Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Connexion
Retour

Provinces

Bukavu : des anciens travailleurs journaliers de la SNEL exigent d’être réhabilités dans leurs fonctions

2022-09-22
22.09.2022
2022-09-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/snel_agents_22.JPG -

Des anciens travailleurs journaliers de la Société nationale d’électricité (SNEL) à Bukavu (Sud-Kivu), renvoyés de cette entreprise depuis deux ans, exigent leur réintégration conformément à la décision de l’inspection de travail.

Dans une interview, mercredi 21 septembre à Radio Okapi, les délégués de ces anciens travailleurs journaliers disent avoir été écartés de la SNEL alors qu’ils ont passé un contrôle physique en 2019.

Selon eux, tout a commencé juste après la guerre du RCD en 2003, lorsque la direction générale de la SNEL avait décidé d’un contrôle physique pour détecter les agents fictifs à Bukavu qui avait été durant quelques années sous occupation d’une rébellion armée, donc n’était pas sous la totale gestion de la direction générale.

« Avant la guerre RCD, nous étions des agents SNEL. Viendra alors une commission de Kinshasa pour venir voir exactement si nous existions exactement parce qu’avec la guerre il y avait eu des morts. Et après cela, une délégation était venue encore de Kinshasa en 2019 pour voir réellement si nous existions et nous avions passé notre contrôle. Nos confrères ont eu leurs matricules, nous autres, nous n’avons pas eu nos matricules », a révélé l’un de ces anciens travailleurs journaliers de la SNEL, Ghislain Kahuli Kahimbi.

Ils ont alors saisi l’inspection du travail qui leur avait donné gain de cause : « On nous a renvoyé à l’inspection du travail qui a trouvé qu’il fallait que la SNEL nous intègre dans nos droits, ce que jusque-là, la SNEL n’a pas respecté ».

Le directeur provincial de la SNEL, Jovie Mulemangabo demande à ces travailleurs journaliers de prendre leur mal en patience : « Ce sont des journaliers qui travaillaient ici à la SNEL Bukavu. Ce problème est connu par la hiérarchie à Kinshasa. On leur avait dit d’attendre jusqu’à ce qu’il y ait un mouvement du personnel. On a beaucoup de cas pareils, il n’y a pas qu’eux qui sont concernés ».

La solution ne peut être trouvée que par la direction générale de la SNEL à Kinshasa.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 0 commentaires
314 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Conflit Teke-Yaka : Abdoul Aziz pour le renforcement des fonctions régaliennes de l’Etat

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi déclare que le Général Philémon Yav a été accusé de vouloir « permettre au M23 de prendre la ville de Goma »

24.09.2022, 22 commentaires

Politique Élections 2023: l'optimisme de Tshisekedi ne convainc pas la classe politique

26.09.2022, 8 commentaires

Politique Présidentielle 2023: Denis Mukwege, l’équation inattendue !

26.09.2022, 7 commentaires

Politique Félix Tshisekedi : « Les élections présidentielles auront bien lieu en 2023 »

24.09.2022, 7 commentaires

Ont réagi à cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance