mediacongo.net - Actualités - Vladimir Poutine : une invasion pour "libérer l'Ukraine de "l'oppression"



Retour Monde

Vladimir Poutine : une invasion pour "libérer l'Ukraine de "l'oppression"

Vladimir Poutine : une invasion pour "libérer l'Ukraine de "l'oppression" 2022-02-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/02-fevr/21-27/ukraine_drapeau_22.jpg -

Le drapeau de l'Ukraine

S'il a lancé l'assaut sur l'Ukraine, jeudi 24 février, Vladimir Poutine se défend d'avoir déclaré la guerre à son voisin et prétend au contraire vouloir "libérer" le peuple ukrainien. La reconquête de l'Ukraine pourrait-elle être sa véritable ambition ?

Son ambition était à peine dissimulée avec des troupes de l'armée russe postées tout le long de la frontière ukrainienne, mais ce n'est que le jeudi 24 février 2022 que Vladimir Poutine a joué franc jeu. "J'ai pris la décision d'une opération militaire spéciale", a-t-il annoncé dans une allocution télévisée de près d'une heure. Le maître du Kremlin a donné l'ordre à ses soldats de pénétrer le territoire ukrainien pour "protéger les personnes victimes de génocide de la part de Kiev" et "arriver à une dénazification de l'Ukraine". Au deuxième jour de l'offensive russe, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, soutient que l'opération a pour but de "libérer" les Ukrainiens de "l'oppression" et leur permettre de "librement choisir leur avenir". Pourtant, la Russie endosse plutôt le rôle de l'envahisseur que du sauveur.

Ce vendredi 25 février, au lendemain de l'invasion russe de l'Ukraine et trois jours après la reconnaissance de l'indépendance du Donetsk et de Lougansk - des régions de l'Ukraine aux mains des séparatistes prorusses - par la Russie, le porte-parole du président de la fédération de Russie, Dmitri Peskov indique que "Vladimir Poutine est disposé à envoyer à Minsk une délégation russe au niveau des ministères de la Défense et des Affaires étrangères et de l'administration présidentielle pour des négociations avec une délégation ukrainienne". Une démarche favorable aux pourparlers mais qui doit avoir lieu dans la capitale biélorusse, soit sur le terrain du chef d'Etat russe. Comme à son habitude, Vladimir Poutine pose ses conditions et précise que l'Ukraine doit "déposer les armes" si elle veut entamer les négociations. La veille, Dmitri Peskov indiquait que contre le retrait des troupes russes, le Kremlin exige la garantie d'un "statut neutre" de l'Ukraine auprès de l'Otan et "un refus de déployer des armes" sur son territoire. Volodymyr Zelensky assure de son côté avoir plusieurs fois tenté de contacter le Kremlin avant l'invasion de l'Ukraine mais que ses demandes d'entretien avec son homologue russe ont systématiquement été refusées.

La reconnaissance de l'indépendance des territoires ukrainiens séparatistes et la marche de l'armée russe en Ukraine et sur Kiev semblent traduire la volonté de Vladimir Poutine de garder le pays sous sa coupe. Car, à l'origine du conflit se trouve la demande de l'Ukraine d'entrer dans l'Otan et l'absence d'une réponse ferme de l'organisation internationale, adversaire historique de l'ancienne union soviétique. Le Kremlin voit le rapprochement entre le gouvernement de Kiev et l'Otan comme une menace pour la puissance russe et, en réponse, repositionne ses pions sur le terrain. Il refuse de parler de "guerre" préférant le terme d'"opération militaire" pour décrire son action en Ukraine et assure que son but est de "maintenir la paix" sur le territoire.

Poutine réécrit l'histoire de l'Ukraine

"L'Ukraine n'est pas qu'un pays voisin, c'est une partie intégrante de notre culture et de l'histoire de notre pays", déclarait Vladimir Poutine dans son discours du 21 février 2022. Cette vision de "l'unité" entre la Russie et l'Ukraine , souvent évoquée par le chef d'Etat, justifie l'intervention militaire du Kremlin dans le pays frontalier. Moscou n'hésite pas à réécrire l'Histoire de l'union soviétique et de l'Ukraine créée "de toutes pièces par la Russie, plus exactement par la Russie communiste, bolchevique". Les manuels d'histoire décrivent pourtant une création de l'Ukraine en 1910 par l'URSS, lorsque l'empire souhaite organiser les territoires qu'il contrôle militairement comme l'a rappelé le professeur de géopolitique à la Sorbonne, Gérard-François Dumont, à Ouest-France.

Depuis la dislocation de l'URSS, l'Ukraine souveraine s'éloigne de la Russie pour à la place se rapproche de l'Occident, au grand dam de Vladimir Poutine. En cherchant à justifier l'entrée de l'armée russe en Ukraine, celui que l'on surnomme "l'ours russe" explique vouloir "protéger" le peuple ukrainien des "nazis" au pouvoir. La référence renvoie à l'association furtive entre l'Ukraine et l'Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre Mondiale après la promesse allemande d'aider les Ukrainiens à quitter l'URSS. Aujourd'hui les partis néonazis existent encore mais sont ultra-minoritaires et absents du gouvernement. Selon Juliette Cadiot, directrice d'études à l'EHESS interrogée par France Culture, l'utilisation du terme "nazi" par Vladimir Poutine sert à qualifier tous les politiques nationalistes qu'il tente de faire passer pour "une petite élite néonazie souvent corrompue" pour se placer en sauveur du peuple ukrainien. Le discours fleuve de Vladimir Poutine décrit donc une réalité très différente de celle du terrain.

Biographie courte de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine est un homme politique russe et une figure centrale de l'exécutif depuis 1999. Réélu, président de la fédération de Russie pour la quatrième fois en 2018, il occupe le poste depuis 2000 avec une courte interruption entre 2008 et 2012 pendant laquelle il était président du gouvernement, soit l'équivalent du Premier ministre.

Vladimir Poutine naît en 1952 à Leningrad (actuellement Saint-Pétersbourg), dans une famille modeste d'ouvriers. Il suit des études de droit à l'université de Leningrad et obtient son diplôme en 1975. Il intègre ensuite le KGB (les services de renseignement, qu'il quitte en 1991) et devient officier. Il est ensuite envoyé en RDA en 1985, où il travaille sous couverture. Après la réunification de l'Allemagne, Poutine revient à Leningrad en 1990. Lorsque son ancien professeur de droit, Anatoli Sobtchak, est élu maire de la ville en 1991, il lui propose de rejoindre l'équipe en tant que conseiller. Vladimir Poutine devient un membre influent de la mairie et est nommé premier adjoint au maire en 1994, avant de démissionner en 1996. Commence alors une ascension rapide : il entre dans l'administration présidentielle en 1997, est nommé Premier ministre par Boris Eltsine en 1999, puis devient président par intérim après la démission de ce dernier cette même année.

Il est élu président de la Fédération de Russie en 2000, puis réélu en 2004. Il donne plus de pouvoir aux services de sécurité tout en reprenant le contrôle sur les gouverneurs dans les différentes régions. Il bénéficie d'une assez forte popularité, même si la société civile (médias, opposants) est de plus en plus contrôlée par l'État. En 2008, il ne peut se représenter pour un troisième mandat consécutif. Il choisit alors Dmitri Medvedev pour occuper le poste de président et se fait élire Premier ministre. En mars 2012, malgré de nombreuses voix contestataires, il est réélu pour une durée de six ans tandis que Medvedev occupe le poste de Premier ministre.


L'Internaute / MCP, via mediacongo.net
8479 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 26.02.2022 à 15:12

Message à Poutine La Sainte Bible: Psaume 52 Pourquoi te glorifies-tu du mal homme fort? La bonté de Dieu subsiste de jour en jour. Ta langue trame des malheurs, pratiquant la fausseté, comme un rasoir affilé. Tu aimes le mal plus que le bien, le mensonge plus que la parole de juste. Selah. Tu as aimé toutes les paroles de destruction, langue trompeuse! Aussi Dieu te détruira pour toujours, il te saisira et t'arrachera de ta tente, et il te déracinera de la terre des vivants. Sélah. ......

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : 5 stratégies pour gagner de l’argent au casino en ligne
AUTOUR DU SUJET

Ukraine: Kiev bombardée à l'ouverture du sommet du G7

Monde ..,

Guerre en Ukraine : la ville de Severodonetsk « entièrement occupée » par les Russes, selon...

Monde ..,

Ukraine: dans la bataille pour le Donbass qui continue, Kiev veut la «parité de feu» avec les...

Monde ..,

Livraison de gaz russe : l’Allemagne annonce des moments difficiles

Monde ..,