Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Afrique

Le Burkina et le Niger quittent la force antijihadiste G5 Sahel

2023-12-03
03.12.2023
2023-12-03
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/11-novembre/27-30/le_burkina_et_le_niger_quittent_la_force_antijihadiste_g5_dahel.jpg -

Un soldat de l'armée malienne monte la garde devant le poste de commandement de la Force régionale d’Afrique de l'Ouest G5-Sahel, à Sevare, 30 mai 2018.

Le Burkina Faso et le Niger, deux pays gouvernés par des régimes militaires arrivés au pouvoir par des coups d'État, ont annoncé samedi s'être retirés de l'organisation antijihadiste G5 Sahel, suivant l'exemple de leur voisin malien, parti en mai 2022.

Les deux pays "ont décidé en toute souveraineté du retrait du Burkina Faso et du Niger de l'ensemble des instances et organes du G5 Sahel, y compris la Force conjointe", à compter du 29 novembre, indiquent-ils dans un communiqué.

À sa création en 2014 pour lutter contre le jihadisme au Sahel, l'organisation était composée du Mali, du Burkina, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad.

"L'organisation peine à atteindre ses objectifs. Pire, les ambitions légitimes de nos États, à faire de l’espace du G5 Sahel une zone de sécurité et de développement sont contrariées par des lourdeurs institutionnelles, des pesanteurs d’un autre âge qui achèvent de nous convaincre que la voie de l’indépendance et de la dignité sur laquelle nous sommes aujourd’hui engagés, est contraire à la participation au G5 Sahel dans sa forme actuelle", justifient Ouagadougou et Niamey.

"Le G5 Sahel ne saurait servir les intérêts étrangers au détriment de ceux des peuples du Sahel, encore moins accepter le diktat de quelque puissance que ce soit au nom d’un partenariat dévoyé et infantilisant qui nie le droit à la souveraineté de nos peuples et de nos États", poursuivent les deux pays, affirmant avoir pris une "responsabilité historique" en quittant l'organisation.

En mai 2022, le Mali, également gouverné par des militaires depuis 2020, avait quitté le G5 Sahel, invoquant une organisation "instrumentalisée par l'extérieur".

Les cinq pays du G5 Sahel avaient créé en 2014 cette organisation puis lancé en 2017 sa force militaire alors que l'étau des jihadistes se resserrait autour de ces États, aux armées sous-équipées. Seuls le Tchad et la Mauritanie sont désormais membres de cette organisation qui semble vouée à disparaître.

Les régimes militaires du Mali, du Niger et du Burkina, trois pays minés par les violences jihadistes et dont les relations avec la France sont exécrables, se sont rapprochés ces dernières semaines pour former l'Alliance des États du Sahel.

Les chefs de la diplomatie des trois pays ont proposé vendredi soir la création d'une confédération, avec pour ambition de parvenir à terme à une fédération.

Le Burkina a connu deux coups d'État militaires en 2022, tandis que le Niger est gouverné par des généraux qui ont pris le pouvoir par la force en juillet 2023.

 


VOA / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
711 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Conflit rwando-congolais : la France réitère son appel au dialogue
left
Article précédent Les USA vont appuyer la RDC et le Ghana à atteindre leurs objectifs climatiques

Les plus commentés

Afrique Mini-sommet d’Addis-Abeba : "Félix Tshisekedi et Paul Kagame n’ont pas le choix, ils doivent coopérer" (Azali Assoumani)

18.02.2024, 17 commentaires

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 16 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 14 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance