Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

Nangaa à l’ONU : « les Congolais n’accepteront pas un simulacre d’élections »

2023-09-19
19.09.2023
2023-09-19
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/9-septembre/18-24/nangaa_a_onu_congolais_accepteront_pas_un_simulacre_elections.jpg -

L’opposant Corneille Nangaa, ancien président de la commission électorale et leader de l’ADCP. @Photo Droits tiers.

Le document de sept pages est tombé comme un tonnerre. Corneille Nangaa de plus en plus volcanique adresse un réquisitoire de sept pages aux membres du Conseil de sécurité des Nations unies pour solliciter leur accompagnement en vue de redresser le système sécuritaire et électoral en République démocratique du Congo.

C’est en sa qualité de citoyen ayant conduit le tout dernier processus électoral au Congo-Kinshasa et désormais président de « Action pour la dignité du Congo et de son peuple » (ADCP) parti politique, qu’il s’est adressé aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU. L’opposant dit craindre le risque de la disparition de son pays, d’extermination de son peuple et d’embrasement sécuritaire de la région des Grands lacs africains, si les Nations unies n’interviennent pas à temps. « L’insécurité s’est cristallisée dans le Nord-Kivu, l’Ituri, le Sud-Kivu, la Tshopo, le Nord-Katanga, le Lualaba, le Maï-Ndombe et même dans la capitale Kinshasa », dénonce-t-il.

 Violation des droits de l’homme 

Les atteintes répétées aux droits humains et à la liberté de la presse par des menaces, interpellations et arrestations arbitraires inquiètent et mettent en danger la démocratie, lit-on dans la lettre ouverte de Corneille Nangaa au Conseil de sécurité. « Le cas du journaliste Stanis Bujakera, correspondant de Jeune Afrique et de Papy Okito Tema, éditeur du journal “Echos d’opinion” à Goma, arrêtés tous pour des motifs indéfendables, place les professionnels des médias congolais et étrangers dans une autocensure préjudiciable à la déontologie du métier », illustre l’ancien président de la CENI. Et d’insister que « ces arrestations et brimades répondent en fait à une stratégie du régime Tshisekedi à imposer la terreur et la peur à la presse en perspective de la fraude électorale à venir ». Corneille Nangaa souligne que plusieurs acteurs politiques et des médias ont été contraints à l’exil pour échapper au système de pensée unique qui s’y étatise.

Processus électoral vicié, corrompu et tribalisé 

Le courrier Nangaa au Conseil de sécurité dénonce des velléités de fraude électorale. « Des ingrédients de fraude électorale s’accumulent depuis la mise en place de la CENI. Les données statistiques de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs attestent que le fichier électoral est trompeur et corrompu. Toutes les demandes d’un audit indépendant dudit fichier ont été rejetées par la CENI », martèle encore le candidat déclaré à l’élection présidentielle. Il rappelle que l’identification et l’enrôlement des électeurs n’ont jamais eu lieu à Masisi, Rutshuru et une partie de Djugu et Nyiragongo. « Les statistiques attribuées à ces entités sont d’une pire fabrique bonimenteuse de la CENI. Pas besoin d’expertise particulière ni d’audit pour comprendre que le fichier électoral est estropié, allégorique et déjeté. Ce fichier disgracie même la loi portant répartition des sièges du fait qu’elle (la loi) est basée sur le faux. Dans sa stratégie de parodie d’élections, la CENI a décidé de sacrifier plus de deux millions d’électeurs des territoires de Rutshuru, Masisi et Djugu », écrit Nangaa à l’ONU. Il s’agit là, dit-il, d’un acte anticonstitutionnel et antipatriotique susceptible d’engendrer des troubles incalculables d’ici le mois de décembre.

 Éviter des élections chaotiques 

Pour Corneille Nangaa, organiser des élections corrompues renforcerait une “dictature” qui générera immanquablement une guerre civile catastrophique. « N’attendez donc pas d’intervenir lorsqu’il sera trop tard après que les Congolais se soient probablement entretués à cause d’un régime irresponsable et irrespectueux de la loi », enfonce le président de l’ADCP. L’opposant propose au Conseil de sécurité des Nations unies d’envisager des mesures de sanctions à l’endroit des responsables des derniers massacres de Goma et de quiconque a œuvré dans « la désarticulation et le désossement du processus électoral ».

« Le peuple congolais souhaite que l’ONU s’attelle à favoriser des meilleures conditions d’organisation des élections générales par la remise en question du dispositif électoral controversé et des animateurs de la CENI aujourd’hui téléguidés par le pouvoir pour un retour en confiance dans le processus. Ceci permettra de rassurer la société à travers ses acteurs politiques qui comptent énormément sur votre Conseil, pour la libération des prisonniers politiques et d’opinion entassés dans les maisons pénitentiaires du pays », écrit l’ancien président de la CENI. Nangaa conclut en rappelant que « les Congolais n’accepteront pas un simulacre d’élections qui viendrait perpétuer leurs souffrances ». Tout forcing, selon lui, engendrera des violences, des tueries certaines voire même la balkanisation de la République démocratique du Congo. « Est-ce le vœu du Conseil de Sécurité des Nations-Unions? », a-t-il interrogé l’ONU.

Landry Amisi
OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 16 commentaires
3809 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


AKA @4RZNJS9   Message  - Publié le 22.09.2023 à 12:12
Nanga est un idiot. Sa place est à la morgue.

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
Grace de Dieu @BAXR2BG   Message  - Publié le 21.09.2023 à 05:12
Si l’ONU était l’ONU ce Monsieur aux origines douteuses sur leur liste comme un criminel financier devrait être châtié et mis en prison, nous vivons dans un monde plein des contractions où les criminels n’ont jamais un cœur humain.

Réagir

2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.09.2023 à 16:15
Fayulu était abandonné par l'Eglise Catholique, ses amis de Lamuka, Bemba et Katumbi, en plus de communauté internationale. Fayulu a toujours été un médiocre politicien. Nous le disons depuis la nuit de Genève. Être populaire ne veut pas dire etre un bon politicien, surtout en RDC.

Réagir

10
5
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.09.2023 à 16:05
(Suite). Toute personne qui aime le pays, doit apprécier les propos de Nanga. Nous qui écrivons sur ce blog, nous sommes moins influents ou moins connus de Nanga. Ainsi vaut mieux discuter de ses écrits. Qui a déjà entendu un discours économique ou de politique étrangère de Fayulu ? Moi non. Pourtant les gens pensent qu'ils allaient être mieux avec Fayulu. De la folie.

Réagir

6
6
4
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 19.09.2023 à 16:02
Les congolais sont plus portés à critiquer les individus, que les idées exprimées par l'individu critiqué. Voilà notre malheur. En 1990 Mobutu parle de la démocratie. Les idiots s'opposent. Quand Tshisekedi wa Mulumba, parle de démocratie alors c'est autre chose. Kabila gouverne constitution à la main, là tout devient cauchemar. Tshilombo arrive, chambarde la constitution, alors tout va bien. Nanga dit des choses condivisibles, là ça marche pas. Il a donné la victoire à Tshilombo et non à Fayulu. Ces gens là oublient la règle élémentaire de la démocratie. Que l'on perdre aujourd'hui, pour gagner demain. Fayulu est libre de représenter, donc récupérer son pouvoir supposé volé en 2018. Combien des fois, des candidats se représentent ailleurs pour une charge donnée ? Fayulu a eu même avoir la chance, d'avoir 2 ex Présidents avec leurs bilans. Donc il a plus de chance aujourd'hui que hier. Il y'a tellement à critiquer chez Tshilombo, que Fayulu devrait avoir un boulevard des consensus devant. Alors si nous voulons que le pays avance regardons, les faits, les paroles,les écrits des acteurs. Toute personne qui aime le pays, doit apprécier les propos de...

Réagir

7
3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
zebu @MSRPVC1   Message  - Publié le 19.09.2023 à 15:28
les sanctions internationales plus la perte du carré minier. le tout doit faire mal. tu cherches a amadouer les occidentaux. ca ne passera pas. Je suis avec eux ils ont deja compris le jeu.

Réagir

7
6
5
1
Répondre
@
Insérez un émoji
My account @JUSMYLK   Message  - Publié le 19.09.2023 à 10:59
Si Felix se trouve aujourd'hui à la présidence tu fais parti des gens qui ont mise en oeuvre ce complot. Et depuis tu as tromper au peuple congolais. Quelle ethique, quelle integrité avait ou as tu pour faire des leçons aux autres. Si tu parles des congolais voila bien, nous n'avons pas oublier que c'est bien toi qui avait introduit la machine à voler bien leur peuple n'en voulaient pas, et avec des commission dans les processus d'achat. à mon avis tu devais rester calme, et manger le peu dargent qui te reste. Apparement tu etais parti faire l'argiculture, ce n'est pas fini? Je pense que la douleur fe quitte la mangoire derrange.

Réagir

16
1
Répondre
@
Insérez un émoji
My account @JUSMYLK   Message  - Publié le 19.09.2023 à 10:52
Commence d'abord pr demande pardon à FAYULU, tu parles de quels congolais, qui t'a fait porte parole des congolais?

Réagir

12
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Citoyen Lambda @HOEVOJK   Message  - Publié le 19.09.2023 à 10:50
D’habitude je ne suis pas violent mais je mettrais un bon coup de poing à ce minable. Il a organisé un simulacre d’élections et maintenant il veut donner des leçons aux autres ?

Réagir

9
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 19.09.2023 à 10:46
Il a de la chance même qu'il fait lire son torchon de tribune via les réseaux sociaux.

Réagir

4
3
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Habib Soloh @33WTX4I   Message  - Publié le 19.09.2023 à 10:29
Bravo Corneille pour ce début de vérité. Vous pouvez aussi continuer à nous dire comment on vous a imposé de proclamer le 1er celui qui avait 15 % en 2018.

Réagir

23
7
2
Répondre
Anonyme @CLQT1UV   Message  - Publié le 19.09.2023 à 10:58
Voici une belle question que doit nous répondre, est-ce le M23 de Tshisekedi où bien Kabila

Réagir

6
5
4
2
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 19.09.2023 à 10:18
Lui n'a ni honte politique ni morale ni même de lui-même dans sa personne, il faut insister avec des mots. MyroSystems et des machines à tricher qui ont coûté 1 milliard plus, c'est lui; les dépôts de ces machines incendiés c'est lui; le souverain primaire floué en 2028 c'est lui; et comble de tout la farce électorale, autrement dit l'arrangement à l'africaine, c'est lui. Il aboie ces jours car l'imperium ne reviendra aux mains des Afdl car le le Renard plus malin s'en est emparé et court, court et court, eux derrière, totalement essoufflés de le rattraper. Lui et ses criminels du régime Afdl passé sont à arrêter.

Réagir

7
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Raphaël Mbate @NOMWGVI   Message  - Publié le 19.09.2023 à 09:31
Nanga a détourné aussi les fonds que l'ONU avait donné ? les élections de 2018 bien qu'elles etaient chaotiques mais néanmoins elles etaient financées a 100% par le gouvernement congolais ,informez vous

Réagir

14
7
1
Répondre
Meso Mbuaki @9KYSFK8   Message  - Publié le 19.09.2023 à 11:10
Suivant votre conseil, je me suis informé. En fait , MR Corneille Nangaa est frappé par les sanctions du trésor américain qui l’accuse de corruption et d’entrave au processus démocratique. Ses avoirs outre-Atlantique sont gelés et il lui est interdit d’effectuer des transactions avec toute personne se trouvant sur le sol américain. Je retire donc MON accusation de détournement des fonds même si je considère qu’ en matière de corruption c’est toujours l’état congolais qui est lésé. Je persiste à dire qu’il n’est pas qualifié à donner des leçons en matière d’élection .

Réagir

7
1
@
Insérez un émoji
Meso Mbuaki @9KYSFK8   Message  - Publié le 19.09.2023 à 09:12
Nangaa à l’ONU ? Il est à New York ? Est-ce possible ? Puisque il est toujours sous les sanctions du département d’état américain , on lui reproche d’avoir détourné les fonds destinés à l’organisation des élections de 2018 . Et ce lui qui vient donner dès leçons sur l’organisation des futures élections ? C’est le monde à l’envers.

Réagir

9
6
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant ONU : dénoncer rituellement le Rwanda et après
left
Article précédent Tshisekedi, l’illustre discours mercredi à l’ONU : « Les lignes vont véritablement bouger » ( Kusema)

Les plus commentés

Politique Le président Tshisekedi prévient les députés nationaux : « Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections, si ces mauvaises pratiques persistent »

18.05.2024, 19 commentaires

Politique Attaque armée ce matin autour de la résidence de Vital Kamerhe,

19.05.2024, 14 commentaires

Politique Tentative de coup d'État à Kinshasa : le chef des assaillants abattu

19.05.2024, 13 commentaires

Politique La France, un allié indéfectible du Rwanda : Les dessous d’une alliance stratégique

19.05.2024, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance