stratégie à ne pas oublier. Le mal Congolais présentement s’appelle le système de la pieuvre de Kingakati, Hypolite Kananmbe. Nous, patriotes RD Congolais, ne devons pas être distraits. Nous avons encore confiance à FATSHI. Mais, qu’il n’en abuse pas à commencer à défendre ceux qui nous ont massacré et continuent à le faire à l’Est. Doter nos FARDC des moyens nécessaires pour finir avec cette aventure. Nous ne cesserons de dire : « l’homme n’écoute que son propre langage ».
Un homme averti en vaut deux. Nous ne devons pas permettre même un iota de notre portion de terre des ancêtres ne soit démembrée ! La bénédiction de l’Eternel des armées est sur nos FARDC quant aux ennemis externes et internes à l’armée mais pour ce qui est des infiltrés, à tous les niveaux que se soient, députés, sénateurs, membres de sociétés civiles, armées ou autres, nous peuple, le moment venu, nous devons nous en occuper si nous aspirons à la liberté que confère la démocratie. Ce régime de SEM FATSHI nous est favorable pour qu’à jamais, nous ne parlions plus de dictature dans ce pays. Ce n’est pas un parlement des inconscients et des ministres partisans qui nous l’empêcheront. ALEA JACTA
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : Changer de vie ?
left
Annonce Précédente : Notre Père céleste