Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Politique

Henri Thomas Lokondo : « L'inconscience à ce niveau de responsabilité du Premier ministre frise l'incompétence »

2017-11-24
24.11.2017
2017-11-24
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/20-26/lokondo_henri_thomas_17_0001.jpg -

Henri-Thomas Lokondo

Les signaux vitaux du Premier ministre virent au rouge. Le député national Henri-Thomas Lokondo ne lui accorde aucune chance à cause du retard pris dans le dépôt du projet de budget 2018.

Bruno Tshibala laisse ses plumes à l'Assemblée nationale à la suite de l'interpellation lui adressée par l'élu de Mbandaka qui réclame immédiatement sa démission. A défaut, lui et son gouvernement seront visés par une motion de censure.

Le Premier ministre a passé des moments difficiles à l'hémicycle du Palais du peuple, mercredi 22 novembre pour justifier le retard dans le dépôt du projet de loi de finances pour l'exercice 2018. Il a avancé des raisons qui n'ont pas été appréciées par la représentation nationale.

Le Premier ministre a évoqué d'abord la superposition des budgets 2017 et 2018. Il a également parlé de l'évaluation de 28 mesures économiques prises par le gouvernement dans le cadre de la stabilisation du cadre macroéconomique. Autre raison avancée : la publication tardive du calendrier électoral dont les données devraient être intégrées dans le projet de budget 2018.

« Ce retard est dû principalement à trois exigences que le gouvernement devait prendre en considération pour l'élaboration du projet de loi de finances 2018. La première exigence est liée au chevauchement des calendriers budgétaires des exercices 2017 et 2018... La deuxième concerne la nécessité d'évaluer l'impact des mesures économiques urgentes du gouvernement... La troisième exigence repose sur l'impératif d'intégrer dans le projet de budget de l'Etat pour l'exercice 2018, les prévisions de la Céni dans le cadre du calendrier électoral pour les élections prévues en décembre 2018 », a expliqué, sans convaincre, Bruno Tshibala.

Pas d'appui de la Majorité

Le débat ouvert ne lui a laissé aucune chance. Toutes ses explications ont été rejetées. Bruno Tshibala n'a même pas reçu l'appui des députés de la Majorité qui l'ont sévèrement critiqué comme leurs collègues de l'Opposition.

Des interventions ont été tranchantes : Masanga (MP) : « Je me demande si le Premier se sent à l'aise après avoir donné de telles réponses. Le chevauchement des calendriers budgétaires, mais il y a la continuité de l'Etat. C'est vraiment des arguments qui ne tiennent pas debout... ».

Grégoire Lusenge (MP) : « Je voudrais dire que tous, nous semblons percevoir la nécessité de sanctionner... ».

Fabrice Puela (Opposition): « La loi de finances n'a pas été déposée dans le délai établi par la Constitution. Il faut en tirer les conséquences. C'est-à-dire, il faut démissionner ».

Adèle Kayinda (MP) : « Je pense que cette interpellation trouve sa substance dans la loi mère que nous sommes tous appelés à respecter scrupuleusement... Je pense que le Premier devait avoir le courage de présenter des excuses et de pouvoir s'amender pour que nous puissions continuer... ».

Jean-Baudouin Mayo (Opposition) : « Il doit présenter des excuses plutôt que nous emballer dans des arguments qui ne tiennent pas... ».

Toussaint Alonga (Opposition) : « Monsieur le Premier ministre, ça ne sert à rien d'être chef du gouvernement si vous n'avez pas un soutien politique ».

Démission ou motion de censure : un choix à opérer

Après toutes ces réactions, Bruno Tshibala avait besoin de quelques minutes pour réagir. Il est revenu dans la salle sollicitant l'indulgence de l'Assemblée nationale. Mais pour l'auteur de l'interpellation, le député MP Henri-Thomas Lokondo, le Premier ministre doit démissionner. Il l'accuse de manque de leadership : « l'inconscience à ce niveau de responsabilité du Premier ministre traduit, à mon humble avis, un manque total de leadership, de volonté politique et frise même l'incompétence... Il ne dira pas que cette faute commise par lui-même et son gouvernement a été faite sous l'impulsion du chef de l'Etat. Il est établi que le Premier ministre et son gouvernement ont violé intentionnellement la Constitution et la loi sur les finances publiques. Je prends acte de vos excuses, mais il s'avère que le chef de l'Etat est garant de la Constitution.

Il nous suit directement ou indirectement. C'est pour cela, conformément à l'article189 de notre règlement intérieur, j'invite le président de la République à tirer toutes les conséquences du débat de ce jour, car c'est une question de responsabilité politique. Un homme d'Etat n'a que trois juges : le Dieu Tout-Puissant, le peuple et sa propre conscience. Je demande que le Premier ministre démissionne dans 72 heures. Autrement, moi-même et les autres intervenants allons déclencher une procédure parlementaire adéquate : motion de censure ».

Pitshou Mulumba
Le Potentiel
C’est vous qui le dites : 13 commentaires
8519 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 25.11.2017 à 17:38
Mr Musa et compagnie, Tshsiekedi fouillait d'etre premier ministre sous Mobutu. La légende voudrait que c'est Mobutu qui empechait Tshisekedi de travailler. Hier Thsibala homme phare de l'opposition devenu premier ministre est en difficulté, puisque il se rend compte maintenant qu'il y'a une différence entre etre opposant à temps perdu indifinement et etre aux commandes. Conclusion les problèmes du pays sont immenses,une pauvreté endémique cela démande patience et une certaine modesti de part de l'opposition. Thsibala n'est pas traitre, par hasard est ce qu'il était parti avec les sécrets des solutions économiques des problèmes du pays, solutions appartenus à l'UDPS, comme pour la formule du coca cola ?. C'est toute l'oppostion qui doit réflechir.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Musa @G14FZFF   Message  - Publié le 25.11.2017 à 05:50
Tshibala tu t'enfou du peuple Congolais puisque tu nou a trahi maintenant ce ton moment de payer le prix. Rappelle toi de Sami Badibanga lui aussi a goute' les miels avant toi pour remplir ses poche et son ventre mais out est il aujourd'hui. TSHIBALA biliaki yo bikuki. Apres ta demission ou est que tu vas aller. Le congre de veritable Rassemblement LIMETE' a va bientot commencer. Est ce que tu va participer? Non Collabo, Ozali na singa na kingo, luka ndenge nini okolongola yango. Soni pe pasi. Okobombama wapi po majorite' presidentielle asukisi yo mayele. Traitre.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @YSM3OD3   Message  - Publié le 24.11.2017 à 17:26
un foutron tshibala, un inutile tshibala, un traitre tshibala de mauvais gout , Les Congolais se souviendra de toi (à vie)

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @YSM3OD3   Message  - Publié le 24.11.2017 à 16:45
njoo dunia ile,Tshibala mtoto mubaya saaaana, yote inalipwa hapa chini ya jua

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @YSM3OD3   Message  - Publié le 24.11.2017 à 16:26
traitre tshibala

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Blaise Lengo Munzemb @74V3FAJ   Message  - Publié le 24.11.2017 à 14:50
Mr Henri-Thomas Lokondo,vous venez de déconstruire votre capital symbolique avec cette lecture biaisée du contexte juridico- politique de notre pays Il faut attaquer le problème à ses racines Le problème,c'est Kabila et non Tshibala Bien que ce dernier a davantage a été utilisé pour l'affaiblissement de l'accord du 31 décembre. Si vous remettre en cause ma thèse, je suis prêt pour un débat avec vous

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Past DSK @T9DTBCG   Message  - Publié le 24.11.2017 à 13:10
Tout ça n'est que distraction. Vous attendez sa démission avant de traiter le budget qu'il vous a deposé quoi qu'en retard? Voyez combien des jours de perdu et bientôt vos vacances parlementaires. De qui vous moquez-vous? Arrêtez ces blas blas, vite attaquez le plus importants. Ceci n'est que jurisprudence. Qu'avez fais des autres qui présentaient leurs budgets en retard? Là la source d'une motion incidentielle!!!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 24.11.2017 à 12:20
C'est toi qui est incoscient. Demandez à un congolais de faire le budget de sa famille pour une année. Le pays est dans la meme situation. Le Congo ne produit rien,nul. L'erreur de Tshibala est de vouloir faire un gros budget sans realisme, il cherche l'argent.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Joël BOFIO @BD438SD   Message  - Publié le 24.11.2017 à 10:09
A suivre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
J'ai le souci du pay @42JMPRV   Message  - Publié le 24.11.2017 à 09:39
Tous les anturiers. Voyez-vous dans quele etat se trouve la RDC??? est ce que vous etes conscients de tout sa?? Est ce que la misère de la population vous interesse?? Tshibala est incompetent m^me ma fille cadette de 6 ans le sais, c'est maintenant que cette chamber des illégitimes veut se remettre dans le bon rail? Il est déjà trop tard, le Pays de Lumumba va mal.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant La démission de Bruno Tshibala ne profiterait pas à la République, selon le député Boniface Balamage (MP)
left
Article précédent Marche du 30 novembre : Willy Mishiki et son UNANA défient le Rassemblement

Les plus commentés

Société Justice : l'ancien vice-ministre des Hydrocarbures condamné à 20 ans de prison

17.04.2024, 14 commentaires

Politique Spéculation autour du rôle de Maman Marthe : « Elle incarne la vision prophétique du parti, UDPS, devant guidé l’action politique du Président de la République. » ( Lisanga Bonganga)

19.04.2024, 14 commentaires

Politique Noël Tshiani Muadiamvita : ‘‘La Constitution actuelle empêche la RDC d’aller vite vers le développement’’

19.04.2024, 12 commentaires

Economie Acquisition de concession arable à Brazza par le Rwanda : une arme de destruction économique aux portes de Kinshasa (Analyse d'André-Alain Atundu)

18.04.2024, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance