mediacongo.net - Actualités - Tirs et postes de contrôle pour tenter d'arrêter les manifestations anti-gouvernementales

Retour Politique

Tirs et postes de contrôle pour tenter d'arrêter les manifestations anti-gouvernementales

Tirs et postes de contrôle pour tenter d'arrêter les manifestations anti-gouvernementales 2017-12-31
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/12-decembre/25-31/policiers-manifestants-17-0004.jpg Kinshasa-

La police congolaise et l’armée ont mis en place dimanche des postes de contrôle(checkpoints) dans la capitale Kinshasa et a tiré des gaz lacrymogènes sur les partisans de l'opposition qui étaient rassemblés devant les églises pour protester contre le président Joseph Kabila.
Les autorités ont ordonné que les services Internet et SMS soient coupés suite aux appels lancés par des activistes catholiques pour des marches de protestation après la messe dominicale. Les militants exigent que Kabila s'engage à ne pas changer la constitution pour se présenter à un troisième mandat et à libérer les prisonniers politiques.

La police a interdit les manifestations et a déclaré que tous les rassemblements de plus de cinq personnes seraient dispersés. Partout à Kinshasa, la police et les soldats fouillent les véhicules et vérifient les identités des passagers.

Quelque 40% de la population du Congo est catholique et l'Église jouit d'une crédibilité rare auprès du public, même si ses dirigeants n'ont pas officiellement soutenu les manifestations.

A la Cathédrale Notre-Dame du Congo dans la commune de Lingwala(Kinhasa), où leader de l'opposition Felix Tshisekedi assistait à la messe, des dizaines de policiers et de soldats ont bloqué le chemin de plus de 100 partisans de l'opposition Comme ils prêts à essayer de marcher.
Cependant, Felix Tshisekedi, qui avait soutenu l'appel des laïcs catholiques à marcher, quitta l'église dans un véhicule, sous les huées et cris de colère de la foule déclarant qu'il les abandonnait.

A la Paroisse Saint Michel dans la commune de Bandalungwa, les forces de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes dans l'église, provoquant la panique, a déclaré à Reuters le leader de l'opposition Vital Kamerhe, présent à la messe.
"Tout le voisinage est sorti (pour protester) et je pense que cela montre la volonté du peuple et marque le début de la fin de la dictature", a déclaré Kamerhe.

A une autre église dans la commune de Barumbu, une petite douzaine d’officiers de police ont utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes contre quelque 300 fidèles, qui agitaient bibles et chantaient des cantiques religieux en essayant de marcher, a déclaré un témoin à Reuters.

Aucun porte-parole de la police n'a pas pu être joint pour le moment pour un commentaire.

Les appels de l'opposition pour protester cette année ont été réprimés par les forces de sécurité, mais l'appel des militants catholiques a réussi à réunir presque toutes les factions de l'Opposition.

La coalition au pouvoir de Joseph Kabila et les leaders de l'opposition ont conclu un accord le 31 décembre dernier qui a permis à Kabila de rester au pouvoir après la fin de son deuxième et dernier mandat, mais a exigé que les élections le remplacent avant la fin de 2017.
La commission électorale du pays, a cependant déclaré que cela n'était pas possible et prévu les élections pour le 23 décembre 2018.


Reuters / MCN
3753 suivent la conversation
11 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Stephane | UPNZN2E - posté le 03.01.2018 à 13:15

Mobutu pensait et disait tout haut qu'il ne sera jamais appelé Ex-Président, je pense que c'est le cas de notre président actuel. mais qu'il comprenne qu'il y a une longue vie après la présidence. Il est déjà milliardaire, Sénateur à vie,... que veut-il? Faire tuer les congolais seulement? S'il déclare et quitte le pouvoir, tous les congolais vont même décider de son amnistie et celui qui pourra s'opposer a cela, il sera l’ennemi du peuple. le peuple congolais n'est pas conflictuel ni rancunier. Nous pouvons oublier l'histoire si JKK laisse le pouvoir en paix

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI | E84K2UF - posté le 03.01.2018 à 12:46

IL NOUS FAUT LUTTER PACIFUQUEMENT SANS VIOLENCE POUR QUE LE REIGNE DU SEIGNEUR VIENNE ET SA VOLONTE D’EN HAUT S’EXERCE SUR CETTE TERRE OU DANS NOTRE PAYS. Car quelque soient les nombres d'années de tyrannie, de gouvernance criminelle et de nébulosité, la lumière divine finira par resplendir sur ses fils et filles de la RDC. Je vous demande de vous rappeler sur les précédents historiques de la Dictature de MOBUTU SESE SEKO ET LES OPPOSANTS HISTORIQUES qui se jouaient du peuple par leurs arrangements nocturne et occultes et quelle a été leur suite parce qu’on se moque pas de DIEU. Evangéliste Prof. Dr.Robert KIKIDI MBOSO KAMA .

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 03.01.2018 à 09:51

Cardinal Monsengwo : « Il est temps que les médiocres dégagent et que règnent la paix et la justice en RDC». Prof. Dr.Robert KIKIDI:"La gestion pacifique des conflits est un ordre du Seigneur à nous ses disciples ; car sont appelés fils de Dieu ceux qui promouvaient la paix sociale et surtout la paix du Cœur. Il faut que chacun sache que nous sommes incontestablement les artisans de la paix, car notre lutte est pacifique et non violente contre la non Etat ou Etat criminel et voyou et contre les politiciens maître de la violence et sans vision réelle pour le pays et son peuple."

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 03.01.2018 à 09:43

Cardinal Monsengwo : « Il est temps que les médiocres dégagent et que règnent la paix et la justice en RDC»

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 03.01.2018 à 07:39

La gestion pacifique des conflits est un ordre du Seigneur à nous ses disciples ; car sont appelés fils de Dieu ceux qui promouvaient la paix sociale et surtout la paix du Cœur. Il faut que chacun sache que nous sommes incontestablement les artisans de la paix, car notre lutte est pacifique et non violente contre la non Etat ou Etat criminel et voyou et contre les politiciens maître de la violence et sans vision réelle pour le pays et son peuple.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DARTANIA | TZED9DJ - posté le 03.01.2018 à 07:06

QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETE.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BITEKUTEKU | HA9QRHL - posté le 01.01.2018 à 12:26

Comme disait un certain "René CASSIN" il n'y aura pas de Paix sur cette planète tant que les droits de l'homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit. Je pense qu'il est temps que les VRAIS politiciens font en sorte que la RDC ne deviennent pas un terrain de jeu aux bus et meurtres civils

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa | G14FZFF - posté le 31.12.2017 à 17:59

Joseph Kabila a son plan de BALCANISER le Congo a l'est de la Republique. Donc bref son mandat que l'accord du Saint Silvestre lui avait donne' est fini aujourd'hui le 31 Decembre 2017. Peuple Congolais dit a Kabila il est hors mandat et tous les institutions sont finis donc on va faire maintenant la TRANSITION sans KABILA. Le people souffre. Kabila degage et returne dans ton pays le RWANDA.

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.12.2017 à 16:30

L'Eglise Catholique va nous conduire à la guerre civile. Pourquoi l'Eglise catholique n'attend pas les élections et faire la propagande pour ses amis du Rassop ou de la majorité? Hier Tutsi contre Hutu au rwanda ,sous l'égide de l'eglise Catholique, maintenant Rassop contre le reste di Pays.Nous pouvons dire que les élections à venire sont déjà empoisonnée par l'ambition de la Cenco.

Non 21
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alkpone | YV1OD27 - posté le 31.12.2017 à 15:37

Vive RDC, les peuples en colere est plusque les armes que Kabila utulise pour nous tuer, mias le hour viendra ou il se trouvera dans les mains des Congolais, "la luta continua". Le Dieu de nos parents nous guidera jusqu'a la victoire, kabila sera pandue a la vue de tout le monde.

Non 10
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa | G14FZFF - posté le 31.12.2017 à 13:32

Kabila tu es assassin, criminel cela ne fait n'il part au monde de jetter les Gaz lacrymogene et de tirer des balles reele au people. Les Congolais ne sont pas libre dans leur meme pays suite aux COLLABO qui supporte Kabila. Peuple Congolais ce le moment d'attaquer les maisons des tous ces COLLABO. Aubin Minaku, Andre Kimbuta, Lambert Mende, Bruno Tshibala, Olenga Nkoy, Shary, Caleve Mutomb, Zacharie Bababaswe, Papy Tamba,tous les deputes'et senateurs. Operation buaka milangi ya petroles na ba ndaku na bango. Kotumba ba nadaku na bango . Bango nde bazali ko supporter Kabila po a BALCANISER Congo. Souffrance ELEKI, TROP ce TROP.

Non 10
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa