Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Société

Elections: vers un consensus pour un nouveau report ?

2017-07-10
10.07.2017
2017-07-10
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/Nangaa_TV5.JPG -

Sur TV5MONDE, hier soir, Corneille Nangaa, le Président de la Ceni évoque des contraintes techniques rendant impossible la tenue effective des élections cette année. (© Capture écran, mediacongo.net)

Intervenant hier sur TV5MONDE, Corneille Nangaa exclut l’hypothèse d’aller aux élections sans les deux provinces du Kasaï.

Dès lors que l’Accord du 31 décembre prévoit l’éventualité d’un report de scrutin, il appartient désormais à la classe politique de créer des conditions d’un compromis pour des élections crédibles et apaisées.

A cinq mois et 21 jours, est-il encore techniquement possible d’organiser les élections en RD Congo avant le 31 décembre 2017 ? Si la question était directement posée à Corneille Nangaa, il y répondrait sans doute par la négative. Non sans raisons. Le Président de la Commission électorale nationale indépendante évoque des contraintes techniques rendant impossible la tenue effective des élections cette année. Soit au plus tard décembre prochain, conformément à l’Accord de la Saint sylvestre. Depuis, la tension monte dans le camp de l’opposition.

Pour les sociétaires du Rassemblement, le délai doit être maintenu. En d’autres termes, le scrutin ne devra, sous aucun prétexte, être repoussé d’un seul jour ! Par contre, les acteurs politiques de la coalition au pouvoir soutiennent la démarche de la CENI. Dans leur argumentaire, les dignitaires de la Majorité présidentielle mettent en exergue, les difficultés techniques auxquelles se bute présentement la Centrale électorale.

Au nombre de celles-ci, figure notamment le retard dans l’opération d’identification et d’enrôlement dans la province du Kasaï. L’opinion sait qu’à cause de l’insécurité créée par des actions terroristes des miliciens Kamuina Nsapu dans cette partie du territoire national, la CENI s’est vue dans l’incapacité d’y mener les opérations préélectorales.

DEJA 33 MILLIONS D’ELECTEURS ENROLES

Le temps passe vite. Et même très vite. Aux yeux de l’Opposition, le mois de décembre prochain passe pour l’échéance butoir. Un point de vue que partage l’Eglise catholique locale qui maintient la pression sur le pouvoir en place. Toujours à ce même sujet de la tenue des élections, une autre pression est celle des puissances occidentales. En tout cas, sans user d’un moindre euphémisme, des lobbys européens insistent sur le respect de la date de l’organisation du scrutin, conformément à l’Accord du 31 décembre dernier.

En sus de la pression de l’Eglise catholique, la réunification du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement demeure à ce jour une chimère. Eclatée en deux ailes (Limete et KasaVubu), cette méga plateforme de l’Opposition Genvaliste ressemble présentement à un dragon bicéphale. Fort de ce tableau partiellement peint, nombre d’observateurs se demandent si les Congolais doivent absolument aller aux élections dans ce contexte de pressions.

Evoquant la situation dans le Kasaï, les mêmes analystes pensent qu’il serait de mauvais droit, d’organiser les élections avec une partie du pays, à l’exclusion d’une autre. " La province du Kasaï étant une partie de la RD Congo, on ne saurait en même temps prétendre organiser un suffrage universel et ne faire participer les Congolais du Kasaï au vote ". Légitime.

Interrogé sur la question du Kasaï hier dimanche 9 juillet sur le plateau de TV5MondeAfrique, Corneille Nangaa s’est voulu le plus clair possible. " Les deux provinces du Kasaï constituent 10% de l’électorat. Et donc, par principe d’équité et d’inclusion, l’hypothèse d’organiser les élections sans l’électorat Des deux Kasaï n’est pas à envisager ", précise le numéro 1 de la centrale électorale rd congolaise.

Selon Corneille Nangaa, l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans les deux provinces du Kasaï sera lancée dans les prochains jours. " Il n’y a pas que les eux Kasaï. Mais aussi, deux territoires de la nouvelle province du Haut-Lomami, issue du démembrement de l’ex-Katanga ", renchérit-il.

En attendant la clôture des opérations préélectorales en cours dans certaines provinces et leur lancement dans les entités indiquées ci-dessus, Corneille Nangaa déclare que la CENI a franchi le cap de 33 millions d’électeurs identifiés et enrôlés. " En termes de listes, ces chiffres représentent 80% de l’ensemble ", précise le Président de la Ceni.

UN REPORT NE VIOLERAIT-IL PAS L’ACCORD ?

Un vieux principe soixante-huitard renseigne qu’"il est interdit d’interdire". Il s’agit, pour le coup, du débat actuel sur l’éventualité d’un report des élections en RD Congo. La question est de savoir si l’ajournement du scrutin énerve l’Accord du 31 décembre. Sur ce point précis, Corneille Nangaa salue le travail abattu par les acteurs politiques autour de l’épiscopat catholique. En même temps, il invite les parties prenantes signataires dudit compromis politique, à revisiter l’esprit et la lettre de ce texte.

Corneille Nangaa rappelle que l’Accord du 31 décembre n’exclut pas la possibilité de reporter les élections. " La Ceni est la seule institution technique chargée de l’organisation des élections. A la fin des opérations préélectorales, le Gouvernement, le Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA) et la Ceni devront procéder à l’évaluation, préalable à l’élaboration du calendrier électoral ", poursuit le numéro 1 de la centrale électorale.

Or, il se trouve qu’à ce jour, on en est encore au stade des tractations sur la désignation du Président et des membres du Cnsa. Par conséquent, le retard connu dans la mise en place de cette institution d’appui à la démocratie, ne peut que se répercuter sur la suite du processus. Logiquement donc, en l’absence du Cnsa, le Gouvernement et la Ceni ne sauraient seuls évaluer le processus électoral en cours.

Il n’y a pas eu d’élections en décembre 2016, il n’en y aura pas non plus en décembre prochain…de report en report, cette situation ne va-t-elle pas se détériorer ? A cette question de la presse, Corneille Nangaa répond sans détours : " La situation ne va pas dégénérer. Nous sommes devant la première chance d’une alternance démocratique apaisée. On ne peut pas aller aux élections sans une partie du pays (Ndlr : les deux Kasaï et les deux territoires du Haut-Lomami). Nous avons 90 jours pour identifier et enrôler les électeurs dans chaque province. L’étape du Kasaï bouclera la boucle des listes électorales. A la fin, le calendrier sera proclamé ",ajoute déclare Corneille Nangaa.

A tous égards, le report de l’élection est prévu dans l’Accord de la Saint sylvestre. Il n’énerve donc en rien ce compromis politique qui fait office de bréviaire en cette période de transition en RD Congo. " En ma qualité de Président de la Ceni, je serai fier de présenter le nouveau Président de la république élu, les nouveaux députés nationaux et les nouveaux députés provinciaux ", conclut Corneille Nangaa. Le report des élections étant désormais une évidence, il appartient à la classe politique de créer les conditions d’un consensus.


Forum des As / MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 23 commentaires
8692 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 10.07.2017 à 18:01
Mr Kalocam soyons sèrieux. Vous savez combien des gens qui reclament le droit d'etre chef coutumier au Congo?. Voyons seulements l'oppostion , tout le monde veut etre chef de quelque chose. Respectons les morts svp. Nanga est un technicien qui fait son travail. Des toutes les façons Kabila étant chef du navire il est responsable de tout, meme quand certains passagers sont des dingues qui terrorisent les autres.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 10.07.2017 à 15:34
Ne diviser jamais , la Cenco et les aventuriers du Genval. Sont tous les memes aventuriers de l'opposition. Ils critiquent maintenant, ils cherchent quelque chose à critiquer démain. Ils oublient ce qu'ils avaient signés. Ce que Nanga dit c'est ce qui était prévu. Nos Eveques, vos Eveques disent que Jèsus va rétourner sur terre bientot, peuvent -ils nous donner la date ? eux qui passent le temps à renouler cette promesse? Peut etre Jesus a aussi ses imprevus. laissons Nanga faire son trvail.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Big as @6CDB3HC   Message  - Publié le 10.07.2017 à 15:00
mais s'il n'arrive pas à organiser les elections selon les accords fixés alors il doit quitt à la tete de la CENI C'est aussi simple que çà C'est Corneille Nanga qui sera à la base de la révolution qui s'annonce deja en RDC car les gens sont fatigués de vivre dans la pauvreté et de souffrance ainsi

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congo na bisso @HO1EX16   Message  - Publié le 10.07.2017 à 14:11
C'est absurde de manquer de plan B envu d'echapper au report des elections. Au fond, il y a simplement un manque de volonte de la part de la CENI et du clan kabila Mais ba yebaka sort ya Ya SESE t?????? ils auront le meme sort.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
RODOLPHE AHUKA @2XLNZGR   Message  - Publié le 10.07.2017 à 13:49
c'est à nous peuple de revendiquer maintenant notre Droit d'etre dirifé par des Gouvernants de notre choix, chassons ce regime, boycontons tout ordre de toutes autorités, en commencant par les plus petit jusqu'à la tete mes freres, ce que font les VENEZUELEENS

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
TROP C'EST TROP @O4W9648   Message  - Publié le 10.07.2017 à 13:24
Si les élections ne pourront être tenues cette année à causse, soit disant de contraintes techniques , alors NANGA CORNEIL doit démissionner et KABILA doit quitter le pouvoir, l'ONU nommera un gouverneur général en RDC qui aura comme mission principale l'organisation des élections, point barre.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @QVKUISJ   Message  - Publié le 10.07.2017 à 13:15
CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (INSULTE)

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Aiglonne @ZBW4XBQ   Message  - Publié le 10.07.2017 à 13:11
La déclaration de NANGA confirme la pensée de KABILA: "Je ne quitterai jamais le pouvoir, les congolais qui ne sont pas d'accord n'ont qu'à faire ce qu'ils veulent". la balle est dans le camp de la population

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 10.07.2017 à 12:29
Le bureau entier de la Ceni à failli et doit démissionner. Rien d'autre à faire.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
senga @SSYC5MN   Message  - Publié le 10.07.2017 à 12:13
Bravo Naanga ,mais sache bien que tu vas payer dans l'avenir Et prépares déjà l'exil; malgré cela, tu seras extrade pour être juge par les congolais .

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J4TI6QP   Message  - Publié le 10.07.2017 à 12:12
NANGA/MP candidat potentiel dauphin de KANAMBE HYPOLITTE vous avez sollicité 16mois pour le fichier le temps t'a rattrapé et le calendrier il faut aussi 16mois. UN MALADE CORROMPU tu paieras cher ta traitrise

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Deltah @DZXANIZ   Message  - Publié le 10.07.2017 à 11:40
Naanga cela montre combien vous etes bete et manupile par Kabila, pour sauver le pays voila une solution, aller avec les provinces qui se sont enrolles et si tout est calme organiser les elections des deputes pour les kasai et une parti de Lomami fini. Une foi le pays est plonge dans le troubles [CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME POUR CAUSE D'INCITATION AU MEURTRE], par ce que tu crois que le pays est la ferme de ton pere, si tu n'est pas capable demissionne, quels sont les contraintes technique aue tu ne cesse de chanter et pour depuis ce temps tu n'as eu un plan B pour contourner ces contraintes techniques, voila le manque de planning, DEMISSIONNE tu n'as pas a la hauteur.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J4TI6QP   Message  - Publié le 10.07.2017 à 11:38
CENI/NANGA bras seculier de la MP et NANGA devient la cour prostitutionnelle pour decider du report des élections quel pays au monde où les déclarations aux médias deviennent directement une loi. RDC mais après le 31/12/2107 KANAMBE tu n'engagera plus la RDC

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congolais @5WPNC6I   Message  - Publié le 10.07.2017 à 11:37
OUI , le jour arrivera donc s'il y a un flottement de 2 mois pas de soucis pour le congolais c'est question que Kabila parte dans la gentillesse car fin mandat et un bonus on avait deux dates décembre 2017 ou Avril 2018

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Yanu @ST5YGBM   Message  - Publié le 10.07.2017 à 11:34
Il serait important que Corneille démissionne, c'est un incompétent. Techniquement, il donne aucune raison du report et puis une institution d'appui à la démocratie devrait faire preuve de son indépendance comme il y a retard tel qu'il est dit à la mise en place du CNSA(retard provoqué et voulu), il (CENI) pouvait proposer un calendrier provisoire mais voilà qu'il a peur on ne sait de qui.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
mushikazi @G7WMMHR   Message  - Publié le 10.07.2017 à 11:04
Mr corneil nanga, sache bien que nous ne t'aimons pas [CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME POUR CAUSE D'INCITATION AU MEURTRE] que nous allons organisé. fait attention Mr.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Badin @B5GV2XF   Message  - Publié le 10.07.2017 à 10:50
Ce n'est pas une surprise pour nous, le report des élection c'était prévisible. Corneille Nanga joue le jeu de la majorité. Le sort de Malu Malu ne lui dit absolument rien? Dieu seul sait ce qui nous attend demain. Nous même la population nous allons nous prendre en charge.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congo eza ya bisu @R4B9MGF   Message  - Publié le 10.07.2017 à 10:43
La CENI est une plate forme dela majorité Kabiliste! Que kabila quite le pouvoir ! Mezs chrrs congolais, kabila avec sa famille politique n'organisera jamin les election en rdc! tenez ca!Tout cela nus irojs des glissement en glissement!DEBOUT CONGOLAIS !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Cousine à Olive LEM @5FBL2JD   Message  - Publié le 10.07.2017 à 10:36
Bon c est triste,moi j ai toujours conseillé mon bof KABILA a ne plus prolonger du temps comme lui joue ce Corneille Nangaa

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Onusienne @LK8ZZV9   Message  - Publié le 10.07.2017 à 10:29
Quid?? CENI et la MP parlent depuis toujours le même langage et se soutiennent.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant She Okitundu impose une augmentation de 10 USD sur le prix du passeport
left
Article précédent Décès: Rapatrié depuis hier, le corps de Timothée Moleka Nzulama sera exposé au Palais du Peuple

Les plus commentés

Société " L'invitation de Koffi Olomide au parquet général près la Cour de cassation est une insulte de trop pour notre peuple" (Fayulu)

15.07.2024, 10 commentaires

Société Gims : "J'ai refusé l'offre de Bill Gates de m'utiliser pour vacciner toute la RDC"

17.07.2024, 10 commentaires

Politique UDPS : l’éclatement, une question d’heures

15.07.2024, 9 commentaires

Economie Commerce extérieur : des véhicules transportant du poisson à destination de la RDC bloqués en Ouganda

17.07.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance