Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Elections en RDC : les signataires de l’accord d’Addis-Abeba invitent le gouvernement à doter la CENI de moyens nécessaires

2017-11-23
23.11.2017
2017-11-23
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/20-26/accord_addis_abeba_signataires_17_0001.jpg -

Ci-devant de gauche à droite, les présidents Joseph Kabila, Denis Sassou Nguesso et Paul Kagame lors de la signature de l'accord-cadre sur la paix dans l'Est de la RDC, 24 février 2013 à Addis-Abeba

Les signataires de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région demandent au gouvernement congolais de doter la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de moyens financiers et logistiques nécessaires pour lui permettre de respecter le calendrier électoral. Ils ont lancé cet appel, à l’issue d’une réunion organisée mercredi 22 novembre à Addis-Abeba (Ethiopie).

Dans un communiqué officiel, ils demandent également aux autorités congolaises de respecter la liberté de réunion pacifique ainsi que l’accès équitable aux médias publics.

Ils souhaitent aussi que le gouvernement de la RDC applique pleinement et efficacement les mesures de renforcement de la confiance prévues dans l’Accord du 31 décembre 2016.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, Maman Sidikou  et le président de la CENI, Corneille Nangaa, ont aussi pris part à cette rencontre.

Cette rencontre s’est tenue deux mois après la réunion du mécanisme régional de suivi est le principal organe de contrôle de l’application de l’Accord-cadre qui s’était tenue à Brazzaville.

Le Mécanisme se réunit une fois par an au niveau des Chefs d’État et de gouvernement pour examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre des engagements nationaux et régionaux pris au titre de l’Accord-cadre, signé le 24 février 2013 à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Cet accord a d’abord été signé par 11 pays, ainsi que les quatre institutions garantes (Nations Unies, UA, CIRGL et SADC) pour mettre fin au cycle de conflit dans l’Est de la RDC.

Les 11 pays signataires sont :

  1. Angola
  2. Burundi
  3. République Centrafricaine
  4. République Démocratique du Congo
  5. République du Congo
  6. Rwanda
  7. Afrique du Sud
  8. Soudan du Sud
  9. Tanzanie
  10. Ouganda
  11. Zambie.

Le Kenya et le Soudan ont également adhéré à l’accord le 31 janvier 2014, devenant ainsi les 12ème et 13ème pays signataires de l’Accord-cadre.


Okapi / MCN
C’est vous qui le dites : 9 commentaires
8540 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Musa @G14FZFF   Message  - Publié le 24.11.2017 à 03:11
Les signateurs de l'accord d'addis abeba quel finance que vous parle' pour les elections. Tant que Joseph Kabila est au pouvoir il n'organisera jamais puisqu'il ne va pas se present selon la constution. Il est dictateur il veut se maintenir au puvor a vie. Ce le moment de la REVOLUTION donc SOULEVEMENT POPULAIRE pour chasser ce regime sanguinaire. La date que Corneil Nangaa (CENI)sont des mascarades,les mensonges.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Prof. Dr.Robert KIKI @WE8J2GQ   Message  - Publié le 23.11.2017 à 12:24
les élections démocratiques, libres, transparentes et l’alternance favorise grandement la qualité et l’efficacité de la gouvernance et renforce la vraie démocratie, alors que la permanence indéfinie des mêmes hommes aux institutions parfois entouré que de flatteurs ou sous couvert d’exigence populaire soigneusement orchestrée finit toujours par devenir un facteur d’instabilité. Il importe donc de convaincre ou de signaler les détenteurs du pouvoir qu’« il n’existe pas de sagesse plus vraie que la crainte de DIEU » et que l’alternance au pouvoir est la clé de la stabilité et l’antidote aux coups d’Etat "Est politique, c'est celui qui agit avec sa conscience "

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @HZAH61S   Message  - Publié le 23.11.2017 à 12:03
Les Aventuriers

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
florent @DWIUQ7Z   Message  - Publié le 23.11.2017 à 11:04
club des chefs coutumiers, non événement

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 23.11.2017 à 10:36
Seul un gouvernement REELEMENT efficace peut parvenir dégager des ressources pour TOUS les besoins auxquels fait face le pays Un incompétent et amorphe comme TSHIBALA est incapable de quoi que ce soit

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mawangu Sitra @56XKCHN   Message  - Publié le 23.11.2017 à 10:23
Un conglomérat d'aventuriers, tous. Des crocodiles de mêmes écailles et de mêmes gueules. Ils veulent distraire le peuple kongolais qui a pris conscience qu'il doit se libérer de la colonisation rwandaise que la communauté internationale encourage à s'approprier la RDKongo.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant AMP: quel est le meilleur candidat pour la présidentielle ?
left
Article précédent Election des gouverneurs: aucune candidature de l’Opposition enregistrée à l’Equateur et à la Mongala

Les plus commentés

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 17 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise de la RDC : pourquoi Kinshasa n'use pas de son droit universel de légitime défense ?

20.02.2024, 15 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance