Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

Propos expansionnistes de Kagame sur la RDC : Pour Delly Sessanga ce discours pervertit l’histoire

2023-04-22
22.04.2023
2023-04-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/04-avril/17-23/delly_sessanga_23_2145122.JPG -

Delly Sessanga

Candidat à l’élection présidentielle de décembre prochain, Delly Sesanga a délié sa langue à la suite des propos expansionnistes du Président rwandais Paul Kagame sur les frontières rwando-congolaises.

Ce député national élu dans le territoire de Luiza au Kasaï soutient que ce discours “pervertit l’histoire et jette davantage le doute quant à la sincérité de coopération au sein de l’EAC dont fait partie notamment notamment le Rwanda “.

Pour lui, les propos du sanguinaire Paul Kagame serait une façon pour lui de justifier son instrumentation des forces rebelles des M23 et de surcroît promouvoir son égoïste initiative de balkaniser la République démocratique du Congo.

Le leader du parti politique Ensemble des volontaires (ENVOL) a indiqué qu’avec plus 450 ethnies, la RDC partage un même passé culturel et politique avec d’autres peuples surtout ceux vivant autour des frontières du pays. « Cela n’en fait pas des populations allogènes », a-t-il laissé entendre.

Delly Sessanga estime ainsi que par ces propos, le Rwanda insulte les anciens efforts pour pérenniser la paix entre les Etats africains en allant contre le principe adopté depuis 1964 délimitation les différentes frontières.

« En prenant appui sur le leg culturel ou ethnique pour insinuer une remise en cause des frontières , le président Kagame ébranle les fondements de la sagesse politique panafricaine. Il s’attaque non seulement à l’intégrité du territoire de la RDC et à l’unité de notre peuple, mais aussi à la stabilité des Etats africains en allant contre le principe adopté depuis 1964 consacrant l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation . Aucun Etat africain ne peut survivre à cette revendication révisionniste des frontières : ni paix ni stabilité », a-t-il tonné.

Le président rwandais Paul Kagame avait mentionné dans l’une de ses sorties médiatiques qu’une partie du sol rwandais a été annexée à la RDC et que cela serait la motivation des incursions.


grandjournalcd / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
1525 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Grace de Dieu @BAXR2BG   Message  - Publié le 23.04.2023 à 06:08
Est-ce qu’il faut se fier aux propos des ex rebelles qui continuent à vendre le pays à l’extérieur pour survivre? Le peuple devrait se débarrasser d’eux aux élections.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Insécurité à l’Est : le député Jean-Pierre Lumbulumbu «n’encourage pas le renouvellement de l’EAC»
left
Article précédent Après plusieurs mois d’invisibilité et de silence, revoici Joseph Kabila !

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 18 commentaires

Politique Instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi : Augustin Kabuya déclare, « Ce que l’Assemblée Nationale fait, c’est prévu par la loi, nous n’avons pas formé un royaume pour sécuriser les malfaiteurs »

16.06.2024, 10 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : les ministres seront évalués tous les trois mois (Félix Tshisekedi)

15.06.2024, 9 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance