Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

Polémique autour des élections: la Monusco réplique à la CASE

2016-06-02
02.06.2016 , Kinshasa
2016-06-02
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/juin/monusco-confpress.jpg Kinshasa-

La Mission des Nations Unies pour la stabilité en République démocratique du Congo (MONUSCO) a réagi, hier, contre les déclarations de l’Ong CASE (Commission africaine pour la supervision des élections), faites en début de la semaine en cours. Lesquelles déclarations mettent en cause la Monusco, en l’accusant de bloquer le processus électoral. La mission onusienne réfute cette accusation et affirme ne pas bloquer le processus électoral en Rdc, lequel est géré par les autorités nationales et la Commission électorale nationale indépendante, CENI.

La conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies de chaque mercredi à Kinshasa a débuté, hier, par deux dossiers de riposte de la Monusco. Premièrement, la mission onusienne a réagi contre un article paru dans le Journal Le Potentiel, sur des sanctions prévues par le Sénat américain visant des Congolais. « Cette information est erronée… La Monusco dénonce donc ces allégations, et demande aux médias d’éviter tout amalgame… », indique la Monusco.

En second lieu, la Monusco a riposté contre les déclarations de l’Ong CASE, la mettant en cause pour le blocage du processus électoral en Rd Congo. La CASE a demandé à la Monusco de publier les conclusions du travail fait par le groupe d’experts de l’ONU, sur les élections qui étaient en mission en Rdc du 24 avril au 10 mai dernier.

La Monusco a démenti en expliquant que la tâche des experts de l’ONU consistait à évaluer le progrès lié aux préparations des élections prochaines dans le pays. « Ils ont aussi examiné comment la Monusco pouvait appuyer les efforts pour la mise à jour du fichier électoral, tel que demandé par le Conseil de sécurité ».

A en croire la mission onusienne, actuellement, ces experts de l’Organisation des Nations Unies sont entrain de finaliser leur rapport qui, du reste, n’est pas destiné au public, selon les procédures établies, affirme la Monusco. « Après avoir été finalisé, ledit rapport sera transmis au secrétaire général des Nations Unies ».

« La Monusco ne bloque donc pas le processus électoral comme l’a affirmé l’Ong CASE… », déclare la Monusco. Elle souligne que le processus électoral en Rdc est géré par les autorités nationales et la CENI (Commission électorale nationale indépendante) pour ce qui concerne l’aspect de l’organisation des élections.

La position de Ban Ki-Moon pour les élections en Rdc

« La Résolution 2277 demande à la Monusco d’assister la CENI à mettre à jour le fichier électoral, et d’appuyer le Dialogue national piloté par le facilitateur de l’Union africaine, en usant de ses bons offices », apprends-t-on dans la déclaration de la Monusco. Celle-ci rappelle que le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon a déclaré à plusieurs occasions que la tenue des élections crédibles dans le cadre de la Constitution est d’une importance cruciale pour consolider le progrès réalisé en Rdc, au cours de la dernière décennie.

Aussi, poursuit la Monusco, le patron des Nations Unies a toujours encouragé tous les acteurs politiques congolais et autres forces vives de la Nation à s’engager résolument dans un dialogue constructif afin de préparer le terrain pour ces élections.

Pour rappel, la CASE a rendu la Monusco responsable de bloquer le processus électoral en Rdc, pour n’avoir pas publié les rapports des experts de l’OIF et de l’ONU, sur l’évaluation dudit processus. Cette structure d’observation électorale a même formulé des recommandations, afin d’éviter la spéculation, estime-t-elle.

Signalons par ailleurs que dans ses déclarations, la CASE a aussi relevé qu’il est impensable d’envisager la tenue des élections en Rdc, en excluant les nouveaux majeurs et les Congolais de la diaspora.


l'Avenir/MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
8656 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @SUSTZBD   Message  - Publié le 03.06.2016 à 11:12
Nous savons que la MONUSCO a toujours été complice dès lors. C'est pourquoi, la seule solution pour sauver la RDC, c'est nous PEUPLE CONGOLAIS dans la rue

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @SUSTZBD   Message  - Publié le 03.06.2016 à 10:27
Nous savons que la MONUSCO a toujours été complice dès lors. C'est pourquoi, la seule solution pour sauver la RDC, c'est nous PEUPLE CONGOLAIS dans la rue

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @7UY6HSY   Message  - Publié le 02.06.2016 à 16:38
cette MONUSCO nous fatigue avec son principe de proteger les civiles alors que chaque jour des massacres des memes civiles ne cessent de s'emplifier. on se demande finalement si la mission est evaluee avant de lui accorder un nouveau mandat. Peut-on dire que La RDC est stable ou pas?Des massacres se deroulent tjrs en presence de la Monusco et parfois elle prends le lead. A Kamananga par exemple

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DANIELAnonyme @H4ZEM7Q   Message  - Publié le 02.06.2016 à 13:38
La MONUSCO est au Congo depuis plus de 15 ans. Ils savent que le Congo est dirigé par des anciens rebelles et on constate que La démocratie et le droits de l'homme n'ont pas avancé d'un seul pas. Les rebelles ne font aucun effort pour respecter même les résolutions du conseil de sécurité. Ces dirigeant du Congo ont ridiculisé l'U E , l'ONU et l’U A , ainsi le peuple congolais ne les écoutera plus.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @1YF7RW2   Message  - Publié le 02.06.2016 à 12:40
Tout est claire, à un père responsable et capable de subvenir aux besoins ses enfants ne pourra jamais démander une assistance de manière qu'il soit lui même dominé par cet assistanat par contre il doit par ailleurs voir lesquels moyens fournir à partir des imitations positives à son égard. peut etre que les responsabilités ont été mal acquis

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Pierre @SPV26T9   Message  - Publié le 02.06.2016 à 11:31
Cessez tous de distraire notre peuple. Donnez le calendrier des elections avant fin d'annee.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @SUSTZBD   Message  - Publié le 02.06.2016 à 10:34
Nous savons que la MONUSCO a toujours été complice dès lors. C'est pourquoi, la seule solution pour sauver la RDC, c'est nous PEUPLE CONGOLAIS dans la rue

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J1YPUMU   Message  - Publié le 02.06.2016 à 10:29
C'est une honte pour NOTRE KONGO que d'avoir ce genre de dirigeants. Mende, Tshibanda et autres communicateurs de la MP (menteurs publics) : où est la souveraineté nationale ? Pourquoi c'est les autres qui doivent venir ajouter des moyens pour l'organisation des élections au KONGO? Où est la révolution de la modernioté? Est ce attendre que les autres (étrangers de surcroît) viennent ajouter de l'argent pour que les élections se tiennent dans le délai? Pitié pour MON KONGO Vous êtes indignes du GRAND KONGO et vous devez avoir la hauteur de démissionner (même si déjà le mandat que vous exercé il a été volé) sinon le PEUPLE KONGOLAIS s'occupera de vous et de la pire manière Que Le Dieu du KONGO bénisse son Peuple.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
ASSUMANI MUTEBA Jull @NUUN43A   Message  - Publié le 02.06.2016 à 10:25
MONUNUSCO Mission de l'ONU pour la Stabilité du COngo voila en principe l’idéologie de ce truc de MONUSCO mais elle devient une casse tête pour la RDC, pas de stabilité prônée, toujours un facilitateur du Gouvernement en place, bourrage des urnes, troubler la paix sur la frontière à l'Est du Congo, la MONUSCO sait bien son jeux de tintin dans notre Pays YEBELAA tosi to rêver bino bien.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KAKA UMBI @9M1OXBJ   Message  - Publié le 02.06.2016 à 10:02
En avant marche

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
2016 Constitution @6VV8UN4   Message  - Publié le 02.06.2016 à 10:00
Monusco, vous aviez contribue aux bourrages des urnes lors des elections de 2011 avec l'arrivage apres les elections des 13 cases de bulletins de vote deja rempli en faveur d'hypolite Kanambe alias Joseph Kabila pour remporter les elections Aujourd'hui tu vous mords les doigts. CASE est le chien de chose du pouvoir.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant L'abbé Malu Malu est décédé (OFFICIEL)
left
Article précédent G7, Dynamique… invités : Bruxelles, Tshisekedi veut fédérer toute l’Opposition !

Les plus commentés

Afrique "Nous avons demandé : le M23, les membres de ce groupe sont-ils des Rwandais ou des Congolais ? Et la RDC nous a dit : ce sont des Congolais. Fin du débat" (William Ruto)

22.05.2024, 23 commentaires

Politique Augustin Matata Ponyo: « Un coup d’Etat ne vise pas un ancien ministre de l’Economie mais un Président en fonction »

24.05.2024, 12 commentaires

Politique Assemblée nationale : 2 candidats de l'opposition retenus pour l'élection du bureau définitif

22.05.2024, 10 commentaires

Société Christian Malanga n'a aucun lien avec l'Église catholique (CENCO)

22.05.2024, 9 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance