Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

La RDC refuse d'enquêter après la vidéo du massacre

2017-02-21
21.02.2017 , Kinshasa
2017-02-21
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/badibanga_kande_alex_17_0001.jpg Kinshasa-

Kinshasa a refusé net d'enquêter, comme l'ont demandé Washington, Paris et l'ONU sur une vidéo mettant en cause son armée dans un possible massacre, continuant de qualifier ce document de "montage" destiné à nuire à la République démocratique du Congo (RDC).


Après la diffusion au cours du week-end de cette vidéo de plus de sept minutes, filmée en un plan-séquence unique, deux autres vidéos, pas plus authentifiables que la première, ont été relayées par les réseaux sociaux, montrant ce qui pourrait être des scènes de la brutalité ordinaire que dénonce l'ONU depuis plusieurs semaines dans la répression de la rébellion Kamwina Nsapu au Kasaï, dans le centre de la RDC.

Lundi, la France a exhorté "les autorités congolaises à faire au plus vite la lumière sur ces agissements inacceptables et à identifier les responsables, qui devront répondre de leurs actes".

Le Haut-commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU leur a de son côté demandé lundi soir à enquêter "sur ce qui apparaît comme un usage excessif et disproportionné de la force" et à mettre un terme "aux violations massives des droits de l'Homme" dans le Kasaï.

La veille, le département d'État américain avait appelé Kinshasa à "lancer une enquête immédiate et complète" sur les suspicions de "graves violations des droits de l'Homme" nées de ces images.

Mende répond aux Etats-Unis et exige des preuves

Dans un communiqué officiel, Kinshasa a opposé une fin de non recevoir à ces demandes. S'estimant visé "régulièrement" par des "rumeurs malveillantes", le gouvernement congolais argue que, face à des "images d'amateurs anonymes, il ne lui revient [...] pas de prouver l'innocence des FARDC" (Forces armées de la RDC), mais qu'"il appartient aux accusateurs, jusque-là inconnus, de prouver ces faits afin que tous les éléments incriminés en répondent conformément à la loi".

Samedi, Kinshasa avait qualifié la première vidéo de "montage grossier" avant de reconnaître que des soldats congolais avaient pu commettre des "excès" en réprimant la rébellion Kamwina Nsapu et d'annoncer que deux d'entre eux, un officier et un sous-officier, étaient poursuivis par la justice militaire.

Pressé lundi par l'AFP de préciser les charges pesant contre ces hommes, M. Mende a déclaré qu'il ne s'agissait "nullement de poursuites pour crimes de guerre ou crimes contre l'humanité" mais pour "violations des consignes" ou "extorsions [...] lors d'une opération militaire à Mwanza Lomba", village kasaïen où aurait été tournée cette vidéo, à en croire la voix commentant les images.

Pour rappel, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité a, lors de sa communication dimanche dernier aux médias, souligné que depuis les opérations engagées dans le secteur le 21 décembre 2017, il aura fallu près d’un mois pour concocter ce lynchage médiatique, dont certains opérateurs politiques font aujourd’hui leurs choux gras, à travers des communiqués tonitruants, dans lesquels ils livrent aux gémonies le Gouvernement. Sans céder à l’hystérie, le Gouvernement continuera sa politique de gestion responsable de tous les incidents sécuritaires, à travers des mécanismes appropriés, notamment ceux qui font appel à des enquêtes administratives et judiciaires.

Déni permanent

Capture d'écran d'une vidéo où l'on voit des hommes en uniformes de l'armée congolaise tirer sur des civils. (© Capture d'écran RFI)

A en juger par sa qualité, le film semble avoir été tourné avec un téléphone portable par un membre d'une unité militaire de huit soldats en treillis parlant lingala (langue officielle de l'armée congolaise) et swahili (langue parlée dans l'Est de la RDC).

Elle montre le détachement ouvrir un feu nourri sur un groupe chantant en tshiluba (langue parlée au Kasaï), à quelques dizaines de mètres.

Les hommes en uniforme achèvent ensuite leurs victimes, parmi lesquelles trois femmes, et insultent les cadavres. La vidéo en montre pas moins de vingt. Quelques hommes tiennent encore un lance-pierre ou un bâton.

Le Kasaï est le théâtre, depuis septembre 2016, d'une rébellion née de la mort le mois précédent, lors d'une opération militaire, d'un chef coutumier local, Kamwina Nsapu, entré en conflit avec le pouvoir central. Les violences y ont fait au minimum 200 morts depuis septembre.

La première des deux nouvelles vidéos apparues sur internet montre une femme à terre portant un brassard et un bandeau rouges (signe arboré par les rebelles). Apparemment blessée par balle à la hanche, la jeune femme subit un interrogatoire en tshiluba mené par plusieurs hommes, hors champ. Elle reçoit un coup de pied au visage et un à la nuque, et est insultée alors qu'elle demande être évacuée.

La deuxième vidéo, filmée comme les deux autres en plan-séquence unique, montre aux moins huit enfants blessés ou tués par balles, autour desquels s'affairent des hommes en treillis ou en tenue bleu marine, comme celle que portent les policiers congolais.

Hors champ, on entend des tirs nourris et des quolibets en tshiluba et lingala adressés aux victimes.

Dans un communiqué, la coalition d'opposition du "Rassemblement" a dénoncé "avec fermeté, la légèreté avec laquelle le gouvernement réagit dans une logique de déni permanent aux massacres commis" en RDC, notamment au Kasaï, et exigé "une enquête internationale indépendante" pour faire la lumière sur "les actes d'une cruauté révoltante" que révèlent selon lui "ces images d'une violence inouïe".

Interrogé par l'AFP, André-Alain Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle, a déclaré qu'il ne réagissait "pas aux rumeurs" et attendait les "éléments qui seront fournis par le gouvernement" pour "déterminer le vrai et le faux" dans cette affaire.


VOA/AFP/L'avenir / MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 27 commentaires
8350 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
cette fois ces histoires se passent dans les villages /province de BADIBANGA qui se dit opposant,;;; OOOH OOOOH Dunia,dunia,le monde;je me souviens des intervention de ce badibanga a la Radiookapi dans des émissions "Dialogue entre congolais"

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
la population en generale de la RDC doit se prendre en charge ; kabila va vous exterminer

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
toi qui te nomme Florence, tu peux creer ton espace publicitaire ailleurs MC net ne te convient pas. Un peu de respect.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Miyibi mibaleeee, A gauche le co-auteur de la Mort de Chebeya à droite le co-auteur de la Mort de Tshisekedi

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
si seulement vous saviez qu'il y a une fin pour toutes choses, et que les principes violés finissent toujours par se venger, vous prendriez garde à chaque parole que vous sortez de vos bouches. pauvres politiciens, savez-vous que les sang versé crie Vous vous dites patriotes alors que vos propres bouches détruisent ce que vos mains construisent; vous jurez au non de la loi pour violer les valeurs qui font fondement de cette même loi la justice n'est pas de ce monde vraiment; comme dit-on, l'eau n'allait pas bouillir le poisson qu'il a vu naître et grandir. ah Mende et autres, avez-vous oublié d'ou vous venez, quelle est le berceau qui vous a porté; ce Congo que vous vendez aujourd'hui hors conscience l'histoire se ratrappe toujours et il y a toujours un temps pour toutes chose, ne vous en faites pas

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
TSHAKU NATIONAL UN CHIENS A GARDE

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Kabila; si vraiment tu es garant de la nation; pourquoi tu ne parviens pas à cesser le feu dans ce pays; j'ose croire que; c'est ton devoir de tuer les congolais chaque jour; alors tous ce que nous faisons paient ici bas; si tu tue les gens dans les armées; chasse que; toi aussi; on t'a tuera dans l'armée; kabila crois-bien que ; nous aussi les étudiants on va prendre de décisions à propos de toi;

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
bonjour; juste savoir; kabila veut quoi dans ce pays; kabila chasse que d'ici peu; vous allez mourir; tu te prends qui;si ta tète ne fonctionne pas bien; toi; tu te trompe; tout ses entourages te trompe; parce que nous; les congolais nous sommes pas d'accord avec toi; kabila; tu risqueras de perdre tout ses biens; Mende ; il est vraiment un vaudou; TUFI NA YE; imbécile vraiment.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
S'il n'ya rien, pourquoi avez-vous peur? les gens de Kabila ont tue et continue a tuer. on ne cache pas la fumee

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Mais je ne sais pas, depuis quand les bandits doivent être traités avec honneur. Je demande au respo de droit de l'homme, avant de condamner les agissement agressif des agents, de l'ordre, est ce que le Droit de l'homme peut aller sensibiliser, Mwanda nsemi, Kamwana Nsapu et consort pour que cesse le vandalisme de féticheurs

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Si vous savez que vous n’êtes pas responsable et coupable pour quoi refusé l’enquête qui n'est pas jusque là une condamnation? USA, France et ONU aidez- nous car le régime de KABILA va nous exterminer

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Trop, c'est trop. Le rassemblement doit prendre un peu du recul pour nous presenter le remplacant du Grand Leader E. Tshisekedi et preparer la population à se prendre en charge. Car on ne dialogue pas avec ceux qui se servent de moyens de l'Etat pour tuer, s'imposer, violer les textes, C'est la revolution qui resoud mieux les choses et definit les nouvelles directives

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Que DIEU aide, les autorités congolaises à faire au plus vite la lumière sur ces agissements inacceptables et à identifier les responsables, qui devront répondre de leurs actes. Car cela risque d' attirer un jour la vengeance de Dieu.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Comme je l'ai toujours dit, la mort des innocents attire la vengeance de Dieu. Certes que cher TONTON MENDE tu ne croie pas à l’existence du bon Dieu mais comme prophète je t'avertis que toute autorité qui de loin ou de près est impliqué dans la mort du peuple de Dieu elle va mourir sur la route et les corbeaux et le soleil se chargeront de son corps

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
ils ne reconnaissent pas parce qu'ils s’enivrent du sang humain, un non cannibale ne saura accepter de voir le sang humain verser sans cause, car le sang humain est trop sacré devant la nature et Dieu.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Tu n'enquete pas c'est bien car tu sais que c'est l'oeuvre de la Kabilie mais nous nous avons déjà enqueté et savons que Mende et compagnie de la bande Kabila sont responsable et payeront au temps voulu

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
MENDE C'EST UN IDIOT UTILE AU SERVICE DE LA KANAMBERIE

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
BA SOLDATS YA NZALA MUANDA NSEMI KUTU ALEKI BINO NA BA SOLDATS BOKANGA YE TOTALA SOKI BOZUA KOSIKIBOTA TE NA MITU NA BINO. INGETA INGETA INGETA IBOBO IBOBO IBOBO

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
LAMBERT Mende il te faudrait des lunettes pour visionner cette video. quelle insensibilite du coeur lambert tu es homme vivant ou une monstre???????

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Comment peut-on demander aux USA des preuves si on refuse pertinemment une enquête indépendante? Comment peut-on s’opposer à une enquête si l’on sait très bien que c’est un montage d’images, que l’on n’y est pour rien ? Ça va durer encore combien de temps cet entêtement à cacher toute la vérité. Mon pays se meurt

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
je condamne fermement avec toute dernière énergie la publication de cette vidéo malveillante, notre armée ne peut pas commettre ces exactions inhumaines, nous sommes dans un pays qui respecte les lois et les droits de tout un chacun, cette vidéo est un montage purement professionnel

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
C'est inadmissible cette vidéo circule partout le gouvernement est responsable c'est une violation grave des droits de l'homme. Kabila jusqu'à la fin de son pouvoir le respect des droits de l'homme ne lui dit rien Une enquête doit être faite et les auteurs et leurs complices doivent être jugés. C'est un crime contre l'humanité.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Mende a vu à quatre heure du matin les militants de l'Udps saccager l’Église de la paroisse Saint Dominique!!! Mais, refuse de voir les images accablantes des leurs atrocités tournées en plein jour Entre temps, il a seulement vu là où Moise KATUMBI les montait!! Mende PARDON!!! Gènes toi un peu stp.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
une république bananière, l'état ennemi de son propre peuple, le ciel vous jugera

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Mais si vous vous trouvez saint vous avez peur de l enquette pourquoi

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Bo silisa biso kaka papa. bo ko futa tot ou tard! tard pe ya kala mingi te awa

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Léonard She Okitundu : « Nous allons tout faire pour organiser des élections en 2017 »
left
Article précédent Félix Tshisekedi à Kabila : "Le Rassemblement ne proposera pas 3 noms pour la Primature"

Les plus commentés

Politique Confidence de la rencontre de Luanda: João lourenço conseille à Félix Tshisekedi de consulter Kabila

08.02.2023, 27 commentaires

Politique « Certains animateurs de l’Église catholique s’arrogent le pouvoir d’utiliser leur chaire à des fins politiques » (JP Beleshay, UDPS-USA)

08.02.2023, 16 commentaires

Société Réduction du train de vie des institutions : l'ODEP propose la supression des émoluments des députés

07.02.2023, 15 commentaires

Politique Augustin Kabuya : « Au stade actuel, je dois jouer à fond mon rôle d’un vrai Mwana Bute du Chef de l’État»

06.02.2023, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance