Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Science & env.

Une percée rapproche les ovaires artificiels de la réalité

2024-04-10
10.04.2024
Santé
2024-04-10
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/04-avril/08-14/ovaires_240.jpg -

Des chercheurs ont franchi une étape cruciale dans le projet Human Cell Atlas lancé en 2016, en créant la toute première carte spatiale de tous les différents types de cellules qui composent un ovaire humain. Cette réalisation offre un aperçu détaillé du fonctionnement de cet organe vital et pourrait ouvrir la voie au développement d’ovaires artificiels à l’avenir.

Un atlas des cellules humaines

Le projet Human Cell Atlas est une initiative mondiale lancée en 2016 dans le but de créer une référence complète des cellules humaines. Son objectif est donc principalement de cartographier et de caractériser toutes les cellules qui constituent le corps humain pour mieux comprendre leur fonctionnement, leur interaction, et leur contribution à la santé et aux maladies.

Ce projet repose sur la collaboration entre des chercheurs du monde entier, provenant de divers domaines scientifiques tels que la biologie cellulaire, la génomique, la bio-informatique et la médecine. En utilisant des techniques avancées de séquençage génétique, d’imagerie cellulaire et de bio-informatique, les scientifiques travaillent de concert pour cartographier et analyser les milliards de cellules qui composent le corps humain.

Cette initiative révolutionnaire offre un potentiel considérable pour faire progresser notre compréhension des processus biologiques fondamentaux, des mécanismes de la maladie et des traitements médicaux. Depuis son lancement, des découvertes extraordinaires ont été réalisées, allant notamment de la complexité interne du cerveau humain à l’observation de la croissance des doigts et des orteils.

Récemment, cet atlas a permis aux scientifiques de bénéficier d’une vision approfondie du fonctionnement des ovaires, ainsi que des problèmes potentiels associés.

Vers la création d’ovaires artificiels

Dans le détail, il est bien connu que les femmes naissent avec tous les ovules qu’elles auront jamais. Cependant, la majorité des structures productrices d’ovules, appelées follicules, n’en produisent jamais. Jusqu’à présent, les raisons de ce phénomène sont restées en grande partie mystérieuses.

Grâce à une technique innovante appelée transcriptomique spatiale, une équipe de l’Université du Michigan a toutefois pu analyser le tissu ovarien jusqu’au niveau de la cellule individuelle. En se concentrant sur les follicules producteurs d’ovules, ils ont alors examiné les modèles d’expression génique qui permettent à certains follicules de réussir là où tant d’autres échouent.

Cette recherche a ouvert la voie à des possibilités passionnantes. En comprenant quels gènes sont exprimés dans les ovules, les scientifiques pourraient potentiellement altérer ces gènes pour créer des follicules fonctionnels. Cette avancée pourrait alors conduire au développement d’ovaires artificiels qui pourraient être réimplantés dans le corps, offrant ainsi une solution prometteuse à l’infertilité.Actuellement, une version de cette procédure existe, mais elle présente des limites importantes. Les tissus ovariens congelés pour protéger contre certains traitements médicaux peuvent en effet être réimplantés pour restaurer temporairement la production d’ovules, mais la plupart des follicules ne survivent pas au processus. La création d’ovaires artificiels fonctionnels pourrait donc représenter une amélioration significative de cette technique.

 

Brice Louvet
Science Post / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
1275 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Éclipse solaire du 8 avril : ce qu’il faut savoir
left
Article précédent Les récentes pluies torrentielles ont causé d'importants dégâts à Kinshasa

Les plus commentés

Politique Franck Diongo appelle à une grande mobilisation de la classe politique et sociale pour tourner la page Tshisekedi

18.06.2024, 8 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : Julien Paluku, ministre du Commerce extérieur, annonce sa démission de son mandat parlementaire à l’Assemblée Nationale pour incompatibilité

17.06.2024, 5 commentaires

Politique Selon l'Odep, le salaire d'un député national est évalué à 21.000$ voir 33.000$ y compris les avantages

17.06.2024, 5 commentaires

Politique Le président Tshisekedi prend acte de la démission d’une ministre déléguée

19.06.2024, 5 commentaires


Ils nous font confiance