Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Sénateurs, Gouverneur et Vice-Gouverneur devant la Justice, Kinshasa : Justica ASBL exige l’annulation des élections pour fraude !

2024-05-09
09.05.2024
Provinces
2024-05-09
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/05-mai/06-12/kinshasa_justica_asbl_justice_fraude_electoral_kabuya.jpg -

Consécutivement aux allégations faisant état des actes de corruption ayant émaillé le déroulement des élections des Sénateurs, Gouverneur et Vice-Gouverneur au niveau de la Ville-Province de Kinshasa, Justicia ASBL estime que le Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS-Tshisekedi), Augustin Kabuya, devrait faire l’objet d’une interpellation afin qu’il éclaire la religion de la Justice sur la nature des véhicules destinés aux élus provinciaux de l’Union sacrée de la Nation. En effet, cette structure trouve frauduleux le déroulement des élections à Kinshasa et exige l’annulation pure et simple des résultats pour un nouveau rendez-vous qui sera fixé par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Lire le Communiqué intégral y relatif dans les lignes qui suivent.

Communiqué de presse N°007/JUST/2024

Élections du gouverneur, vice-gouverneur et sénateurs dans la ville de Kinshasa :

Monsieur Augustin KABUYA, Secrétaire général du parti politique UDPS devrait être poursuivi pour actes de corruption.

JUSTICIA Asbl, une organisation de promotion et de protection des droits de l’homme, du droit humanitaire et de développement basée en République démocratique du Congo, a appris avec indignation les propos tenus par le Secrétaire général du parti politique au pouvoir (Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS en sigle), Monsieur Augustin KABUYA, se vantant d’avoir gracieusement distribué des véhicules TOYOTA TXL(pimpant neufs), à une dizaine des députés provinciaux la veille des élections des sénateurs, du gouverneur et vice-gouverneur de la ville de Kinshasa.

Pour rappel, monsieur Augustin KABUYA a déclaré le 01 mai 2024, dans la soirée, devant les militants du parti présidentiel UDPS et d’autres élus de Kinshasa : « Les députés qui sont ici, sont les nôtres. Je demande aux autorités de ne pas appliquer la politique de deux poids, deux mesures. Quand j’ai payé la caution pour qu’ils soient candidats sur ma liste, était-ce de la corruption ? Quand j’ai donné l’argent pour la campagne, était-ce de la corruption ? Ce n’est pas de la corruption, c’est de la motivation. Car, ils ont refusé la corruption par les candidats indépendants. On ne pouvait pas supporter de voir des députés provinciaux marcher à pied ou prendre la moto. Ce n’est pas bon. »

Il a martelé ensuite en disant : « Comme nous avons fini les élections, moi, je vais continuer à donner les jeeps à mes députés provinciaux. Si cela est une infraction, qu’on me dise aussi que l’argent envoyé par le gouvernement congolais (qui n’a pas suivi le circuit normal) lors du match qui opposait la RDC à la Côte d’Ivoire était de la corruption».

Pour JUSTICIA Asbl, le fait pour le Secrétaire général du parti présidentiel, Monsieur Augustin KABUYA, agissant au nom de l’UDPS, de donner cette dizaine de jeeps TOYOTA TXL (dont la pièce ne coûte pas moins de 70 000 $) aux députés provinciaux, membres de ce parti politique durant cette période d’organisation des élections des sénateurs et du gouverneurs et vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, constitue irrémédiablement l’infraction de corruption conformément à la Loi n°05/006 du 29 mars 2005 modifiant et complétant le décret du 30 janvier 1940 portant code pénal congolais.

Les faits infractionnels sont d’autant plus probants que les résultats de ces scrutins témoignent que ces députés provinciaux spécialement, ont voté massivement les candidats de l’UDPS alignés comme candidats sénateurs (dont lui-même Augustin KABUYA) et comme candidats Gouverneur et vice-gouverneur, leur proposés par ce même parti politique.

Ainsi, tout laisse croire que ces députés provinciaux, qui sont des agents publics, auraient reçu un présent (ces TOYOTA TXL) pour faire un acte de leur fonction et de leur mission, qui est le vote des sénateurs, ainsi que des gouverneur et vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, et cela, en contrepartie du respect absolu du mot d’ordre du parti pour les susdites élections.

Cet acte scandaleux, confirme les suspicions de corruption des grands électeurs pour lequel la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait, en date 28 février 2024, alerté l’opinion des cas de tentative de corruption de la part de certains prétendants candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs à travers son communiqué de presse n°014/2024. Par la suite, le Procureur Général près la Cour de Cassation à travers sa lettre n° 1878/D.023/19954/PGCCAS/MVM/2024 du 27 avril 2024, avait instruit aux Procureurs Généraux près les Cours d’appel de prendre des dispositions pratiques pour la répression de l’infraction de la corruption en temps électoral.

Tout en étant satisfaite que ces fameux véhicules aient été saisis par l’Agence nationale des

Renseignements, les présumés corrupteurs actifs (monsieur Augustin KABUYA) et passifs

(Les députés provinciaux de l’UDPS pour la ville de Kinshasa, bénéficiaires de ce présent), devraient être poursuivis par la justice. Et comme la fraude corrompt tout, ces scrutins exprimés à Kinshasa, devraient logiquement être annulés, comme l’avait fait dernièrement la CENI qui avait annulé les élections aux législatives nationales et provinciales de plus ou moins 82 députés pour fraude et corruption.

Eu égard à ce qui précède, JUSTICIA Asbl recommande :

Au Procureur Général près la Cour d’Appel de la Gombe ou de Matete :

De mettre en accusation Augustin KABUYA ainsi que les députés provinciaux de la Ville de Kinshasa et membres de l’UDPS qui auraient reçu les véhicules de sa part ou une promesse de récompense en contrepartie du respect absolu du mot d’ordre du parti pour les susdites élections.

À la CENI :

D’annuler sans atermoiements les élections pour la ville de Kinshasa en se référant aux mesures d’annulation des élections du mois de décembre dernier contre certains députés nationaux et provinciaux pour les actes de fraude et de corruption.

À l’UNION POUR LA DÉMOCRATIE ET LE PROGRÈS SOCIAL (UDPS) :

De prendre des mesures conservatoires de suspension à l’encontre de son secrétaire général Augustin KABUYA et les députés, Sénateurs, Gouverneur et vice-gouverneur bénéficiaires des actes de corruption et leur mis à disposition de la justice pour des enquêtes sereines.
Fait à Kinshasa, le 03/05/2024

Pour JUSTICIA Asbl, Maître Timothée MBUYA Président


La prospérité/ MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 5 commentaires
3617 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 09.05.2024 à 10:15
C'est votre affaire !!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Belesi @J6EQHSA   Message  - Publié le 09.05.2024 à 09:50
Nous on vous regarde seulement.

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
Jacque @TPUK6ZK   Message  - Publié le 09.05.2024 à 08:55
Kkkkk baza majorité sikoyo bolingi ba voté ba nani batu ya pprd distraction

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
KALUMBA @TR57OBY   Message  - Publié le 09.05.2024 à 08:03
Chers Compatriotes, soyons serieux et honnetes. Est ce que ces 2 monsieurs (Tshilombo et Kabuya) meme dans l'enfer satan ne peut pas leur donner des fonctions. Tshilombo lui meme avait commence' avec des Palissades, donc c'est leur mode de gestion, fraude et corruption, meme les elections Presidentielles de 2023 de KADIMA et Tshilombo Kiekiekiekiekiekiekie les gens avec des machines A voter A la maison kiekiekiekiekie Tshilombo vous a fait manger les pains des maniocs.

Réagir

11
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 09.05.2024 à 04:53
Surtout que Augustin Kabuya l'a reconnu publiquement lui-même avec une grande fierté!

Réagir

35
12
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Contentieux électoral : attaqué en justice, le Gouverneur Daniel Bumba connaîtra son sort ce vendredi à la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe !
left
Article précédent Assemblée nationale : visé par une motion, Mboso fixe l'élection du bureau définitif le 18 mai

Les plus commentés

Science & env. Insalubrité à Kinshasa : une amende de 50 millions de FC à toute personne qui va jeter des immondices sur la voie publique

18.07.2024, 11 commentaires

Politique Est de la RDC : l’UE préconise un « cessez-le-feu permanent »

18.07.2024, 7 commentaires

Politique Prorogation de la trêve humanitaire entre FARDC et M23 : « Les USA jouent le jeu de l'ennemi » (CVAR)

19.07.2024, 5 commentaires

Politique Crise au sein de l'UDPS : Augustin Kabuya sommé de démissionner dans 48 heures

19.07.2024, 4 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance