Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Sur le net

Un youtubeur poursuit Google pour « licenciement abusif »

2023-11-25
25.11.2023
2023-11-25
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/11-novembre/20-26/youtube_2322.jpg -

En Espagne, Jota POV a vu sa chaîne YouTube privée de revenus publicitaires. Appuyé par un syndicat, il attaque en justice son propriétaire.

Un youtubeur espagnol poursuit en justice Google, propriétaire de YouTube, après avoir vu sa chaîne privée de ses revenus publicitaires, ce qui s’apparente à un «licenciement abusif», selon le syndicat UGT, qui le soutient dans sa démarche. «Je n’ai pas d’autre choix que de faire s’asseoir YouTube sur le banc des accusés», a écrit ce youtubeur, appelé Jota (@Jota_POV), sur les réseaux sociaux.

Selon l’UGT, qui réclame l’indemnisation du youtubeur, la plateforme avait décidé de «démonétiser» de «manière unilatérale» la chaîne YouTube «Último Bastión» (dernier bastion) de Jota Pov, suivie par environ 18’000 personnes, le privant de revenus publicitaires.

«La plainte, préparée par les services juridiques de l’UGT, a été déposée contre Google Espagne, propriétaire de YouTube dans le pays», pour «licenciement abusif», a indiqué le syndicat, qui précise qu’un accord de conciliation a échoué et que le procès se tiendra le 26 juin 2024.

Une «relation de travail» ?

Le syndicat espère en effet prouver, grâce à cette procédure, l’existence d'«une relation de travail entre un créateur de contenus et Google (YouTube)», en raison de la «dépendance» du youtubeur vis-à-vis de la plateforme, pour obtenir une rémunération en échange de ses contenus. Les youtubeurs les plus populaires, qui ont fait de leurs vidéos leur métier, vivent essentiellement de revenus publicitaires.

À travers cette plainte, l’UGT indique vouloir ouvrir un «débat» sur «le faux travail indépendant et la précarité que ces géants de la technologie essayent d’imposer, en tentant de contourner le droit du travail».

Pour Google, «ce ne sont pas des employés de YouTube»

Google Espagne a estimé que les créateurs de contenus «ne sont pas des employés de YouTube, contrairement à ce qui est affirmé» par le syndicat. Le géant d’internet a par ailleurs assuré être «profondément impliqué dans la réussite de ses créateurs, ce qui conduit au partage de la majorité des revenus avec eux».

L’Espagne a été une pionnière en Europe en adoptant la loi dite «riders», entrée en vigueur en août 2021, qui a introduit dans le Code du travail espagnol une «présomption de salariat» pour tous les coursiers utilisant les applications de livraison, comme Uber Eats ou Glovo. Les livreurs sont ainsi devenus des salariés pouvant bénéficier des protections découlant de ce statut, grâce à un accord conclu entre le gouvernement, les principaux syndicats espagnols et le patronat.

 


AFP / Le Matin / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
1085 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Élections : l’impact du M23 sur l’électorat de Moïse katumbi
left
Article précédent Présidentielle 2023: Martin Fayulu lance la collecte d’1$ pour financer sa campagne

Les plus commentés

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 17 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise de la RDC : pourquoi Kinshasa n'use pas de son droit universel de légitime défense ?

20.02.2024, 15 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance