Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

De la Primature au perchoir du Sénat, le discret Sama avance ses pions

2024-05-14
14.05.2024
2024-05-14
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/05-mai/13-19/lukonde_sama_24_344.PNG -

Il donne l’impression d’être effacé de la scène et ne se met jamais sous les feux de la rampe, mais en coulisses, l’ex-PM reste efficace. Sama Lukonde sait avancer ses pions quand il faut. Avec son regroupement politique, l’ancien chef du gouvernement vise le perchoir du Sénat. Normal parce qu’AB-50 est dans le peloton de tête des plateformes de l’Union sacrée qui ont gagné beaucoup de sièges aussi bien aux législatives nationales qu’aux sénatoriales.

L’ex-chef du gouvernement abat ses cartes. Sama Lukonde veut succéder à Bahati au perchoir du Sénat. Il en a l’expérience et les capacités pour prétendre à une telle ambition. En plus, il jouit du soutien avéré du chef de l’État. D’ailleurs, sa loyauté ne fait l’ombre d’aucun doute qu’il obtiendra ce poste. Au présidium, il est le moins conflictuel de tous les membres, témoigne un cadre de premier rang de l’Union sacrée, séduit par l’attitude d’un homme toujours conciliateur et disposé au compromis. Un atout, dit-il, pour celui qui aspire à diriger une Chambre politique de la trempe du Sénat.

Son regroupement, Agissons et bâtissons (AB, dont il est l’autorité morale), rassemble trois plateformes politiques, dont la première est dirigée par le député national Dany Banza. En obtenant 47 députés nationaux et 14 sénateurs, Sama revendique sans se cacher être la deuxième force politique du pays après celle du président Félix Tshisekedi. En plus du poids d’AB dans les rangs des parlementaires, le sénateur “maillot jaune” devrait profiter de la “géopolitique” congolaise, qui veut qu’au moins un poste clé du pouvoir revienne à un représentant des provinces de l’ex-grand Katanga.

L’équation sera peut-être difficile pour l’inamovible Modeste Bahati Lukwebo s’il veut comme dans ses habitudes de rempiler. Originaire du Sud-Kivu, la province dont est également issu le futur président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, l’ancien speaker du Sénat, est d’ores et déjà exclu de la course. Sa candidature, s’il ose l’officialiser, divisera encore une plateforme dont les tiraillements pour le partage des postes sont devenus l’objet de moquerie des Congolais.

– Toujours prêt à servir son pays –

Après s’être fait identifier dimanche 12 mai 2024 auprès de l’administration du Sénat, Jean-Michel Sama Lukonde a réitéré son engagement à servir le pays. “Tout d’abord, je voudrais remercier l’administration du Sénat d’avoir organisé cette identification. C’est une étape qui nous permet d’être bien informé, non seulement sur le fonctionnement de la Chambre haute du Parlement, surtout, cela nous donne aussi des informations sur notre rôle, le rôle qu’on devra jouer, l’interaction que nous devons avoir avec l’administration du Sénat, mais aussi tout ce qui concerne la sécurité sociale”.

A l’occasion, l’ancien Premier ministre a fourni toutes les informations qui le concernent de manière à être bien identifié et permettre ainsi l’installation des élus des élus ce mardi 14 mai. “Alors, ici, c’est l’occasion de faire passer un message de responsabilité. Parce que nous prenons cette tâche à la mesure de toute la confiance qui nous a été donnée par les grands électeurs, qui sont les députés provinciaux. En ce qui nous concerne, c’est le Haut-Katanga. Et rappeler que nous avons pris l’engagement de servir en tenant compte de l’intérêt majeur de cette province (Haut-Katanga), mais surtout de la République démocratique du Congo en général. Donc, c’était un bel exercice que nous avons fait ici tout à l’heure”, a-t-il souligné.

Meilleur élu avec 13 voix parmi les 4 représentants du Haut-Katanga, Jean-Michel Sama Lukonde est à la tête d’AB, un regroupement qui compte 15 sénateurs et s’est mis déjà en ordre de bataille pour la conquête du perchoir.


OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 2 commentaires
1794 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @DIB15M5   Message  - Publié le 15.05.2024 à 01:09
OK, je te comprends haineux aigris. Sama Lukonde est kasaïen.

Réagir

2
Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 14.05.2024 à 23:22
TSHILOMBO contrôle tout ,on donne a Sama Lukonde de faux députés et sénateurs ,lui même va devenir président du sénat, partage des postes a des proches pour garder tout le pouvoir ,une dictature a l'ancienne

Réagir

3
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Crise socio-polique et sécuritaire : Un mouvement politique propose un arrêt immédiat des institutions nationales au profit d’une transition de deux ans
left
Article précédent Joseph Kabila absent de la plénière inaugurale du Sénat

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi a reçu ce jeudi le cardinal Ambongo

16.05.2024, 22 commentaires

Politique Le président Tshisekedi prévient les députés nationaux : « Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections, si ces mauvaises pratiques persistent »

18.05.2024, 19 commentaires

Politique Assemblée nationale : l’élection du bureau définitif reportée

17.05.2024, 10 commentaires

Politique La France, un allié indéfectible du Rwanda : Les dessous d’une alliance stratégique

19.05.2024, 10 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance