Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Sortie médiatique de Kabund : Lambert Mende estime que « le jeune frère devrait mettre de l’eau dans son vin »

2022-07-19
19.07.2022
2022-07-19
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/07-juillet/18-24/mende_omalanga_22_2145.png -

Membre de l’Union sacrée de la Nation, Coalition du chef de l’État Félix Tshisekedi, le député national Lambert Mende Omalanga à rendu publique une déclaration à travers laquelle il répond à Jean-Marc Kabund qui a qualifié de tous les maux le régime Tshisekedi.

Interrogé ce mardi 19 juillet par Actu30.cd au sujet de cette longue réaction devenue virale sur la toile, le patron de la Convention des congolais Unis (CCU) ne cautionne pas les propos prononcés par JM Kabund, en marge de la sortie officielle de son parti politique « Alliance pour le changement ».

« C’est un jeune frère, un député, Kasaien, j’ai estimé que j’avais des conseils à lui donner. Il ne faut pas y voir autre chose. Je ne peux pas dire que je comprends (sa démarche). Je dis simplement que ce n’était pas la bonne réaction par rapport aux événements qui à la base de cette démarche », dit-il.

A la question de savoir si l’ancien 1er vice-président de l’Assemblée nationale, son jeune frère Kabund, devrait mettre de l’eau dans son vin, Lambert Mende répond clairement : « Absolument, c’est le point de vue qui est le mien ».

Réponse de Lambert Mende Omalanga à Jean Marc Kabund !

Honorable Député national, Cher collègue,

Les privilèges de l’aînesse m’ont poussé à sortir de la réserve que je me suis Imposée depuis un certain temps pour vous adresser ces quelques considérations à la suite de votre sortie médiatique de ce lundi 18 juillet 2022. Nous autres bantous, sommes enclins à user des prérogatives de la séniorité pour apprécier et, le cas échéant, évaluer les prestations de nos puinés sur pied de nos valeurs civilisationnelles et culturelles propres.

En liminaire, je voudrais reconnaître la légitimité de votre droit à prendre position dans le débat politique particulièrement houleux en cours dans ce pays que nous avons en partage et dont nous avons reçu mandat de représenter le peuple au sein de la chambre basse du parlement.

Je dois néanmoins vous dire mon désappointement de vous entendre emboucher de manière aussi drastique les trompettes de Jéricho contre le Président Félix Tshisekedi dont vous avez été pendant si longtemps été un collaborateur fidèle au sein de sa formation politique, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) au point de prendre – et de donner – des coups aussi pernicieux que périlleux pour l’un et l’autre.

J’ai souvenance des saillies musclées de groupes de jeunes motards, appelés

« Wewas » dont vous étiez « le général » dans les rues de Kinshasa aux trousses

des adversaires réels ou supposés des orientations adoptées par le chef de l’État au temps de la coalition CACH-FCC qui étaient promptement molestés et voyaient leurs biens mobiliers (voitures) et immobiliers vandalisés par ces gros bras assurés de l’impunité que votre implication personnelle leur garantissait. A bon escient, d’aucuns attribuent les difficultés qu’éprouvent actuellement les autorités à éradiquer les externalités négatives développées dans notre ville- province capitale à ces « Wewas » que vous aviez entretenu et couvé en déployant votre parapluie de patron du parti au pouvoir, par ailleurs N° 2 de l’Assemblée nationale.

Savez-vous que jusqu’à ce jour où vous vous êtes résolu de jeter aux orties le

Président Tshisekedi, son UDPS et l’ensemble du régime de l’Union sacrée de la nation que vous avez ensemble porté sur les fonts baptismaux, ces jeunes concitoyens, nageant dans une permissivité digne du Far West américain sont toujours à la base de nombreux abus et se comportent en véritables hors-la-loi en répandant dans nos communes, nos quartiers et nos rues des pratiques qui portent plus gravement atteinte à nos chances de développement et d’émergence que toutes les agressions extérieures que vous avez, à juste titre, évoqué dans votre communication ?

Je suis resté perplexe face à la sélectivité de votre émotion quant aux fléaux qui rongent notre vivre-ensemble lorsque vous gardez le silence sur la dilution chez les usagers des emprises des infrastructures publiques de la saine « peur du gendarme » suite à des initiatives dont vous avez personnellement assumé la paternité il n’y a pas si longtemps ; une situation qui se manifeste par des phénomènes comme la défectuosité des véhicules automoteurs (« esprit de mort ») et la non-identification des taximen-motards « Wewas » qui prennent impunément d’assaut nos chaussées et qui, en cas d’accident par exemple, même de leur faute, se coalisent pour se faire justice comme on l’a vu ce dimanche 17 juillet devant le site Aqua Splash à Kingabwa sans craindre le moindre acte de répression des forces de l’ordre.

Il n’y a certes pas eu mort d’homme pour cet incident qui s’est soldé par l’incendie volontaire du véhicule, propriété d’un malheureux compatriote qui a eu la malchance de croiser l’itinéraire d’un motard ignorant manifestement tout du code de la circulation routière, mais de telles externalités négatives risquent si l’on n’y prend garde de déboucher sur une guerre civile, une perturbation majeure de l’ordre public ou une déstabilisation irrémédiable du pays, lesquelles ne sont pas le fruit d’une génération spontanée, loin s’en faut.

Vous rendez-vous compte que les forces de police, certes déconcertées par le déficit de ceux qui en ont la tutelle au niveau du gouvernement sont aussi décontenancées par votre fait dès lors qu’on vous a vu publiquement menacer de pires représailles l’officier général qui les commande ?

Vous avez choisi, et c’est votre droit, de rejoindre d’autres de nos compatriotes qui se positionnent dans une radicalité excessive. Lorsque, pour émouvoir l’opinion, vous parlez comme d’un secret d’alcôve de « la mise en péril par le régime Tshisekedi de la périodicité, la sincérité et la transparence des élections de 2023 en préparant le glissement et une fraude massive » sans étayer ces graves accusations d’éléments de preuve, ceux de vos concitoyens qui vous ont vu naguère déployer une belle opiniâtreté pour rameuter autour de Félix-Antoine Tshisekedi et son Union sacrée une majorité d’au moins 400 députés nationaux ne sont pas loin de croire en une véritable métempsycose.

Last but not least, il n’est pas inutile de rappeler que ce sont les actes de violences infligées sur la voie publique par vos gardes du corps à un membre de nos forces de défense suivies d’une rétorsion toute aussi illégale de la part des collègues de ce dernier, furieux de l’humiliation subie par leur compagnon qui ont distendu vos rapports avec l’UDPS et l’Union sacrée de la nation. Il ne s’est pas agi, à ma connaissance, d’une divergence politique ou idéologique. J’en veux pour preuve le fait que vous continuez à vous prévaloir de l’héritage politique du Premier Ministre Etienne Tshisekedi wa Mulumba, fondateur de l’UDPS dont se réclame également Félix Tshisekedi.

A la réflexion, votre sortie manichéiste me paraît un mauvais remède à une de ces banales plaies d’amour-propre qui jalonnent le parcours professionnel de tout acteur politique. Votre attitude consistant à vous formaliser outre-mesure de cette lésion d’amour-propre ne me paraît pas de bonne guerre.

Ce qui intéresse le Congolais lambda aujourd’hui, ce sont moins les jérémiades et l’orgueil blessé de ceux qui parlent en leurs noms que les menaces sérieuses contre l’intégrité de leur territoire que des groupes terroristes manipulés par la principauté militaire rwandaise font peser sur leur pays à partir de nos provinces septentrionales et qui appellent à l’unité nationale. Tout le reste n’est que distraction, billevesées et calembredaines.

Avec mes sentiments patriotiques et fraternels,

Kinshasa, le 18 juillet 2022

Lambert Mende Omalanga

Député national élu de la circonscription de Lodja (Sankuru),


Actu 30 / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
5913 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


MOMBEMBE @LUDGPAQ   Message  - Publié le 20.07.2022 à 09:00
MOKILI MAKAMBO

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bobo @T3DJ93C   Message  - Publié le 20.07.2022 à 08:39
Mediocre !, toi au moins tu te retrouves

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JM Karavia @6LYIFOO   Message  - Publié le 20.07.2022 à 07:44
S'il y avait un diplome d'agregation en Prostitution politique, le fanfaron Mende en serait "docteur suma-cum laude". Jadis se tremoussant a l'Udps, puis Mobutiste au MPR, ensuite Kagamiste au RCD-Goma, et recemment archi-Kabiliste au FCC pour aterrir dans la bande USN, Mende professe aujourd'hui son zele (neo-)Fatshiste. Ses besoins du ventre ayant toujours eu controle de son cerveau depuis belle lurette

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JM Karavia @6LYIFOO   Message  - Publié le 20.07.2022 à 07:41
S'il y avait un diplome d'agregation en Prostitution politique, le fanfaron Mende en serait "doctuer suma-cum laude". Jadis se tremoussant a l'Udps, puis Mobutiste au MPR, ensuite Kagamiste au RCD-Goma, et recemment archi-Kabiliste au FCC pour aterrir dans la bande USN, Mende professe aujourd'hui son zele (neo-)Fatshiste. Ses besoins du ventre ayant toujours controle de son cerveau depuis belle lurette.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 20.07.2022 à 07:30
(erreur): Je voulais dire:"TSHISEKEDISME" et non tshikesedisme!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Les Sans Foufous @5G4VXIJ   Message  - Publié le 20.07.2022 à 07:28
Le plus dûr pour une poule, c'est de passer du coq à l'âne

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 20.07.2022 à 04:41
Mende tu es plus versatile que Kabund car tu es capable de passer avec une rapidité vertigineuse du Kabilisme au Tshikesedisme!

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.07.2022 à 23:21
Avant de donner des leçons ou conseils, il faut toujours se demander si, on peut-être d'exemple à quelqu'un. Dit ceci Mende fait partie des ceux qui détruisent la vie démocratique du pays. Le peuple Congolais est incapable de comprendre l'importance, la richesse de sa constitution à cause des ces genres des politiciens, vendables et achetables sans état d'âme. Écouter Mende n'est pas interdit, suivre ses conseils, ses traces, c'est avoir la culture de l'idiotie.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 19.07.2022 à 23:14
on aura tout vue en RDC MENDE devient plus UDPS et Tshisekediste que KABUND le maitre nageur qui promettait a des gens comme Mende de nager un jour pour fuir la RDC et le pouvoir de tshilombo, Kabund

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Sherlock Holmes @VLPSTGB   Message  - Publié le 19.07.2022 à 23:14
Ils vont se tuer eux-même, mangeurs des chiens.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Henry @OYTXEXZ   Message  - Publié le 19.07.2022 à 22:06
Cet homme de Mende peut manier les mots.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Vie politique: Muhindo Nzangi - Moise Katumbi, divorce consommé !
left
Article précédent Agression de la RDC : L’ancien Premier ministre rwandais exhorte le peuple bantou-congolais à l’unité pour anéantir l’ennemi

Les plus commentés

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 17 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise de la RDC : pourquoi Kinshasa n'use pas de son droit universel de légitime défense ?

20.02.2024, 15 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance