Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Religion

Ouverture du Synode: le Pape prône une Église hospitalière et miséricordieuse

2023-10-04
04.10.2023
2023-10-04
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/10-octobre/02-08/pape_francois_messe_synode.jpg -

Le synode signifie marcher ensemble dans une Église « qui bénit et qui accueille ». Il n’est pas un rassemblement politique, ni une réunion parlementaire, a rappelé le Pape dans son homélie, lors de la messe d’ouverture du Synode sur l'avenir de l'Église, mercredi 4 octobre. Concélébrée notamment par les nouveaux cardinaux, l’Eucharistie a rassemblé place Saint-Pierre 25 000 fidèles, dont les 464 participants au Synode.

Le Synode n’est pas un rassemblement politique, ni une réunion parlementaire polarisée, mais une convocation dans l'Esprit Saint, un lieu de grâce et de communion, a déclaré le Pape, qui a placé le Synode sur la synodalité sous le signe du regard de Jésus « qui bénit et qui accueille ». L’Eucharistie, qui a enregistré une forte participation des fidèles, a été célébrée par le cardinal Giovanni Battista Re, doyen du Collège cardinalice.

Partir du regard de Jésus, « qui bénit et qui accueille »

En ce début du synode, l’Église n’a pas besoin d’un regard immanent, « fait de stratégies humaines, de calculs politiques ou de batailles idéologiques ». Les participants n’y sont pas réunis pour une réunion parlementaire ou pour élaborer un plan de réforme; mais plutôt pour « marcher ensemble sous le regard de Jésus, qui bénit le Père et accueille tous ceux qui sont fatigués et opprimés ». C’est ce regard du Christ que le Pape a invité à prendre comme point de départ. Dans des moments de désolation pastorale, Jésus ne s’est pas laissé abattre par la tristesse. Il a levé les yeux vers le ciel, il a béni le Père. « Au moment de la désolation, Jésus a donc un regard capable de voir au-delà: il loue la sagesse du Père et il est capable de discerner le bien caché qui grandit, la semence de la Parole accueillie par les simples, la lumière du Royaume de Dieu qui se fraye un chemin même dans la nuit ».

Ne pas se laisser emprisonner dans la déception

Malgré le rejet et l’adversité rencontrés dans sa mission, Jésus ne se laisse pas emprisonner dans la déception et l’amertume. Même dans la tempête, il reste serein, enraciné dans le primat du Père. À l’exemple du Seigneur, nous sommes invités à être une Église joyeuse, qui contemple l’action de Dieu, discerne le temps présent. Une Église qui, « au milieu des vagues parfois agitées de notre temps, ne se décourage pas, ne cherche pas d'échappatoires idéologiques, ne se barricade pas derrière des convictions acquises, ne cède pas aux solutions faciles, ne se laisse pas dicter son agenda par le monde ». Un écho de François au discours de saint Jean XXIII à l’ouverture du Concile Vatican II, une sagesse spirituelle que l’Église doit conserver, en tenant ensemble l’héritage sacré et les exigences du temps présent.

Première tâche du synode, recentrer le regard sur Dieu

François a par ailleurs souligné la nécessité d’une Église unie, fraternelle, qui écoute et dialogue ; qui bénit et encourage, qui accompagne ceux qui cherchent le Seigneur et secoue avec bienveillance les indifférents ; qui initie les personnes à la beauté de la foi. Centrée sur Dieu, une telle Église ne peut se diviser de l’intérieur, ni être dure à l’extérieur. En effet, le regard qui bénit de Jésus invite aussi à être une Église qui affronte les défis et les problèmes d'aujourd'hui en tournant les yeux vers Dieu qui est communion, plutôt que dans un esprit de division et de conflit. La question fondamentale à nous poser est celle de savoir comment pouvons-nous porter l’Évangile à l’homme d’aujourd’hui, pour qu’il devienne annonce du salut, a déclaré le Pape, évoquant son prédécesseur Benoît XVI. La tâche première du synode, a-t-il poursuivi, est celle de « recentrer notre regard sur Dieu, pour être une Église qui regarde l'humanité avec miséricorde ».

Devenir une « une Église hospitalière »

Parlant du regard du Christ qui accueille, François a souligné que tout au de sa vie, Jésus a adopté « ce regard hospitalier envers les plus faibles, les souffrants, les laissés-pour-compte ». Ce regard accueillant, a indiqué le Pape, nous invite à être «une Église hospitalière», afin d’apporter une attitude intérieure cordiale et douce, que requiert une époque complexe comme la nôtre où de nouveaux défis culturels et pastoraux apparaissent. Cela nous conduira à nous confronter sans crainte. Ainsi, dans le dialogue synodal, « dans cette belle "marche dans l'Esprit Saint" que nous entreprenons ensemble en tant que Peuple de Dieu, nous pouvons grandir dans l'unité et l'amitié avec le Seigneur pour regarder les défis d'aujourd'hui avec son regard ; pour devenir, une Église qui "se fait conversation"», selon une expression de saint Paul VI.

Sur les traces de saint François d’Assise

 

Face aux défis qui nous attendent, ce regard qui bénit et accueille-nous empêche de tomber dans certaines tentations dangereuses, celles d’« être une Église rigide, qui s'arme contre le monde et regarde en arrière;… une Église tiède, qui se soumet aux modes du monde;… une Église fatiguée, repliée sur elle-même », a déclaré le Pape.

François a invité à marcher ensemble, humbles, ardents et joyeux ; sur les traces de saint François d'Assise, le saint de la pauvreté et de la paix, le “fou de Dieu”, dont la fête liturgique se célèbre ce 4 octobre. À ce saint italien fut confiée la mission de « réparer » l’Église. Aujourd’hui encore, notre Mère l'Église a besoin d'être purifiée, d'être «réparée», «parce que tous nous sommes un Peuple de pécheurs pardonnés », appelé à revenir à la source qu’est Jésus et à se remettre sur les chemins de l'Esprit pour rejoindre tout le monde avec son Évangile. C’est en effet avec les armes de l’Evangile que sont l’humilité et l’unité, la prière et la charité, que le «Poverello» a résisté, dans une époque marquée par de grandes luttes et de divisions entre les pouvoirs temporel et religieux, entre l'Église institutionnelle et les courants hérétiques, entre les chrétiens et les autres croyants.

L’Esprit Saint brise toute prédiction et toute négativité

En concluant son homélie, le Pape s’est voulu rassurant face aux attentes, aux espoirs et à quelques craintes que nourrissent le saint Peuple de Dieu et ses pasteurs à l’égard du Synode qui commence. Le Saint Père a rappelé qu’il ne s’agit pas « d'un rassemblement politique, mais d'une convocation dans l'Esprit ; non pas d'un parlement polarisé, mais d'un lieu de grâce et de communion ». François a invité à s’ouvrir à l’Esprit Saint, le protagoniste qui « brise souvent nos attentes pour créer quelque chose de nouveau qui dépasse nos prédictions et notre négativité ».


Vatican News / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
1572 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Les prophéties publiques, pour quelles fins et quels en sont les effets ?
left
Article précédent Csac: pasteur Marcello crée un incident, une bagarre éclate

Les plus commentés

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Provinces Crise sécuritaire dans l'Est de la RDC : plusieurs cadres du M23 se joignent à l'AFC de Corneille Nangaa

23.02.2024, 14 commentaires

Société Justice : Nsingi Pululu convoqué au Parquet Général près la Cour de cassation ce vendredi 23 février

22.02.2024, 13 commentaires

Politique Félix Tshisekedi : « le M23 était à Kinshasa à mon insu »

23.02.2024, 13 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance