Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

Guerre à l’Est : le coup de pied de Tshisekedi dans la fourmilière

2022-06-26
26.06.2022
2022-06-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/20-26/tshisekedi_felix_221.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République

Le M23 a conquis plusieurs localités dont la cité frontalière et stratégique de Bunagana dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu. Kinshasa accuse le Rwanda de donner un coup de pouce aux rebelles. Le Rwanda parle d’allégations non fondées. La population congolaise, elle, ne jure que par la guerre contre ce voisin jugé belliqueux. Le président congolais, lui, a plutôt choisi la voie diplomatique. Une stratégie qui pourrait bien avoir des avantages si la RDC joue bien le jeu pour mettre fin à la guerre.

Les Etats membres de la Communauté d’Afrique de l’Est se sont réunis le 20 juin en conclave à Nairobi au Kenya, avec à l’ordre du jour, la situation dans l’Est du pays. Parmi les résolutions prise à ce forum il y a l’envoi d’une force multinationale qui agira dans 3 provinces de l’Est du pays. Pour le professeur Emmanuel Kayembe Ngubo de la faculté des relations internationales de l’université de Lubumbashi, cette option est positive, dans la mesure où  cette force militaire contingente, aura pour mission de désarmer tous les groupes armés ”sans distinction”, ce qui selon lui, inclut le M23.

À cet égard, il félicite la diplomatie congolaise qui, selon lui, a joué une bonne carte. Pour lui, le rôle de pyromane que joue le Rwanda, qui essaie d’entrainer l’Ouganda dans la duplicité, est contre-productive à la longue. Le professeur Emmanuel Kayembe, note que le Rwanda multiplie, en même temps, les manœuvres pour que la voix de la RDC ne soit pas entendue sur le plan international. C’est ainsi qu’aucune condamnation n’a été prononcée contre Kigali à la réunion des chefs d’État de l’EAC. Pour lui, c’est à la diplomatie congolaise de trouver la parade à ce désagrément, conclut-il.

La diplomatie congolaise exulte 


Christophe Lutundula

Pour Christophe Lutundula, le Rwanda a beau nié toute implication, mais sa culpabilité n’échappe à personne. Pour le ministre des affaires étrangères de la RDC, le fait qu’un médiateur soit nommé entre les deux pays est un signe que l’Union africaine et la communauté internationale savent que le régime de Paul Kagame est partie prenante dans le conflit armé de l’Est de la RDC. Le ministre congolais rappelle qu’en 2013, des experts des Nations-Unies avaient établi que les troupes rwandaises étaient présentes sur le sol congolais. Selon lui, c’est pour cette raison qu’en ce temps-là, les États-Unis et l’Union européenne avaient alors suspendu leurs coopérations militaires avec ce pays. Christophe Lutundula affirme que le Rwanda souhaite voir un Congo faible, certainement pour organiser et profiter d’un trafic frauduleux des richesses de l’Est du pays.

”Une armée congolaise trop faible”

Le ministre rwandais des affaires étrangères du Rwanda prétend que son pays n’a pas mis ses pieds chez son voisin malgré des bombardements de l’armée congolaise qui auraient touché 3 fois leur territoire. Pour lui, le présent conflit est une affaire congolo-congolaise. Vincent Biruta se demande si c’est le M23 qui a vraiment de gros muscles ou si par contre, c’est l’armée congolaise qui n’a rien dans le ventre. Il insinue ainsi que c’est la faiblesse des Forces armées congolaises qui est à l’origine de sa débâcle dans l’Est du pays et non une supposée intervention du Rwanda.

La diplomatie est un jeu de puissance

Beaucoup de Congolais ont mal accueilli l’accord de Nairobi. Dans les rues, on accuse pratiquement le chef de l’État de ”trahison”. La réunion du Kenya n’ayant fait aucune mention du Rwanda comme pays agresseur et le M23 comme mouvement terroriste, les Congolais se sentent floués. Les Congolais ont également une perception négative au sujet de cette force multinationale projetée. La présence des Ougandais considérée comme ”complice” du Rwanda, notamment dans la prise de Bunagana le 13 juin, provoque colère et indignation aux 4 coins de la RDC. Une blague en vogue sur les réseaux sociaux dits « Ya FATSHI, sala ndenge osalaki na Genève.Yebisa bango que oboyi ba accords wana”. Traduction : Grand frère FATSHI, fais comme tu avais fait à Genève. Dis leur que tu refuses cet accord. Allusion faite au retrait de la signature de Félix Tshisekedi des accords ee l’opposition congolaise à Genève sur la candidature unique à la dernière présidentielle.

Une diplomatie faible


Félix Tshisekedi, président de la République

Dans les salons politiques, on n’hésite pas à épingler ”la faiblesse de la diplomatie” congolaise qui, selon ses détracteurs, ne réussit pas les grands rendez-vous et n’obtient aucun résultat concret .

”Si un pays à une économie faible, une armée non dissuasive, une classe politique corrompue, sa voix sur l’échiquier international est pratiquement inaudible. Le pouvoir congolais doit comprendre que depuis que Bismarck a conduit la politique étrangère de l’Allemagne, la diplomatie est d’abord un jeu de puissance, un équilibre des forces. Si la Russie n’avait pas l’arme nucléaire, il y a bien longtemps que l’occident l’aurait rayée de la carte du monde. La RDC doit faire monter son armée en puissance, relever son économie et combattre énergiquement la corruption. La paix est à ce prix”, assure un chef des travaux au département des relations internationales de l’Unilu.

Dans les chancelleries, plusieurs voix affirment que le président Félix a ouvert la boîte de pandore en concluant des accords avec l’Ouganda et le Burundi, en leur permettant de mener des actions militaires sur le territoire congolais. Le Rwanda se sentant exclu aurait exhumé, équipé et assisté le M23 dans le présent conflit. Les États-Unis par son sénat interposé assurent avoir suffisamment des  éléments prouvant la présence physique des troupes rwandaises en RDC. Allégations rejetées par le pays de Paul Kagame qui prend la Monusco à témoin. Cette dernière assure  n’avoir aucune preuve de la présence de l’armée rwandaise sur le sol congolais.

Une affaire de gros sous 

Dans les milieux d’affaires du Nord-Kivu, il se dit que l’armée congolaise a pris le contrôle de plusieurs pistes d’aviation par lesquels s’envolaient des petits porteurs remplis de terres rares, d’or et d’autres matières premières vers le Rwanda. À cause de cela, les exportations de Coltan de ce pays aurait chuté près de 70 pourcent. La RDC aurait ainsi touché aux intérêts économiques vitaux du Rwanda qui vivrait en partie de l’assistance financière occidentale et qui tirerait  grand profit du trafic  en partie légal, en partie illicite avec l’Est de la RDC.

Tous ces éléments réunis auraient donc poussé le Rwanda à l’action. Ce faisant, il serait entré dans un piège tendu par Kinshasa dont l’objectif est d’en finir une fois pour toute avec les rebellions de l’Est en bénéficiant de l’appui et de l’accompagnement de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est, notamment les deux poids lourds que sont le Kenya et l’Ouganda. Le fait est que ces deux pays trouvent dans la République démocratique du Congo un vaste marché pour leurs produits. Sur le moyen et long terme, si le Rwanda ne change pas de fusil d’épaule, il pourrait bien être sacrifié sur l’autel d’immenses intérêts économiques, la RDC valant bien son pesant d’or. Dans ce sens, on peut bien dire que Félix Tshisekedi a bel et bien donné un coup de pied dans la fourmilière, comme le pensent les conseillers du président congolais.


Magazine La Guardia / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
11599 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
ANONYMES tu as compris qui sont ses gens . Alors que l'analyse est bien faites cest RWANDAIS nous emmenes ds des guerres fraticide

Réagir

Répondre
@
0 réponse
SHAKA,Mampuya,mediarwandais,mboka elengi ---les fils de diable,nous connaissons votre père et vos compagne de nuire ne réussira jamais--LE DIABLE VIENT POUR DETRUIRE,VOLER ET TUER,...SHAKA,MAMPUYA,MBOKA ELENGI LES FILS DE LA PERDUTION NOUS VOUS CONNAISSONS---MEDIARWANDAIS

Réagir

Répondre
@
0 réponse
VOUS POUVEZ TOUT DIRE MAIS DIEU A SA PAROLE DE LA FIN,USA ILS ONT FUIENT EN AFTGANISTHAN AVEC TOUS LES ARMES POUR DIRE QUE DIEU EST POUR LES JUSTES ET NON LES VOLEURS...FAITES VOS CALCULS,C'EST NORMAL MAIS LES CALCULS DE DIEU EST TJRS PARFAITS.KADAFI,MOBUTU,IDIAMINE,IDRIS DERBY,TOUS SONT PASSES KAGAME T MUSEVENI NE RESTEROMNS A VIE AVEC LEUR RUSES.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
n'importe quoi !! pied dans quelle fourmilière ? c'est imbecile de tshilombo a négligé l'ASADEC composés des pays qui ont toujours aider la RDC dans le passé ses alliés comme la Namibie, le Zimbabwe, l'Angola ,l'afrique du Sud ,la Tanzanie des pays fiable qui ont combattus efficacement les rwandais et ougandais au coté des la RDC, complexé il est voulait prouvé qu'il est un grand president en Afrique en s'alliant avec Kagame et Museveni une fois dribler aculé par ces deux pseudo amis il est parti chercher de l'aide en Angola résultat il a été chassé en Angola sans aucune aide finalement il est seul avec des armées hostile en RDC décidé a l'AEC des hypocrites

Réagir

Répondre
@
0 réponse
(Suite) C'est une erreur attribuer à quelqu'un des capacités non propres. Nous avons besoin parfois des psychiatres pour définir, notre classe politique.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
(Suite). Tshilombo fait partie de ce groupe des congolais convaincus d'être belge. Disons Tshilombo se voit muluba mulopwe, belge, ensuite congolais . En, un des insultes de Tshilombo aux congolais de la diaspora "niangalakata". Une insulte de l'homme blanc à l'indigene. Tshilombo a cru à une supériorité de soi et divine sur les autres. Ainsi comme, Trump il n'a pas besoin de l'expérience des ces prédécesseurs, de la tradition de défense,des expériences des autres. Ne maîtrisant ni politique extérieure ou intérieure du pays il ne pouvait que nous amener dans ce gouffre vendu comme succès diplomatique.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Kagame est mon frère, un partenaire fiable.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Monsieur Tshilombo palisade n’a aucune vision! Un con Magellan sans expérience. Le M23 était fini mais lui est allé négocier avec eux en les logeant à Fleuve hôtel pendant 3 mois. Comme il ne respecte rien, le M23 est sorti pour faire pression! On doit chasser ce type coûte que coûte

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Aux USA, comme en Occident, n'importe quel parti qui arrive au pouvoir, la politique de défense et étrangère ne change jamais, elle peut bouger, mais pas changer. Depuis l'indépendance, le Congo est né, nationaliste, patriotique. Donc un pays qui doit penser à soit,à se prendre en charge. Aujourd'hui certains congolais se disent belges, mais en réalité les belges n'existent pas,. Il existe les wallons et flamands, une minorité allemande. Donc une population qui ne s'aime pas forcément. Nous trouvons la même culture au Rwanda, avec 3 groupes ethniques. Donc il n'est pas surprenant que la Belgique soit le premier responsable du désastre de l'est ou grands lacs. Tshilombo fait...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Ce n'est pas la première fois que le RWANDA transgresse les règles, et s'il le fait, KAGAME est conscient de la couverture dont elle bénéficie sachant aussi qu'en face de lui, c'est un pays trop malade, désordonné dans tous les domaines. Des ignares qui le dirigent ont plus le regard dans leur poche et la caisse de l'état; quand on reste c'est le cadet de leur soucis. Pis encore ils sont pour la plupart incultes, des pauvres cas sociaux du hier, arrivistes d'aujourd'hui. Que valent-ils? Rien sinon bons pour la prison surtout pour haute trahison.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Quelle analyse bien orientée?Il faudra comprendre que la rdc ne gagne rien dans tous ces accords et ces armées qui seront déployées sur son sol. Il faut frapper le Rwanda autrement on aura que les larmes. Comment pouvait on rendre les deux soldats capturés vivants? Eux ils nous ont rendu des cadavres jétés à la frontiére. Nous sommes naifs au sommet de l'état. Ce n'est pas la diplomatie mais la naiveté,la faiblesse.Fatshi croit que os voisins l'aiment et de surcroit aglosaxons! Bizarre

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Blocs pétroliers : le dossier sur l’étude de faisabilité ayant abouti à l’exploration des blocs pétroliers s’invite à l’Assemblée nationale

Les plus commentés

Politique Affaire blocs pétroliers et gaziers, le "NON" poli de Tshisekedi à John Kerry !

06.10.2022, 18 commentaires

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Politique Occupation de Bunagana : consternés, les parlementaires congolais boycottent la 145 ème assemblée de l’union interparlementaire qui se tiendra à Kigali

05.10.2022, 11 commentaires

Politique Augustin Kabuya demande au clan Katumbi de quitter l’Union Sacrée « au lieu de tenir des discours comme s’ils ne sont pas dans les institutions »

05.10.2022, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance