mediacongo.net - Actualités - Budget 2018 : Bruno Tshibala répond ce lundi aux députés

Retour Politique

Budget 2018 : Bruno Tshibala répond ce lundi aux députés

Budget 2018 : Bruno Tshibala répond ce lundi aux députés 2017-11-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/tshibala_gouvernement_17_002.jpg -

Le premier ministre, Bruno Tshibala, répond ce lundi 27 novembre 2017, aux préoccupations des députés  nationaux soulevées vendredi dernier, lors du débat général sur le projetb  de loi de Finances de l’exercice 2018.

Après l’exposé du chef du gouvernement, le député national Albert Lotana a démontré que ce budget est une « marche à reculons, inadmissible, au rabais et susceptible d’amener le pays dans des troubles sociaux ». Il a demandé au premier de l’enrichir, en y insérant une rubrique prévoyant le financement des partis politiques.

Par ailleurs, Patrick Mayombe a déploré la minorisation des recettes dans ce budget évalué à cinq milliards de dollars américains et promis d’adresser au ministre des Hydrocarbures une question orale avec débat pour avoir des éclaircissements sur la gestion des recettes générées par l’exploitation du pétrole par les sociétés installées sur le territoire national en général, et par l’entreprise PERENCO, en particulier.

Quant au député Mukulungu, si le budget 2017 dont le montant était plus élevé a amené le pays dans des difficultés, qu’en sera-t-il du budget 2018 ? « Quelle stratégie le gouvernement de la République a mise en œuvre pour arrêter le coulage des recettes ? Avec un tel budget, comment le gouvernement pourra-t-il concrétiser ses promesses faites dans les accords signés avec les médecins, enseignants, fonctionnaires qui menaçaient d’aller en grève ? Quelle mesure le gouvernement a prise pour diversifier la production, tel que recommandé par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International ? », a encore demandé le député Mukulungu.

Paul Muhindo Nzangi a, quant à lui, déploré le fait que le gouvernement n’a pas la maîtrise des secteurs des mines et  hydrocarbures, le fait que plusieurs entreprises ne contribuent pas au budget de l’Etat, l’incapacité du gouvernement à lutter contre la corruption… Il tient à savoir où va l’argent généré par ces entreprises, en commençant par la Regideso. « Avez-vous défini le plan de décaissement des fonds destinés à l’organisation par la Commission Electorale Nationale Indépendante », a enchaîné Paul Muhindo Nzangi, invitant Bruno Tshibala à mettre ce plan à la disposition des députés nationaux. Ce dernier a émis le vœu de voir l’Assemblée Nationale initier un audit à la Ceni.


MCN TEAM / mediacongo.net
872 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Le Premier ministre Bruno Tshibala calme la tempête à l'Enseignement technique et professionnel

Politique ..,

Contentieux électoraux en RDC : les cours d’appel fonctionneront selon l’ancienne...

Provinces ..,

Katebe quitte Olenghankoy pour Tshibala

Politique ..,

Olenghankoy : "J'ai rencontré le Premier ministre et non Bruno Tshibala"

Politique ..,