Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

ONU : Maman Sidikou appelle à mettre fin à l'impasse politique en RDC

2017-03-22
22.03.2017 , New-York, USA
2017-03-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/20-26/sidikou-maman-speech-conseil-securite-mars2016.jpg New-York, USA-

Le Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Maman Sidikou s'adressant au Conseil de securite (© UN Photo/Manuel Elias)

Le Représentant spécial du Secrétaire général en République démocratique du Congo (RDC), Maman Sidikou, a estimé mardi devant le Conseil de sécurité de l'ONU que les tensions risquaient de monter dans le pays si le dialogue politique reste dans l'impasse.

M. Sidikou, qui dirige la Mission des Nations-Unies en RDC (Monusco), a rappelé que la mise en œuvre de l'Accord politique du 31 décembre 2016, « qui ouvre de la façon la plus claire la voie à la tenue des élections », incombait en premier lieu à ses signataires.

Il a donné l'assurance aux membres du Conseil que la Monusco continuerait de soutenir la mise en œuvre de cet accord, même si les « profonds changements » survenus au cours des derniers mois sur le plan politique et sécuritaire en RDC nécessitent « un ajustement des priorités et de la posture » de la Mission.

« J'ai demandé que la stratégie de la Monusco sur la protection des civils soit révisée pour faire face à la menace qui pèse sur la population civile des groupes armés de l'Est de la RDC, à la propagation de la violence ethnique et des milices d'autodéfense », a déclaré le Représentant spécial, qui a incriminé les Forces alliées démocratiques (ADF), les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et le Force de résistance patriotique de l'Ituri (FRPI), ainsi que des éléments l'ex-mouvement rebelle M23, qui ont « refait surface ».

Dans le rapport présenté par M. Sidikou aux membres du Conseil, le Secrétaire général de l'ONU recommande la prorogation du mandat de la Mission pour une période d'un an, avec une augmentation – de 1.050 à 1.370 hommes – de l'effectif autorisé de la composante de police pour prévenir les risques de violence électorale et de violence politique dans les principaux centres urbains.

Cette résurgence de la violence a été exacerbée par les incertitudes actuelles, la manipulation des griefs à des fins politiques et le soutien apporté par certains acteurs politiques aux milices armées, a expliqué le Représentant spécial. Le principal objectif stratégique de la Mission au cours des prochains mois est de « favoriser la création d'un environnement propice à la tenue en temps opportun d'élections pacifiques, crédibles et inclusives, conformément aux dispositions de l'Accord ».

Mais pour que la MONUSCO puisse s'acquitter de ce mandat, « certains blocages doivent être levés », selon le Représentant spécial. La majorité au pouvoir et le Rassemblement ont en effet des points de vue divergents sur les modalités de désignation du Premier ministre et de répartition des portefeuilles clés du gouvernement de transition qui sera formé, a-t-il observé.

En outre, la mort d'Etienne Tshisekedi, figure de l'opposition congolaise, a eu un impact significatif sur le processus politique congolais, retardant la finalisation de cet arrangement, a dit M. Sidikou.

Le Représentant spécial a toutefois exprimé sa satisfaction à l'annonce de nominations récentes allant selon lui « dans le bon sens », comme la désignation du Secrétaire général adjoint de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Félix Tshisekedi, comme Président du Rassemblement, et d'un représentant du Groupe des sept (G7), Pierre Lumbi, à la tête du Conseil des sages du Rassemblement. Leur arrivée a en effet permis la reprise, le 16 mars, des négociations autour de l'« Arrangement particulier ».

Autre avancée significative, selon M. Sidikou : la mise à jour du fichier électoral, qui compte désormais plus de 19 millions d'électeurs inscrits. « Si le Conseil de sécurité l'autorise, la Monusco est disposée à apporter un soutien technique et logistique au processus électoral qui irait au-delà de la mise à jour du fichier », a dit le chef de la Mission.


UNNews / MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 4 commentaires
8456 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


emmanuel @XR8RVRD   Message  - Publié le 22.03.2017 à 17:02
Sidikou est partisan. Il ne voit que Felix et Lumbi. Il ne voit pas Olengankoy et bruno Tshibala. C'est tres dangereux.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @AANDEU6   Message  - Publié le 22.03.2017 à 11:15
Il n y a que la mp qui crée des obstacles là oû il n'y en a pas! par exemple sur la désignation du premier ministre: 3 noms c'est écrit où? dans quel document? La constitution? Non! il l'ont violée et jkk n'a que de légitimité aujourd'hui grâce à l'accord et non la constitution! On est pas idiots comme eux!!!!! Peuple azo mona! Jouer bien avec le feu!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Evangéliste Robert @7KOUIUM   Message  - Publié le 22.03.2017 à 10:50
Face à ce gap politique au Pays la Formation du Gouvernement des Technocrates s'impose pour départage les politiciens Nous sollicitons l'appui du Chef de l'Etat , celui du parlement lors de cette session de mars 2017 et de la Communauté Internationale ainsi que celui du Peuple congolais

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
briya @KTKV28K   Message  - Publié le 22.03.2017 à 10:46
Toi BULAMBO florence de Lubumbashi,ne vois tu que tu déranges vraiment avec ta fameuse publication?au lieu de publier des choses qui cadre avec les articles,mais tu te mets à publier n importe quoi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: des inquiétudes sur la mission de l'ONU dans le pays
left
Article précédent Aubin Minaku : la situation économique du pays demeure préoccupante pour les ménages

Les plus commentés

Afrique "Nous avons demandé : le M23, les membres de ce groupe sont-ils des Rwandais ou des Congolais ? Et la RDC nous a dit : ce sont des Congolais. Fin du débat" (William Ruto)

22.05.2024, 23 commentaires

Politique Tentative de coup d’état : « stratagème de diversion à la Poutine pour détourner l’attention des congolais du chaos actuel », [Prince Epenge]

21.05.2024, 12 commentaires

Politique Assemblée nationale : 2 candidats de l'opposition retenus pour l'élection du bureau définitif

22.05.2024, 10 commentaires

Société Christian Malanga n'a aucun lien avec l'Église catholique (CENCO)

22.05.2024, 9 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance