Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Mini-sommet de Luanda: le M23 accepte de cesser le feu

2022-11-25
25.11.2022
Provinces
2022-11-25
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/11-novembre/21-27/m23_combattants_21_0.jpg -

Le Mouvement du 23 mars (M23) accepte de cesser le feu, conformément à l’appel des Chefs d’Etat lors du Mini-sommet tenu à Luanda mercredi 23 novembre.

Dans un communiqué rendu public la soirée de ce vendredi 25 novembre 2022, et consulté par Laprunellerdc.info, le M23 dit « accepter le cessez-le-feu tel que recommandé par les Chefs d’Etat ». Cependant, il demande au Gouvernement de Kinshasa de le respecter à son tour.

Faute de quoi, ce mouvement rebelle menace de reprendre les hostilités, en cas de « violation de ce cessez-le-feu ».

Le Communiqué des Chefs d’Etat ayant pris part au mini-sommet de Luanda, a pourtant accordé au M23 jusqu’à ce vendredi 25 novembre 2022 à 18h, pour quitter les entités qu’il occupe actuellement. Les Chefs d’Etat ont également menacé de lancer une offensive pour les déloger « par force », en cas de résistance.

Le communiqué du M23 ne précise pas s’il compte se retirer des zones qu’il occupe. D’après des sources contactées par Laprunellerdc.info ce soir à Kiwanja et à Rutshuru-centre, aucun mouvement de retrait de ces rebelles n’avait encore été noté jusqu’aux environs de 21 heures.

Difficile donc de savoir, pour l’instant, si la force régionale de l’EAC va être déployée comme le prévoit le communiqué des Chefs d’Etat. Ces derniers ont annoncé la création des conditions en vue de l’occupation des zones actuellement sous contrôle du M23 par la force de l’EAC.

« Retrait du M23 des zones occupées et son repli dans ses positions initiales, conformément aux conclusions de la réunion extraordinaire des chefs d’état-major Généraux des forces armées de l’EAC du 8 novembre 2022, tenue à Bujumbura, République du Burundi, sous le contrôle de la force régionale et du mécanisme ad-hoc en collaboration avec la Monusco. Initialement, le Kenya va déployer ses contegents à Goma, et ensuite à Bunagana, Rutshuru et Kiwanja lors du désengagement et le repli du M23 dans ses positions initiales de Sabinyo du côté RDC pour ne plus se mouvoir au-delà de la ligne des villages Bigega, Bugusa, Nyanbikona, Mbuzi, Rutsiro et Nkokwe », ont-t-ils noté dans ce communiqué.

Les Chefs d’Etat ont également annoncé le retour des habitants actuellement en déplacement, une semaine après la date annoncée du retrait du M23 et de la cessation des hostilités.

Museza Cikuru
congo-press.com (MCP) / Prunelle RDC
C’est vous qui le dites : 8 commentaires
8986 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Tshilombo est un torchon! Il crée des zones tampons en RDC, imaginez que Kabila fasse ça?

Réagir

7
6
2
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Incapacité de vaincre, appel à d'autres pays pour ne pas mordre la poussière. Bref, nous buvons la calice jusqu'à la lie.

Réagir

7
4
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ce pays n'a pas de chance.

Réagir

11
6
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Félix est un nul, trop de Lubwabwa pour rien. Kin, politiciens et population arrêter de trop parler et dancer. Voyez vous le résultat du conflit? Avec des avions d'occasion, des faux généraux voleurs et trop rémunéré, impossible de défaire un pti groupe armé le M23. Mais a Kin on roule n'importe comment avec des grosses voitures, des sirènes ya ba mikonzi ya mbata et incapables de vincre un petit groupe de terroriste M23. La solution est de chasser ces fausses autorités, il faut une révolution.

Réagir

18
6
2
2
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le problème n'est pas seulement le retrait, ou cesser le feu, mais l'humiliation du pays et de FARDC. La même armée qui avait défait le même mouvement. On vrai défaite morale et réale. Pour la petite histoire, le M23 a des armes soffistiquees que notre armée, même l'Onu n'a pas. Mais voilà devant 3 000 hommes de CEAC à venir , le M23 accepte le cesser le feu. Un bleuf ? Pour l'instant une humiliation totale pour le pays,quelque soit le résultat final. Mais comme nous avons signalé sur ce blog, sûrement plusieurs officiers des FARDC n'étaient pas d'accord avec la politique de défense de Tshilombo d'où le départ forcé de Mbala, l'arrestation de Yav, même Beya, dans le fond n'étaient pas d'accord. Partout dans le monde c'est la politique qui commande l'armée.

Réagir

24
6
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Pendant que les enemis du Congo monter des stratégies pour attaquer le Congo, Tshilombo était dans la jouissance. Au lieu de se concentrer dès la prise du pouvoir à trouver les voies et moyens pouvant à anticiper les nouvelles menaces d'invasion qui viendraient des pays voisins.

Réagir

23
14
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
De la sorte que cet guerre sera gérer , nous regrettons, car la victoire est aux rebelles, la FARDC est incapable d'en finir avec M23 et ADF, . une nouvelle page de pillage, d'espionnage commence avec les EAC. Tokolela tii suka toko Kabila pays oyo par 26

Réagir

15
13
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ces M23 que nous voyons totalement rwandais mais que certains journalistes appellent rebelles.

Réagir

18
3
2
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Agression Rwandaise : Et si le mini-sommet de Luanda accouchait d’une souris ?
left
Article précédent Processus électoral : l’élection présidentielle fixée au 20 décembre 2023

Les plus commentés

Politique La Balkanisation de la RDC : une mauvaise solution (Analyse d’Oasis Kodila Tedika*)

02.02.2023, 26 commentaires

Politique Félix Tshisekedi isolé sur la scène africaine ? (Lembisa Tini, Ph.D)

02.02.2023, 19 commentaires

Afrique Exclusion des officiers rwandais dans la force régionale : l'EAC demande des explications aux autorités de Kinshasa !

03.02.2023, 18 commentaires

Politique Présidentielle 2023: le phénomène Mukwege

01.02.2023, 15 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance